Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 01:02
INDISCRÉTIONS
Yves
Vendredi 24 juillet. « Aujourd’hui à 0 heure, je suis redevenu député de la 3e circonscription de Seine-et-Marne. Pendant toute la période où j’ai siégé au Gouvernement, je me suis efforcé de maintenir un lien avec ma circonscription. Dès aujourd’hui, je reprends complètement ce travail de terrain et de proximité et je recommencerai à partir de la rentrée les permanences itinérantes afin d’aller à la rencontre des habitants... » C'est sur le blog d'Yves Jégo, ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, remercié lors du dernier remaniement. On entend en fond des sanglots longs... Certainenent pas ceux des Domiens !

Alain
Alain Marleix, secrétaire d'Etat aux collectivités, a travaillé sur un redécoupage de la carte électorale. Le projet pour la Guadeloupe fait apparaître deux déséquilibres démographiques : sur la Basse-Terre, la 4e circonscription est largement déficitaire (- 14,43 %); sur la Grande-Terre, la 1re circonscription est nettement excédentaire (+ 16,76 %).
Le ministre a proposé, s’agissant de la Grande-Terre, de maintenir les deux cantons du Gosier dans la 2e circonscription et de faire passer de la 2e à la 1re les deux cantons de Morne-à-l’Eau. Il a suggéré, pour la Basse-Terre, de résorber le déficit qui affecte la 4e circonscription en lui adjoignant le canton de Pointe-Noire, prélevé sur la 3e circonscription légèrement excédentaire. Décision en septembre.

Lucette
Lucette Michaux-Chevry, née le 5 mars 1929 à 05h00 à Saint-Claude, Guadeloupe (France), a les honneurs du site www.astrotheme.fr. On y apprend plein de choses : elle est Soleil en 14°19 Poissons, AS en 19°03 Verseau, Lune en 4°59 Capricorne, MC en 28°11 Scorpion. Pour l'astrologie chinoise elle est Serpent de Terre. Pour la numérologie elle est en chemin de vie 11. Edifiant !

Victorin
Le 13 avril 2006, l'UGTG écrivait à Victorin Lurel, nouveau président de Région : « Nous vous demandons, comme nous l’avons demandé au conseil général et à la municipalité du Gosier, de vous unir sur notre projet pour sauver l'hôtel Callinago et de délibérer sur la décision d’acheter l’hôtel, de récupérer ce patrimoine de la Guadeloupe, et de conclure avec la société des salariés une convention sur l’exploitation de l’hôtel. Faites-nous connaître très rapidement votre décision. » Faute de réponse, les relations se sont détériorées... Callinago, ka sa yé ?

Jacques, Marcel, Daniel
Le maire, Jacques Bangou, Daniel Gargar, Marcel Sigiscard, d'autres conseillers municipaux pointois, étaient présents pour honorer les cuisinières de Guadeloupe, samedi (voir en page 4 et sur le site franceantilles.fr). On regrettera que les autorités constituées (Etat, Région, Département) n'aient pas suivi le mouvement car les cuisinières de Guadeloupe sont un groupe moteur du tourisme local... dont ces personnalités nous rabâchent à longueur de temps que c'est important pour l'économie. Faut mettre vos actes en conformité avec vos paroles, messieurs !

Partager cet article
Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 01:01

 
Agriculture (Martinique/Guadeloupe) : À qui profite l’argent de l’Europe ?
 
Eric E.G. NOGARD
Courriel : eric.nogard@orange.fr
                                                       
Fort-de-France, le 08 Août 2009
 
Lisa DAVID Révèle.
En Son Article :
 
Si la Bête ne meurt… en manière d’introduction.
 
Bien des choses ici-bas, tels les malheurs d’autrui, sont propres à susciter cette réaction :
« Je ne suis pas concerné, ce n’est pas mon affaire, donc je me tais ».
Cependant, pour peu que l’on y pense, il en va autrement, alors qu’on y prenne garde.
Libre à chacun de se taire, libre à chacun de s’émouvoir, c’est affaire de nature, c’est affaire de conscience.
 
Ainsi, l’article de Lisa DAVID, l’Article qui va suivre.
 
Les Békés sont dans le collimateur de Lisa DAVID qui les donne en pâture en pleine place publique.
Se fondant sur des faits dont elle ignore le fond mais qui prennent sous sa plume une forme révoltante.
Son but étant de nuire, de sâlir, de détruire, et pour y parvenir, elle sait comment s’y prendre.
 
A première vue, les Békés sont seuls concernés, à eux de se défendre, et qu’on n’en parle plus…
Mais quand on y pense, la Bête est présente, avec son savoir faire, avec sa malfaisance toujours inassouvie.
Hier c’étaient telles victimes, aujourd’hui les Békés, et demain qui peut dire… telle est la question.
Tels les Phoques qui regardent massacrer d’autres Phoques, et sans jamais penser que leur tour soit si proche.
 
Preacher-Man dans le Désert, Bottle-Caster à la Mer, voilà ce que je suis depuis vingt ans.
Pour avoir perdu mon Emploi, sans pouvoir trouver de l’Embauche nulle part, dans l’indifférence de tous.
Victime de la Malfaisance de certains qu’on vénère, Victime d’une Société que cela indiffère et pour cause.
Hier c’était moi comme tant d’autres, aujourd’hui les Békés, ce sera qui demain et cela jusqu’à quand.
 
Et tout cela pour dire, que si la Bête ne meurt, n’est-il pas vain l’espoir.
Cette Bête, un esprit dont on sait qu’il est là, omniprésent, dont on sait qui l’anime.
« De boâs intençôes » est pavée la Martinique, encore mieux que l’Enfer mais hélas.
Il manque une volonté libre de la MANDRAGORE et la « Martinica fara da se » n’est certes pas pour demain. (Eric E.G. NOGARD)
                                                                                                                                                              … / …
 
 
Venons-en à Notre Réplique à l’Article de  Lisa DAVID.
 
Au terme d’une enquête Sherlock-Holmesienne, Lisa DAVID.
Elle braque ses projecteurs sur les Arsène LUPIN de l’Agriculture Martiniquaise et Guadeloupéenne.
« Ces Agribusinessmen, dit-elle, se sucrent de façon scandaleuse au dépends des Fonds Européens  (Feaga, Feader, PAC , Politique Agricole Commune).
Ces Profiteurs, ces « Gros Tyaps », ces « Gros Mordants », en somme ces Voleurs, bref, nos Békés.
 
Du point de vue de la forme, les revendications de Lisa DAVID sont sulfureuses voire pernicieuses :
Etaler tant de Millions d’€uros, les verser dans les poches des Békés ces profiteurs
Autant dire ces voleurs déjà si riches et mis en parallèle avec Elizabeth d’Angleterre et Albert de Monaco.
Cela juste à la veille de la prochaine fièvre sociale annoncée pour le 11 Septembre prochain.
Cela sans précaution aucune, sans le moindre élément qui permette une juste appréciation des faits.
 
Les montants accordés par l’Europe sont hors de notre propos, tel n’est pas notre objet.
Pas plus que ne le sont le nom de tous ceux qui en ont eu le bénéfice et en sont montrés du doigt.
Montrés comme des voleurs, offerts à la vindicte populaire, voire à l’autodafé.
Soyons honnêtes et reconnaissons le caractère tendancieux de l’article de Lisa DAVID,
En même temps que la dangerosité que comporte son esprit pernicieux et pervers.
 
Posons-nous la question de savoir à quel Titre sont ces aides et qui peut y prétendre.
Posons-nous la question de savoir à qui d’entre-nous elles sont préjudiciables et en quoi elles le sont.
Posons-nous la question de savoir comment on doit s’y prendre pour faire valoir ses droits.
Posons-nous la question de savoir si ces aides sont ouvertes aux uns et fermées aux autres.
Posons nous la question de savoir si ces sommes sont versées à l’aveuglette, sans le moindre contrôle.
 
Trop facile est de dire, surtout quand on veut nuire « les profiteurs-voleurs-Békés ».
Plus honnête et donc plus courageux est d’établir tout ce que l’on prétend.
Plus honnête encore est de ne pas chercher à nuire sous prétexte de vouloir informer.
Ainsi, Lisa David, les aides incriminées seraient-elles usurpées, s’agirait-il de DOL.
Ainsi, Lisa David, ces Aides Européennes sont-elles un préjudice a la Collectivité Martiniquaise.
 
Ou alors, auriez-vous oublié, ou alors, n’auriez-vous jamais vu ce que sont nos champs
De Banane ou de canne, nos cultures nos sites, sous le coup des cyclones et autres cataclysmes.
Auriez-vous oublié dans quelle désolation nous mettent et les eaux et le vent tellement ravageurs.
Vous seriez-vous jamais demandé par quel miracle, six mois après nos champs ont reverdi
Faisant notre fierté, nous donnant de l’emploi, portant à bout de bras notre économie malade.
 
Soyez meilleur Reporter, Lisa David. Soyez meilleur détective, vous le pouvez.
Armez-vous de votre loupe comme l’eût fait Sherlock Holmes et même Hercule Poireau.
Demandez donc conseil à notre Maurice Leblanc, Reporter est une Science et pas un état d’âme.
Sachez transcender vos passions et vos haines, soyez plus objective, soyez plus impartiale.
Nos Békés ne sont pas les privilégiés que vous dites, ils se creusent la cervelle et nous en profitons.
 
Eric E.G. NOGARD
Liens suggérés
http://www.lescrutateur.com/
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article11093
Partager cet article
Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 00:40

Délirant !

 

Circule en ce moment ce tract. A vous de commenter...

 






Pour une force de lutte contre l'aliénation de masse


Le peuple Guadeloupéen est né lors de la 1ère Abolition de l'esclavage par la -CONVENTION le 4 Février 1 794 ; sous ROBESPIERRE est envoyé VICTOR HUGUES en Guadeloupe, avec environ 1450 soldats au total.

Cette Naissance s'est accomplie dans la Bataille victorieuse contre les Anglais à Pointe-à-Pitre (Place de la Victoire actuelle) puis à Basse-Terre avec le sang versé des esclaves libérés. Le refus des Esclavagistes de libérer les esclaves après ce sacrifice par le sang a conduit Victor HUGUES à les guillotiner, jugés coupables d'avoir livré des Territoires aux ennemis de la France.

Les hommes ont été éliminés, les femmes et les enfants chassés de leurs Habitations, lesquelles séquestrées et transférées au Patrimoine de la République.

Malgré leur indemnisation financière les familles dépossédées ont cependant conservé leur Prétention de reprendre leur propriété foncière en Guadeloupe, laquelle est redevenue Terre Convoitée par leurs descendants mais aussi par leurs larbins.

ET POUR SE L'APPROPRIER IL FAUT ELIMINER LES GUADELOUPEENS DE SOUCHE ! Déjà la Haine des Dépossédés a été transmise à leurs esclaves MADINS depuis 1794 pour en faire des Alliés-Esclaves contre les Hommes Libres de Guadeloupe, de 1 794 à 1802. Elle a été entretenue après la 2ème Abolition en 1848 cela d'autant plus facilement : Que le Guadeloupéen a été dévalorisé, depuis 1794. par les ennemis de sa Liberté, lesquels, craignant le retournement de leurs esclaves madins ont fait aux Guadeloupéens la réputation d'être :

Un assassin même si son coutelas vengeur a été négligeable comparé à la guillotine. Un violeur de femmes, même s'il était préoccupé plutôt à. ne pas déshonorer une Liberté si récente, si fragile, belle et si chèrement acquise par leur sang versé.

Un voleur et un incendiaire, même si les Domaines séquestrés et pillés l'ont été par ceux-là mêmes qui connaissaient la valeur marchande des objets de luxe s'y trouvant ; quant au feu il servait à camoufler le vol.

Un fainéant qui ne veut plus travailler, même s'il se souvient encore, du fouet, des insultes, du viol de sa mère et de ses sœurs, des maitraitances diverses, du vol de son travail par une exploitation Intense.

Que le sentiment de mépris qu'ils ont cultivé contre le Guadeloupéen ne pouvait que se travestir d'un sentiment de supériorité, camouflant une Haine devenue viscérale. Il ne faut pas sous-estimer la ténacité de la haine démentielle crée par la décapitation des Hommes blancs, considérée par leurs familles, davantage pour le profit des esclaves-objets, noirs de surcroît, plutôt que pour les punir de la Haute Trahison, constituée par leur soutien aux Anglais. Haine transmise ne l'oublions pas à leurs caméléons.

LES GUADELOUPEENS DOIVENT DONC PAYER ETERNELLEMENT CETTE VENGEANCE

de Victor HUGUES mais par contre, garder dans le silence les Horreurs commises pendant des cinquantaines d'années sur les hommes, femmes et enfants dans l'esclavage.

Garder aussi dans le silence la constitution d'une Armée de Larbinsformée par 200 ans de Haine, de Mépris et de sentiment de Supériorité.

Oui, cette Armée de Caméléons est sur place, prête à égorger, mieux à empoisonner même pour les miettes que leur laisseraient leurs MAITRES, dès que le Programme d'Aliénation de Masse pour éliminer le Guadeloupéen aura conduit celui-ci à la révolte violente

Mais pourquoi remuer ces cendres historiques et percevoir un Avenir aussi sombre ?

Parce qu'un Programme a été mis sur pied depuis une trentaine d'années, au moins, pour livrer la GUADELOUPE aux Madins. Cela par plusieurs moyens ;

1—D'abord, l'organisation de la faillite des entreprises Guadeloupéennes, par des

procédés connus : lâchage bancaire, difficultés d'approvisionnement, concurrence déloyale, tracasseries administratives, détournement de clientèle, cambriolages, etc...

2.— L'invasion de la Guadeloupe par l'armée des larbins pour les faire occuper les postes clés : Police de l'air et des frontières. Douane, Communications. Police. Justice,

Médias, Enseignement, Administration. etc...._Au__nom de la Fraternité..



3 La déstructuration de la société Guadeloupéenne

. par une Immigration étrangère massive et non contrôlée volontairement

. Par le commerce de la drogue, par bateaux de plaisance bien connus.

. Par des actions judiciaires qui au mépris de la vérité ont fait condamner et Jeter

dans l'opprobre des compatriotes de notoriété respectable. . Par l'enseignement de la non-reconnaissance de la ualeur des Guadeloupéens. . Par des voyous madins venant engrosser des guadeloupéennes comme l'ont

fait leurs maîtres avec leurs ancêtres : le lien de sang. . Par la naissance de plus en plus croissante de faux-guadeloupéens dont la traîtrise Influente à travers leur activité professionnelle sur les postes-clés est un obstacle au développement des secteurs économiques, sociaux et culturels. . Par la musique étrangère.

4 L'Espionnage

Un espion est placé dans chaque Association politique, syndicale, culturelle, sportive et autres ; y compris dans les associations de malfaiteurs ; l'espionnage téléphonique est monnaie courante, ainsi que les écoutes avec micro et caméras sur des sites choisis.

5 - Le Chômage

Faisant suite à la faillite des entreprises guadeloupéennes, à l'Invasion par des personnels exogènes pour occuper de nouveaux emplois aussi bien dans les entreprises exogènes que sur les postes-clés de l'activité générale du pays.

6 - l'altération de l'outil majeur de production : la Terre . Déclassement des terres Agricoles * Pesticides ( Chloredécone notamment ) . Dégradation de certains sites classés au Patrimoine Mondial (Goyave) . La vente pour construire.

7 - L'Oppression par le matraquage médiatique

Pour Inciter les guadeloupéens à s'enfermer sur eux-mêmes * A se déprécier Mutuellement * A se séparer de leur famille * A s'intéresser à tout sauf à leur pays * A ne pas se multiplier, ne pas faire d'enfants pendant que les grossesses viennent d'ailleurs en nombre important * A ne pas se défendre * Ignorer les Artistes Quadeloupéens.

8 - L'alliance avec les étrangers contre les guadeloupéens.

9-Le dépouillement des guadeloupéens de leur Patrimoine foncier A l'occasion d'affaires Judiciaires où des procédures mafieuses sont relayées par un réseau d'Affiliés pour s'emparer d'entreprises, maisons, terrains, appartements ; Egalement par des méthodes Administratives : classement « zone agricole » puis déclassement etc.....

10-La Zizanie, la diffamation et le Dénigrement systématique Chaque fois que les «faux-guadeloupéens « se comportent en « Anti-guadeloupéens » tandis que leur entourage, ne connaissant pas leurs origines parentales, les considère à tort, comme étant «de souche » cela constitue un poison insidieux et extrêmement pervers, qui utilisé depuis de nombreuses décennies par un nombre croissant de « Madins »est devenu mortel pour l'Amour au sein du Peuple Quadeloupéen..

Il - L'Augmentation du coût des Aliments et Produits de 1ere nécessité Elle est de nature à défavoriser l'enracinement du peuple quadeloupéen à son pays, pour lequel ses parents ont versé leur sang libérateur -, Hier contre l'Esclavage et entre autres luttes, en MAI 1967, contre le Colonialisme et ses larbins.

La liste des moyens de ce Complot contre les guadeloupéens par les Madins est longue .

En fin de compte ils veulent jeter notre population dans une Aliénation de Masse d'où elle cherchera à sortir par la violence dont nous serions les seuls perdants ; il faut à tout prix créer un front de lutte contre l'Aliénation de Masse (FLAM).

ALLUMONS DANS NOTRE AME ET DANS NOTRE COEUR CETTE FLAMME D'AMOUR pour notre Terre et notre Peuple, mais ne la laissons pas Incendier le pays pour le bénéfice de la puissance financière de l'ennemi, Hautement soutenu de surcroit.

Enrôlons nous TOUS, guadeloupéens de Souche, guadeloupéens de Cœur dans ce Front de Lutte contre l'Aliénation de Masse.

Pour prendre conscience de cette Programmation Machiavélique * Pour prendre Possession de notre Histoire * Pour Organiser notre Peuple * Pour prendre Possession de notre Culture • Pour Occuper notre Place dans notre Economie Pour devenir Adultes ; Cette Lutte non violente et de longue durée est à la portée de tous les guadeloupéens et là aussi nous serons assurément de grands champions. ALIENATION : Etat de l'individu, dépossédé de lui-même, par la soumission de son Existence, à un Ordre de choses auquel il participe, mais qui le domine.

LE VERBE
.




LE CHEMIN :

Dans la mesure où l'homme reste au service de la vie. Dieu est son conducteur

spirituel.

Il est Important que les guadeloupéens soient unis entre-eux et unis à Dieu.'Cette union est réalisée non par la puissance de l'argent et des biens matériels mais par l'accomplissement des Principes.

Le principe ne s'achète pas, il s'accomplit dans l'esprit et dans le cœur grâce à la Loi. Celle-ci, par l'intermédiaire de l'intelligence et du corps permet de donner Vie au Principe. En donnant Vie au Principe, l'homme se met en conformité avec Dieu, réalise ainsi cette unité du peuple guadeloupéen.

L'unité des guadeloupéens contre ses assaillants, qui pour s'emparer de la Guadeloupe cherchent à corrompre le Peuple, détourner la musique, détruire la culture, empoisonner ses habitants, l'assujettir sur le marché du travail, l'éloigner intellectuellement et physiquement de la réalité, le dissoudre sous l'immigration et l'émigration. L'unité Quadeloupéenne nécessite, que les descendants de nos ancêtres soient :

- Unis par le Principe de la Dignité grâce à la Loi de la Confiance dans l'individu qui conserve les valeurs de la société.

- Unis par le Principe de l'Intégrité grâce à la Loi de la Cohésion des différentes composantes de la société pour un objectif commun.

- Unis par le Principe de l'Autorité grâce à la Loi de l'Organisation des facteurs de compréhension ainsi que des facteurs d'action du Peuple.

- Unis par le Principe de la Responsabilité grâce à la Loi de l'Action Réparatrice, Réformatrice et Constructlve.

- Unis par le Principe de la Créativité grâce à la Loi du Travail qui permet à l'homme de se donner une dimension qui dépasse le corps physique.

- Unis par le Principe de la Crédulité grâce à la Loi de l'Apprentissage pour entrete -nir l'esprit dans la capacité de réaliser ses projets.

- Unis par le Principe de la Vérité grâce à la Loi de la Connaissance pour découvrir le vrai contre le faux et connaître le mensonge.

- Unis par le Principe de la Fidélité a tout ce qui fait grandir grâce à la Loi du Service, à ses idées, à son prochain pour l'aider, le délivrer, le soutenir dans un combat commun pour exister.

- Unis par le Principe de la Justice grâce à la Loi de la Défense : de sa musique, de sa santé, de sa dynamique économique, de sa famille, de son pays. Sans la défense, il n'y a pas de Victoire de la Justice, ni de la Raison, ni du Droit.

- Unis par le Principe de la Postérité grâce à la Loi de l'Enseignement pour assurer la culture Intellectuelle, physique et spirituelle, mais aussi et par conséquent la méde cine, l'Agriculture, le soin des plantes et des animaux.

  • Unis par le Principe de la Volonté grâce à la Loi de fa Force pour dire, pour faire, pour rassembler des énergies et les diriger vers un but.

- Unis par le Principe de l'Amour grâce à la Loi de la Trancendance afin que l'amour présent dans le cœur et dans l'âme puisse dépasser les aspects de la réalité, pour atteindre et assumer la source inaliénable, indispensable, celle qui traverse le temps « les siècles, le principe indestructible et continu.

- Unis par le Principe du Pardon grâce à la Lot de la Repentance qui permet de décharger l'esprit de l'auteur de sa culpabilité dans le crime : contre la guadeloupe, contre son prochain, contre ses idées, contre son créateur.

- Unis par le Principe de l'Espérance grâce à la Lot du Sacrifice qui amène l'homme à ne faire aucun cas ni de l'orgueil, ni de la peur, ni de la vanité, ni du Pouvoir, ni de la puissance, chaque fois que la vie est en danger.

- Unis par le Principe de la Pureté grâce à la Loi de la prière à celui qui est la réfe rence parfaite. Plus l'homme est pur, plus il prie et devient l'exactitude, la franchise, rigueur, la droiture, la propreté.

- Unis par le Principe de la Foi grâce à la Loi de l'Epreuve pour accepter ce que l'on ne sait pas, ce que l'on voit pas, ce que l'on ne comprend pas. Epreuve pour mieux savoir, pour se changer soi-même ainsi que son entourage; épreuve pour contribuer volontairement et atteindre une certitude profonde.

- Unis par le Principe de la Sagesse grâce à la Loi de l'Intelligence qui permet de faire triompher l'invisible sur le visible, la compréhension sur l'incompréhension, de

révéler et mettre au grand jour le complot, l'intrigue, de découvrir les modes d'action de la nature.

- Unis par le Principe de l'Honnêteté grâce à la Loi de la Maîtrise pour contrôler les moyens d'action, les orienter et obtenir le résultat recherché.

- Unis par le Principe de l'humilité grâce à la Loi de la Communication pour traverser les barrières Politiques, sociales, économiques, culturelles et atteindre le cœu et l'âme du sujet

- Unis par le Principe de la Charité grâce à la Loi du Partage: celui de son temps de ses compétences, de son énergie.

Je m'engage à demander à chaque Quadeloupéen défaire preuve de chasteté, chaque fois que l'Amour est présenté sous la forme de la sensiblerie,du sexe, de contrat, d'un moyen d'ascension matérielle.

Cependant toute femme enceinte est une femme bénie car elle transmet des Principes, et ne peut les vendre.

L'Amour accomplit chacun des principes, réalise la Vie, alors que l'argent est utilisé à la tuer.


LE VERBE

Partager cet article
Repost0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 14:28

Une pandémie de l'indécence !...

C'est la déclaration faite au journal Le Monde par le Professeur Marc Gentilini à propos de la grippeH1N1, surnommée "Grippe Porcine".

Le Professeur Gentilini est spécialiste des maladies infectieuses, membre de l'Académie de médecine et ancien président de la Croix- Rouge
Voici le texte de l'article (LEMONDE.FR| 06.08.09 |


Comment jugez-vous la gestion de la grippe A?
Le poids qu'on attribue à la grippe A est indécent par rapport à l'ensemble de la situation sanitaire dans le monde. C'est une pandémie de l'indécence. Quand je regarde la situation de la planète, j'ai honte de voir tout ce qui est entrepris pour éviter cette grippe dont on ne sait que peu de chose.
Chaque semaine dans le monde, près de 200 000 enfants meurent de maladies. La plupart auraient pu être sauvés s'ils avaient eu accès à des médicaments ou à des programmes de prévention. Chaque année, 1 million de personnes meurent du paludisme dans l'indifférence quasi générale, dont 20 à 30 cas importés dans notre pays. La grippe A n'a provoqué qu'un décès discutable en France. Cette pauvre fille de 14 ans est probablement morte d'une autre cause. Mais un mort ici compte beaucoup plus que des milliers ou des millions ailleurs.
Les pouvoirs publics ont quand même le devoir de prévoir les risques sanitaires...
Il ne s'agit pas de jeter la pierre aux décideurs politiques qui sont piégés par leur "principe de précaution". Le désastre de la canicule de 2003, politiquement, les hante.
Les recommandations de porter un masque, de se laver les mains ou de nettoyer les poignées de porte ne coûtent pas cher. Tout cela a été bien fait par les pouvoirs publics et cette campagne ne coûte pas cher. Parler de "grippette" [terme évoqué par le professeur Bernard Debré dans un entretien au Journal du dimanche] n'est pas sage. Pour l'instant c'est une grippette, mais pour demain, les pouvoirs publics ont raison d'envisager une dégradation sans céder au terrorisme sanitaire de certains "experts".
Que pensez-vous de la possible campagne de vaccination ?
La décision d'acheter massivement des vaccins dont on ne sait rien, pour 1 milliard d'euros, ne me paraît pas raisonnable. C'est une mesure qui est dans la démesure. Un milliard d'euros, c'est trois fois plus que l'aide de la France aux pays en développement !
Que l'on décide de vacciner les populations à risque, les soignants, les pompiers et tous ceux qui doivent être mobilisés afin de rester disponibles au service de la collectivité, d'accord. Mais de là à vacciner tout le monde...
On ne sait rien de l'efficacité de cevaccin et de ses éventuels effets indésirables. La souche du virus est bénigne, mais si elle mute et devient maligne, le vaccin qui a été élaboré à partir de la source bénigne sera inefficace.
L'industrie pharmaceutique a-t-elle exercé des pressions sur les autorités ?
Je ne sais pas s'ils ont exercé une pression et si, le cas échéant, les autorités en ont été victimes. Je sais que c'est une très bonne affaire pour les producteurs de vaccins ! Ce sont des entreprises privées qui ont besoin de faire des bénéfices. Je l'accepte.
Néanmoins, c'est vraiment trop onéreux, et il est évident que tout cela doit être renégocié. Par ailleurs, on n'a pas beaucoup songé à l'accès aux vaccins des pays du Sud. Or, en matière de pathologie infectieuse, nous sommes tous solidaires. La pandémie est pour tous !
Est-ce le principe de précaution qui est en cause dans cet affolement ?
Le principe de précaution, en soi, est une bonne chose. Il faut évidemment faire le maximum pour éviter le pire. L'OMS donne l'impression de vouloir se racheter d'erreurs antérieures. Elle a commis un déni dramatique d'appréciation du sida qui a été, au début, sous-estimé, notamment en Afrique. Depuis, elle a peur de commettre la même erreur. A chaque nouvelle alerte, avec le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) ou la grippe aviaire par exemple, on nous a préparés au pire. Heureusement, ça a tourné court, mais à la longue, on risque de désarmer son attention.
On nous a prédit le pire, mais l'opinion publique garde son calme. Elle enregistre, elle constate que la grippe A n'est pas très symptomatique et que les formes dites graves se comptent sur les doigts d'une main en France, même si on nous promet un automne douloureux.
On a d'un côté surestimé des situations qui se sont révélées peu graves, alors que trop de situations explosives, comme le sida ou le paludisme, restent sous-estimées.
Propos recueillis par Jonathan Parienté
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 01:30
OpinionWay doit lever le doute

 (c) Le Monde, 2009.
 
Sondages et déontologie
 
Accusé publiquement de pratiquer " la pire langue de bois technocratique ou soviétique ", Syntec Etudes marketing et opinion souhaite ramener la sérénité après les critiques d'OpinionWay à son encontre et rappeler que, dans les métiers des études marketing et sondages d'opinion, la déontologie doit porter autant sur les pratiques que sur les propos.
 
Dans son rapport publié le 15 juillet, la Cour des comptes a relevé des dépenses en matière d'études d'opinion dont elle juge le montant " exorbitant au regard des règles de l'exécution de la dépense publique ". La Cour a en particulier pointé un contrat de 1,5 million d'euros entre l'Elysée et un cabinet chargé de commander des sondages à l'institut OpinionWay, sondages payés par l'Elysée et publiés également dans les médias, notamment Le Figaro et LCI. Cette information a suscité plusieurs réactions de la part de l'institut mis en cause, dont la ligne de défense a semblé alterner entre justifications sur ses pratiques, incriminations de confrères et charges contre l'organisme représentatif de la profession.
Syntec Etudes marketing et opinion rappelle que la profession ne se reconnaît pas dans les pratiques pointées par la Cour des comptes et laisse à l'institut OpinionWay, qui s'est exclu lui-même du syndicat en février, le soin de faire la lumière sur les faits qui lui sont reprochés.
Le syndicat appelle également les dirigeants d'OpinionWay à plus de mesure et de responsabilité dans leurs propos, qui jettent un doute réel sur toute la profession au lieu de s'attacher à mettre un terme à la polémique dont leur entreprise fait l'objet.
Tout l'effort des adhérents de Syntec Etudes marketing et opinion est de construire une relation professionnelle avec les clients qui soit indépendante des sensibilités des uns et des autres : déontologie, intégrité, rigueur intellectuelle, respect de l'opinion sont au coeur de ses engagements, justement parce que l'objectivité n'est pas une recette de cuisine.
Il se révèle totalement contraire aux règles professionnelles d'instrumentaliser un portefeuille de clients pour justifier la fiabilité et l'objectivité de résultats de sondages : l'impartialité d'un institut n'est pas liée à la diversité des clients, pas plus qu'au fait de travailler à 100 % pour un client en particulier. De même, elle n'a rien à voir avec le savant dosage des convictions politiques des collaborateurs.
La taille et la jeunesse d'une société d'études ne constituent en soi ni un argument concurrentiel, ni une preuve d'innovation, ni une aspérité médiatique.
Syntec Etudes marketing et opinion s'est conformé strictement à son rôle en tant que syndicat représentatif des sociétés d'études marketing et sondages d'opinion : rappeler les obligations éthiques et déontologiques qui s'imposent à tous les acteurs de la profession.
Soucieux des intérêts de ses membres, Syntec Etudes marketing et opinion, en apportant son expertise, est prêt à participer aux auditions de la commission d'enquête s'il en est décidé la création.
 
Patrice Bergen
Président de Syntec EMO
(Etudes marketing et opinion)
Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 23:10
INDISCRÉTIONS
Eric
Certains élus s'offusquent d'une possible alliance entre Eric Jalton, député et maire des Abymes, et Daniel Marsin, sénateur, ancien maire. Et mettent à l'actif de l'ancien maire les grands projets dont parle tout le temps Eric, dont le plus emblématique est la rénovation urbaine. C'est vrai ! D'autres disent que le nouveau maire n'a rien fait depuis son élection. C'est faux ! Il a pris position durant la mobilisation d'il y a quelques semaines, il a calmé ses troupes qui s'agitaient au sein du conseil municipal. Alors, simples gesticulations ? Mais non. Stra-té-gie...

Eric 2
Il paraît que rien ne va toujours plus entre Victorin Lurel, président de Région, et Eric Jalton, maire des Abymes. Le premier essaierait en vain d'inviter le second à déjeuner pour renouer des liens qui se distendent tellement qu'on prête à Eric Jalton l'envie soit de conduire une liste aux prochaines régionales, soit pire encore, de soutenir activement une liste conduite par Daniel Marsin, son adversaire aux dernières municipales, dont il serait en train de se rapprocher collé-serré. Or, DM est un ennemi intime de Victorin. D'où cette envie pressante. Bien courtisé cet Eric !.. Quel charme !

Félix
Félix Proto, président du conseil régional de 1986 à 1992, ancien médecin du Tour cycliste, est le père du Vélodrome situé à Gourde-liane/Baie-Mahault, baptisé l'autre semaine du nom d'un grand champion de la piste, Amédée Detraux. Et l'on n'a même pas invité Félix Proto à remettre une médaille aux vainqueurs lors du championnat de France sur piste ! C'est vrai que le Dr Proto n'a pas de subventions à sa disposition...

Yves
Vendredi 24 juillet. « Aujourd’hui à 0 heure, je suis redevenu député de la 3e circonscription de Seine-et-Marne, ceci en application d’une disposition issue de la réforme constitutionnelle voulue par Nicolas Sarkozy. Cette dernière permet à un membre du Gouvernement de reprendre, sans passer par une nouvelle élection, le mandat que lui avaient confié les électeurs. Pendant toute la période où j’ai siégé au Gouvernement, je me suis efforcé de maintenir un lien avec la 3e circonscription de Seine-et-Marne en particulier en organisant des permanences mobiles dans de très nombreuses communes. Dès aujourd’hui, je reprends complètement ce travail de terrain et de proximité et je recommencerai à partir de la rentrée du mois de septembre les permanences itinérantes afin d’aller à la rencontre des habitants du sud Seine-et-Marne... » C'est sur le blog d'Yves Jégo, ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, remercié lors du dernier remaniement. On entend en fond des sanglots longs... Certainenent pas ceux des Domiens !

Alain
Alain Marleix, secrétaire d'Etat aux collectivités, a travaillé sur un redécoupage de la carte électorale.
Le projet de remodelage pour la Guadeloupe fait apparaître deux déséquilibres démographiques importants, qui ne trouvent pas de justification territoriale sur la Basse-Terre, la 4e circonscription est largement déficitaire (- 14,43 %); sur la Grande-Terre, la 1re circonscription est nettement excédentaire (+ 16,76 %).
Le ministre a proposé, s’agissant de la Grande-Terre, de maintenir les deux cantons de Gosier dans la 2e circonscription et de faire passer de la 2e à la 1re les deux cantons de la commune de Morne-à-l’Eau.
Il a suggéré, s’agissant de la Basse-Terre, de résorber le déficit qui affecte la 4e circonscription en lui
adjoignant le canton de Pointe-Noire, prélevé sur la 3e circonscription légèrement excédentaire. » Décision en septembre.

Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 01:57
Test électoral à Mayotte deux ans avant la départementalisation

Des élections cantonales et municipales se tiennent le 9 août dans deux communes de Mayotte, constituant, deux ans avant la départementalisation de cette collectivité, un test pour la majorité du conseil général présidé par l'UMP Ahamed Attoumani Douchina.
Les scrutins - avec éventuel deuxième tour le 16 - sont organisés à Sada et M'tsangamouji, deux communes de la côte ouest, après invalidation de ceux de mars 2008 par le Conseil d'Etat, confirmant en juin une décision du tribunal administratif.
Sada est le théâtre d'un duel à fronts renversés: le secrétaire fédéral du Parti socialiste, Ibrahim Aboubacar, élu en 2008 face à l'ancien député UMP Mansour Kamardine, ennemi juré de M. Douchina, sera opposé à un ancien socialiste devenu UMP, Ali Fahardine, allié de M. Kamardine.
Même s'il est socialiste, M. Aboubacar fait partie de la majorité du conseil général, faite d'UMP, de PS et de MDM (Mouvement départementaliste mahorais), un parti qui a éclaté.
D'où un dilemme pour M. Douchina: soutenir son camp politique, l'UMP, ou un candidat de l'opposition mais membre de la majorité hétéroclite qu'il dirige localement.
M. Aboubacar a été le rédacteur du rapport sur la départementalisation de Mayotte, qui sera effective lors du renouvellement total du conseil général en 2011 et la mise en place d'une nouvelle assemblée avec un nombre d'élus vraisemblablement doublé (19 cantons aujourd'hui pour 17 communes).
Il s'agit de tenir compte de l'augmentation de la population (186.452 habitants en 2007 contre 47.246 en 1978) et du fait que la future assemblée unique aura des compétences de conseil général et de conseil régional.
Derrière ces scrutins se profilent aussi les législatives de 2012, avec deux sièges pour Mayotte au lieu d'un, ce qui pourrait permettre à M. Kamardine de redevenir député.
Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 01:57
Guyane: il arrache l'oreille d'un homme avant de l'abattre

Un chauffeur de taxi a tué par balles un de ses collègues à Cayenne, après lui avoir arraché, d'un coup de dents, un morceau d'oreille qu'il avait dans la bouche quand les secours sont arrivés, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.
La victime, un Guyanais de 30 ans, chauffeur de taxi collectif, a été tuée mercredi par un autre chauffeur de 44 ans, d'origine martiniquaise, a indiqué à l'AFP le procureur de la République François Schneider.
Leur différend avait éclaté vers midi à la gare routière, suivi d'une course-poursuite jusqu'à l'intérieur d'un magasin, puis d'une bagarre. "L'agresseur a enlevé à la victime un morceau d'oreille, qu'il avait encore dans la bouche au moment de l'arrivée du Samu", a poursuivi le procureur.
L'homme de 44 ans a ensuite sorti une arme de poing et tiré à plusieurs reprises. La victime est morte sur place.
Interpellé en état de "profonde excitation, voire de démence", l'agresseur a été hospitalisé.
Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 01:56
Les gérants du constructeur martiniquais Probati séquestrés par leurs salariés

Les deux gérants du constructeur et promoteur immobilier martiniquais Probati sont séquestrés par leurs salariés depuis mercredi après-midi dans les locaux de leur entreprise à Fort-de-France, a-t-on appris jeudi de source syndicale.
Les 24 employés veulent en savoir plus sur les difficultés financières de Probati et le sort qui leur sera réservé.
"Tant que l'expert-comptable ne vient pas, on les garde là", a affirmé Gérard Marimoutou, délégué du syndicat CSTM (Confédération syndicale des travailleurs martiniquais).
La CSTM est le troisième syndicat du département, derrière la CGTM (Confédération générale du travail de la Martinique) et la CDMT (Centrale démocratique des travailleurs martiniquais), mais devant FO.
MM. Yves de Jaham, patron béké, et Alain Mathieu ont passé une bonne nuit dans leurs bureaux et "on leur a donné à manger", a précisé M. Marimoutou.
Les salariés étaient déjà mobilisés depuis plusieurs semaines pour obtenir le versement de leurs salaires, en retard depuis le mois de mars.
Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 01:55
INDISCRÉTIONS
Michel
En fait, si l'on attribue des bons points à certains maires qui équipent leurs communes de bacs multicolores pour récupérer plastiques et verre et cartons, il semblerait que le coup de chapeau soit plutôt à tirer à Michel Rinçon, président du Sictom. C'est une commande communes de toutes les communes adhérent à ce syndicat. Et que les maires qui se font une publicité en inondant les boites aux lettres des particuliers en s'attribuant tout le mérite de ma méthode se calment !

Eric
Récemment, Eric Jalton a fait chauffer l'envoi de sms pour dire qu'il n'y avait pas collusion avec Daniel Marsin pour les prochaines régionales. Il donnait rendez-vous à tout le monde le 16 septembre... Ceux qui ne savent pas se sont demandés ce qui allait se passer ce jour-là. Il faut simplement avoir qu'Eric Jalton est né le 16 septembre 1961 et que ce jour-là... il soufflera les bougies aux sons harmonieux du « Happy birthday to you !.. »

Daniel
Le Conseil d’Etat vient de décider de valider les élections municipales des Abymes. Réaction du perdant : « Je prends acte de cette décision avec beaucoup de sérénité et d’humilité... » Sûrement.
Et de poursuivre : « Maintenant, il faut tourner la page et regarder l’avenir : l’avenir des Abymes d’abord. Je souhaite bonne chance et bon courage à Eric Jalton et à son équipe car il y a du boulot sérieux à accomplir. L’avenir de la Guadeloupe ensuite : il s’agit là d’une affaire très sérieuse et urgente et, là encore, il faut y travailler sans délais... » Attendons le 16 septembre !

Marie-Luce
Un spécialiste de la chose politique locale me disait hier que Marie-Luce Penchard est « pire que sa mère ». Bon, c'est lui qui juge. Cependant, si elle est plus teigneuse au moment des élections que Lucette Michaux-Chevry, maman !.. Que les politichiens se préparent à une belle volée...

Nicolas
Tout comme Nicolas Sarkozy, le préfet Nicolas Desforges est parti en vacances. Ouf ! Après toutes les péripéties qu'il a connues depuis son arrivée en Guadeloupe, il le méritait bien. Préfet de Guadeloupe, c'est pas une sinécure !..

Etienne
Etienne Desplanques, nouveau directeur de cabinet, fait la tournée des administrations pour se présenter. Il passe quasiment la moitié de sa vie à Pointe-à-Pitre. Il prend ses marques...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens