Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:03

Niches fiscales: Eric Jalton se félicite que la « défiscalisation » soit épargnée mais s’interroge sur les contours du « coup de rabot » annoncé

Le député-maire Eric Jalton se félicite que « la défiscalisation » Outre-mer soit épargnée par le « coup de rabot » de 10 %, annoncé pour  2011 par le gouvernement depuis plusieurs mois. C’est en tous cas ce qu’a, entre autres choses, évoqué le Ministre du budget, ce jeudi 9 septembre.

Reste maintenant à savoir  quelle défiscalisation et pour combien de temps…

Au rang  « des mesures anti-abus », également évoquées par le Ministre, Eric Jalton propose  une évaluation d’impact effective de la Loi pour le développement de l’Outre-mer (LODEOM) comme cela est inscrit dans le texte et le maintien ou l’ajustement du dispositif en fonction des résultats relevés.

Le député de la première circonscription s’interroge enfin sur l’impact négatif qu’aura le rabais de 50 à 25 % des réductions d’impôts sur le photovoltaïque, axe fort de la politique « verte » de notre archipel.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:02

BPE : Eric Jalton interpelle le CTIG pour un positionnement en faveur du maintien de la destination Marie-Galante au « Grand Pavois »

Le député de la première circonscription de la Guadeloupe, Eric Jalton déplore le choix annoncé d’abandonner la destination Marie-Galante lors de la transat Belle-Île en mer.

Le nautisme est une chance supplémentaire, en plus des grandes manifestations culturelles et sportives que constituent le festival Terre de Blues et le Tour cycliste, de renforcer et d’asseoir un développement économique globale de l’île de Marie-Galante.

Eric Jaltonen appelle à un positionnement fort du CTIG, le comité de tourisme des îles Guadeloupe, renforcé par le soutien de la Région Bretagne, au Grand Pavois, salon nautique international, prévu la semaine prochaine à La Rochelle pour le maintien de la destination Marie-Galante, dans le sens de la défense d’un axe majeur de la politique touristique de l’archipel et des liens crées depuis tantôt entre les deux îles.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:02

INDISCRÉTIONS
Jo
RFO diffusera un hommage à Jo Clémence, chroniqueur de créole sur RCI, disparu récemment, en deuxième partie de programme avec l'émission Bèl pawòl samedi 11 septembre, à 21 h 40.

Tanya, Fred, Hippomène
Tanya saint-Val, Fred et Maxence Deshayes, MAJ, Nossa, Leedyah Barlagne, Nathalee Jeanlys, Hippomène Léauva et Les Vikings, Wu tang Park, Ocho Mane, Black Miky Crew, Péka. Ce sont quelques-uns des artistes issus du quartier de Grand-Camp en pleine restructuration. Après plus d’une trentaine d’années de vie dans les résidences des Plaines de Grand-Camp (Magnolia, Malimbre, Gommier, Sandragon, Acomat et Marbri) les locataires ont quitté les lieux où ils ont vécu une bonne partie de leurs souvenirs. Samedi 18 septembre, sonjé... avant la destruction des bâtiments.

Cédric
 « Cédric Cornet a parfaitement le droit de marquer son opposition et de critiquer la politique de l’actuelle majorité régionale, nous dit Victorin Lurel. L’insulte, l’injure et l’outrance ne doivent en revanche pas faire partie du registre démocratique. J’ai tendu une main responsable et j’ai dû insister pour qu’il l'accepte. Il la refuse aujourd’hui et je le déplore. En six mois, je n’ai pas entendu une seule proposition concrète et réaliste venant de lui. C’est dommage. » M. Cornet a été déchargé, mercredi, d'une mission confiée par la Région sur la jeunesse en déshérence. Na !

Cédric 2
Il a mangé du lion, ce Cédric Cornet ! Sitôt connue sa nouvelle situation (voir ci-dessus), il réclame la démission de Victorin Lurel, parle de complot, dit qu'il va dénoncer... qu'il n'est pas le seul à souffrir de l'attitude du président de Région. Cite Harry Durimel, qui lui aussi aurait à souffrir... d'être vice-président de la Région et encensé par Victorin Lurel lors du discours de politique générale de lundi dernier. Voilà que l'antienne de la dictature va servir une nouvelle fois. Des arguments somme toute... enfantins !

Alain
Alain Sorèze, président, va tenir, dimanche, le séminaire de rentrée du Comité régional olympique et sportif (CROS) de la Guadeloupe. De quoi va-t-on débattre ? « La problématique, révèle M. Sorèze, est d'essayer de mettre fin à un certain saupoudrage"et mettre en place des critères d'attribution qui répondent à la fois aux priorités nationales et aux orientations définies localement. » La difficulté, bien évidemment, est de concilier les priorités nationales sur certaines disciplines, lesquelles, localement, peuvent être autres...

Eric
Le député-maire des Abymes, Eric Jalton, dit se féliciter que « la défiscalisation Outre-mer soit épargnée par le coup de rabot de 10 %, annoncé pour 2011 par le gouvernement depuis plusieurs mois. C’est en tous cas ce qu’a, entre autres choses, évoqué le ministre du Budget, à l'Assemblée nationale. » Voilà une niche épargnée. Cependant, que faire face à la réduction de 50 à 25 % des déductions d’impôts sur le photovoltaïque, axe fort de la politique verte de la Guadeloupe ? Quelle sera l'attitude de Lucette Michaux-Chevry, Jeanny Marc, Gabrielle Louis-Carabin, Daniel Marsin, Jacques Gillot, Victorin Lurel... et Eric Jalton à ce sujet ?
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:01

INDISCRÉTIONS
Nicolas
Nicolas Vion a été nommé par la Fédération des entreprises d’outre-mer (FEDOM )président de la Commission tourisme interdom (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Saint-Martin. Qui est Nicolas Vion ? L'un des patrons des hôteliers guadeloupéens, qui s'est particulièrement illustré par sa fermeté lors des négociations du protocole de fin de conflit après la mobilisation générale de 2009.

Guy
« La situation économique outre-mer est particulièrement dégradée du fait de la crise, des conséquences des mouvements sociaux du printemps 2009 et de la mise en place pratique tardive de la Loi pour le développement économique des Outre-mer publiée le 27 mai 2009.
En 2008, 22 000 logements étaient lancés pour l’ensemble des DOM. En 2010, selon les premières évaluations, 7 à 8 000 logements seulement sont prévus.», constate Guy Dupont, président de la Fedom.

Jules
Jules Otto, premier secrétaire fédéral du PS en Guadeloupe, a invité les militants de son parti à rencontrer Bertrand Delanoé, maire de Paris, lors de sa visite, hier. Sur l'invitation, il est indiqué que « les militants socialistes pourront échanger avec le maire de Paris sur de nombreux sujets d’actualité : réforme territoriale, politique antisociale du Gouvernement, primaires socialistes et présidentielles 2012. »  Il invitait les élus et les cadres du parti... « à faire le meilleur accueil à Bertrand Delanoë, qui n’a pas souvent l’occasion d’être en visite dans notre département. » Pourquoi, on accueille parfois les camarades en visite avec des roches ?..

Bertrand
Bertrand Delanoé, maire de Paris, a invité les agents de la Ville de Paris qui y sont en vacances à poursuivre leur séjour en Guadeloupe en se mettant à la disposition des autorités pour aider à lutter contre l'Aedes aegyptii, moustique vecteur de la dengue. Bonne idée, mais on aimerait savoir combien d'agents municipaux parisiens sont actuellement en Guadeloupe et combien se sont spontanément présentés aux portes des administrations pour demander à troquer leur maillot de bain contre un bleu de travail !

Jenny
« Jenny Alpha, chanteuse et comédienne française, est morte le mercredi 8 septembre 2010 à son domicile parisien. Elle était devenu la doyenne des artistes françaises. » C'est ce qu'on peut lire dans Wikipédia, l'encyclopédie en ligne. Ce qui permet à la nouvelle chargée de communication de Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, de faire dire à son patron : « Jenny Alpha est non seulement une figure de la culture caribéenne qui s’éteint, mais aussi une grande artiste de la Comédie-Française... »  Ce qu'elle n'a jamais été, malgré son talent indéniable.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:00

Bertrand Delanoë visite le site du futur Mémorial ACTe
Le maire de Paris, en visite, s'est arrêté une demi-heure sur le site du futur centre dédié à la traite et l'esclavage.

La friche de Darboussier, hier après-midi. Une tente dressée aux limites des ruines de l'ancienne sucrerie de Pointe-à-Pitre, à quelques mètres d'une sorte de dépotoir des habitants du Carénage. Un vrai nid à rats et à moustiques.
Sous la tente, au milieu d'une petite foule endimanchée, Victorin Lurel, président du conseil régional, et Bertrand Delanoë, maire de Paris, reçus par Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre. Il s'agissait de présenter le grand projet de la région : le Mémorial ACTe.
Il s'agit du Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage. Ouf !
En fait, un superbe projet de grande envergure, l'un des plus grands chantiers de la Région, d'un montant de 50 millions d'euros, dont la première pierre devrait être posée en mai 2011. L'achèvement des travaux est prévue pour le 27 mai 2013. Très symbolique !

« Ce que vous faites là est indispensable pour l'Humanité. »
« Ce centre, a dit Jacques Bangou, se situera au cœur de l'habitat social, et c'est pour cela qu'il est le plus beau projet, un véritable bijoux à proximité des populations. C'est ce qui fera sa valeur. » Sur la friche de Darboussier, espace racheté dix millions de francs il y a vingt ans aux héritiers Empain, la mairie de Pointe-à-Pitre a facilité la construction d'immeubles sociaux. Et maintenant celle du Mémorial ACTe, instrument de mémoire et de culture voulu par Victorin Lurel et la Région.
« L'enjeu majeur du mémorial de la traite négrière et de l'esclavage, a dit M. Lurel, est de donner naissance à un espace régional dédié à la mémoire, l'information, la connaissance et la recherche historique, ceci sans esprit de de revanche. »
« Ce projet m'impressionne, a lancé Bertrand Delanoë. Ce projet est certes important pour la Guadeloupe mais il l'est aussi pour la France, pour le monde. Ce que vous faites là est indispensable pour l'Humanité. »
Deux documentaires, un petit tour de la friche, non pas par le champ d'ordures mais plus finement par le bord de mer, les quais, avec vue sur La darse et la Pointe Jarry. Et Bertrand Delanoë quittait Darboussier pour d'autres lieux.
André-Jean VIDAL
Parmi les cadeaux remis à M. Delanoë, un recueil signé Bruno Kissoun, sur les bâtiments historiques de Pointe-à-Pitre.


ILS ONT DIT
Firmine Richard, comédienne, conseiller de Paris
« Darboussier, c'est un nom qui me parle. Mon père y travaillait comme saisonnier. Il me demandait toutes les quinzaines, quand il avait touché sa paie, de venir le voir pour prendre de l'argent que je donnais à ma mère. C'est formidable de faire ce lieu de mémoire sur cette friche. Ce qui est regrettable c'est que l'Etat ne participe pas financièrement au projet. Mais, il ne finance déjà pas les logements, alors... »

George Pau-Langevin, député de Paris
« C'est une idée formidable de mettre ce centre à Darboussier. C'est un symbole fort de l'industrie de la canne, symbole de l'esclavage. C'est notre mémoire. Ce qui est bien c'est qu'il n'y a aucun esprit de revanche? J'espère que la Région aura les moyens d'aller au bout de cette réalisation. »

Bertrand Delanoë, maire de Paris
« Je regrette que l'Etat n'ait pas pris part au financement de ce projet essentiel. Il y a des partenariats à créer avec des lieux de paris, des musées, des centres culturels. Ce projet va au-dela de la Guadeloupe parce qu'il interpelle aussi les non descendants d'esclaves, ceci sans chercher à les culpabiliser. »

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:00

Plus de mission pour Cédric Cornet
Cédric Cornet, 30 ans, est l'une des plus jeunes conseillers issus de la dernière élection régionale. Pou Gwadloup an nou ay a fait un score pas ridicule du tout (6,96%), permettant de positionner sur l'échiquier régional deux élus. Co-fondateur du CDI, Collectif Des Inkoruptibles, Il a été désavoué par ce groupuscule politique. Le conseil d’administration des Inkoruptibles a annoncé officiellement l’exclusion de Cédric Cornet. Le collectif dénonçait le comportement du jeune homme, jugé « ingérable ».
Cédric Cornet voulait une vice-présidence de la Région... à la Jeunesse, mais il n'a eu qu'une mission sur la jeunesse en déshérence. Sans doute troublé par le jeu politique, l'élu a eu une altercation avec Victorin Lurel lors de la plénière du conseil régional, lundi. Le jeune conseiller régional a dénoncé que des élus ne viennent jamais aux travaux des commissions, puis, de manière virulente, la politique menée par l’exécutif en faveur de la jeunesse guadeloupéenne. Réitéré, mardi, sur les ondes de RFO Guadeloupe. Où Cédric Cornet a clairement dit qu'il considérait cette mission confiée par M Lurel comme « un piège », voire une mission impossible. A la Région, on s'étonnait des propos du conseiller régional qui s'est vu attribuer deux personnes pour l'aider à remplir sa mission qui devait s'achever fin novembre, par la remise d'un rapport.
Hier soir, Victorin Lurel a décidé de lui retirer cette mission. Pourquoi ? « Ce conseiller régional a choisi de s’enfermer dans une posture d’opposant systématique et omniscient avec lequel il s’avère difficile de travailler », a dit M. Lurel. Philippe Ramdini, président de la commission Jeunesse, pilotera cette mission.
A.-J.V.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 21:42

INDISCRÉTIONS
Nicolas
Nicolas Vion a été nommé par la Fédération des entreprises d’outre-mer (FEDOM )président de la Commission tourisme interdom (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Saint-Martin. Qui est Nicolas Vion ? L'un des patrons des hôteliers guadeloupéens, qui s'est particulièrement illustré par sa fermeté lors des négociations du protocole de fin de conflit après la mobilisation générale de 2009.

Guy
« La situation économique outre-mer est particulièrement dégradée du fait de la crise, des conséquences des mouvements sociaux du printemps 2009 et de la mise en place pratique tardive de la Loi pour le développement économique des Outre-mer publiée le 27 mai 2009.
En 2008, 22 000 logements étaient lancés pour l’ensemble des DOM. En 2010, selon les premières évaluations, 7 à 8 000 logements seulement sont prévus.», constate Guy Dupont, président de la Fedom.

Jules
Jules Otto, premier secrétaire fédéral du PS en Guadeloupe, a invité les militants de son parti à rencontrer Bertrand Delanoé, maire de Paris, lors de sa visite, hier. Sur l'invitation, il est indiqué que « les militants socialistes pourront échanger avec le maire de Paris sur de nombreux sujets d’actualité : réforme territoriale, politique antisociale du Gouvernement, primaires socialistes et présidentielles 2012. »  Il invitait les élus et les cadres du parti... « à faire le meilleur accueil à Bertrand Delanoë, qui n’a pas souvent l’occasion d’être en visite dans notre département. » Pourquoi, on accueille parfois les camarades en visite avec des roches ?..

Bertrand
Bertrand Delanoé, maire de Paris, a invité les agents de la Ville de Paris qui y sont en vacances à poursuivre leur séjour en Guadeloupe en se mettant à la disposition des autorités pour aider à lutter contre l'Aedes aegyptii, moustique vecteur de la dengue. Bonne idée, mais on aimerait savoir combien d'agents municipaux parisiens sont actuellement en Guadeloupe et combien se sont spontanément présentés aux portes des administrations pour demander à troquer leur maillot de bain contre un bleu de travail !

Jenny
« Jenny Alpha, chanteuse et comédienne française, est morte le mercredi 8 septembre 2010 à son domicile parisien. Elle était devenu la doyenne des artistes françaises. » C'est ce qu'on peut lire dans Wikipédia, l'encyclopédie en ligne. Ce qui permet à la nouvelle chargée de communication de Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, de faire dire à son patron : « Jenny Alpha est non seulement une figure de la culture caribéenne qui s’éteint, mais aussi une grande artiste de la Comédie-Française... »  Ce qu'elle n'a jamais été, malgré son talent indéniable.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 22:20


« Violence et Injustice sont souvent sœurs siamoises … »


Je prends acte de la  volonté  de M. Jean-Michel Prêtre, procureur de  la  République,   d’interpeller  les responsables  politiques, économiques, associatifs et culturels  sur la  montée  de la  violence qui place la  Guadeloupe, selon ce dernier, « numéro 1 national  avec 7  faits  de  violence  graves commis pour 1000 habitants… » ( Quotidien  France- Antilles  du  vendredi   03  septembre  2010  « installation  de   7 nouveaux  magistrats »  )
Au  delà  de  ce  terrible  constat,  je  rappelle  que la  violence  en  Guadeloupe  se  nourrit   aussi  de  l’indigence des moyens  accordés  aux  collectivités  locales  et particulièrement  aux  communes    en  matière  de prévention   de la délinquance… Récemment  encore  l’Etat  -dont la responsabilité est  prépondérante dans la lutte contre l’insécurité, par la  voix  d’un  de ses ministres- tendait à faire porter aux Maires des responsabilités dont il  n’assume pas  l’adéquation  des  moyens.
Stigmatiser  c’est une chose… Rétablir  la  police  de proximité  en  est une  autre…
La violence se nourrit amplement  de la paupérisation  galopante qui frappe la Guadeloupe. Une société guadeloupéenne où les  écarts  de  revenus  et  les inégalités  sociales  se  creusent  poussés par  une hyperconsommation, mère  de  toutes  les  frustrations... Où  certains   ont le  sentiment  d’être  dépossédés  de  tout  avenir !
La  violence  trouve  sa  source   dans le  chômage  massif des  jeunes. 
Dans  certains  quartiers des  Abymes,  65%  des jeunes  sont  au  chômage. 
Le  plan  Marshall  pour la  Jeunesse  Guadeloupéenne  que j’appelle  de  mes  vœux  est  plus  que jamais  nécessaire !
La  violence provient   également  de la  diminution drastique  des moyens  accordés  à la  Justice,  aux forces de Police, à la gendarmerie, aux  douanes  et à l’administration  pénitentiaire. Autant de  facteurs  qui  nuisent à l’application  d’une Justice  Républicaine  de  qualité  sous nos latitudes.
Monsieur le Procureur, la première interpellation  doit  aller  en  direction  de nos gouvernants  en  charge  de la  construction  du nouveau  tribunal  de  Pointe-à-Pitre…
Vers  ceux  qui promettent  visite  après  visite ministérielle la  construction  d’une  nouvelle  maison  d’arrêt  à  Gourbeyre  pour mettre  enfin  fin  aux  conditions  de  détention  dans  le  « bagne  basse-terrien… »
Vers  ceux  qui  détiennent  l’allocation budgétaire  pour  pourvoir  les  greffes des  tribunaux  de  Guadeloupe des moyens modernes  liés  aux  technologies  de l’information et  de la communication.
Vers ceux   qui possèdent les moyens budgétaires  pour  organiser  une  saine  conservation  des scellés de  justice et de police qui permettent souvent la saine manifestation  de la vérité…
Par ces  motifs,  vous  ferez  oeuvre  de  bonne justice, en rendant inopérant la corrélation  Violence et  Injustice …
Eric  JALTON 





Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 22:19

INDISCRÉTIONS
Jacques
« En matière de transports urbains, au-delà de la réorganisation du système mené par Jacques Gillot, il faudra très rapidement faire notre choix technologique pour doter l’agglomération pointoise d’un réseau en site propre en approfondissant, notamment, l’étude d’un tram/train » a dit M. Lurel dans son discours de politique générale, lundi (voir notre précédente édition en pages 2 et 4). Espérons que le système ainsi mis en place fonctionnera mieux que les transports publics de personnes... Qui ne fonctionnent pas bien malgré le réel génie de Jacques Gillot et de ses équipes pour le mettre en place. Les transporteurs ont parfois gardé... de mauvaises manières !.

Louis
« Nous réaliserons le Mémorial historial Delgrès à Matouba. » Cette petite phrase de Victorin Lurel est importante pour ceux qui militent pour la mémoire de Louis Delgrès et ses compagnons. Là où Delgrès et les siens se sont donné la mort, en 1802, il n'y a rien. Juste une stèle sur la route voisine. Pour quand ce mémorial. Dans le courant de la mandature. Reste à lui donner forme.

Jean-Michel
Jean-Michel Prêtre, procureur de la République, a interpellé les responsables politiques, économiques, associatifs et culturels sur la  montée de la violence qui place la Guadeloupe, selon ce dernier, « numéro 1 national  avec 7 faits de violence graves commis pour 1 000 habitants… », dans notre édition du vendredi 3 septembre. Dans un courrier, Eric Jalton, maire des Abymes, fait remarquer que deux structures sont prévues pour permettre à la justice de remplir son rôle en Guadeloupe : le nouveau tribunal pointois, la maison d'arrêt de Gourbeyre... chantiers en panne depuis de longues années, faute de fonds d'Etat...

Eric
Qui a dit ? « Le  plan Marshall pour la jeunesse guadeloupéenne que j’appelle de mes vœux est plus que jamais nécessaire ! La  violence provient également de la diminution drastique des moyens accordés à la Justice, aux forces de Police, à la gendarmerie, aux douanes et à l’administration pénitentiaire. Autant de facteurs qui nuisent à l’application d’une justice  républicaine de qualité sous nos latitudes. » C'est Eric Jalton.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 22:18

INDISCRÉTIONS
Victorin
Hier, le discours de politique générale de Victorin Lurel, qui engage la mandature, a permis, en quelques mots, de clarifier pour ceux qui ne l'auraient pas déjà compris, la position tant du président du conseil régional que de son ami Jacques Gillot sur l"évolution institutionnelle : « L’évolution que nous proposerons ne sera clairement pas, et je l’affirme haut et fort, un changement de statut. Il s’agira simplement d’une évolution de nos institutions puisque le gouvernement nous oblige à faire un choix. » Pour eux, c'est l'article 73, avec une assemblée unique, le maintien de la région et du département dirigés par un seul exécutif.

Jean
Jean Fabre a du avoir les oreilles qui sifflent en écoutant le discours... à la télé. Puisqu'il n'était pas invité, l'exercice du jour étant très politique. M. Lurel a proposé de constituer un véritable « contrat de plan Région-Département » couvrant l’ensemble des projets communs pour la Guadeloupe. « Le contrat de plan Etat-Région qu’il aurait pu utilement compléter est, quant à lui, à mes yeux en panne... » Donc à moins que le gouvernement n'accepte la révision à mi-parcours que va lui proposer M. Lurel, on ne compte plus trop sur la manne de l'Etat. Souvenons-nous du discours de Nicolas Sarkozy, l'an dernier, à Petit-Bourg... Et il avait été applaudi par les mêmes qui râlent aujourd'hui.

Jean 2
Victorin Lurel donne une mission au préfet de Région, Jean Fabre : « Je demande solennellement au gouvernement, aux services de l’Etat et aux opérateurs sociaux de communiquer rapidement leurs intentions et leurs calendriers pour participer plus activement au plan de relance que nous avons initié au début de l’année 2009 en injectant plus de 100 millions d’euros supplémentaires dans notre économie.
Car la Région, elle, va continuer ses grands chantiers... » Cent millions, bigre !..

Victorin 2
Victorin Lurel envisage un « pass culturel » pour la jeunesse, « qui concernerait bien sûr tous les jeunes de notre archipel. Ce pass serait synonyme de gratuité ou de belles réductions pour l’accès à des spectacles, des concerts, au cinéma ou dans les musées. Ce "pass" pourrait en outre – si d’autres partenaires nous suivent –  être étendu aux transports urbains, à d’autres loisirs, mais aussi – pourquoi pas – au permis de conduire en proposant des réductions intéressantes... » En fait, ce que M. Lurel appelle un "pass", c'est en français un passe... Et ceci sans tour de pass-passe. Quoiqu'il en soit : bonne idée.

Laurent
« Pour l’année 2011 que le gouvernement a décidé d’intituler Année des outre-mers, j’ai retenu la proposition formulée par mon ami Laurent Faruggia de créer dans un lieu prestigieux tel que le Château de Versailles, une grande fresque culturelle pluridisciplinaire mettant en scène tous les talents de la Guadeloupe dans toutes les expressions artistiques : la danse, le carnaval, les arts plastiques, le théâtre, la musique, la littérature et la poésie. » Super ! La Guadeloupe dans les ors de Louis XIV. D'ici qu'on appelle M. Lurel le Wa Soley !.. Tssss, malpalan !..


André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens