Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 14:23
Les électeurs de Guadeloupe ont livré leurs verdicts sur les 387 candidats qui composaient les neuf listes de 43 candidats briguant les suffrages à ces régionales de 2010.
 
Avec une participation de 54%, soit plus d’un électeur sur deux, nos compatriotes ont clairement fait un choix, libre et raisonné, de ne pas bouleverser la composition du Conseil régional sortant.
 
Dès le 1er tour, avec une avance respectable au Président sortant et à son équipe renouvelée, les électeurs guadeloupéens ont jugé nécessaire de couper court dès le 1er tour à toute éventualité de cuisine électorale et ont préféré porter leurs suffrages sur un candidat qui a affirmé qu’il ne remettrait pas en cause la situation ni institutionnelle de la Guadeloupe.
C’est sur ce point essentiel que les électeurs, notamment ceux de la droite guadeloupéenne, ont pris position, car trop de flous artistiques dans les propos de beaucoup de candidats, ne pouvaient rassurer les républicains, les tenants d’une stabilité institutionnelle, les fervents d’une fermeté sans faille pour assurer à tous une sécurité et un désir de poursuivre leur implantation en Guadeloupe.
 
 Evidemment on peut se demander avec froideur, pourquoi les électeurs de Guadeloupe ont opté pour le vote « à gauche », puisque la liste qui se recommandait de la majorité présidentielle n’arrive même pas à mobiliser 10% de l’électorat guadeloupéen.
 
Sans ambigüité et sans craindre les foudres ou les réactions nerveuses et épidermiques des responsables, qu’ils soient de Guadeloupe et surtout de Paris, nous pouvons affirmer que ces résultats sont la manifestation du mécontentement d’un électorat de droite, l’électorat républicain et français sans nuances, devant les erreurs et faux pas de l’équipe présidentielle et gouvernementale, quant aux décisions annoncées pour nos région d’outre mer.
 
Il faut être autiste ou aveugle, pour ne pas reconnaître que les atermoiements depuis fin 2008 dans la gestion de nos régions et de la Guadeloupe en particulier, surtout après les évènements de janvier à mars 2009, ne peuvent pas encourager les partisans de la majorité présidentielle à applaudir aux actions entreprises par les « agents électoraux » de cette majorité et encore moins aux annonces des plus controversées du Président lui-même sur ce qu’il estime être le meilleur pour l’outre mer.
 
Si ces annonces étaient si vertueuses et prometteuses, pourquoi nos partisans de cette majorité présidentielle, que ce soit dans n’importe quel département d’outre mer, ont il soit déserté les urnes, soit porté leurs suffrages ostensiblement vers des candidats de la gauche ?
 
Combien de temps encore allons-nous devoir subir ces incompréhensions qui ne peuvent que pénaliser le devenir de notre région ?
 
Quand aurons-nous la possibilité de constater que les mécontentements exprimés clairement dans les urnes, après qu’ils aient été exprimés dans les prises de positions fréquentes notamment dans nos réunions du CSLR, seront enfin entendus par les responsables du Gouvernement ?
 
Quand se décideront-ils à faire confiance à des responsables avertis et non opportunistes, à des responsables opérateurs économiques et sociaux implantés et non itinérants, à des responsables ne cherchant pas une onction paternaliste, mais au contraire une reconnaissance de leurs capacités à proposer et soutenir des options utiles et responsables pour la Guadeloupe ?
 
La droite guadeloupéenne, qui n’est ni légitimiste inconsciente, ni suiviste aveugle, mais au contraire responsable et désireuse de voir une stabilité sociale et politique se confirmer, avec des élus non équilibristes ou opportunistes, non usés par des contorsions condamnables, ne supportera pas longtemps encore de  se voir bafouer ou proposer des gadgets et des pansements type « cautère sur une jambe de bois ».
 
Il faut que dans les jours qui viennent, avec ceux à qui un mandat de quatre années vient d’être donné, nous puissions constater un réel effort pour un changement dans les méthodes de gestion de cette collectivité. Que les moyens tant institutionnels que financiers soient mieux utilisé et cela au bénéfice de toute la population guadeloupéenne sans exclusive, car les électeurs qui ont choisi avec clairvoyance, s’attendent à une reconnaissance de leur prise de position et que cesse pour un long temps les désirs de troubler les institutions.
 
A cela nous devrons aussi accepter de réclamer une fermeté en tous points dans la gestion générale de la Guadeloupe, sans faiblesse partisane, sans ostracisme. Il faudra aussi  une volonté de renouveler les équipes politiques pour offrir aux « jeunes » une place, car il faut bien que l’expertise des aînés, leur disponibilité pour exercer des responsabilités sans en faire une orientation professionnelle, soit aussi reconnue et utilisée.
 
Cette élection, avec une participation de plus de 52% des électeurs, avec une croissance du corps électoral de 2004 à 2010 de plus de 5%, devra nécessairement servir de motif de réflexion à tous responsables parisiens, qu’ils soient des appareils politiques, du gouvernement et surtout des conseillers les plus proches du Président, car des erreurs, il n’en faut plus dans les choix réservés à la Guadeloupe et sans doute de tout l’outre mer.
 
CSLR n’entend pas se laisser enfermer dans une tendance à seulement féliciter les élus, ni non plus considérer que seule la légitimité des urnes peut guider des choix pour la Guadeloupe, car nous voulons que la cohésion sociale soit bien affirmée et que la République sortira grandie si tous les observateurs acceptent de reconnaitre soit leur échec, soit leur besoin de ne marginaliser personne ni mépriser qui que ce soit et que le devenir politique de la Guadeloupe soit garanti.
 
Aujourd’hui que cesse les querelles et que les manches soient retroussées pour travailler.
 
 
 Jean –M. CIREDERF

 

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

OrangeOrange 16/03/2010 15:04


Scrutin Sarkozy Midterm: plus Flop, je meurs ? ( Petit Sondage: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/575 )


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens