Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 16:48

IN http://lci.tf1.fr/

Le PS sanctionne donc les pro-Frêche

le 23 février 2010 à 20h45, mis à jour le 23 février 2010 à 23:04

Dossier : Elections régionales

Réuni à Paris, le Bureau national a décidé d'appliquer les statuts du PS qui prévoient la suspension automatique d'un candidat dissident. Robert Navarro, premier secrétaire fédéral du PS de l'Hérault, "n'accepte pas" la décision.

Le PS sanctionne donc les pro-Frêche

le 23 février 2010 à 20h45, mis à jour le 23 février 2010 à 23:04

Dossier : Elections régionales

Réuni à Paris, le Bureau national a décidé d'appliquer les statuts du PS qui prévoient la suspension automatique d'un candidat dissident. Robert Navarro, premier secrétaire fédéral du PS de l'Hérault, "n'accepte pas" la décision.



"L'ensemble des camarades du Languedoc-Roussillon" figurant sur la liste du DVG Georges Frêche pour les régionales "se sont mis eux-mêmes en dehors du parti", a annoncé mardi la direction du PS à l'issue d'une réunion des dirigeants socialistes. Le Bureau national du parti a "constaté que les camarades du Languedoc-Roussillon se sont mis eux-mêmes en dehors du parti", a affirmé à la presse François Lamy, proche de la première secrétaire Martine Aubry, qui les a chiffrés à "59".

Il a évoqué aussi la situation en France en disant que dans "23 départements il y avait des candidats qui avaient décidé d'être sur des listes d'autres formations politiques qui n'ont pas été ratifiés par les instances du parti"."Dès lors, a poursuivi M. Lamy, pour l'ensemble de ces camarades - de l'ordre de plusieurs dizaines mais moins d'une centaine-, il y a l'application stricte de nos règles et nos statuts", c'est-à-dire la mise hors du parti.

"Ne croyez pas que je vais me laisser débarquer comme ça"
S'agissant de la situation "particulière en Languedoc-Roussillon", il a souligné que "5 premiers fédéraux et 2 présidents de conseils généraux sont concernés par cette constatation". Au cours de la réunion, Martine Aubry a proposé la création "après les régionales" d'"une mission regroupant l'ensemble des sensibilités du PS", dont l'objectif sera de "permettre de retrouver le chemin du dialogue, de la réconciliation et de la rénovation dans l'ensemble du Languedoc-Roussillon". 

Première réaction mardi soir, celle de Robert Navarro. Le premier secrétaire fédéral du PS de l'Hérault a déclaré qu'il "n'acceptait pas" la décision du bureau national (BN) du PS. "Moi, je ne me sens coupable de rien", a confié à l'AFP M. Navarro. "J'ai respecté dans ma fédération les appels à candidature (...), la présentation des listes, j'ai fait voter des listes, je n'ai jamais eu de liste alternative, la convention nationale a ratifié les listes". Et "parce qu'il y a soi-disant un dérapage verbal d'une personne sur notre liste, on dégage tout le monde, moi je n'accepte pas ça", a-t-il dit.

"On va faire du droit maintenant", a-t-il ajouté, soulignant qu'il saisirait son avocat. "Ne croyez pas que je vais me laisser débarquer de la fédération comme ça. Les militants m'ont mandaté à 60% au niveau de la fédération, ils ont voté deux fois à 90% pour les listes sur lesquelles je suis. Et vous croyez que je vais partir comme ça ? Non", a-t-il insisté. 

le 23 février 2010 à 20:45


Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens