Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 23:15

INDISCRETIONS
Henri
Les 1ères Assises du patrimoine naturel et de la biodiversité sont organisées, aujourd'hui, à l’espace régional du Raizet. Ouvertes au public ces rencontres ont pour but de renforcer la place de la  biodiversité dans le choix des actions des collectivités locales. En effet, le patrimoine naturel participe de l’identité de notre région. Il est de plus facteur du développement économique. Un homme travaille depuis une dizaine d'années pour concrétiser chaque jour cette utlisation de notre patrimoine naturel pour assurer le développement économique de la Guadeloupe. Ses actions sont chaque fois un modèle de réussite : Virapic, Rumago, Banuline, l'huile de galba, etc. Pas de blabla, du concret. Cet homme, c'est le Dr Henri Joseph. Il n'a pas été invité à intervenir lors de ces assises. Il a été invité en qualité de simple particulier, dans le public des anonymes. Cherchez l'erreur !

Gugusses
Sans doute sont-ils fonctionnaires, donc pas inquiets pour leur devenir. Samedi, ils prendront le bateau pour dire, à Marie-Galante : oui à la canne, non au charbon, sans se soucier de la suite. La suite, c'est qu'un de ces jours, il n'y aura plus de canne parce que ce n'est plus rentable économiquement et que les planteurs vont se retrouver le bec dans l'eau. Sans rien. Eux, ils auront toujours leurs salaires de l'Etat et leurs retraites ponctuellement versées. Plutôt que de s'acharner à conserver la canne à tout prix, pourquoi ne pas prôner la diversification ? D'autres cultures, encore moins polluantes. Et développer le solaire et l'éolien... si l'on ne veut pas du charbon !

Alain
Usine charbon-bagasse (suite). Alain Plaisir, président du Comité d'initiative pour un projet politique alternatif, félicite les élus qui ont refusé l'installation d'une usine bagasse-charbon à Marie-Galante. Au nom du respect de l'environnement. « L’avenir de la Guadeloupe, passe par le développement des énergies du XXIe siècle (solaire, éolienne, énergie des vagues, énergie thermique de la mer…) dont l’archipel guadeloupéen est largement pourvu. Il faut tendre vers l’indépendance énergétique et se diriger délibérément vers un mode de consommation soucieux du bien-être de la population. » Super, on adhère ! Sauf que personne aux commandes de ce département ne fait le moindre effort pour aider à développer le solaire, l'éolien, l'énergie des vagues, etc. Alors ?

Victorin
Pour pérenniser la filière canne à Marie-Galante, des voix (pas celles du bon sens !) ont demandé à Victorin Lurel, président de Région, de mettre au pot en utilisant les fonds publics pour entrer  au capital de l'usine sucrière de Grande-Anse pour aider à la rénover entièrement. A fonds (publics) perdus, vraisemblablement. Malheureusement, ce sont les mêmes qui s'indignent quand la Région achète les murs d'une grande surface pour louer l'espace à des investisseurs. Et là, l'argent retourne à la Région qui dispose en outre d'un capital foncier. Où est la cohérence ?
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens