Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 20:42

Information du groupe AFAT Voyages Selectour suite à l’explosion à Marrakech
 
Le groupe AFAT Voyages Selectour, premier réseau d’agences de voyages en France, déplore l’événement qui endeuille le Maroc aujourd’hui. Comme le rappelle sur son site le Ministère des affaires étrangères, « aucun pays au monde ne peut être considéré comme étant à l’abri du risque terroriste. ».
Le Maroc étant une destination majeure pour les touristes français, nous avons plus de 2 000 de clients actuellement en vacances dans ce pays. Nous restons vigilants sur l’évolution de la situation sur place et prendrons toutes les mesures nécessaires en fonction des directives des autorités françaises.
 
Il se pourrait que certains de nos clients ayant, pour les vacances à venir, une réservation sur le Maroc, puissent envisager de reporter ou d’annuler celle-ci. Dans un contexte mouvementé depuis plusieurs années, le groupe AFAT Voyages Selectour propose à tous ses clients, lors de la réservation, une assurance multirisques, qui en cas d’attentat, permet d’annuler sans frais tout voyage prévu dans les 15 jours suivant celui-ci. Ce sont aujourd’hui plus de 50 % de nos clients qui souscrivent cette assurance et qui sont ainsi sereins pour prendre la décision de leur choix. Nos 4 000 collaborateurs sont à leur disposition pour les conseiller et leur proposer des alternatives.
 
Nous sommes tout à fait confiants dans les mesures que prendront les autorités françaises et marocaines, pour que nos clients sur place et ceux qui ont prévu de se rendre au Maroc puissent profiter agréablement de leurs vacances.
 
Groupe AFAT Voyages Selectour
 
Premier réseau français d’agences de voyages indépendantes avec 1300 points de vente, AFAT Voyages Selectour a généré un volume d’affaires en 2009 de 2,5 milliards d'euros. Le réseau, qui regroupe les marques AFAT Voyages et Selectour, est un acteur clé aussi bien sur le marché tourisme que voyage d’affaires.
Toutes les offres tourisme et la liste des agences sont disponibles sur les sites www.afatvoyages.fr et www.selectour.com.
Très présentes sur le marché des PME-PMI, les agences AFAT Business et Selectour Affaires garantissent à leurs clients sociétés une puissance d'achat mondiale, un interlocuteur dédié à proximité, des technologies pour faciliter leurs déplacements et des outils pour gérer les budgets. AS Voyages s’est également associé en 1993 au groupe Radius, premier réseau mondial d'agences indépendantes, pour assurer à ses clients entreprises, une parfaite continuité de service à l’international.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 20:40

PÂQUES A COCHONS
Par Dominique DOMIQUIN

Contrairement aux idées reçues, le porc est quelqu’un de très propre. J’ai personnellement connu une truie répondant au prénom désuet de Gertrude. C’était l’animal de compagnie de mes amies d’enfance. Ah ! les grognements joyeux de Gertrude quand, ses quatre fers en l’air, on lui grattait la couenne du ventre ! Cette fête qu’elle vous faisait quand vous débarquiez de voiture ! Son trot guilleret lorsqu’elle batifolait après nous, grappe d’enfants, autour de leur demeure familiale à Trois-Rivières. Inoubliable, son regard si porcinement bon et doux quand l’une des fillettes de la maison ânonnait sa leçon de musique. Voici la scène : Dans un salon bourgeois des années 80 , une négrillonne en nattes et vava maltraite Bach sur un petit piano blanc. A ses pieds, étalée sur le tapis, Gertrude, la truie rose prépubère, savoure chaque note envolée, remuant un groin ruisselant d’amour et d’indulgence, levant parfois une paupière aux longs cils blonds pour vérifier avec bonheur que nous étions tous bien là, ensemble, parfaitement et animalement heureux.

Gertrude mourut un jour de noël, aucun d’entre nous-enfants n’avait le cœur à la manger. Les parents, tous les ti-moun le savent, sont des gens d’une extrême cruauté. Comment pouvaient-ils, ces adultes sans conscience, bombancer, s’esclaffer la bouche pleine de Gertrude, mastiquant, se goinfrant et bâfrant de toutes leurs dents amorales notre tendre camarade, scandaleusement revenue dans son jus ? Car enfin, ils nous avaient laissé aimer Gertude ! A leur décharge, disons que c’était la tradition de manger du porc à noël et puis, qu’après la longue messe de minuit, ils devaient avoir très faim… Au moins avaient-ils eu la décence de nous épargner les hurlements du martyre d’une pauvre égorgée, échaudée, grattée, écorchée, éviscérée, grotesquement pendue à une branche du gros manguier au fond du jardin. Nöel funeste, vraiment. Depuis, comment regarder un jambon sans repenser à Gertrude ?

Donc, l’idée largement répandue chez nous, qui sommes de plus en plus citadins, est que le porc vivrait, mangerait et dormirait gaiement dans ses propres déjections. Que cet animal odieux adorerait se repaître de nourriture fermentée et pourrie au possible, qu’il serait un genre de blatte mammifère et que, d’ailleurs, Jésus en son temps ayant chassé une légion d’esprits maléfiques dans un troupeau de cochons suicidaires, la preuve est indubitablement faite que cet animal est impur. Les judéo-chrétiens ne sont pas les seuls à condamner le porc. Traitez un musulman de « hallouf » et vous aurez de ses nouvelles ! Pourtant, à bien y réfléchir, à y regarder de plus près, la malpropreté supposée du porc n’est rien comparée à celle, bien réelle, de certains campeurs du week-end Pascal en Guadeloupe qui, sous alibi de « mœurs-et-l’habitude », s’imaginent être supérieurs aux animaux.

Et pourtant… A-t-on jamais vu un goret immonde, un infâme verrat, une truie dégueulasse, un sanglier san manman, une laie crasseuse, un minable marcassin, un phacochère excrémental, un babiroussa ou un hippopotame ignoble abandonner sa cuisinière pourrie, son frigo rouillé, ses vieux meubles et matelas, ses serviettes hygiéniques usagées (Si, si ! Il faut que cela se sache, il faut que cela soit écrit !), ses vieilles batteries de voiture, ses sièges auto, ses vieux fauteuils relax, son huile de vidange, ses canettes, ses mégots, ses boîtes de conserves tranchantes ou sa télé, ou sa sono démodée sur la plage paradisiaque d’une île paradisiaque qu’il prétend aimer en la laissant telle une énorme décharge à ciel ouvert ? Telle une véritable usine à lixiviats ? Ceci malgré les efforts de prévention et de communication indéniables des pouvoirs publics, de la presse et des associations écolos ? Comme dirait ma grand-mère lorsque l’indignation l’étrangle « Tonnè, fout ! A-t-on jamais vu ? »


Dominique DOMIQUIN
Goyave, le 27 avril 2011




Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:44

INDISCRETIONS
Denis
Denis Labbé, sous-préfet de Lorient, ancien sous-préfet d'Anthony, ancien secrétaire général de la préfecture de Guadeloupe, vient d'être nommé préfet de la Guyane. Cet ancien commissaire de l'Air est un administrateur hors-pair.

Amédée
Amédée Adelaïde, président du CSLR, a tenu son conseil d’administration et fixé les dates et le thème général des prochaines universités d’été. Celles-ci auront lieu les 27 et 28 août et la thématique en sera Un contrat social pour la Guadeloupe. « L’objectif des travaux de ces Universités d’Eté 2011 est de sensibiliser nos compatriotes aux nécessités de s’impliquer, de participer et de réagir aux évènements politiques et sociaux qui se présentent en Guadeloupe. »

Serge
Véritable icone de la classe politique locale — après Césaire qui lui aussi était devenu, au fil des mandats, quasi Dieu infaillible —, Serge Letchimy, président du conseil régional, a dit qu'il avait contribué, ces temps-ci, à créer 724 emplois. Un économiste, Michel Branchi, a repris les chiffres, pour conclure : « Pourquoi cette frénésie de communication qui fait penser à un certain Nicolas Sarkozy au lieu de travailler sereinement à l’avancement du pays ? Et surtout pourquoi avoir annoncé le chiffre de 5 000 emplois créés qui déjà devient 3 700 à 4 130 emplois "générés" à l’horizon 2013 dont seulement 60 % sont des créations véritables d’emplois. Cela a tout l’air d’un tour de prestidigitation pour lequel maintenant on semble prêt à s’affranchir de toute déontologie statistique. Décidément, la quête obsessionnelle du pouvoir à la future Collectivité unique est mauvaise conseillère... »

Eric
Quoique s'étant affranchi du PS local en présentant une liste aux dernières régionales, après avoir mené la bronca contre Victorin Lurel, Ertic Jalton, maire des Abymes et député PS, présente sa contribution au projet socialiste pour les outremers. « Afin  d'ancrer la Guadeloupe dans son environnement caribéen et  moderniser ses institutions, je propose que le projet socialiste  favorise l'émergence d'une assemblée unique, fusion du  Département et de la Région en une collectivité unique, gérée par un exécutif unique, pour vaincre les défis sociaux et  sociétaux qui handicapent son avenir… » Fermez le ban !

Marie-Luce
Malgré l'adversité — de ses « amis » du PS (entre autres)—, Marie-Luce Penchard, actuel ministre de l'Outre-mer, poursuit sa mission. Avec flegme. Ce ne doit pas être facile pour cette femme de caractère qui se lance en politique après avoir été longtemps dans l'ombre de Jacques Chirac, mais elle n'a pas l'air de vouloir se laisser faire. C'est le métier qui entre !.. Et puis, si elle veut un jour déchouker Victorin Lurel de son siège de député...
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:43

INDISCRETIONS
Marie-Luce
Pour Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, le projet socialiste pour cette partie de la France est... « une page blanche ». Reste à y écrire le programme !..

Victorin
Victorin Lurel, député PS, avec une vingtaine de parlementaires et premiers secrétaires fédéraux PS des outre-mer ont présenté une contribution au projet PS proposant de redonner toute leur place aux outre-mer dans la République et « de confier le ministère à une personnalité capable de peser sur les arbitrages ». On se doutait bien que MLP ne resterait pas ministre en cas de victoire de la gauche à la prochaine présidentielle...

Victorin 2
Le socialistes de l'Outre-mer estiment qu'il faut « rompre avec la doctrine dévoyée du développement endogène » pour les outre-mer. Selon eux, « ce concept sarkozien a surtout servi à justifier la suppression ou l'affaiblissement de la plupart des dispositifs qui avaient permis aux outre-mer de rattraper une partie de leur retard ». Bref, moins de responsabilités locales et le retour à l'assistanat !

Gugusses
Le dysfonctionnement d'une sonde est à l'orgine de l'élévation inexpliquée de la radioactivité qui avait été détectée le 11 avril à Cayenne, a indiqué vendredi l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). L 'IRSN avait immédiatement estimé qu'un dysfonctionnement de la sonde n'était pas à exclure, tout en expliquant que l'élévation, de durée limitée et détectée par une unique balise, ne pouvait pas avoir pour origine les rejets radioactifs de Fukushima. D'autant que, disent-ils, « Les balises Téléray de Martinique et de Guadeloupe, qui fonctionnent normalement, permettent de vérifier qu'aucun événement d'ampleur n'a eu lieu dans cette région du globe ». Mais, où passent donc les rejets radioactifs de Fukushima dont on nous avait signalé le passage sur nos îles au moment de la catastrophe et plus depuis... alors que ça fume toujours... et que la Terre tourne toujours sur son axe, non ?

Gugusses 2
Superbe photographie qu'expédie un ami, sur laquelle on voit deux délégations sportives, l'une avec un drapeau estampillé Guadaloupe, sur fond rouge, vert et blanc, avec une étoile jaune (?), l'autre Martinique, sur fond de drapeau tricolore bleu, blanc, rouge. Cherchez l'erreur. Qu'en pense Alain Sorèze, président du Crosgua, chargé de faire régner l'ordre dans le sport local ?
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 21:32

Chers Amis, Chers Adhérents et Sympathisants,

Notre Conseil d’Administration a fixé les dates et le thème général de nos prochaines « Universités d’été ».

Celles-ci auront lieu les 27 et 28 août 2011 et la thématique en sera : « UN CONTRAT SOCIAL POUR LA GUADELOUPE ».

L’objectif des travaux de ces Universités d’Eté 2011, est de sensibiliser nos compatriotes aux nécessités de s’impliquer, de participer et de réagir aux évènements politiques et sociaux qui se présentent en Guadeloupe.

Sous ce vocable, il faut surtout faire évoluer cette notion de « lien social » ou de « vivre ensemble », qui implique que chacun, quel que soit son âge, son origine, sa formation, sa profession, doive nécessairement s’obliger à suivre la vie politique de son département.

Une analyse de tous les sujets qui ont marqué la vie en Guadeloupe, qu’il s’agisse de conflits sociaux, d’évocation de questions de société impliquant soit des particuliers, soit des entreprises, soit des collectivités et leurs élus, soit des corps sociaux, permettra de dresser un bilan de l’année 2010/2011 et d’introduire la problématique de ces ruptures entre le citoyen et ses responsables.

De cette constatation devront alors émerger des pistes de réflexion dont l’originalité devra être de former une opinion publique responsable, qui après s’être réconciliée avec les impératifs du vivre ensemble dans tous les domaines, économiques, politiques et sociaux, comprendra mieux l’intérêt qui s’attache à ne pas laisser faire ou laisser dire n’importe quoi, ni non plus rester en marge de la société sur des a priori ou des idées préconçues, mais au contraire agir en citoyen responsable et concerné.

 

Trois ateliers préparatoires seront, tout de suite,  mis en place:

Atelier 1 : Réconcilier le Citoyen avec la politique ;

Atelier 2 : Réconcilier le Citoyen avec l’économie ;

Atelier 3 : Réconcilier le Citoyen avec lui-même, (et avec ses semblables)

Ils se réuniront dès les premiers jours du mois de mai, dans notre permanence du 5 rue Frébault à Pointe-à-Pitre, selon le calendrier suivant :

Tous les mardi à 18h30 (à compter du 3 mai) : Atelier 1

Tous les mercredi à 18h30 (à compter du 4 mai) : Atelier 2

Tous les jeudi à 18h30 (à compter du 5 mai) : Atelier 3

Afin d’assurer le succès de nos travaux, je vous invite à venir, dès le premier jour, dans l’atelier de votre choix et à apporter ainsi votre compétence et votre contribution à ce travail collectif.

Merci par avance et à la semaine prochaine.

Cordialement,

Amédée ADELAIDE
Président de CSLR
26 avril 2011

 

 

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 21:29


                                                                      

Eric  JALTON
Député  de la première  circonscription  de  Guadeloupe
Maire  de la  Ville  des  Abymes
1 er  Vice Président de  la  Communauté  d’agglomération
Cap  Excellence  « Pointe- à-Pitre – les Abymes »

Madame  Martine  AUBRY
Premier Secrétaire du
Parti Socialiste Français
Rue  de  Solférino
75007  PARIS    

Lettre ouverte,


Les Abymes, le 26 avril 2011


Objet : contribution  au  Projet   Socialiste,   en vue  de l’ élection présidentielle   et  de la  législature  de 2012, d’Eric  JALTON,  Député de la  Première  Circonscription  de la  Guadeloupe , membre du Groupe parlementaire «  Socialistes ,  Radicaux  et  Citoyens »  


Madame  le  Premier  Secrétaire, Chère Camarade,

La  Guadeloupe  connaît  depuis  une  dizaine  d’année  une  situation  sociale   à  tout le moins  explosive , si  nous  n’y prenons  garde...  Un  taux  de  chômage  de  sa  jeunesse  qui avoisine  les  52%  ,une  balance  commerciale  où  les exportations  ne  représentent   que  5%  des  importations.  Une  production agricole  majoritairement tournée  vers  la  culture  de  la  Canne à Sucre  et  la production  bananière ,productions  héritées  de l’économie coloniale  de  plantation.  Productions  d’exportation, particulièrement  menacées par l’ultra- libéralisme  de  l’Organisation  Mondiale  du  Commerce. Une population, dont les premiers signes de vieillissement sont désormais tangibles …Un taux d’illettrisme et  de  décrochage  scolaire, particulièrement  élevés.  Une violence au  quotidien, qui la  place   en  tête  des  statistiques  nationales,  en matière  de  faits  de  violence . De  nombreuses  zones dites  de   «l’ Habitat  Indigne » qui  sont  autant  de  chancres  sur le  visage   de l’agglomération   « Pointe -à  -Pitre -les Abymes »  et qui  favorisent  le  délitement  social et  sociétal. Un « plan  séisme » , datant de  2007,  particulièrement  en retard,  pointé du  doigt,  pour  sa mauvaise  gestion,   par le dernier  rapport  de  la Cour  des  Comptes…

Une  secousse  de  nature  « sociale et  sociétale »   sans précédent  a  embrasé, cet  archipel  des  six îles, durant 44 jours, en début d’année  2009,  suivie  en  cela  par  la  GUYANE,  LA  



REUNION  et  LA  MARTINIQUE … laissant  sous les  cendres  couver la braise encore  chaude…  dans l’attente  de la  prochaine  déflagration…  Face  à  ce  terrible  constat , les  

Responsables Politiques que nous sommes, doivent t’ ils céder à la panique  de   l‘impuissance  ou  à la politique  de l’autruche immobile ?

Non !Mille  fois non !   En  dépit  de  ces  faits,  cet  archipel  regorge  de  potentialités ,  pourvu  que  la  volonté politique  étatique,  en  premier  lieu,  et le  volontarisme  des  Elus  locaux  soient   permanents  et  constants . Aucun gouvernement,  ne peut  se  satisfaire  de  voire  classer la Guadeloupe,  221ème  Région d ‘Europe  sur  221 régions…

La politique  menée  par  l’actuel  Président  de la République  est une  catastrophe  pour les  Outremer  et  particulièrement  pour la  Guadeloupe. Elle  stigmatise ;  elle  favorise  les  clivages  par  son  discours  attentatoire  à la cohésion  nationale  faites  de   petites  phrases assassines , telles  que les  « Français  qui  ne  sentent plus  tout  à  fait  chez  eux …»  dont la portée  dans l’outremer,  terre historique d’immigration, par  son peuplement  aux  origines  multiples,  est considérable…Beaucoup  de  mes  compatriotes antillais , notamment  ceux  qui  sont  dans l’hexagone,  sont  inquiets  de  cette  xénophobie   ambiante  qui ne les épargne pas…
L’Etat depuis 2007, s’est  désengagé  de manière  jamais  vue,  après les  « coups  de  rabot »  donnés  dans le  budget  de la «  Mission  outre-mer »  de la  loi  de  finances 2O11 ,  adopté  par la  majorité  UMP,  fin  2010.  Ce, sous  couvert  d’une  conception  de la  solidarité  et  de la  répartition  des  efforts   qui me paraît   insulter le  bon sens  et la  raison.
La  conception  de la  solidarité  que  je  défends,  consiste à protéger les territoires les plus  défavorisés  de la  République, et de ne pas répartir « les coups de rabot » à due  concurrence  des  variables  démographiques…Quand  dans  une  famille ,il  y  a  un porteur d’handicap,  le père ou la mère  de  famille  ne  se précipite pas pour lui  raboter  ses  « allocations »   dans la même proportion que pour les autres membres valides de la  famille… lorsqu’il  s’agit  de réduire le  budget  familial, face  à la  crise.  

Or, pour l’outremer français,   c’est  cette  conception de la solidarité  nationale  et  de la  répartition  des  efforts  contributifs,   dans la  recherche  des  équilibres  budgétaires et  de paiement  de la  Dette nationale ,  qui  désormais  prévalent , enfonçant  encore plus profondément,   les outremer  français  dans la  crise mondiale …

Nos  compatriotes  de la  Guadeloupe,  et notamment  la Jeunesse,  déjà  fragilisés par les  impacts  de la  crise  locale ,  exposés  aux  vents mauvais  de cette   crise internationale  persistante , espèrent  que  2012 sera  une nouvelle  chance  pour les  outremer , au  delà  des  gadgets  et  des  colifichets racoleurs  de  cette  année  « 2011,  année  des  Outremer placée au cœur du « Vel d’HIV »que constitue pour tout ultramarin « le Jardin  d’Acclimatation »… une  nouvelle  provocation… doublée  d’une  insulte  à la mémoire collective» décrétée  par un  gouvernement  en  fin de  vie ,  si impopulaire que la  menace  d’une possible présence  de



la  représentante du  Front national, en  tête  du  premier tour de la  prochaine  présidentielle  se  fait  chaque  jour,   sondage  après  sondage,  plus précise…

Il est  donc  grand  temps  pour le parti  socialiste   et  pour  la  gauche  progressiste  et  écologique   d’amplifier l’espérance  d’une probable  victoire   à l’occasion  des prochaines élections  présidentielles de  2012,  par un projet  alternatif , novateur  et  mobilisateur.

C’est  la motivation  de  ces  quelques propositions  que  je  formule  ci-après pour  abonder le  projet  socialiste   défendu  par  Celle   ou  Celui,  qui le  moment  venu,   incarnera cette  espérance  jusqu’au  delà  des mers… dans  cette  terre de  Guadeloupe,  historiquement    socialiste , radicale  et  citoyenne…


Proposition  1 :

Afin  d’ancrer la  Guadeloupe  dans  son  environnement  caribéen  et  moderniser  ses institutions, je propose  que le  projet  socialiste  favorise  l’émergence  d’une  assemblée  unique,  fusion  du  Département  et  de la  Région  en  une  collectivité unique,  gérée par un  exécutif  unique,  pour vaincre  les  défis  sociaux  et  sociétaux   qui  handicapent   son  avenir.
Cette proposition  de  collectivité  unique   sera  rédigée  par le Congrès  des  élus régionaux  et  départementaux ,  élargi  à   plusieurs  membres  de la  société  civile,  issus  du  Conseil Economique et  Social  Régional ;  à  l’ensemble des  Maires de la  Guadeloupe   qui  ne  sont ni  conseillers  régionaux , ni  conseillers  généraux   ;  aux   Parlementaires de la  Guadeloupe  qui ne  sont  ni  conseillers  régionaux,   ni  conseillers  généraux .  Une  proposition  de loi modifiant la  composition  du  congrès des  élus  de la  Guadeloupe  pour  amplifier  sa légitimité représentative, sera  déposée  ,en  ce  sens, par  le  groupe  SRC .

La proposition  d’ Assemblée  Unique  de  Guadeloupe,  sera  soumise à  la  prochaine  ou au prochain Président( e) de la  République  élu (e) en  2012    afin  qu’il  ou elle , consulte par  référendum,   le Peuple  Guadeloupéen  sur  cette  évolution de nos  institutions .
Afin  de prendre  en  compte  les  résultats  de  la  précédente  consultation  référendaire  de 2003 en  Guadeloupe ,  et  celles  ayant  eu  lieu , en   2010  pour  les  Régions de la   Guyane  et  de la Martinique, la  référence  à l’article  73  de la  constitution  française pour  régir cette  collectivité  unique   sera  clairement  spécifiée  dans la  rédaction  de la  question  référendaire  à  soumettre  au peuple  guadeloupéen.

En  outre , une  extension  du  champ  des  habilitations de l’Assemblée  Unique de  Guadeloupe ,  en matière  de législation  sur des problématiques locales,  telles que  certaines  mesures  de  « discrimination  positive »   prises  pendant  au moins   20 ans,  pour  favoriser  l’emploi  local  et le développement  hétéro-producteur  , notamment,   sur  l’ investissement  en  matière  d’indépendance  énergétique  par les  énergies  renouvelables(solaire,  biomasse, éolien , géothermie, houle marine  etc.. etc…)   sera  




soumise  par le  législateur   par    voie  référendaire et/ ou modification  constitutionnelle,   dès le  début  du mandat  présidentiel.

Proposition  2 :

Afin  de  poursuivre  le  désenclavement  des Iles  du  Sud  de l’Archipel  de la  Guadeloupe  particulièrement  en  retard  de  développement , je propose  la  création d’ un  dispositif  spécifique  de  continuité  territoriale  pour les iles  du  sud  de l’archipel  guadeloupéen,  confiant une   délégation  de  service public  pour le   transport inter- îles de l’archipel  de la  Guadeloupe,   à un  ou plusieurs opérateurs  maritimes  et  aériens,  pour le  transport  de  passagers , et  de  fret.  Un  Groupement  d’ Intérêt  Public  Transport où seront  représentés, les opérateurs  retenus, les  associations  d’usagers ,  la  Collectivité  Unique  de  Guadeloupe,  et  l’  Etat,   sera créé  pour  réguler  de manière  concertée et  par  amélioration  continue ,  l’exercice  de  cette  délégation  de  service  public  du  transport inter-îles de  Guadeloupe. Cette proposition  sera  soumise  au  Parlement  en  « urgence  déclarée »   dès le  début  de la prochaine mandature.

De plus, je  fais mienne  cette motion  de l’Association  des Maires  de Guadeloupe portée à l’occasion  du  dernier congrès  des maires  de  France,   qui   souhaite voire  «  prendre  en  considération le caractère  archipélagique   de la Guadeloupe  et  les  conséquences  dommageables  qui  en  découlent pour les  Iles  du  Sud  , en  compensant   les  surcoûts  résultant  de l’éloignement par une  majoration  spécifique   de la  Dotation  Globale  de  Fonctionnement (DGF) en  faveur  des  ces Iles  du  Sud » .  Ce, par le  dépôt  devant le  bureau  de  l ‘Assemblée  nationale  d’une proposition  de loi  rédigée  en  ce  sens.


Proposition  3 :

Afin de redonner  confiance  à la jeunesse guadeloupéenne, confrontée à un  chômage  chronique  massif , je propose  d’instaurer par le  biais  de la  loi , un plan  d’emploi  pour la  jeunesse, véritable  « plan  Marshall »   favorisant l’insertion par l’emploi  et l’activité des jeunes   et  financé par les fonds  structurels  européens,   les   fonds  de l ‘Etat,  de
l  ‘Assemblée unique  de  Guadeloupe , et  ceux  des  Collectivités   Communales  (  EPCI inclus).

Dans le  cadre  de  ce  plan d’urgence pour l’emploi  des jeunes  en  Guadeloupe ,  je  propose   une  réforme particulière  des  dispositifs  touchant  à l’apprentissage  et aux  contrats  de  travail  en  alternance   pour  exonérer totalement -durant  cinq  ans  et  dès le  début de la  période  d’alternance  et  d’apprentissage - de  charges  salariales  et patronales,   les  employeurs  guadeloupéens  qui  recrutent   en  Contrat  à  Durée Indéterminée ,  les jeunes guadeloupéens .




Proposition 4 :

Afin  d’éradiquer  définitivement  les  zones   dites  d’habitat indigne  en  outremer,  je propose  que les  dispositifs financiers   et l’ingénierie   de l’ Agence  Nationale  de Rénovation Urbaine (ANRU) soient étendus  à toutes les  zones de  Résorption de l’Habitat Indigne en  Outremer  .  Je propose  également   qu’une partie des  fonds   finançant   le  logement  social   par la  collecte  du  livret A   soit  fléchée  dans le  cadre  de la création  d’une ligne  budgétaire  « RHI -DOM »  dans  le  budget  de la  « mission  outremer »   de  la première loi  de  finances   post-alternance.


Proposition  5


Afin de  permettre  à la  HALDE  d’exercer  ses missions  tout  en  renforçant  ses moyens  d’investigation  et  d’enquête   pour  améliorer  et  raccourcir  les  délais  d’instruction ,je  vous  propose  de  faire  abroger  les  dispositions  relatives  à l’intégration de la  Halde  dans le  dispositif  du  Défenseur  des  Droits .

Je suis prêt à  en  discuter  avec  vous,  soit  en  Guadeloupe,  où je  vous invite  à  effectuer  une  visite  avant les  primaires socialistes, soit à Paris ou Lille,  à l’occasion  de mon  prochain  déplacement  parlementaire.

Je  vous  prie  de  croire , Madame le  Premier Secrétaire,  Chère Camarade, à  l’assurance  de  mes    salutations les plus  cordiales.


Eric  JALTON












Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 21:29

INDISCRETIONS
Marie-Luce
Pour Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, le projet socialiste pour cette partie de la France est... « une page blanche ». Reste à y écrire le programme !..

Victorin
Victorin Lurel, député PS, avec une vingtaine de parlementaires et premiers secrétaires fédéraux PS des outre-mer ont présenté une contribution au projet PS proposant de redonner toute leur place aux outre-mer dans la République et « de confier le ministère à une personnalité capable de peser sur les arbitrages ». On se doutait bien que MLP ne resterait pas ministre en cas de victoire de la gauche à la prochaine présidentielle...

Victorin 2
Le socialistes de l'Outre-mer estiment qu'il faut « rompre avec la doctrine dévoyée du développement endogène » pour les outre-mer. Selon eux, « ce concept sarkozien a surtout servi à justifier la suppression ou l'affaiblissement de la plupart des dispositifs qui avaient permis aux outre-mer de rattraper une partie de leur retard ». Bref, moins de responsabilités locales et le retour à l'assistanat !

Gugusses
Le dysfonctionnement d'une sonde est à l'orgine de l'élévation inexpliquée de la radioactivité qui avait été détectée le 11 avril à Cayenne, a indiqué vendredi l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). L 'IRSN avait immédiatement estimé qu'un dysfonctionnement de la sonde n'était pas à exclure, tout en expliquant que l'élévation, de durée limitée et détectée par une unique balise, ne pouvait pas avoir pour origine les rejets radioactifs de Fukushima. D'autant que, disent-ils, « Les balises Téléray de Martinique et de Guadeloupe, qui fonctionnent normalement, permettent de vérifier qu'aucun événement d'ampleur n'a eu lieu dans cette région du globe ». Mais, où passent donc les rejets radioactifs de Fukushima dont on nous avait signalé le passage sur nos îles au moment de la catastrophe et plus depuis... alors que ça fume toujours... et que la Terre tourne toujours sur son axe, non ?

Gugusses 2
Superbe photographie qu'expédie un ami, sur laquelle on voit deux délégations sportives, l'une avec un drapeau estampillé Guadaloupe, sur fond rouge, vert et blanc, avec une étoile jaune (?), l'autre Martinique, sur fond de drapeau tricolore bleu, blanc, rouge. Cherchez l'erreur. Qu'en pense Alain Sorèze, président du Crosgua, chargé de faire régner l'ordre dans le sport local ?
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 21:28


DEMANDEURS D’EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES
PAR PÔLE EMPLOI EN GUADELOUPE ET ÎLES DU NORD
EN MARS 2011
La plupart des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont tenus de faire des actes positifs de recherche
d’emploi : certains sont sans emploi (catégorie A), d’autres exercent une activité réduite courte, d’au plus 78
heures au cours du mois (catégorie B), ou une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois
(catégorie C). Par ailleurs, certaines personnes inscrites à Pôle emploi ne sont pas tenues de faire des actes
positifs de recherche d’emploi : elles sont soit sans emploi et non immédiatement disponibles (catégorie D), soit
pourvues d’un emploi (catégorie E).
Demandeurs d’emplois de catégories A
Fin mars 2011, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi de catégorie A s'établit à
55 270 en Guadeloupe et Îles du Nord. Ce nombre diminue de 0,1 % par rapport à la fin février 2011
(soit -60). Sur un an, il est en hausse de 6,3 %.
En France entière, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A diminue de 0,7 % par
rapport à la fin février 2011 (-1,3 % sur un an).
Demandeurs d’emplois de catégories ABC
En Guadeloupe et Îles du Nord, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie
A, B, C s'établit à 61 410, fin mars 2011. Ce nombre augmente de 0,5 % soit (+300). Sur un an, il croît
de 6,5%.
En France entière, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B, C augmente de 0,1 %
par rapport à fin février 2011 (+ 4,1 % en un an).
Demandeurs d’emplois de catégories D et E
Le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi en catégories D et E s’établit à 4 430 en Guadeloupe
et Îles du Nord fin mars 2011 (+0,5 % sur un mois). Le nombre de demandeurs inscrits en catégorie D
est en baisse de 1,1 % et celui des demandeurs inscrits en catégorie E en hausse de 1,5 % par rapport
au mois de février 2011.
Avertissement :
Les données présentées concernent les demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
La notion de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi est une notion différente de celle de chômeurs
au sens du Bureau international du travail (BIT) : certains demandeurs d’emploi ne sont pas chômeurs
au sens du BIT et certains chômeurs au sens du BIT ne sont pas inscrits à Pôle emploi.
Au-delà des évolutions du marché du travail, différents facteurs peuvent affecter les données relatives
aux demandeurs d’emploi : modifications du suivi et de l’accompagnement des demandeurs d’emploi,
comportements d’inscription des demandeurs d’emploi, mise en place du RSA (1er juin
2009)…L'ensemble des définitions figurent dans les encadrés 1 et 2, pages 10 à 12 de la publication.
Demandeurs d’emploi selon le sexe et l’âge
En Guadeloupe et Îles du Nord, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A diminue en mars
2011 de 0,8 % pour les hommes (+7,1 % sur un an) et il augmente de 0,4 % pour les femmes (+5,7 %
sur un an). Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A de moins de 25 ans croît de 0,3 % en
mars (+4,0 % sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans diminue de 0,5 % (+3,5 % sur un an)
et le nombre de ceux de 50 ans et plus s'accroît de 1,1 % (+19,3 sur un an).
Parmi l'ensemble des demandeurs d'emploi de catégories A, B, C en Guadeloupe et Îles du Nord, le
nombre d'hommes diminue de 0,3 % en mars (+7,0 % sur un an) et le nombre de femmes augmente de
1,1 % (+6,1 % sur un an). Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B, C de moins de 25 ans
augmente de 0,4 % en mars (+3,8 % sur un an). Le nombre de ceux de 25 à 49 ans augmente de 0,2 %
(+3,9 % sur un an) et celui des 50 ans et plus augmente de 1,5 % (+19,2 % sur un an).
Demandeurs d’emploi selon l’ancienneté d’inscription
En Guadeloupe et Îles du Nord, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie
A, B, C depuis un an ou plus augmente de 0,6 % au mois de mars 2011 (+8,1 % sur un an). Le
nombre d'inscrits depuis moins d'un an est en hausse de 0,4 % sur un mois et de 4,9 % sur un an.
Les entrées et sorties de Pôle emploi
En Guadeloupe et Îles du Nord, les entrées à Pôle Emploi en catégories A, B, C augmentent au cours
des trois derniers mois de 5,5 % par rapport aux trois mois précédents. Tous les motifs d’inscription
sont ou en augmentation, ou stables. Les hausses les plus fortes concernent les reprises d’activités et
les autres licenciements (respectivement +26,3 % et +8,7 % par rapport aux trois mois précédents)
Parallèlement, les sorties de catégories A, B, C diminuent en Guadeloupe et Îles du Nord au cours des
trois derniers mois de 0,3 % par rapport aux trois mois précédents. Les sorties pour entrées en stage (-
15,1 %), reprises d’emplois déclarées (-10,1 %) radiations administratives (-3,6 %), et cessations
d’inscription pour défaut d’actualisation (-2,6 %) diminuent, tandis que les sorties pour autres cas
augmentent (+27,2 %), tout comme les sorties pour arrêt de recherche (+15,2 %).
Les offres collectées par Pôle emploi
Les offres d'emploi collectées par Pôle emploi diminuent en Guadeloupe et Îles du Nord, au cours des
trois derniers mois de 9,2 % par rapport aux trois mois précédents. Cette baisse concerne les offres
d'emplois non durables (moins de 6 mois, - 18,3 %). Les offres d'emplois durables diminuent aussi (6
mois ou plus, - 3,1 %). Néanmoins, la collecte d'offres d'emploi augmente sensiblement en glissement
annuel (+6,5 %). Cela concerne en particulier les emplois durables.
La publication « Demandeurs d’emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe et
Îles du Nord en avril 2011 » paraîtra le mercredi 25 mai à 13h.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 21:48

INDISCRETIONS
Victorin et Marie-Luce
Plus de bises entre Victorin Lurel, président de la Région, et Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer. Les petites phrases se succèdent depuis quelques semaines et le ton montant, la poignée de main ferme et les yeux dans les yeux, ça suffit pour se comprendre. Et puis la bise sur un tas d'ordures, à la Gabarre, hier, ç'aurait été d'un romantisme... déplacé.

Jacques
Jacques Gillot, président du conseil général, a claqué la bise à Marie-Luce Penchard. Ils s'entendent particulièrement bien. Et puis, avec le Dr Gillot, pas de jeu despetites phrases assassines, ni de luttes pour conquérir un même secteur électoral...

Marie-Luce
Marie-Luce Penchard est arrivé la dernière, hier, sur le site de la Gabarre. Pour la ministre, escorte de motards, voitures de police. Il est vrai que les Verts manifestaient devant la décharge !

Harry
Harry Durimel avait appelé les Verts Guadeloupe à manifester devant la Gabarre, pour protester contre la mise en place d'un incinérateur. Dont on posait hier la première pierre. Victorin Lurel a manifesté son intérêt pour les revendications, faisant stopper sa voiture devant le petit groupe (une trentaine de personnes). il leur a dit ses réserves sur la mise en place de l'incinérateur... tout en relevant qu'il fallait bien faire quelque chose.

Harry 2
On cherchait en vain Harry Durimel, hier. A la fois militant Vert et conseiller régional, il avait appelé ses amis à manifester devant la Gabarre... mais n'était pas présent sur place, appelé à d'autres missions, notamment professionnelles.


Eric
« Une mission à Cuba autour de la découverte de process agricoles alternatifs. Cette île de la Caraïbe ayant le mérite d’être exemplaire en la matière, tout comme d’ailleurs en matière culturelle et éducative. Le fait a largement été souligné, en faveur du maintien d’une semaine de Cuba aux Abymes… », rappelle Eric Jalton, à l'issue du conseil municipal. Il ne faut pas oublier que Cuba est exemplaire aussi en matière de droits de l'Homme !

André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 21:47

INDISCRETIONS
Victorin
« Je n’ai pas vocation à m’immiscer dans un conflit au sein d’une entreprise du secteur privé, mais je reste évidemment informé et attentif aux développements de cette grève qui concerne avant tout un service public. Je dis souvent cela : il faut que dans notre petit pays de Guadeloupe nous apprenions à discuter sans monter aux extrêmes et sans rechercher d’un côté comme de l’autre une victoire par anéantissement. » C'est Victorin Lurel qui parle. En plénière. Il fait allusion à la grève à EDF. Où le ton monte chaque jour davantage... Dans une indifférence générale inquiétante.

Amédée
Amédée Adelaïde, président du CSLR, fait une observation : « A peine élu, voilà le nouveau président du Département exposant que sa mission première était de relancer le débat sur un "Projet Guadeloupéen" en vue d'aboutir à une collectivité unique. Comment comprendre que ces élus de droite (qui s'étaient opposés à cette démarche, au Congrès de décembre 2010) aient pu voter pour un tel projet ? Le congrès de décembre 2010 a-t-il été un Congrès pour rien ? Et puis, la population, chaque fois qu'elle a été interrogée, a clairement exprimé son attachement au "droit commun institutionnel". Tous ces élus, de droite, de gauche, ne voient-ils pas que ces attitudes infantiles ne servent pas le pays mais contribuent activement à sa déstabilisation institutionnelle et politique ; notamment en chassant les investisseurs, dans le même temps où elles favorisent les mouvements indépendantistes ? » Ah, s'il fallait sonder les cœurs...

Marie-Luce
La ministre de l'Outre-mer qui est en visite en Guadeloupe depuis hier soir, sera ce matin à la décharge de la Gabarre puis au port autonome. A la Gabarre, elle va se voir présenter « sous chapiteau » des chantiers de réhabilitation et de création d'une plateforme multifilière. Avant d'aller au port où elle va regarder des photomontages du futur grand projet de port. Un CD expédié rue Oudinot aurait aussi bien pu faire l'affaire !.. Sauf que Mme Penchard n'aurait pas pu passer au journal de Guadeloupe 1re, ce soir, ni visiter « à pied » le port de Basse-Terre, commune qui lui est de plus en plus cher. Ah oui, n'oublions pas que la ministre sera cet après-midi, non pas à Marie-Galante, mais à Terre-de-Haut, pour une réunion sur les problématiques des îles du Sud. Pourquoi pas à Grand-Bourg ?..

Gugusses
Quand on regarde une carte de Guadeloupe des infrastructures de tri sélectif, des déchetteries, de collecte des D 3E, des unités de recyclage, force est de constater que, de Capesterre-Belle-Eau à Pointe-Noire en passant par Basse-Terre, il n'y a rien. Un véritable désert. Mais, que font les élus ? Ils s'examinent le nombril ?

Eric
« Une mission à Cuba autour de la découverte de process agricoles alternatifs. Cette île de la Caraïbe ayant le mérite d’être exemplaire en la matière, tout comme d’ailleurs en matière culturelle et éducative. Le fait a largement été souligné, en faveur du maintien d’une semaine de Cuba aux Abymes… », rappelle Eric Jalton, à l'issue du conseil municipal. Il ne faut pas oublier que Cuba est exemplaire aussi en matière de droits de l'Homme !
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens