Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 22:18


Voir un poisson-lion

 

POISSON_LION.JPGPterois volitans, aussi appelé « poisson lion » ou « rascasse volante », est un poisson venimeux qui vit normalement dans les océans Indien et Pacifique. Il est en train d'envahir la région Caraïbe. Il a défrayé la chronique il y a deux mois.
Philippe Godoc, le patron de l'Aquarium de la Guadeloupe, s'en est procuré un exemplaire, qui se trouve actuellement en présentation à Bas-du-Fort.
Dans la nature, la petite bête est curieuse dans son comportement : ce poisson, qui fait partie de la famille des rascasses, possède un corps rayé verticalement de bandes blanches et rouges (ou marrons). Ses nageoires pectorales sont en forme d’éventails. Son front porte des antennes courtes. Sa taille maximale atteint près de 45 cm. Peu farouche, le Pterois se laisse volontiers approcher par les plongeurs. S'il se sent menacé, il dresse ses nageoires, se fait menaçant et peut alors piquer si l'on s'approche de lui.
Là, on peut l'observer sans risque.
A.-J.V.
Photo Franck Mazéas
Aquarium de la Guadeloupe : 05 90 90 92 38 / aquarium-guadeloupe@wanadoo.fr

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 22:17

Le Congrès en direct sur Guadeloupe Première

Ce matin, à partir de 10 heures, Guadeloupe Première présente, en direct, à la télé et en radio, le Congrès des élus régionaux et départementaux, qui se tiendra à l'hôtel de Région, à Basse-Terre. En télé, Eric Rayapin et Eddy Nedelkovsky, en radio, Eric Lefèvre, Claude Danican et Olivier Lancien, commenteront l'information.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 22:17

INDISCRETIONS
Benoît
Savez-vous qui est Benoît Lombrière ? Docteur en droit public, enseignant à l'ESSEC, âgé de 29 ans, il a été nommé conseiller à la présidence de la République. De passage en Guadeloupe dans le cadre de la préparation du voyage de Nicolas Sarkozy, le 9 janvier, il a rencontré les uns et les autres. Et notamment la droite locale, regroupée autour de Blaise Aldo, maire (UMP) de Sainte-Anne, conseiller régional, président de la Commission des affaires européennes. Que leur a-t-il dit ? Il leur a surtout donné une feuille de route afin qu'ils soient parfaitement briefés pour la réunion du Congrès...

Benoît 2
Qu'est, en fait, venu faire en Guadeloupe ce Benoît Lombrière ? Remettre à flot la droite locale un peu chavirée lors des dernières régionales. Ceci dans la perspective d'une candidature de marie-Luce Penchard, actuellement ministre en charge de l'Outre-mer. Car la belle aimerait bien se faire élire conseiller général l'an prochain, puis, en 2012, dans le prolongement d'une réélection de son grand homme à la présidence de la République, toucher une circonscription. La troisième que détient actuellement Jeanny Marc lui plairait bien. D'autant qu'elle espère bien qu'Ary Chalus qui a quelques problèmes judiciaires en ce moment aura entre-temps été déclaré inéligible...

Nicolas
Il semblerait qu'à Paris Nicolas Sarkozy soit un peu déçu de constater que les deux présidents, Victorin Lurel à la Région, Jacques Gillot au département, souhaitent faire voter par les élus régionaux et départementaux réunis ce matin en congrès, une application de la réforme telle que validée par le Conseil constitutionnel après le vote du Parlement. Il souhaitait, disent de mauvaises langues, que les élus proposent une autre mouture. Il aurait alors demandé un référendum populaire pour trancher... Avec toutes les conséquences d'un tel vote. Il suffisait de poser la bonne question...

Victorin et Jacques
Grandes manœuvres, aujourd'hui, au Congrès des élus pour discuter et sans doute voter un projet guadeloupéen d'évolution des institutions. C'est qu'il s'agit pour MM. Lurel et Gillot de remettre une copie propre au président Sarkozy lors de son passage en Guadeloupe le 9 janvier. On devrait avoir, en 2014, une assemblée commune de 65 conseillers territoriaux qui siégeront indifféremment à la Région et au département, ces deux collectivités conservant administration, finances, exécutif... Les économies d'échelle seront moindres : juste une quinzaine d'élus qui passeraient à la trappe ! Seuls différences avec la réforme territoriale nationale : le mode de scrutin des conseillers. Et leur nombre. Et quelques inconvénients, comme la disparition de la parité !

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:23

Tir sportif : Sarah Guillaume aux championnat d'Europe
L'Acapi, club de tir que préside Hector Reman, dont les installations sont aux Abymes (route de l'aéroport), peut se targuer de compter dans ses rangs plusieurs champions de France en tir sportif.
Serge Beauvarlet, directeur sportif, confirme que Sarah Guillaume, du Pôle France, vient de se qualifier pour les championnats d'Europe junior, à l'air comprimé 10 mètres. Quoique pas inscrite — et on se demande pourquoi ? — sur la liste du Crosgua des meilleurs sportifs de l'année, la jeune Sarah Guillaume poursuit un parcours sportif sans faute. Formée à l'Acapiclub dès son plus jeune âge, championne de France à plusieurs reprises, Melle Guillaume a souhaité, quoique poursuivant des études dans l'Hexagone, rester licenciée en Guadeloupe, démontrant par là-même qu'elle veut remporter des titres pour son club d'origine er son petit pays qu'elle n'oublie pas.
A.-J. V

 

 

SARAH-GUILLAUME.JPG

Sarah Guillaume, championne guadeloupéenne, notre représentante aux championnats d'Europe.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:22


Geoffroy Mercier manage la Générale des eaux
Geoffroy Mercier est directeur général de la Générale des eaux Guadeloupe depuis deux mois. Pur produit de Véolia où il a fait l'essentiel de sa carrière, M. Mercier est né à Chateau-Thierry (dans l'Aisne, en pleine Picardie). Ingénieur des Arts et métiers, enseignement conforté par un passage à l'Essec, spécialité aménagement urbain, il travaille deux ans aux Etats-Unis dans l'industrie, avant de passer cinq ans à la Générale des eaux (groupe Véolia) du Lot et à Tulle (Corrèze). Cinq ans à la réunion en qualité de directeur d'agence, six ans à Nevers (dans la Nièvre, en Bourgogne), toujours directeur d'agence, avant d'être nommé directeur général de la Générale des eaux Guadeloupe, filiale de Véolia.
Désormais, Geoffroy Mercier dispose d'une équipe de techniciens et d'administratifs de 375 personnes (dont une dizaine de détachés de Véolia).
Le challenge pour cet homme de 42 ans n'est pas mince puisqu'il doit poursuivre la restructuration de l'entreprise engagée par son prédécesseur, impulser la mise en place d'un centre d'appel, la suppression des retards sur les factures, le déménagement de l'ensemble des services de l'historique morne Vergain jusqu'à Jarry. Le site internet qui fonctionne déjà pour informer les clients (www.generaledeseaux.gp) permettra d'assurer, à terme, le paiement sécurisé des factures.
Fin 2011, la clientèle sera gérée avec un nouveau logiciel, plus performant.
« Il s'agit pour notre équipe de moderniser l'entreprise, en harmonie avec les salariés. Nous avons 120 000 clients qui ont droit au meilleur service possible », affirme Geoffroy mercier qui veut faire de la qualité de l'eau distribuée l'une de ses priorités.
A.-J. V.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:20

INDISCRETIONS
Geoffroy
Geoffroy Mercier est le nouveau directeur de la Générale des Eaux Guadeloupe. Il remplace Philippe Bérenger. Non, n'allez pas chercher Geoffroy Mercier sur Internet pour savoir qui il est... Vous allez trouver une notice sur un Goeoffroy Mercier, meilleur luthier de France. Ce n'est pas lui !

Victorin
Réponse de Victorin Lurel aux syndicats qui ont décrété une grève illimitée (sans effets) la semaine dernière : « Qui pratique l’insulte à longueur de tracts et d’interventions sur les ondes depuis des mois ? Certainement pas les élus. Qui pratique le mépris le plus total envers nos institutions ? Certainement pas les élus. Et qui a transformé chaque tentative de réunion du fameux comité de suivi que l’on nous réclame en forum désordonné où toutes les outrances verbales sont permises ? Certainement pas les élus qui, eux, à chaque fois y sont venus pour travailler. » C'était lors de la dernière plénière de la Région, à Basse-Terre, vendredi.

Victorin 2
« Nous sommes la région de France où les dépenses d’investissement par habitant sont avec 493,8 euros/habitant, la région qui dépense le plus dans le domaine de la formation professionnelle et de l’apprentissage avec 159,4 euros/habitant, la région de France qui consacre le plus de moyens à ses lycées (136,1 euros par habitant), la région qui, après la Corse, dépense le plus dans le secteur de l’environnement, la région dont les dépenses totales par habitant sont les plus fortes dans le domaine de l’action économique (147,9 euros par habitant)... », a dit Victorin Lurel. Bouh, le vilain ! Non Môssieur Lurel, la Guadeloupe est une colonie ! Vous n'écoutez donc pas la rue ?..

Marc
Marc Vizy, directeur général des services de la Région quitte le navire, après six ans de bonne collaboration avec le président Victorin Lurel. Haut fonctionnaire d'élite, recommandé par des amis au PS pour aider le président de Région à redresser la barre au début de sa première mandature, Marc Vizy s'est caractérisé, tout au long de sa mission, par une remarquable ouverture au dialogue et un goût prononcé pour la culture. Marc Vizy s'est vu confier une nouvelle mission, celle de l'inspection générale des services de la Région... pour rendre ceux-ci encore plus efficaces !

Gugusses
Un dossier sur lequel l'inspection des services de la région devraient se pencher, c'est celui des aides à la formation. Pour passer des discours présidentiels à l'application dans les bureaux de la Région, c'est la croix et la bannière. On ne compte plus les parents qui font en vain le tour des services pour essayer de comprendre où sont passés les dossiers de leurs enfants. Quand ils ne se voient pas envoyer bouler par des fonctionnaires qui n'en ont rien à f... ! Le président Lurel en est-il informé ? Il l'est maintenant !

Gugusses 2
Non, les comptes de campagne de Victorin Lurel n'ont pas été contestés par la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Les comptes ont été approuvés le 4 novembre, avec un excédent de 35 538 euros...
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:11

INDISCRETIONS
Geoffroy
Geoffroy Mercier est le nouveau directeur de la Générale des Eaux Guadeloupe. Il remplace Philippe Bérenger. Non, n'allez pas chercher Geoffroy Mercier sur Internet pour savoir qui il est... Vous allez trouver une notice sur un Goeoffroy Mercier, meilleur luthier de France. Ce n'est pas lui !

Victorin
Réponse de Victorin Lurel aux syndicats qui ont décrété une grève illimitée (sans effets) la semaine dernière : « Qui pratique l’insulte à longueur de tracts et d’interventions sur les ondes depuis des mois ? Certainement pas les élus. Qui pratique le mépris le plus total envers nos institutions ? Certainement pas les élus. Et qui a transformé chaque tentative de réunion du fameux comité de suivi que l’on nous réclame en forum désordonné où toutes les outrances verbales sont permises ? Certainement pas les élus qui, eux, à chaque fois y sont venus pour travailler. » C'était lors de la dernière plénière de la Région, à Basse-Terre, vendredi.

Victorin 2
« Nous sommes la région de France où les dépenses d’investissement par habitant sont avec 493,8 euros/habitant, la région qui dépense le plus dans le domaine de la formation professionnelle et de l’apprentissage avec 159,4 euros/habitant, la région de France qui consacre le plus de moyens à ses lycées (136,1 euros par habitant), la région qui, après la Corse, dépense le plus dans le secteur de l’environnement, la région dont les dépenses totales par habitant sont les plus fortes dans le domaine de l’action économique (147,9 euros par habitant)... », a dit Victorin Lurel. Bouh, le vilain ! Non Môssieur Lurel, la Guadeloupe est une colonie ! Vous n'écoutez donc pas la rue ?..

Marc
Marc Vizy, directeur général des services de la Région quitte le navire, après six ans de bonne collaboration avec le président Victorin Lurel. Haut fonctionnaire d'élite, recommandé par des amis au PS pour aider le président de Région à redresser la barre au début de sa première mandature, Marc Vizy s'est caractérisé, tout au long de sa mission, par une remarquable ouverture au dialogue et un goût prononcé pour la culture. Marc Vizy s'est vu confier une nouvelle mission, celle de l'inspection générale des services de la Région... pour rendre ceux-ci encore plus efficaces !

Gugusses
Un dossier sur lequel l'inspection des services de la région devraient se pencher, c'est celui des aides aux étudiants. Pour passer des discours présidentiels à l'application dans les bureaux de la Région, c'est la croix et la bannière. On ne compte plus les parents qui font en vain le tour des services pour essayer de comprendre où sont passés les dossiers de leurs enfants. Quand ils ne se voient pas envoyer bouler par des fonctionnaires qui n'en ont rien à f... !
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 21:50

INDISCRETIONS
Marie-Luce
Marie-Luce Penchard ne vient plus. Elle devait remettre les prix de la première promotion de l'Essec de son amie Colette Koury, puis lancer son groupuscule politique. Elle a décidé que la visite du président de République était plus importante que le lancement de son groupe-club de réflexion. Elle attendra janvier et le passage de Nicolas Sarkozy...


Jacques
Jacques Gillot, devant les cadres de la fonction publique territoriale : « On a le sentiment d’assister à la mort de l’esprit même de la décentralisation. En effet, depuis 2002, les conditions de transfert et de financement des allocations RMI, RSO, ACTP, PCH, APA et bientôt du RSA traduisent la situation ubuesque dans laquelle nous nous trouvons. Je souhaite vous citer quelques exemples afin de vous édifier pleinement de la façon dont la Guadeloupe subit la non compensation des transferts de charge de l’Etat sur les départements… » Mais, président, puisqu’on vous dit qu’y a plus d’argent ! M’enfin !…


Jacques 2
Jacques Gillot, toujours, devant les mêmes : « Parce qu’il importe d’optimiser chaque euro public, nous avons fait le choix de traquer les dépenses inutiles et d’évaluer sans cesse la pertinence de nos politiques publiques dans une logique de performance que l’on attache il est vrai plus souvent à la sphère privée. Parce que l’argent se fait de plus en plus rare, nous avons pris le parti de tenir un discours de vérité en ayant le courage politique d’indiquer le champ du possible en toute transparence à nos concitoyens. Parce que l’on est toujours plus fort ensemble que seul, nous avons choisi de mutualiser les compétences et les moyens. » Ce qui s’appelle, Monsieur le président, gérer en bon père de famille. D’autant que si on l’avait toujours fait, on n’en serait peut-être pas là aujourd’hui !… Ah, c’était le bon temps… C’est bien fini !


Jacques 3
Bouh ! Méchant l’Etat ! « Un jour viendra, a dit le président Gillot, ou les tribunaux feront que l’Etat respecte son engagement de juste compensation. Un jour viendra où les élus locaux révoltés refuseront tout nouveau transfert de compétences car nous ne pourrons plus supporter la logique qui nous réduit au rôle de « bureau d’aide sociale de l’Etat ». Et je pense que l’actualité nationale, autant que nos travaux, démontrent que ce jour n’est pas si lointain. » Un jour, plus tard… ou peut-être une nuit… (petite musique)
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 19:47

INDISCRETIONS
Jacques
Jacques Gillot, devant les cadres de la fonction publique territoriale : « On a le sentiment d’assister à la mort de l’esprit même de la décentralisation. En effet, depuis 2002, les conditions de transfert et de financement des allocations RMI, RSO, ACTP, PCH, APA et bientôt du RSA traduisent la situation ubuesque dans laquelle nous nous trouvons. Je souhaite vous citer quelques exemples afin de vous édifier pleinement de la façon dont la Guadeloupe subit la non compensation des transferts de charge de l’Etat sur les départements... » Mais, président, puisqu'on vous dit qu'y a plus d'argent ! M'enfin !..

Jacques 2
Jacques Gillot, toujours, devant les mêmes : « Parce qu’il importe d’optimiser chaque euro public, nous avons fait le choix de traquer les dépenses inutiles et d’évaluer sans cesse la pertinence de nos politiques publiques dans une logique de performance que l’on attache il est vrai plus souvent à la sphère privée. Parce que l’argent se fait de plus en plus rare, nous avons pris le parti de tenir un discours de vérité en ayant le courage politique d’indiquer le champ du possible en toute transparence à nos concitoyens. Parce que l’on est toujours plus fort ensemble que seul, nous avons choisi de mutualiser les compétences et les moyens. » Ce qui s'appelle, Monsieur le président, gérer en bon père de famille. D'autant que si on l'avait toujours fait, on n'en serait peut-être pas là aujourd'hui !.. Ah, c'était le bon temps... C'est bien fini !

Jacques 3
Bouh ! Méchant l'Etat ! « Un jour viendra, a dit le président Gillot, ou les tribunaux feront que l'Etat respecte son engagement de juste compensation. Un jour viendra où les élus locaux révoltés refuseront tout nouveau transfert de compétences car nous ne pourrons plus supporter la logique qui nous réduit au rôle de "bureau d’aide sociale de l’Etat". Et je pense que l’actualité nationale, autant que nos travaux, démontrent que ce jour n’est pas si lointain. » Un jour, plus tard... ou peut-être une nuit... (petite musique)
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 19:45
INDISCRETIONS Claude Pauvre Claude Kiavué, directeur du Centre des arts ! Le Centre des arts est fermé depuis un an et pour deux ou trois ans encore. En travaux. Un coup on désamiante, un coup on casse des murs, un coup... bref, on travaille dedans, paraît-il, même si on ne voit rien bouger de l'extérieur. Même quand on passe tout près, on n'entend pas de bruit derrière les murs. C'est normal, dites ? Hé bien, avec ses petits moyens, généralement la salle George Tarer, à Lauricisque, Claude résiste et propose régulièrement des spectacles, des événements culturels de grande qualité. Ce Claude mériterait mieux que cette petite salle ! Amédée Amédée Adélaïde, président du CSLR, craint que le congrès des élus, en proposant un projet guadeloupéen au président de la République, Nicolas Sarkozy, ne fasse sortir la Guadeloupe du droit commun institutionnel. Hier soir, il a tenu, à Valombreuse, une réunion pour débattre de ce sujet. Comme M. Adelaïde n'est pas élu, ses amis non plus, sa capacité à troubler les débats préparatoires au congrès du 28 décembre reste moindre. Faut-il s'en réjouir pour autant ?.. Alain Alain est journaliste. Mercredi, pour accéder aux abords de la sous-préfecture, il a du montrer... trois fois sa carte de presse aux membres de la Sécurité LKP. Les hommes en bleu lui ont dit qu'ils se méfiaient « des flics qui peuvent les prendre en photos. » Comme quoi, une carte tricolore marquée « République Française » peut être un sésame... même auprès du LKP. On n'est jamais trop méfiant, en l'occurrence. Sauf que, nous dit Alain, les flics étaient rares... pour si peu de manifestants. Nicolas Pas content des propos tenus sur sa personne par le député et maire Eric Jalton (voir notre précédente édition), Nicolas Vion réagit : « J’étais hors du département de façon continue entre le 27 mai 2010 et le 2 décembre 2010. Depuis mon retour, je n’ai fais aucune déclaration publique concernant les gîtes et chambres d’hôtes et encore moins un appel à la délation des hébergeurs informels qui sont relatés dans le journal comme “mawons”. Les propos malveillants qui sont rapportés sont aussi grotesques que fantaisistes. Concernant M. Jalton, député de la Nation, je m’étonnerais, si cela avait été mon cas, qu’il puisse reprocher alors à un citoyen de souhaiter une application des lois de la République que sa fonction lui enjoint en premier lieu de respecter. La grossièreté et l’injure ne sont pas des arguments recevables et ne peuvent que témoigner de l’extrême faiblesse de ceux qui en usent. » André-Jean VIDAL
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens