Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 21:08

Entrée en fonction des radars implantés à Goyave.
Dans le cadre de la lutte contre la violence routière, la Préfecture de la région Guadeloupe informe la population de la mise en service des deux radars automatisés sur le territoire de la commune de Goyave.

Implantation de deux nouveaux radars : au mois de novembre 2010, deux radars fixes ont été implantés sur le territoire de la commune de Goyave. Ces dispositifs sont situés sur la route nationale 1, précisément  au PR 36+577 et au PR 37+182 :
* avant l’entrée de la section Bois-Sec, direction Pointe à Pitre => Basse-Terre
* avant la station service et la bretelle menant au bourg de la ville, direction Basse-Terre =>Pointe à Pitre,

La limitation de vitesse pour ces deux radars est fixée à 90 km/heure. Ces dispositifs flashent en éloignement (par l’arrière).

La date de mise en service est fixée au 10 décembre 2010, à 0 h 00 (heure locale).

Le département comptera avec ces deux implantations supplémentaires, seize radars fixes.

Il est nécessaire de rappeler, qu’en amont des implantations de radars, des analyses fines  permettent de localiser les zones accidentogènes. Les radars sont situés dans ces zones afin de diminuer le nombre d'accidents et de tués dans ces zones. Les analyses effectuées après l’implantation de radars révèlent que le nombre de tués a effectivement diminué après ces implantations. L'installation de chaque nouveau radar fait l’objet d’une concertation entre la préfecture, la Direction départementales de l’Équipement (cellule départementale de sécurité routière), les forces de l’ordre, ainsi que le gestionnaires de voies, Routes de Guadeloupe.
Les panneaux d’annonce : un nouveau type de panneau « contrôles radar fréquents » viendra remplacer l'actuelle pancarte annonçant les radars fixes. Elle informe les automobilistes et conducteurs de deux roues motorisés d’une zone de contrôle, longue de 2 km. Ce nouveau dispositif d’annonce a pour objectif d'éviter que les conducteurs freinent seulement au niveau du flash, déplaçant ainsi les zones accidentogènes.

La situation de l’accidentologie dans le département  reste préoccupante: malgré une politique de lutte contre l’insécurité routière très active, (tant répressive que préventive), 60 personnes ont perdu la vie sur nos routes depuis le début de l’année. Parmi les personnes décédées, 34 sont des usagers vulnérables. La répartition est la suivante, 14% sont des piétons (ils représentent désormais ¼ des usagers vulnérables), 3%, des cyclistes et 41%, des usagers des deux roues motorisés.

Le préfet de la Guadeloupe, demande à  l'ensemble des usagers de la route, de veiller au respect strict des limitations de vitesse  pour la sécurité de tous sur les routes, notamment les plus vulnérables.

DSC00467.JPG

 

DSC00462.JPG

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Pierre 09/12/2010 17:29


Je vais sûrement m'attirer la foudre de pleins de gens mais je trouve cela très bien...les routes de guadeloupe sont les plus meurtrières de France et les automobilistes ne connaissent que le coup
de bâton! alors qu'ils ne s'en prennent qu'à eux mêmes...!Pour emprunter cette route régulièrement, il n'est pas rare de se faire doubler par des véhicules roulant à très vive allure!
Merci


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens