Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:18

Vers une augmentation de l’enveloppe financière de la banane européenne : une étape essentielle a été franchie.

Strasbourg, hier soir, à 21h30 au Parlement européen, la commission Agriculture a voté, sur proposition de son rapporteur, Gabriel Mato, député européen des Canaries, une augmentation de 70 M € pour l’enveloppe financière du POSEI dédiée au soutien de l’agriculture des RUP.

De cette enveloppe de 70 M €, votée à une très large majorité, 30 M € ont été consacrés à la banane des Canaries, de Guadeloupe, de Madère, et de la Martinique.

Ce vote de la Commission agriculture vient confirmer les avis favorables précédemment enregistrés au sein des autres commissions concernées du Parlement européen.

Dans le cadre du PE, la prochaine étape est, dans le courant du mois de décembre, l’approbation en séance plénière de la position de la Commission agriculture.

Parallèlement, les négociations entamées entre nos trois Etats Membres (Espagne, France et Portugal) avec la Commission se poursuivent.

D’ici la fin du mois d’octobre des rencontres devront avoir lieu entre les trois Ministres de l’Agriculture et le Commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, afin de trouver un accord sur l’enveloppe de 30 M € à attribuer à la banane.

Il faut espérer que la Commission européenne, qui a déjà longuement rencontré les responsables d’EURODOM et les dirigeants de l’APEB sur ce dossier, profite de l’opportunité de cette position claire de la Commission Agriculture du Parlement européen que l’on doit au député Canarien, Gabriel Mato.

On peut espérer que la Commission prenne elle-même l’initiative de compléter sa proposition sur le POSEI en y introduisant l’augmentation de 30 M€ pour la banane.

Dans le difficile combat engagé par Eurodom, l’APEB, l’UGPBAN et l’ensemble des groupements de producteurs des Canaries, de Guadeloupe, de Madère et de la Martinique, le soutien sans faille de la Commission Agriculture et des trois autres commissions du Parlement européen concernés (la Commission REGIO, la Commission INTA, la Commission BUGDET) est un élément de première importance.

Les gouvernements de nos trois Etats membres et la Commission pourront alors se présenter au Conseil des ministres de l’Union européenne avec l’appui du Parlement Européen.

Leopoldo Cologan
Président de l’APEB

Gérard Bally                        Eric de Lucy
Délégué Général d’Eurodom                Président de l’UGPBAN

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:17


74% des Guadeloupéens pensent que les sénateurs sont importants

Un sondage sur les sénatoriales a été réalisé par Qualistat. Il permet de mieux comprendre ce que pensent les Guadeloupéens et les grands électeurs de la fonction sénatoriale et du mode d'élection des sénateurs. Dommage qu'il ait été rendu public après le vote de dimanche.

Que cherchait Qualistat en réalisant ce sondage ? En savoir plus sur la connaissance du Sénat et du mode de scrutin, savoir quel est l'intérêt des Guadeloupéens pour les sénatoriales, quelle est la notoriété des sénateurs sortants, quel est le rapport à la proposition de ticket unique, quels sénateurs souhaitaient les Guadeloupéens et les grands électeurs.
L'échantillonnage comprenait 58% de femmes, 42% d'hommes, qui se sentent plutôt de gauche pour 28% d'entre eux, plutôt de droite pour 11%, ni de gauche ni de droite, 59%.
Trois Guadeloupéens sur cinq déclarent connaître le Sénat. Selon ceux qui connaissent le Sénat, 39% pensent qu'il contrôle de Gouvernement, 55% pensent qu'il garantit les intérêts des collectivités, 66 pensent qu'il vote les lois. 57% des sondés ne connaissent pas le mode de scrutin des élections sénatoriales.
Elus par les députés, les conseillers municipaux, les conseillers généraux et régionaux, les sénateurs devraient être élus différemment selon 62% des sondés. Les sondés de droite et de gauche sont unanimes à penser qu'il faut réformer le mode de scrutin. Les grands électeurs sont 56% à souhaiter cette évolution.
Le rôle des sénateurs est-il important pour la vie politique guadeloupéenne ? 64% pensent que oui (78% des grands électeurs). 38% pensent que ces sénateurs ont un rôle très important (50% des grands électeurs). 77% pensent que leur rôle est très important pour la vie politique française (62% des grands électeurs).

39% des Guadeloupéens ne connaissent pas le nom de leurs sénateurs
Dire le nom des sénateurs de Guadeloupe sortants ? 42% peuvent citer Lucette Michaux-Chevry, 33% citent Jacques Gillot, 31% citent Daniel Marsin. 25% répondent à côté, 39% ne savent pas. Les grands électeurs citent ces trois élus à égalité (88-89%). 4% ne savent pas !)
Les Guadeloupéens s'intéressent-ils à ces élections ? Trois sur cinq se disent peu ou pas intéressés (78% des grands électeurs se disent concernés). Fallait-il s'entendre sur un ticket de gauche ? 64% des sondés disent que oui, 24% disent que non. Les grands électeurs sont partagés quasi à égalité. Avec un bulletin unique ? 52% y étaient favorables, 21% défavorables. Les grands électeurs y étaient défavorables pour 56%. 62% des Guadeloupéens sondés pensent qu'un ticket de droite sur trois candidats aurait été bien. 51% des Guadeloupéens auraient aimé un bulletin de vote unique pour les trois candidats de droite. 47% des grands électeurs pensent que les partis de droite auraient dû s'entendre sur trois candidats pour les représenter. 56% étaient favorables à un ticket unique. 
Les Guadeloupéens sondés (46%) se sont dits favorables à trois sénateurs de camps politiques différents pour que tous les courants soient représentés au Sénat. 27% pensent que cela ne changerait rien pour la Guadeloupe. Les résultats sont sensiblement les mêmes dans le camp des grands électeurs.
A.-J. V.


Enquête réalisée auprès de la population et des grands électeurs, du 5 au 13 septembre 2011. 400 Guadeloupéens âgés de 18 ans et plus et de 190 grands électeurs ont été interrogés.

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:16

INdISCRETIONS
Jacques
Exit Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre, entre les deux tours de la sénatoriale de dimanche. Difficile de se maintenir sans mettre en danger la candidature de Félix Desplan. « La victoire assurée ainsi d’un deuxième sénateur du socle de la gauche sera une victoire incomplète mais suffisamment forte pour assurer que le combat de la Guadeloupe soit porté avec force au Sénat », a-t-il dit. Ce jeune élu doit être un peu amer mais il a fait preuve d'un grand courage tout au long d'une campagne qui ne l'a pas épargné.

Jacques 2
Jacques Cornano, candidat de cœur d'Eric Jalton, a remporté le troisième siège, se payant le luxe, avec les voix du PS (y compris celles des Abymes) et une partie des voix du GUSR, plus le soutien des élus des îles du Sud, de doubler Félix Desplan.

José
Pas content, José Toribio, maire de Lamentin, président du PSG, candidat de la Gauche alternative chère à Jacques Gillot (ce sont ses soutiens indéfectibles, jusque-là, dans la gestion du conseil général). Lâché par les uns ou les autres, il a nettement affirmé qu'Eric Jalton l'avait trahi. Certains de ses partisans s'en sont pris violemment avec le député et maire des Abymes au moment de la proclamation des résultats du vote.

Eric
Hier, Eric Jalton et Jacques Cornano préparaient le sac de voyage de ce dernier. Le maire des Abymes, qui les a toujours soutenues, estime qu'il est bien qu'il y ait un représentant à ce niveau des Îles du Sud. Il avait d'ailleurs proposé à la fédération socialiste, au PPDG et au GUSR, à la réunion de Goyave, il y a bientôt deux mois, de faire un ticket comprenant Jacques Cornano. Il n'avait pas été entendu alors.

Jacques 3
Une fois élu au premier tour, Jacques Gillot n'a, semble-t-il, pas donné de consigne de vote pour le second tour de scrutin. Laissant ceux qui avaient porté leur suffrage sur son nom se prononcer en leur âme et conscience. Du côté de l'entourage de Victorin Lurel, on pestait en relevant que la preuve de cette attitude nonchalante (ou réfléchie !) c'est qu'il n'y a pas eu de consigne par sms entre les deux tours.

Marie-Luce
Que faisait une voiture de la gendarmerie, hier, positionnée devant le radar de Sainte-Marie, sur la Nationale ? Elle faisait écran pour éviter que la voiture officielle de Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, en retard sur son programme de visite, ne soit flashée en excès de vitesse. Il fallait y penser !

Marie-Luce et Jacques
En forme, hier, Marie-Luce Penchard. Au moment de signer la convention HEC, elle a refusé le stylo MontBlanc de Jacques Bangou pour prendre le stylo Bic du Préfet, soulignant que l'Etat fait des économies. Beau numéro de duettistes !
André-Jean VIDAL

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:16

INDISCRETIONS
Eric
Le député-maire des Abymes, Eric Jalton, a appelé les grands électeurs à se prononcer aux sénatoriales, ce dimanche, en faveur de Jacques Cornano, Félix Desplan et Jacques Gillot « au nom de l’expérience, de la compétence, de l’équité territoriale et de la victoire de la gauche. » Ce que notre quotidien avait laissé entendre dans notre précédente édition. Comme quoi... ce qui marque aussi une rupture (une autre) dans le contrat qui lie Jacques Bangou et Eric Jalton, à Cap Excellence.
 
Lisa
« Dans le cadre des élections sénatoriales du 25 septembre, vous nous avez invités à un débat télévisé ce jour. Les rumeurs laissent à penser que les candidats qui ont une vision libérale sont des adversaires. Il n' en est rien. C'est la raison pour laquelle nous nous voyons obligés de décliner cette invitation car nous aurions préféré débattre avec des candidats d'autres partis, ce qui nous permettrait de confronter nos différents points de vue. Recevez Madame nos salutations. Signé : Blaise Aldo, Joël Beaugendre. Richard Yacou. » C'est le courrier reçu par Lisa Rodriguez, de Canal 10, qui souhaitait donner la parole, comme elle l'a fait pour d'autres candidats, à ces trois là.

Marie-Luce
A la suite de sa visite privée, pour aller voter aux sénatoriales, ce dimanche, es qualité de grand électeur, Marie-Luce Penchard redevient ministre de l'Outre-mer (pour le vol retour aux frais du Gouvernement),le temps d'une visiute officielle, qui débute ce lunde. Au programme, lutte contre l'illettrisme, financée par l'Etat et le Fonds social européen, et la signature d'une convention de partenariat Etat-HEC-ISME pour la mise en place de formations en management.

Amélius
Hier, le conseil d'administration et les cadres du SIAEAG déjeunaient dans un restaurant du Gosier, autour d'Amélius Hernandez. Il y avait... mais, chut... au cas où l'un ou l'autre des invités expédierait un courrier par voie d'huissier pour dire que s'il était là, c'était légitime. « Il n'y a pas de candidat à la sénatoriale à notre table ! », s'exclamait Amélius Hernandez, beau joueur. Et s'il y avait un Larifla, c'est Paul, membre du conseil d'admnistration, qui ne se mêle pas de politique. Comme il a raison !

Gilbert
Vu Gilbert Pincemaille, journaliste radio de Guadeloupe 1re, superbement aminci, portant beau, chemise cintrée. Le confrère s'est reposé quelque temps, pour être au top et couvrir les sénatoriales, demain. La politique et le Tour de Guadeloupe, voici qui le tient en forme. Sacré Gilbert !
André-Jean VIDAL

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:15

INDISCRETIONS
Jean
La fédération départementale du Parti Chrétien Démocrate de Guadeloupe, que préside Jean Kassis, vient d'apporter son soutien à Joël Beaugendre, maire de Capesterre-Belle-Eau et Richard Yacou, maire de Sainte-Rose. Elle demande « aux grands électeurs démocrates, chrétiens et ceux qui se reconnaissent dans (ses) valeurs à porter leurs suffrages sur les candidatures de ces deux élus pour les sénatoriales. »

Lucette
BWorld sur Facebook, pose la question : ‎« Maman, Papa, les politiques aiment tous la Guadeloupe mais pourquoi ne travaillent-ils pas ensemble ? Pourquoi Madame Michaux Chevry ne travaille pas avec monsieur Victorin Lurel et monsieur Jacques Gillot qui travaillerait main dans la main avec monsieur Domota ? Ce dernier serait associé avec Willy Angèle et ferait remonter nos doléances à Marie-Luce Penchard je ne pense pas que Nomertin serait jaloux puisque c'est pour le bien du peuple et de la Guadeloupe ». S'ensuit un long débat, il y a les pour et les contre. Et puis, surgissant sur le mur, Lucette Michaux Chevry : « Je ne refuse pas de travailler avec le conseil régional de la Guadeloupe. Je n'accepte pas les diktats. Il est impossible de travailler avec Victorin Lurel, c'est un dictateur. Il ne peut accepter autour de lui que les gens qui partagent la même opinion que lui. Il est partisan de la pensée unique. Il n'y a pas de place avec lui pour le débat démocratique, il est méprisant, il aime dominer et il croit avoir le monopole de la vérité... » Ite missa est.

Louis
Louis Garel, ancien directeur du Centre des arts, vient d'être nommé membre du conseil d’exploitation de « la Régie de caractère administratif dotée de la seule autonomie financière » pour le Centre Culturel de Sonis. Ce qui devrait permettre, affirme-t-on à Cap Excellence, « la mise en œuvre d’une exploitation plus ciblée, mettant notamment en valeur une direction, un programme d’activité un budget annuel. Elle sera dotée d’un conseil d’exploitation, d’une dotation initiale et d’un budget annexe. » Ah bon, et ça tournait comment avant ?..

Claude
Claude Kiavué et son ancien personnel du Centre des arts, repliés depuis le début des travaux dans d'autres locaux, voire d'autres services, ne devraient jamais retrouver leurs marques. En effet, le défunt Centre des arts subit actuellement, faute de crédits, un enterrement de première classe... après avoir été, dans la Caraïbe (mais oui !), sous l'impulsion d'Henri Bangou, ancien maire, une sorte de phare de la culture. Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre, a essayé de le mettre aux normes mais les crédits lui font défaut, l'Etat ne suivant pas.

Denis
Cap Excellence pourrait se rendre acquéreur, à la barre du tribunal de Pointe-à-Pitre, d'une parcelle appartenant au Groupe Loret, leader ultra-marin des télécoms et de la distribution/location automobile, que préside Denis Lesueur. Une parcelle bien placée puisque route de la Gabarre, aux Abymes.
André-Jean VIDAL

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 14:30

INDISCRETIONS
Jacques
Ce n'est pas le Jacques qu'on croit qui pourraient faire le troisième sénateur, dimanche. Les observateurs s'accordent à dire que Jacques Gillot et Félix des plans devraient être élus au premier tour. Au second tour, dans la foulée, resteraient en lice à gauche Jacques Bangou, du PPDG, et Jacques Cornano, DVG. peut-être José Toribio, mais ses chances sont moindres. Sauf coup de théâtre. Alors ? Bangou ou Cornano ? Jacques Bangou aura les voix du PS, celles de son parti. Jacques Cornano aura les voix des trois communes de Marie-Galante, celles des îles du Sud, vraisemblablement celles des Abymes...

David
David Drumeaux, le patron de Lakasa, la boite qui marche, transporte son concept... à Santo Domingo. Le 12 octobre, il produit son premier concert estampillé Kakasa Musik avec Richard Bona dans la capitale dominicaine. Chapeau ! et si on y allait ?

Guy-Luc
Guy-Luc Belrose, de la FSU, ne cède pas d'une... mêche. « Nous sommes un pays laïque et que tant que l’école sera laïque aucune autorité ne pourra légalement décider pour autrui de la longueur, de la couleur ou de la forme d’une coiffure. Notre propos n’est pas de transformer les établissements en défilé de mode permanent où la taille des jupes (ou des shorts) serait inversement proportionnelle à celle des cheveux (des garçons). Il s’agit simplement de rappeler la loi, ce que ne font ni le rectorat, ni ses services juridiques. »

Yvelise
Yvelise Boisset anime, chaque jour une émission sur canal 10 : 13 heures politique. En ce moment, elle y reçoit les candidats aux sénatoriales de cette fin de semaine. Aujourd'hui, ce sera Joël Beaugendre, Richard Yacou, Blaise Aldo. Demain, Jacques Bangou, Félix Desplan, Sophie Amacin et Dominique Théophile.

Jean
La fédération départementale du Parti Chrétien Démocrate de Guadeloupe, que préside Jean Kassis, vient d'apporter son soutien à Joël Beaugendre, maire de Capesterre-Belle-Eau et Richard Yacou, maire de Sainte-Rose. Elle demande « aux grands électeurs démocrates, chrétiens et ceux qui se reconnaissent dans (ses) valeurs à porter leurs suffrages sur les candidatures de ces deux élus pour les sénatoriales. »

Lucette
BWorld sur Facebook, pose la question : ‎« Maman, Papa, les politiques aiment tous la Guadeloupe mais pourquoi ne travaillent-ils pas ensemble ? Pourquoi Madame Michaux Chevry ne travaille pas avec monsieur Victorin Lurel et monsieur Jacques Gillot qui travaillerait main dans la main avec monsieur Domota ? Ce dernier serait associé avec Willy Angèle et ferait remonter nos doléances à Marie-Luce Penchard je ne pense pas que Nomertin serait jaloux puisque c'est pour le bien du peuple et de la Guadeloupe ». S'ensuit un long débat, il y a les pour et les contre. Et puis, surgissant sur le mur, Lucette Michaux Chevry : « Je ne refuse pas de travailler avec le conseil régional de la Guadeloupe. Je n'accepte pas les diktats. Il est impossible de travailler avec Victorin Lurel, c'est un dictateur. Il ne peut accepter autour de lui que les gens qui partagent la même opinion que lui. Il est partisan de la pensée unique. Il n'y a pas de place avec lui pour le débat démocratique, il est méprisant, il aime dominer et il croit avoir le monopole de la vérité... » Ite missa est.
André-Jean VIDAL

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 14:30

INDISCRETIONS
Sophie
Sophie Amacin, candidate aux sénatoriales pour Caraïbes écologie-Les Verts, apparaît seule sur sa profession de foi. Gladys Loco faisant figure de supplétive qui ne mérite même pas la photo. Dommage que Sophie Amacin, qui se veut « dans la lignée de Gerty Archimède et d'autres grandes femmes de la Guadeloupe, âgée de 36 ans, écologiste convaincue », n'ait pas insisté pour que sa suppléante fasse tandem aussi sur la profession de foi.

José
José Toribio, maire de Lamentin, est le candidat de la Gauche alternative. « Nous sommes dans une démarche de conquête des grands électeurs, de tous bords, de droite comme de gauche, nous ne faisons pas de nombrilisme de gauche », a dit Jean-Marie Hubert, de l'UPLG, et de la Gauche alternative, pour expliquer la démarche de son groupe qui assoit la majorité du président Jacques Gillot au conseil général.

Victorin
Victorin Lurel, en fidèle soutien de François Hollande, son champion à la primaire socialiste pour désigner le candidat de ce parti à la présidentielle, suit celui-ci quand il dit qu'il veut embaucher 70 000 enseignants en deux ou trois ans, pour rattraper le dégraissage opéré sous la présidence Sarkozy. Avec quel niveau, les rémunérations dans la fonction publique sont si basses qu'il y a toujours moins de candidats que de postes proposés ?..

Josette
« La Guadeloupe reprend des couleurs, prépare pour ceux qui choisiront la Guadeloupe un merveilleux cocktail d'émotions... », affirmait, hier, Josette Borel-Lincertain, présidente du Comité du tourisme des îles de Guadeloupe en goguette sur un salon. Sûr !..

Gugusses
« Ayant reçu une invitation le 16 septembre pour l'audition d'Aldo à 16 heures, Georges à 17 heures, Yacou à 18 heures, Beaugendre à 19 heures, Toribio à 20 heures, ce dernier n'étant pas encore arrivé, à mon grand regret j'ai dû m'en aller (...) Ce mercredi, je souhaite savoir si les règles des auditions (1 heure par candidat) seront équitablement respectées, à savoir : Cornano à 10 heures, Keita à 11 heures, Théophile à 12 heures, Marsin à 13 heures, le trio Bangou-Desplan-Gillot, de 14 à 17 heures », écrit un grand électeur pointois. C'est pas si simple d'être grand électeur !..
André-Jean VIDAL

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 14:29

INDISCRETIONS
Hervé
Joyeux anniversaire, Hervé Damoiseau, grand rhumier devant l'Eternel ! Avec une journée de retard, mais c'est l'intention qui compte.

Hervé 2
« Hé, vous venez, on se fait un boquit ? » C'était au Moule, lors de l'inauguration des villas de la Semsamar (que préside Mme Romana-Bélénus, dont le brushing restait impeccable, même après plusieurs tours de danse, car on a dansé après avoir coupé le ruban !). C'est Hervé Damoiseau qui proposait à nos journalistes d'aller s'en jeter un à la bonne franquette !

Victorin
L'an dernier, avec la Lmde et la Smerag, le président Lurel avait signé un partenariat pour venir en aide aux étudiants en difficultés si grandes qu'ils ne peuvent pas se payer une complémentaire santé. 103 étudiants en ont bénéficié pour la seule Lmde. C'est bien !

Albert
En pleine crise d'optimisme, Albert Elatré, président du PPDG, qui pronostique un trio de gauche au Sénat, ce dès le premier tour de scrutin, dimanche prochain. Il voudrait mettre la pression sur Jacques Gillot qu'il ne s'y prendrait pas mieux ! « Si ça ne marche pas, c'est qu'il y aura eu quelque chose... », a-t-il dit, hier, sur RCI. Quelque chose ou quelqu'un ?..

Marie-Luce
Si elle ne vient pas pour les séances de travail, ni pour les plénières du conseil régional — elle travaille pour nous là-bas — , Marie-Luce Penchard, conseiller régional, qui n'a jamais honoré aucune des obligations rattachées à la fonction, sera en Guadeloupe en fin de semaine pour voter comme grand électeur à l'occasion des sénatoriales. C'est vrai qu'à droite, chaque voix sera comptée...

Gugusse
Triste spectacle que celui de cet homme qui se soulageait dans une semi-pénombre contre une voiture, lors de l'inauguration des villas de la Semsamar, au moule. Il ne se gênait pas. Il ressemblait à... mais, comment s'appelle-t-il ? Il est à la fois chef de parti et maire d'une petite commune en Basse-Terre. Mais, on ne veut pas croire que ce soit lui. Un sosie, sans doute !

Dominique
« Deux hommes. le premier, qui avait appris son rôle, qui n'était pas plus cincère que cela mais avait choisi et répété longuement les phrases à distiller avec l'air qu'il faut aux Français. Et le second, transformé pour parler d'économie, donner une expertise sur la situation actuelle, donner à penser aux Français qu'ils ne s'en sortiront pas sans lui. Ça sent le retour un de ces jours... » Expertise d'un observateur de la prestation télévisée de DSK, l'autre soir, avec Claire Chazal, l'amie de sa femme, comme intervieweuse de choc...

Gisèle
C'est qui Gisèle Halimi ? La pionnière des droits des femmes, qui demande un temps de parole équivalent à celui de DSK pour les victimes, à tout le moins Tristane Banon ? D'une part, DSK, comme il l'a dit, « a été blanchi » par la justice américaine, ce qui vaut parole d'Evangile, d'autre part, à voir la réaction du journaliste qui interviewait Gisèle Halimi, on ne devrait pas se précipiter sur les chaînes pour faire droit à cette demande. Mais, elle n'a rien compris au scénario cette féministe ? Aucun rôle pour les contradicteurs de la parole officielle là-dedans.
André-Jean VIDAL

Repost 0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 23:30


François Le Maistre, président de France Alzheimer Guadeloupe, mobilise pour la journée Mondiale contre la Maladie d'Alzheimer, ce 21 septembre, au palais des sports Laura Flessel de Petit-Bourg à partir de 8 heures.
A l’heure actuelle, la maladie d’Alzheimer est une pathologie dont on ne guérit pas ! Mais absence de traitement curatif ne veut pas dire subir et ne rien faire, bien au contraire. En complément des expérimentations médicales, s’est donc développée une prise en soin non médicamenteuse, un accompagnement relationnel thérapeutique visant prioritairement à préserver le plus longtemps possible les capacités restantes et ainsi à améliorer la qualité de vie de la personne malade. Une manière également d’aller à l’encontre de deux idées longtemps véhiculées :
- « Il n’y a rien à faire pour la personne malade »
- « Rapidement, elle ne se rend plus compte de rien »
Ne pas chercher à rééduquer, ni vouloir à tout prix maintenir une compétence mais juste s’appuyer sur ce qui a du sens pour la personne malade et mettre ainsi en place des espaces de relation et de plaisir : c’est le précepte d’une thérapie non médicamenteuse telle qu’elle est véhiculée et organisée par France Alzheimer. Cet aspect de la thérapie est aujourd’hui au cœur de la prise en soin. Il s’attache à respecter la dignité et la parole de la personne malade, à encourager sa vie en relation avec les autres.
Contact : 0690 57 85 00 et francealzheimerguadeloupe@orange.fr

Au programme
8 heures : accueil du public et allocution d’ouverture, 9 heures : table ronde - Les professionnels de la Thérapie Non Médicamenteuses, 10 h 30 : table ronde - La Solidarité: l’impact thérapeutique des aidants familiaux
dans l’accompagnement du malade, 13 heures : intervention du Dr Atallah,  cardiologue, coordonnateur du réseau HTA Gwad, 13 h 45 : intervention sur la Nutrition (en attente de réponse de l’intervenant), 15 heures : spectacle de clôture : comédie Théâtrale du groupe de Quadrille de l’accueil de jour « Klen Den Den » du Centre gérontologique Du Raizet, 16 heures : mot de clôture

Repost 0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 23:29

INDISCRETIONS
Victorin
Influent au Parti Socialiste, nul n’en doute, Victorin Lurel, ancien secrétaire national à l'Outre-mer, pourrait décrocher, en cas de victoire de François Hollande à la présidentielle, un portefeuille de ministre. Habitué des arcanes du pouvoir depuis de longues années, M. Lurel sait jouer des coudes au Parlement et dans les ministères, et ses propositions, ou prises de positions, passent rarement inaperçues. Alors, quel ministère ? L'Outre-mer, ce serait réducteur, car l'homme vaut mieux qu'un sous-secrétariat d'Etat !

Lisette
Surprise, hier matin, dans les couloirs de RF... pardon de Guadeloupe 1re ! Lisette Malidor !.. La superbe Lisette Malidor, dont le souvenir que j'en avais était celui d'une superbe chute de reins dans un magazine... quand j'étais ado ! Lisette n'a pas bougé, toujours très belle femme, l'ancienne meneuse de revue des cabarets parisiens était avec le réalisateur Barcha Bauer. Ils visionnaient les rush d'un documentaire qu'ils viennent de tourner.

Gugusses
Hier, lors de la présentation des émissions de la grille de rentrée de Guadeloupe 1re, beaucoup d'humour. Dans les couloirs, après cette conférence de presse d'un style particulier (en direct avec les animateurs au micro !), c'était une autre chanson : « Tout ce qu'on fait, il faut qu'il y ait un regard de Paris. On a parfois l'impression d'étouffer depuis quelques temps !.. » Qui a dit ça ? Même en me brûlant la plante des pieds, vous ne le saurez pas. Mais, ça avait l'air sincère !.. Quels gugusses, ces Parisiens !

Louis
Louis Dessout, conseiller municipal pointois, a expédié un petit mot et une motion à Jacques Bangou. « Monsieur le maire et cher collègue, afin de répondre à votre sollicitation du 11 août dernier, j'attends d'une part votre appréciation de la contribution de mon parti, le Modem, ci-jointe et annexée au document de synthèse du projet guadeloupéen que vous a adressé, le 27 juillet 2011, le président du conseil général et d'autre part votre engagement sur la loi 82-600 du 13 juillet 1982 (CATNAT), en vigueur dans les départements d'outre-mer, en cas de changement institutionnel de la Guadeloupe. Cordialement » Il attend toujours une réponse...

Marie-José
Marie-José Alie jouant les victimes sur France Inter, tantôt, ça avait un de ces airs indécents ! Voici une jeune femme de bonne famille, de bonne éducation, qui a du talent — journalistique et musical puisqu'elle a chanté et chante encore — qui explique qu'elle a été chassée de la Martinique où elle était journaliste à la télé, parce qu'elle voulait montrer « la gauche aussi », qu'elle ne voulait pas tendre le micro... Bref, on comprend qu'elle ne prisait sans doute pas les visites des ministres de droite. C'est son droit. « Exilée » à Paris, elle a fait une superbe carrière à la télé d'Etat. C'est devenu une reine du tout-Paris. Hantant les cocktails, de toutes les sorties branchées... Martyre !
André-Jean VIDAL

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens