Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 22:49
VENDREDI 5 MARS


MUSIQUE
NUITS CARAIBES
À BEAUSÉJOUR
VANESSA-SZIGETI-1.JPG

Les 5, 6 et 7 mars la Caféière Beauséjour, à Acomat/Pointe-Noire propose la huitième édition des Nuits Caraïbes.
Que nous ont concoctés Bernadette et Thierry ? La présence du pianiste et compositeur Yves Henry, habitué des lieux, qui sera accompagné de deux talents exceptionnels de la nouvelle génération : le pianiste Eric Artz et la violoniste Vanessa Szigeti.

Le lieu est enchanteur. Une vieille habitation de montagne, une caféière aux milieux des bois, à Acomat. De là, le visiteur domine Pointe-Noire et la mer Caraïbe, mais aussi une grande partie de la chaîne montagneuse de la Basse-Terre, de Deshaies à Vieux-Habitants. Le site est connu : racheté par Bernadette Beuzelin, celle-ci, avec passion, a su lui donner ce cachet unique. Un petit musée dans la maison de maître, dédié au café. Une salle pédagogique, avec son et images, et puis la caféière elle-même, qu’on découvre au bout d’un chemin en contrebas, au milieu d’une végétation préservée.
La Caféière Beauséjour est aussi l’une des meilleures tables de la Basse-Terre. Déjeuner (ou dîner) sur la terrasse dont la vue se perd dans les frondaisons exubérantes de la montagne basse-terrienne enveloppée de brouillards ensoleillés est tout autant magique.
C’est là que se produisent, depuis une dizaine d’années, les meilleurs musiciens classiques du monde. Et cette année encore…


Réservations :
Thierry Wrobel : 0690 19 00 07 / 0590 98 10 09

Tarifs :
Concerts : 35 euros
Possibilité de déjeuner ou dîner après le concert : menus à 40 euros.

Le site
 HYPERLINK "http://www.nuits-caraibes.com" www.nuits-caraibes.com


Yves Henry : Chopin, son maître
Héritier d'une double ascendance pianistique au travers de deux pédagogues d'exception, Pierre Sancan et Aldo Ciccolini, qui l'ont formé selon un principe issu du XIXe siècle, celui du musicien complet, connaissant tous les aspects, Yves Henry est doué d’un sens profond de la sonorité. Il possède un art de lire et de respecter le texte poussés à l'extrême, ainsi que l'effacement de l'interprète au profit du compositeur dont il doit être le serviteur. Premier grand Prixdu Concours International Robert Schumann à Zwickau, Yves Henry s'est produit en récital ou avec orchestre dans la plupart des pays d'Europe, aux USA, en Chine et au Japon et a été reconnu comme un grand interprète de Schumann. Il a joué notamment au Lincoln Center à New-York, au Schauspiel Haus à Berlin, au Gewandhaus de Leipzig, dans de très nombreux festivals et étrangers. Il a réalisé plusieurs enregistrements au disque en solo (Schumann : Carnaval op.9,
Kreisleriana, Fantaisie op.17, Kinderszenen mais aussi la Sonate de Liszt, etc.) et en musique de
chambre dont plusieurs premières mondiales : Intégrale des Trios de César Franck et des Trios
d'Edouard Lalo. Au milieu des années 2000, son enregistrement des 24 Préludes op.28 de Frédéric Chopin réalisé à la Salle Pleyel marque une étape importante dans sa carrière en concrétisant ses recherches sur l'interprétation des œuvres de ce compositeur. Poursuivant sa relecture de l'oeuvre de Chopin, Yves Henry vient de réunir pour la première fois au disque la somme de tous les chefs-d'oeuvre composés par Chopin à Nohant, de 1839 à 1846.

Eric Artz : benjamin de talent
Eric Artz est né le 24 mai 1983 en France et commence le piano à 7 ans. Il est admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Paris à 14 ans dans la classe de Nicholas Angelich. Il obtient un premier prix de piano en « Master » puis intègre le 3e cycle : diplôme d'artiste. Il a également travaillé avec Yves Henry, Olivier Gardon, Bruno Rigutto, Jean Claude Pennetier ainsi qu'Aldo Ciccolini. Lauréat de plus de 20 concours Nationaux et Internationaux ( Concours International de Genève, Cagliari en Italie, Maria Canals de Barcelone...),
il a également participé à de nombreux Festivals dont celui de Radio France et Montpellier, aux Rencontres Internationales Chopin de Nohant avec le quintette du Philharmonique de Berlin ainsi qu'au Théâtre des Champs-Elysées à Paris..
Aujourd'hui, il se produit en récital et en soliste avec orchestre en France mais aussi en Italie, en Autriche, en Suisse, en Allemagne, en Angleterre ou encore au Japon.
Eric Artz est lauréat de la Fondation d'entreprise Natexis Banque Populaire.

Vanessa Szigeti : prodige
Née à Paris dans une famille de longue tradition musicale, Vanessa Szigeti commence l’étude du violon à l’âge de 5 ans avec son père, Florin Szigeti, membre fondateur du Quatuor Enesco. Elle travaille ensuite avec Constantin Bogdanas puis avec Larissa Kolos au CNR de Paris. De 2003 à 2007, Vanessa Szigeti étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe d’Olivier Charlier. En Juin 2007, elle obtient son diplôme de formation supérieure avec la mention Très bien à l’unanimité au Récital du Prix. La même année, elle réussit le concours d’entrée à la classe de Perfectionnement du CNSMDP où elle continue ses études sous la direction d’Olivier Charlier et de Jean-Jacques Kantorow puis de Svetlin Roussev. En 2008-2009, grâce à l’aide de la Fondation Meyer, Vanessa Szigeti a pu suivre les cours de David Takeno à Londres, dans le cadre de la Guidhall School of Music. Elle se perfectionne actuellement au Conservatoire de Vienne sous la direction de Pavel Vernikov.




AU GRÉ DES SONS
Vendredi 5 mars à 19 h 30
La note bleue autour de :
. Prélude op.45 de Chopin
. Nocturnes de Chopin
. Blues extrait de la sonate de Ravel pour piano et violon
. Préludes de Gershwin pour violon et piano
. Rhapsodie in Blue de Gershwin (version originale pour piano seul)

Samedi 6 mars a 19 heures
Concertos romantiques
. Concerto en mi mineur de Chopin
◦Soliste : Yves Henry, piano d'accompagnement : Eric Artz
. Concerto en la mineur de Schumann
◦Soliste : Eric Artz, piano d'accompagnement : Yves Henry

Dimanche 7 mars 11 heures
Brunch tzigane
. Brahms : Danses hongroises à quatre mains
. Ravel : Tzigane pour violon et piano
. Liszt : Rhapsodies hongroise à quatre mains

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Emrys Myrdyn 19/02/2010 14:26


Il ne faut pas le dire trop fort. C'est aussi un des seuls endroits où l'on peut passer un moment véritablement tranquille...


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens