Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 16:32
REGIONALES : QUI SONT-ILS ?
Qui sont-ils ? Des noms, connus ou non, sur neuf listes.
Mais, d'où viennent-ils ? Quels métiers exercent-ils, quels sont leurs âges, comment a-t-on composé ces listes ?
Tour d'horizon.
« Pas facile de composer une liste pour les régionales. Et ces régionales là sont encore plus complexes que les précédentes. »

Ce candidat tête de liste, dont nous ne donnerons pas le nom, résume bien la situation.
Le scrutin de liste a ceci de remarquable qu'il permet d'avoir des hommes et des femmes, autant d'hommes que de femmes, venus de tous horizons. Il est de règle, depuis quelques scrutins, de ne plus faire de listes d'élus ou de personnalités politiques, mais de composer subtilement sa liste d'élus (s'ils ne cumulent pas les mandats, limités à deux), de personnalités des appareils de partis, mais encore de personnes dites « de la société civile ». Ce sont des sympathisants (forcément) non encartés. Pour ces derniers, la difficulté est de trouver quelqu'un qui fasse plus ou moins l'unanimité de par ses actions ou ses compétences. Il faut choisir quelqu'un de connu, pas politisé officiellement, qu'on absorbe dans sa liste. L'alchimie prend ou pas...
Neuf listes en présence. Près de quatre cents noms. Qui sont-ils ? Des fonctionnaires, des salariés, des commerçants, des chefs d'entreprises, quelques artisans, quelques agriculteurs, des retraités. Les professions libérales sont représentées : rares médecins ou dentistes. Tout aussi rares les professeurs de faculté, les avocats. On note un magistrat, une femme de lettres.


NOWFRAP LA GUADELOUPE EN ACTION
La liste que conduit la Pointoise Octavie Losio, dentiste, comprend des colistiers issus d'une vingtaine de communes.
Qui compose cette liste ? Outre Henri Yoyotte, qui mène, depuis longtemps, combat commun avec le Dr Losio, neuf fonctionnaires, onze employés, deux commerçants, deux agriculteurs, un étudiant, vingt-deux retraités, etc.
Pas de personnalités connues sur cette liste composée, nous dit Octavie Losio, « d'hommes et de femmes qui sont le reflet de la société guadeloupéenne. »
Le + âgé : Sabas Radacal, retraité du privé, a 93 ans (40e position sur la liste).
Le + jeune : Robert Elice, employé du secteur privé, de Petit-Bourg, a 24 ans (14e position sur la liste)
Moyenne d'âge : 60 ans
GT : 19
BT :  7
Nous avons relevé les origines des 27 premiers de la liste, les autres colistiers étant, souvent, là pour compléter la liste et l'on retrouve des hommes et des femmes des mêmes communes.


COMBAT OUVRIER
La liste conduite par le Capesterrien Jean-Marie Nomertin, travailleur dans la banane, actuellement au chômage et secrétaire général de la CGTG, comprend des hommes et des femmes issus d'une quinzaine de communes, réparties sur l'ensemble du territoire, y compris dans les dépendances. Certains colistiers sont très connus. Nous relèverons, parmi ceux-ci les noms de Lita Dahomay, retraitée de l'enseignement, de Max Céleste, retraité lui aussi, tous deux membres actifs de Combat Ouvrier et impliqués dans la plupart des actions syndicales agricoles, estudiantines ou ouvrières.
Qui compose cette liste ? Seize fonctionnaires, des catégories B et C, treize employés, trois commerçants, deux artisans, deux agriculteurs, deux professeurs de faculté, sept retraités, etc.
« Nous sommes de la Guadeloupe, des hommes et des femmes au combat », dit Max Céleste.
Le + âgé : Gratien Cantor, salarié agricole, sans doute retraité, considérant son âge, 70 ans (29e sur la liste).
Le + jeune : Manuelle Loval, des Abymes, a 35 ans (14e position sur la liste).
Moyenne d'âge : 50 ans
GT : 16
BT : 11

GUADELOUPE DEMAIN
La liste conduite par le Sainte-Rosien Alain Lesueur « ne comprend pas que des Sainte-Rosiens », dit en riant M. Lesueur, ancien élève de l'ENA, ancien fonctionnaire, cadre supérieur de la fonction publique. Non, la lecture de la liste est limpide, il y a des hommes et des femmes d'une quinzaine de communes, réparties sur le territoire, y compris des Guadeloupéens issus des dépendances.
Des personnalités ? Outre Alain Lesueur, qui mène une opposition musclée à la mairie de Sainte-Rose ? Non.
Qui compose la liste ? Sept fonctionnaires, onze employés, dont quatre de catégorie C, trois étudiants, deux artisans, deux commerçants, un dentiste, un marin, un agriculteur, trois retraités, etc.
« Il s'agit de Guadeloupéens qui veulent s'engager pour changer la classe politique », dit M. Lesueur.
Le + âgé : Rémy Bouimba, retraité, a 76 ans (39e sur la liste).
Le + jeune : Sébastien Luissaint, étudiant, de Morne-à-l'Eau, a 24 ans (21e sur la liste).
Moyenne d'âge : 40 ans
GT : 15
BT : 12

OSONS POUR LA GUADELOUPE
La liste conduite par le Gourbeyrien Alain Plaisir, président-fondateur du CIPPA (Comité d'initiative pour un projet alternatif), ancien inspecteur des douanes, secrétaire général de la CTU — auteur d'un ouvrage de référence, Conquête du marché intérieur (Ed. Nestor) qui a servi de base aux négociations sur les prix en 2009 — est composée de Guadeloupéens venus d'une quinzaine de communes (toujours pour les 27 premiers de la liste). Il y a dix-huit fonctionnaires, dont sept de catégorie C, quatre de catégorie B, les autres étant enseignants. Huit employés-salariés, deux directeurs d'écoles, deux artisans, un agriculteur, cinq retraités, etc.
« Ce sont des sympathisants du CIPPA et des hommes et des femmes d'accord avec les idées développées dans mon livre-programme », confirme Alain Plaisir.
Le + âgé : Barbe Fanhan, retraité, est de Deshaies. Il a 79 ans (17e position).
Le + jeune : Anna Civis, agent d'affaires, de Lamentin, a 32 ans (32e position)
Moyenne d'âge : 50 ans
GT : 10
BT : 17

TOUS POUR LA GUADELOUPE
La liste conduite par l'Habissois Victorin Lurel, président sortant du conseil régional, député PS de la quatrième circonscription, fonctionnaire territorial catégorie A (ancien directeur général des villes de Goyave et Le Gosier, ancien directeur de la chambre d'agriculture), est composée d'hommes et de femmes de tous horizons. Venus d'une quinzaine de communes, réparties sur le territoire, y compris les dépendances, elle comprend beaucoup d'élus municipaux — dont Gabrielle Louis-Carabin, maire du Moule, qui n'est plus membre de l'UMP depuis juin 2009 et Ary Chalus, qui « pousse » la liste en occupant la dernière place — mais aussi des personnes de la société civile. Et Harry Durimel, patron des Verts Guadeloupe.
Dix-neuf fonctionnaires, sept cadres (4 A, 2 B, 3 C), sept employés-salariés, deux avocats, un professeur de faculté, un pharmacien, un chirurgien, un médecin, deux avocats, quatre retraités, etc.
« Dix-neuf socialistes encartés, quatre GUSR, quatre PPDG, trois Verts, des membres de la société civile composent la liste », détaille un membre de celle-ci.
Le + âgé : Josette Borel-Lincertin, retraitée de l'enseignement, des Abymes, en quatrième position.
Le + jeune : Justine Bénin, salariée, 35 ans, du Moule (8e position).
Moyenne d'âge : 50 ans
GT : 14
BT : 13

ENSEMBLE POUR LA GUADELOUPE
La liste conduite par le Saintannais Blaise Aldo, ancien député européen, actuel maire UMP de Sainte-Anne, est le reflet du territoire. Une quinzaine de communes sont représentées. Marie-Luce Penchard est l'ornement de cette liste. Ministre de l'Outre-mer, fille de Lucette Michaux-Chevry, confortée récemment par Nicolas Sarkozy. Daniel Marsin, sénateur, ancien maire des Abymes, Reinette Juliard, ancien maire de Lamentin, Joël Beaugendre, maire de Capesterre-Belle-Eau, ancien député, Richard Yacou, maire de Sainte-Rose, composent, avec Patrick Gob, Josette Jerpan, Christian Thénard, Edouard Delta, Teddy Marie une belle brochette de politiques. Parmi les personnalités, Mélina Seymour-Gradel, de Canal 10 (en disponibilité pour la campagne).
Parmi ces candidats, douze fonctionnaires, cinq employés-salariés, deux artisans, six cadres, deux industriels, un médecin, deux avocats, un pharmacien, un contremaître, trois directeurs d'écoles, etc.
« Ça n'a pas été facile mais nous avons réuni des hommes et des femmes de tous horizons », a dit M. Aldo.
Le + âgé : Christian Thénard, du Gosier, professeur du secondaire et technique, 64 ans (15e sur la liste)
Le + jeune : Mélina Seymour-Gradel, journaliste, des Abymes, 28 ans (8e position)
Moyenne d'âge : 50 ans
GT : 16
BT : 11

LA RÉGION AUTREMENT
La liste que conduit l'Abymien Eric Jalton, dentiste, maire des Abymes et député PS de la première circonscription, comprend des hommes et des femmes venant d'une quinzaine de communes de Guadeloupe et des dépendances. Parmi les colistiers, quelques pointures : Marlène Mélisse-Miroite, longtemps hiérarque du PS local avant qu'elle ait quelques démêlés avec la direction de celui-ci (mais elle a de bons contacts à Paris, même si elle est — tout comme Eric Jalton, Germaine Guizonne-Lacréole, Girard Pelage, José Ludger) — « réputée exclue », comme le souligne une lettre du 30 janvier et un rappel du 19 février). C'est la tête pensante de la liste. Marie-Line Pirbakas-Groevius est la prise chez les Verts, dont elle a longtemps occupé la deuxième place derrière Harry Durimel.
Parmi ces candidats, onze fonctionnaires, sept directeurs d'écoles, six salariés, deux agriculteurs, trois industriels, deux cadres, un artisan, un médecin, un dentiste, un magistrat, un avocat, un ingénieur, un marin, etc.
« C'est une liste de progressistes, de Guadeloupéens de gauche. La vraie gauche », s'est targué Eric Jalton.
Le + âgé : Félix Proto, médecin, des Abymes, 68 ans (43e sur la liste)
Le + jeune : Fabrice Devaed, chef d'entreprise, 30 ans (31e position)
Moyenne d'âge : 50 ans
GT : 16
BT : 11

POU GWADLOUP AN NOU AY
La liste conduite par Cédric Cornet, chef d'entreprise passionné de jeux vidéo. « Je me suis mis en disponibilité depuis un an pour préparer mon projet », dit-il. Pas de vedettes dans sa liste, mais des hommes et des femmes de tous horizons, tant géographiques que professionnels : dix étudiants, quatre fonctionnaires, neuf employés-salariés, quatre cadres, deux propriétaires, un ingénieur, un conseiller juridique, etc.
« Nous sommes de jeunes Guadeloupéens, engagés à 100% dans ce combat des régionales », explique Cédric Cornet.
Le + âgé : Emile Martial, 69 ans (en 43e position)
Le + jeune : Aurélie Capet, du Gosier, 21 ans (18e position)
Moyenne d'âge : 30 ans
GT : 16
BT : 11

POUR UNE GUADELOUPE NOUVELLE
La liste est conduite par Jeanny Marc, maire de Deshaies, député PS de la troisième circonscription. Jeanny Marc est GUSR mais elle n'a pas suivi son chef de file, Guy Losbard, quand celui-ci a rejoint le camp d'Eric Jalton. Mme Marc a décidé de faire cavalier seul. Avec qui ? Beaucoup d'habitants de la Basse-Terre, essentiellement de sa circonscription. Quelques élus municipaux (du rang de conseiller), beaucoup d'acteurs de la société civile. A noter la présence de Franck Meynadié, chef d'entreprise, à la sixième place. Dolorès Belair a un pitt à coq fameux à Morne-à-l'Eau. Doris Nabal-Checkmodine est très connue en Côte-sous-le-Vent, Jean-Yves Belaye, avocat, l'est tout autant à Pointe-à-Pitre.
Sinon, treize fonctionnaires (2 A, 2 B, 1 C), huit employés, deux commerçants, deux cadres, un artisan, etc.
« Nous avons choisi des compétences sur tout le territoire... », expose Mme Marc.
Le + âgé : Jean Sélugy, chef d'entreprise, de Capesterre-Belle-Eau, 74 ans (22e position)
Le + jeune : Nathalie Jean-Jacques, cadre supérieur, 40 ans (37e position)
Moyenne d'âge : 50 ans
GT : 10
BT : 17

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens