Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 18:25

Victorin LUREL et Jacques GILLOT répondent
au porte-parole du LKP

Basse-Terre, le 18 novembre 2010 – Les présidents du Conseil régional et du Conseil général, Victorin LUREL et Jacques GILLOT, rendent public ce jeudi un courrier au porte-parole du LKP, Elie DOMOTA, dans lequel ils lui indiquent être disposés à recevoir les syndicats sur des thèmes précis.

Déplorant cependant que les réunions du comité de suivi aient trop souvent été utilisés par les représentants du LKP comme « le réceptacle d’invectives et d’affrontements verbaux tendant à opposer légitimité des urnes et légitimité de la rue, obérant par là même leur efficience optimale », les deux exécutifs réaffirment la volonté de leurs collectivités « de participer à toutes les discussions (…) susceptibles de concourir au renforcement du dialogue social en Guadeloupe, à condition qu’elles soient empreintes du sceau du sérieux, de la sérénité et du respect mutuel ».

Victorin LUREL et Jacques GILLOT  indiquent que, dans le droit fil des transmissions déjà effectuées, ils feront parvenir périodiquement au LKP des comptes-rendus d’étape. « En tout état de cause, nous présenterons un rapport complet de suivi des accords du 4 mars avant la fin de l’année 2010 », écrivent les deux présidents, qui rappellent que sur les 21 points du protocole engageant le conseil général, 16 points ont d’ores et déjà été satisfaits pour 5 en cours d’achèvement et que sur les 50 points engageant la Région, 30 peuvent être considérés comme ayant abouti et 20 comme étant en cours d’achèvement.

Ils rappellent également que la collectivité départementale a investi 27 millions d’euros et la collectivité régionale près de 50 millions d’euros pour faire face à leurs engagements respectifs, parfois au-delà de leurs compétences, dans un contexte de crise économique et d’affaiblissement des marges de manœuvre de toutes les collectivités.

Ce courrier est une réponse à la lettre ouverte du porte-parole du LKP du 27 octobre. Dans leur courrier, les deux exécutifs regrettent « la forme et le fond de cet écrit qui stigmatise les élus et en particulier les collectivités qu’ils président ». Ils rappellent aussi leur attachement aux « valeurs démocratiques universelles ».


Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

olindi 18/11/2010 18:38


Dommage que nous n'ayons qu'un résumé du courrier et pas le courrier.
J'espère que ce n'est que partie remise et j'attends impatiemment.


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens