Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 23:45
Réunion canne à la région
Après s’être rendu sur l’île de Marie-Galante à l’issue de la campagne sucrière, le 24 juillet et avoir rencontré les acteurs de la filière canne, le président du conseil régional, Victorin Lurel, a provoqué aujourd'hui une réunion de concertation avec les professionnels de la filière, les maires des communes des bassins canniers et les élus de la commission agriculture, pêche et développement durable de la Région. Ceci vise à faire le point sur la campagne sucrière en terme de bilan, à poser la réflexion sur les mesures à envisager en matière d’indemnisation des pertes enregistrées lors de cette récolte. Cette concertation devrait permettre aux acteurs de poser les bases des actions à mener pour garantir un déroulement satisfaisant de la prochaine récolte.
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 23:44
罗伊丝INDISCRETIONS
Roland
Surpris et, visiblement, choqué, Roland Mazurie, de Météo France, dont on sait les qualités de prévisioniste, et qui n'est pas un gugusse, a tenu à réagir à l'indiscrétion Gugusses parue lundi. « Dans tous nos bulletins on parle de Ana. On était déjà en Jaune depuis samedi midi, se défend-il. Je viens de contrôler nos archives. Interviewé et passant alors dans le journal du soir de RFO TV, je parle d'Ana et Bill. Aucun bulletin spécial n'est alors venu démentir l'information. Il faut revenir au 14 août au soir pour trouver "la météo des cyclones" qui indiquaient que pas de cyclones actuellement mais deux zones organisées étaient suivies de près... elles n'allaient pas tarder à devenir Ana et Bill effectivement avant le 15 ! » Certes, mais en l'occurrence, c'est le mauvais bobino qui est passé samedi. En fait, celui de vendredi, dont fait état Roland Mazurie. D'ailleurs, RFO s'est excusé dimanche soir... Et hier Roland Mazurie l'a reconnu... Allons, Roland, te fâche pas !

Marie-Luce
Marie-Luce Penchard, en vacances dans le département, se remet de ses émotions — elle a été victime, la semaine dernière d'un léger malaise — à Saint-François où elle reçoit, discrètement, des personnes susceptibles d'intégrer une éventuelle liste qu'elle constituerait pour les régionales...

Victorin
Victorin Lurel, président du conseil régional, qui ne s'est reposé que quatre ou cinq jours ces derniers mois, poursuit ses « vacances « en courant d'un lycée l'autre, de Port-Louis à Capesterre-Belle-Eau... pour mettre en place les rentrées de ces établissements. C'est qu'il y a toujours un robinet qui fuit, une chasse d'eau coincée. Merci M. Toto !

Jean-Philippe
Jean-Philippe Pascal, directeur régional de RFO, a eu droit à une belle fête de départ, lundi, dans les jardins de la station. Il a reçu en cadeau un superbe sac signé Lancel. « Tiens, je croyais que les finances de RFO étaient au plus bas », a dit un animateur en sourdine. Malpalan !

Jean-Philippe 2
Triste, notre ami Jean-Philippe Pascal ! Triste de quitter sa station préférée, sa Guadeloupe natale pour aller... en Martinique ! Hé, Jean-Philippe, 200 kilomètres en avion c'est moins long que d'aller de Pointe-à-Pitre à Basse-Terre en voiture ! Que ses amis ne s'inquiètent pas : Jean-Philippe pourra être en Guadeloupe tous les week-end. S'il le veut !

Jacques
Jacques Simonnet a été nommé préfet délégué auprès du représentant de l’Etat dans les collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Il était sous-préfet d'Arles, dans les Bouches du Rhône où il semble que ce haut fonctionnaire ait eu quelques problèmes avec la communauté des roms (gitans) le 21 mai 2008, lors d'une commémoration de l'internement des gens du voyage pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour sa part l'ancien préfet délégué, Dominique Lacroix, il a été nommé en Lozère.
André-Jean VIDAL
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 00:25
Météo : Bill à surveiller
L’ouragan Bill évolue sur l’Atlantique à plus de 1 400 km à l’est des Petites Antilles. Il est actuellement classe 1 mais pourrait devenir classe 2 rapidement. « Sa trajectoire prévue doit lui faire éviter toutes nos îles assez nettement, selon toute vraisemblance », affirme Météo France. Mais, préviennent les services officiels, la houle cyclonique est en train de se former à son voisinage et va se propager durant les trois prochains jours vers les Antilles. Si les creux attendus sont de 2,50 mètres dans la nuit du 18 au 19 puis de 3 mètres mercredi, ils ne sont pas très élevés. La hauteur maximale prévue avant jeudi 20 pourrait atteindre 3,50 mètres. L’énergie forte des vagues sera à craindre en bordure des côtes exposées, moins dangereuse en mer car les vents ne seront pas forts.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 23:59
INDISCRÉTIONS
Lucette
On se plaint à Basse-Terre de la prolifération des chiens errants. Non pas que ceux-ci courent les rues en meutes, c'est d'un autre temps. Dans les quartiers périphériques, il y a, effectivement, des toutous créoles qui, dépourvus de compagnons à deux pattes, errent comme des âmes en peine. Que faire ? Leur épargner des souffrances cruelles...

José
José Toribio a invité à Lamentin, commune dont il est maire, une authentique héroïne moderne, Fariba Hachtroudi, écrivain iranien, menacée de mort au pays des roses pour s'être opposée à l'ayatollah Khomeyni. Auteur de Khomeyni Express, A mon retour d'Iran, Les Femmes iraniennes, elle sera visible, ce soir, à la Médiathèque où elle donnera une conférence.

Franck
Franck Chaulet, directeur du Parc des Mamelles, qui a repris un parc animalier en Guyane, vient d'introduire sur le territoire guadeloupéen, outre des singes de la forêt guyanaise, un magnifique jaguar. Ces animaux d'exception sont parfaitement sécurisés dans des enclos protégés et visibles lors des visites du site. Coup de chapeau pour cette initiative !

Marie-Luce
Les lois de défiscalisation se suivent et ne se ressemblent pas. L’outre-mer n’échappe pas à cette rengaine. Il est donc fort à parier qu’une loi Penchard verra le jour dans les prochains mois — ou les prochaines années — si Marie Luce Penchard, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, reste assez longtemps au ministère pour proposer sa loi. C'est ce qu'appellent de leurs vœux des investisseurs qui ont créé un site pour l'occasion... Faut-il qu'ils soient pris à la gorge !

Joël
Joël Beaugendre, maire de Capesterre-Belle-Eau, hier, sur les antennes de RCI, parlant de la jeunesse : « Ils sont en train de s'entre-tuer ! Nous sommes arrivés aux limites de la tolérance... » C'est chaque fois la même chose : les élus tonnent, dénoncent... et puis passent à autre chose. Cette fois-ci, M. Beaugendre a convoqué le ban et l'arrière-ban des élus pour une manifestation dans les rues de Capesterre. C'est bien mais il y a fort à parier que cela ne servira à rien.

Jean-Philippe
Jean-Philippe Pascal, directeur régional de RFO, a fait ses valises pour la Martinique. Hier soir, il a donné, morne Bernard, dans les jardins de la station, une grande fête pour son départ. Et pour l'arrivée de notre excellente consœur, Liliane Francil, qui lui succède.
André-Jean VIDAL

Précision
Selon la loi du 2 août 1949 portant sectionnement des quatre départements d’Outre-Mer en cantons, le canton composé des deux communes de Port-Louis et de Anse-Bertrand porte le nom de « canton de Port-Louis » et non celui de « canton d’Anse-Bertrand ». Il n’y a donc aucun oubli dans l’ordonnance du 29 juillet 2009 de délimitation des circonscriptions. Il est vrai toutefois que, dans le langage commun, ce canton est souvent appelé « canton de Anse-Bertrand », voire « canton de Anse-Bertrand/Port-Louis ».
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 16:18
Des nouvelles de Bill
Nous publions in extenso ce court texte, émanant  du National Hurricane Center de Miami.
La trajectoire de l'ouragan Bill, visible sur cette carte détaillée, est commentée ci-dessous.


This graphic shows an approximate representation of coastal areas under a hurricane warning (red), hurricane watch (pink), tropical storm warning (blue) and tropical storm watch (yellow). The orange circle indicates the current position of the center of the tropical cyclone Bill. The black line and dots show the National Hurricane Center (NHC) forecast track of the center at the times indicated. The dot indicating the forecast center location will be black if the cyclone is forecast to be tropical and will be white with a black outline if the cyclone is forecast to be extratropical. If only an L is displayed, then the system is forecast to be a remnant low. The letter inside the dot indicates the NHC's forecast intensity for that time.
NHC tropical cyclone forecast tracks can be in error. This forecast uncertainty is conveyed by the track forecast "cone", the solid white and stippled white areas in the graphic. The solid white area depicts the track forecast uncertainty for days 1-3 of the forecast, while the stippled area depicts the uncertainty on days 4-5. Historical data indicate that the entire 5-day path of the center of the tropical cyclone will remain within the cone about 60-70% of the time. To form the cone, a set of imaginary circles are placed along the forecast track at the 12, 24, 36, 48, 72, 96, and 120 h positions, where the size of each circle is set so that it encloses 67% of the previous five years official forecast errors. The cone is then formed by smoothly connecting the area swept out by the set of circles.
There is also uncertainty in the NHC intensity forecasts. The Maximum 1-minute Wind Speed Probability Table provides intensity forecast and uncertainty information.
It is also important to realize that a tropical cyclone is not a point. Their effects can span many hundreds of miles from the center. The area experiencing hurricane force (one-minute average wind speeds of at least 74 mph) and tropical storm force (one-minute average wind speeds of 39-73 mph) winds can extend well beyond the white areas shown enclosing the most likely track area of the center. The distribution of hurricane and tropical storm force winds in this tropical cyclone can be seen in the Wind History graphic linked above.
Considering the combined forecast uncertainties in track, intensity, and size, the chances that any particular location will experience winds of 34 kt (tropical storm force), 50 kt, or 64 kt (hurricane force) from this tropical cyclone are presented in tabular form for selected locations and forecast positions. This information is also presented in graphical form for the 34 kt, 50 kt, and 64 kt thresholds.
Note:  A detailed definition of the NHC track forecast cone is also available.
http://www.nhc.noaa.gov
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 16:14
De la Lettre aux Békés...
au Donnons-nous la main

par Eric E.G. NOGARD
 
Ne voulant être ni le berger ni le chien d’un quelconque troupeau,
Nous nous sommes tenu éloigné, tant de la Politique que du Syndicalisme
D’autant plus que de Dieu qu’il était, l’esprit s’est fait de plus en plus Populace.
Mais il arrive que le courant veuille vous emporter, pourquoi ne pas vous en défendre.
 
Se défendre du courant qui veut vous emporter, n’est-ce pas un peu ça, l’instinct de Conservation.
Surtout quand ce courant embrasse tant de fange dans un tel amalgame… infecte.
Nous laisserons-nous emporter sans émoi, et laisserons-nous nous mettre un bandeau sur les yeux,
Pour nous empêcher de voir à quel abîme sans retour on cherche à nous conduire.
 
On nous rappelle à l’envi, sans oser le nommer, (** France-Antilles Martinique du 11 Août 2009)
Ce poète qui dit « Donnons-nous la main », mais au juste pour quoi faire, le dit-il.
Pour former une « écrasante majorité de nègres et dérivés » mais pourquoi ces dérives.
Le nègre dérivé serait-il toujours un nègre une fois atteinte l’autre rive… douteux.
 
« Donnons-nous la main » pourquoi pas. Mais pour quels « Actes Majeurs de Réciprocité ».
Au nom de quelle Justice, de quelle Légitimité, de l’humanisme de quel Maître innommable.
Au nom d’une révision déchirante des pratiques de qui, de quelles manières de voir.
Pourquoi ce clair obscur pour ne pas dire le noir sur les bienfaits des uns, les turpitudes des autres.
 
Pourquoi se barricader dans l’ignorance feinte et pourquoi ne chercher la force que dans le nombre et les menaces.
La main de quel nègre conviendrait à la notre quand le nègre fait de nous un nègre « dérivé ».
Descendants d’esclaves et assimilés, pourquoi cet amalgame, pourquoi une telle « Assimilation ».
A moins de ne regarder qu’à travers le noir de la peau en manière d’humanisme universel.
 
En tout cas, il est bon que soit dit, afin que nul n’ignore ou ne feigne d’ignorer.
Aussi vrai qu’un jaune est un jaune et qu’un rouge est un rouge, chacun doit se le dire,
Un métis est un métis, il est une ENTITE, ni un dérivé, ni un assimilé.
Aux yeux de quel nègre un métis passerait-il pour un nègre et aux yeux de quel blanc…
 
Le Propre du Métis est de distinguer, de choisir, de s’en tenir et d’assumer.
Rien ne nous est dû par quiconque, malgré nos Diplômes, par les Békés notamment.
Nous devons concourir et que le meilleur gagne, c’est la règle du jeu depuis la nuit des temps.
Si nous en avons les moyens, pourquoi ne pas créer notre Entreprise et partir à zéro comme tant d’autres l’ont fait.
                                                                                                                                                 
 Le Métis n’attend le Pardon de Personne ni réparation de quiconque et pour quoi que ce soit.
« Entrer dans le Capital Social » d’un autre, à quel Titre, de quel droit, c’est du n’importe quoi.
« Espérer le Patrimoine Foncier » gracieusement d’un autre, ce n’est pas là le langage d’un Métis.
« Vouloir être autonome » en tendant la sébile, est-ce ça la dignité enseignée par le « Maître ».
 
Certes « l’Histoire est en marche et nul ne l’arrêtera » comme le dit Louis Boutrin.
Mais à l’idée de qui l’envie serait venue, de l’arrêter un jour… parler pour ne rien dire.
Un Pays qui veut se construire, certes, mais sur des mots trompeurs ou sur des chiffres fiables.
Pour savoir ce que c’est que d’être de sang mêlé, le DEVOIR du Métis est la LUCIDITE.
 
Qu’on se donne la main, volontiers, mais pas à n’importe quel prix.
Que les uns se prétendent méprisés par les autres et leur rendent leurs bienfaits par mille turpitudes.
Que les uns haïssent les autres par convoitise fardée de mille façon fallacieuses et ignobles.
A quoi bon se donner la main, mieux vaut se séparer, à moins d’un changement de mentalité.
 
Eric E.G. NOGARD

NB : Avec plaisir, nous donnons la parole (la plume) à Eric Nogard.
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 14:52
EN ATTENDANT BILL
Après le passage de la dépression tropicale Ana, l’activité orageuse s’est considérablement atténuée en seconde partie de nuit. Quelques impacts sont encore relevés sur les îles antillaises, mais plus au nord.  Ce lundi, on retrouvera assez vite des conditions assez clémentes, même si quelques bonnes averses pourront êtrre encore observées ça et là, un temps normal de saison.
Des quantités de 20 à 65 mm seulement ont été mesurées durant la nuit, avec quelques orages. Des rafales proches de 60 km/h aussi lors de passages de grains. Mais rien de très important en somme.
Des conditions d'ouragan sont prévues sur le nord-est de la zone à partir du 18 août à 12 heures. L'ouragan Bill était centré ce matin (17 août) à 2 heures par 13.60 degrés Nord et 43.40 degrés Ouest. Il allait s'intensifiant avec un déplacement à 32 km/h. Le vent maximum est de 65 nœuds, avec des rafales à 80 nœuds.
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 01:59
Ana s'est délitée, Bill se renforce
Hier, toute la journée les Guadeloupéens ont attendu les derniers bulletins météo.
Ils se sont inquiétés à propos d'Ana, qui s'est délitée dans la journée. Aujourd'hui, c'est Bill, un phénomène qui se renforce, qui est l'objet de toutes les surveillances.
Samedi, la dépression tropicale Ana, qui s'était renforcée lentement au cours de la semaine, était pour les Iles du nord. Hier matin, elle avait infléchi sa trajectoire, s'était renforcée, pour venir sur nous. Et puis...
En fin de matinée, c'était une tempête tropicale et la Guadeloupe passait en vigilance orange. En milieu d'après-midi, elle se délitait nettement, et la Guadeloupe redescendait d'un cran dans la procédure d'alerte des populations : vigilance jaune.
En début de nuit (19h10), la tempête tropicale Ana était débaptisée pour redevenir une simple dépression tropicale. Elle se situait alors à peine à 270 km de nos îles et continuait sa progression vers l'ouest-nord-ouest sans réellement se renforcer.
Elle devait, selon Météo France, traverser l'arc antillais cette nuit, aux abords de La Guadeloupe.
Le niveau de vigilance en jaune pour la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin concernait des phénomènes météorologiques classiques tels des pluies orageuses localement intenses, des rafales de vent et un état de la mer avec des creux importants.

Dans l'attente de Bill
La tempête tropicale Bill est plus puissante et passe difficilement inaperçue à la lecture des photos satellites : c'est cette énorme masse nuageuse qui encombre l'Atlantique, du large de l'Afrique aux côtes du Brésil, avec ce mouvement tournoyant caractéristique, vaste appel d'air.. Elle devrait devenir ouragan ce matin, si elle n'a pas été classée en cours de nuit. Les vents moyens étaient de 92 km/h, avec des rafales supérieures à 110 km/h.
Elle se situait, hier soir, à environ 2 300 km de nos côtes et se dirigeait ouest-nord-ouest à 25 km/h Par contre, le scénario, selon Météo France, le plus probable la ferait passer au nord des Petites Antilles entre jeudi et vendredi tout en continuant son renforcement. Elle (ou plutôt "il" à cette échéance-là !) devrait nos îles à l'abri des risques les plus dangereux excepté pour l'état de la mer. La surveillance reste de mise.
A.-J. V.

ET AUSSI...
Claudette
La seconde tempête tropicale de l'année a tout juste été nommée sous le précieux prénom de Claudette. Elle se situait, hier soir, à 250km au sud-est de la péninsule de Floride. Elle se déplaçait vers le nord-ouest à 25 km/h et devrait perdre en activité en pénétrant à l'intérieur des terres dans les heures à venir.
Il y a aussi, au large des côtes africaines, un début d'onde tropicale forte qui fera surement parler d'elle d'ici au week-end prochain.
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 00:42
Ana : vigilance jaune
La tempête tropicale Ana continue sa progression vers l'ouest mais a toujours du mal à se renforcer. Elle pourrait passer toujours au stade de faible tempête sur le nord des Petites Antilles à proximité de la Guadeloupe lundi matin. Même si les conditions météo ne sont pas prévues très dangereuses, le niveau de vigilance est passé à orange en fin de matinée de dimanche pour redescendre en vigilance jaune en milieu d'après-midi, pour des pluies orageuses parfois intenses, du vent entre 50 et 80 km/h, avec des rafales avoisinant les 80-100 km/h et une mer temporairement forte.
Le centre de la perturbation était, à 11 heures, vers 14,8N et 55,8W, soit à environ 500 km à l'est de la Dominique, avec un déplacement vers l'ouest puis nord-ouest à 32 km/h. Au cours de son déplacement, Ana avait tendance à se déliter, d'o la vigilance jaune.
La tempête tropicale Bill continuait, pendant ce temps de se renforcer rapidement et pourrait devenir ouragan d'ici lundi. Le scénario de Météo France fait passer Bill au stade d'ouragan au nord des Petites Antilles autour de jeudi. La surveillance est de mise pour l'état de la mer. Cependant, comme pour Ana, donnée passant au nord des Antilles en fin de semaine et qui a infléchi sa trajectoire vers la Guadeloupe, une erreur de plus de 200 voire 300 kilomètres reste possible à l'échéance de 48 heures.
Le centre de Bill était, dimanche à 11 heures, vers 12,1N et 38,4W, soit à environ 2 400 kilomètres à l'est des Petites Antilles, avec un déplacement vers l'ouest-nord-ouest à 25 km/h.
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 00:41
Affaire Girot de Langlade : Lurel accuse « de mauvais réflexes »
Cindy, la jeune femme d'origine guadeloupéenne agent de sécurité à l'aéroport d'Orly qui a déposé plainte contre le préfet Paul Girot de Langlade (voir notre édition de vendredi) pour propos racistes a eu hier une conversation téléphonique avec Victorin Lurel, président du conseil régional et député (PS). Cindy en a profité pour révéler au député que deux autres personnes présentes au moment de l'incident ont également décidé de déposer plainte.
M. Girot de Langlade est ancien préfet de Guadeloupe et actuellement hors cadre mais chargé d'une mission de coordination des Etats généraux à la Réunion.
 
Victorin Lurel : « Je suis déçu »
Dans l'Express (le 14 août), M. Lurel s'est exprimé sur Paul Girot de Langlade : « C'est un homme en qui on peut avoir confiance. Il est franc et travailleur. Jusqu'à aujourd'hui, je ne pensais pas qu'il était une mauvaise personne (...) Je suis déçu. Paul Girot a déjà été condamné pour ce genre de dérapages par le passé. A l'époque, je pensais qu'il s'agissait d'une faute de langage. Malheureusement, il semble avoir de mauvais réflexes (...) Lors de son retour en métropole, les élus locaux ont organisé une grande réception pour le remercier de son travail. Il a même reçu des cadeaux. C'est le seul préfet qui a eu droit à une telle fête de départ. »
Voir aussi en page d'infos générales
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens