Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 01:10

Sénatoriales
Une proposition faite à Gillot

Après bien des atermoiements, ils se sont décidés à signer un accord. Ils, ce sont le PPDG et le PS, qui feront cause commune et bulletin unique, Jacques Gillot allant seul au combat des sénatoriales. Mais, il y aura une campagne commune. C'est ce qui est proposé à Jacques Gillot.
Lundi, Victorin Lurel avait laissé entendre que, si un accord n'était pas trouvé avec Jacques Gillot, il pourrait être candidat. Et comme Jacques Gillot ne souhaitait pas revenir sur sa position de bulletins séparés...
La nuit portant conseil et Victorin Lurel n'étant pas si chaud que cela d'aller au combat (malgré ce qu'en pensait le clan Gillot), les différentes parties (PPDG et PS, bien sûr) ont décidé de se revoir. Une dernière fois. Pour signer un accord et proposer quelque chose au président du conseil général ets sénateur sortant.
Dès lundi soir, Guy Losbar, président du GUSR, soutien essentiel de Jacques Gillot, laissait entendre : « L'unité de la gauche ne peut pas se construire sur des exclusions et des questions de personnes. Il faut savoir dépasser tout cela pour aboutir à de vrais accords entre formations politiques et non entre personnalités, sinon les stratégies électoralistes et les choix de carrière prendront toujours le pas sur l'intérêt général... Nous demeurons attaché à l'union des forces de gauche et à notre partenariat avec le PPDG et le PS. Nous demeurons ouverts à la discussion... » La sagesse même.
Mais, il poursuivait : « L’élection sénatoriale est une élection particulière où le choix des grands électeurs est fondé sur les convictions mais également sur l’équation personnelle de chaque candidat. Les conseillers municipaux, généraux et régionaux, les députés sont des élus responsables clairvoyants qui sont attachés à leur liberté de vote, et qu’Il ne faut pas infantiliser en créant un système de vote captif. »
En coulisses, hormis quelques noms d'oiseaux tropicaux échangés, la situation évoluait lentement, heure après heure.

Expliquer qu'ils sont ensemble, un exercice de style
Après des heures de discussions entre les représentants du PPDG et ceux du PS, un accord était signé : Félix Desplan représenterait le PS, Jacques Bangou le PPDG, sur un bulletin commun. Cependant, il serait proposé à Jacques Gillot de faire campagne commune. Il y aurait aussi un état-major commun, comme c'était prévu dans l'accord de Goyave.
Exit donc l'idée d'un Victorin Lurel candidat, si Jacques Gillot acceptait le deal.
Que faut-il entendre par campagne commune ? C'est là que ça se corse. Cela veut dire que les trois candidats, ceux du ticket PS-PPDG, flanqués de Jacques Gillot, vont aller voir les grands électeurs... pour leur expliquer qu'ils sont ensemble, qu'ils ont un projet commun, même s'ils ne sont pas sur le même bulletin, etc. Parlez d'un exercice facile ! De même, seuls, ils vont dire tout le bien qu'ils pensent des deux autres et qu'il faut voter pour eux... Hum ! Et pourquoi pas, faire une conférence de presse commune, relayée par les télés et les radios (et par nous-mêmes) pour réaffirmer devant des Guadeloupéens qui n'en croiront pas leurs yeux et leurs oreilles, qu'ils sont comme les trois doigts de la même main... Bon à suivre !
A.-J. V

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens