Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 15:15

INDISCRÉTIONS
Georges
« En 1986, alors benjamin du conseil régional de Luadeloupe, j'ai été le secrétaire de Félix Proto, président de cette assemblée. Cette collaboration qui a duré formellement 6 ans constitue mon acte de naissance en tant qu'homme politique. Je suis donc bien placé pour dire que ce que l'on pourrait appeler "les années Proto" constituent un tournant dans la gestion des affaires publiques à l'échelle du pays. De par sa capacité à anticiper et sa volonté farouche de réaliser, il a mis la Guadeloupe sur la voie du progrès et de la modernité. » Beau témoignagne de Georges Brédent. Et pourtant, malgré la kyrielle de témoignages de grands élus, on n'a jamais rendu un réel hommage à ce précurseur... gênant.

Victorin
A Saint-Martin, la collectivité est en faillite. Elle a montré qu'elle était incapable de mener une saine gestion des affaires sans que les chikayas entre élus haineux (et affairistes) ne ressortent. Lundi, Victorin Lurel, ancien député du coin, est venu au secours des élus en disant qu'il allait faire modifier les règles. On dit... merci qui ?

Victorin 2
Pour se remettre de ses émotions à Saint-Martin, Victorin Lurel a passé la journée d'hier à Saint-Barthélemy, dont la gestion saine de bon père de famille est un modèle pour toutes les collectivités.

Jacky
M. Dahomay a écrit une (très longue) lettre ouverte au ministre des Outre-mers : « Quelle mouche t’a piqué, de déclarer ainsi à la télévision hier soir (dimanche), que nous qui luttons contre l’épandage aérien étions mus par une éthique de la conviction alors que toi, ministre, tu obéissais à une éthique de la responsabilité. En faisant ainsi référence à une distinction philosophique célèbre faite par le sociologue allemand Max Weber, sans doute as-tu voulu élever le débat en introduisant, pour les téléspectateurs donc pour l’opinion publique, une dimension philosophique (...) En conséquence, cher ministre, nous ne céderons pas sur ce dossier qui concerne l’intérêt supérieur de la Guadeloupe. Que cela soit clair. Nous n’attendrons pas les trois ans que tu proposes. C’est toi qui dois prendre en compte cet intérêt supérieur », conclue-t-il.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens