Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 22:59
INDISCRÉTIONS
Gabrielle
Oh, la divine surprise. Ainsi, Gabrielle Louis-Carabin, maire du Moule, député de la deuxième circonscription, va voter Victorin Lurel aux régionales. Annoncé sur RCI. Repris sur RFO par l'excellent Pierre-Edouard Picord, de 7 Mag au cours du Club de la presse présenté par Raymond Sargenton. Autour de la table, sourires entendus. Il y a ce qu'on dit et ce que la décence évite de prononcer. Ce qu'on dit c'est que c'est un renfort de poids pour Victorin Lurel, ce qu'on ne dit pas c'est que, présidente de l'UMP bafouée par l'UMP locale et parisienne, députée dont la circonscription a été amputée de deux cantons par Alain Marleix, membre du Gouvernement (UMP), ne lui restait qu'à marquer le coup, c'est-à-dire rejoindre M. Lurel.

Gabrielle 2
Pathétique et courageuse. Gabrielle Louis-Carabin était pathétique quand elle a annoncé qu'elle appellerait à voter Lurel. Pathétique parce que ses propos trahissait le dégoût des couleuvres qu'elle a du avaler toutes ces années où elle a pensé qu'être fidèle à Nicolas Sar-kozy (c'est tout de même elle qui a fait sa campagne locale à la présidentielle !) lui éviterait d'être hors de portée de la hargne (la haine ?) locale. Pathétique parce qu'elle y a cru... avant d'être lâchée de toutes parts. Courageuse parce qu'elle a décidé de sauter le pas, de dire des choses, de lire des courriers adressés à Paris dans lesquels ses camarades de parti distillaient leur venin à son encontre. On se demande comment elle a pu tenir autant !

Marie-Luce
Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, est contente des résultats des référendums en Martinique et en Guyane. Non à plus d'autonomie, oui à une collectivité unique. C'est du pragmatisme pur et simple : les antillo-guyanais n'ont pas voulu faire l'expérience de l'aventure. Et puis, ils ont bon espoir qu'avec une seule assemblée, il y aura moins d'élus à rémunérer sans qu'on sache trop quel est leur rôle. Sauf que l'on n'a pas encore décidé combien de conseillers territoriaux remplaceront les conseillers régionaux et généraux ! En fait, ils ont voté pour un fantôme de collectivité.

Victorin
Victorin Lurel, candidat aux régionales, est plus discret ces temps-ci. Pourtant, il s'active en animant des rencontres, des meetings. On l'a vu à Basse-Terre, Anse-Bertrand, Morne-à-l'Eau, ailleurs encore. Fort du ralliement d'Harry Chalus, qui ne s'était engagé pour personne au gré des élections récentes, d'Harry Durimel, le champion des européennes, de Gabrielle Louis-Carabin, dont le sérieux n'est pas à mettre en doute, il sait néanmoins qu'une élection n'est jamais gagnée d'avance et qu'il faut labourer, labourer sans cesse le terrain.

Victorin 2
Devinez qui va aller plancher à l'UAG mercredi soir, pour les Rencontres du CAGI, sur le campus de Fouillole ? Victorin Lurel, candidat aux régionales, qui débattra sur le thème Quelles perspectives pour la Guadeloupe ? Il inaugure en fait une série de conférences-débats sur le même thème.

Ipomen
Ipomen Léauva, chantre de l'aide aux jeunes délinquants en voie de résurrection, va recevoir le président de Région, samedi en fin de matinée. Ensuite, déjeuner champêtre au Moule pour M. Lurel et ses amis, à l'invitation de Christian Baptiste. Puis Anse-Bertrand pour un meeting, le dimanche état aussi chargé que le samedi. Et dire que ça va durer encore six semaines ! Eric Jalton aussi est partout, plus discret en attendant la prochaine campagne de sms...
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

farrugia 27/01/2010 23:48


mon ami Victorin a raison.Ilfautlabourer etlabourer sans cesse.C'est d'ailleurs exactement ce que recommandait à ses enfants le vieux laboureur de Lafontaine, sentant sa mort prochaine .toutefois,
le bon laboureur trace un sillon droit.Le droit sillon indique la voie , la bonne voie.Or Victorin a fait reconnaître(et voter!)par nos congressistes éberlués qu'ils ne savaient pas qui ils
étaientni ce qu'ils voulaient;et qu'ils ne le sauraient pas avantun an(et demi!)Très bien !mais comment de tels égarés pourraient-ils tracer un sillon autre que tortueux ?Et quel bon semeur
voudrait semer dans un sillon tortueux ,et prendre ainsi le risque de voir l'ivraie l'emporter sur le bon grain .


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens