Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:44

REPUBLIQUE FRANÇAISE
                           
                       

Abymes, le 13 décembre 2010   
                         
     
                                                                                    
VILLE  DES  ABYMES
GUADELOUPE
                                                                          

Communiqué de presse
Eric JALTON soutient la demande des syndicats de police mais insiste sur une action responsable en amont


Le député-maire de la ville des Abymes, Eric JALTON a pris toute la mesure de la montée de la violence qui touche actuellement la Guadeloupe et singulièrement sa ville des Abymes, où plusieurs faits ont été répertoriés ces dernière semaines.

Il soutient les syndicats de police dans leur demande de renforcement de moyens. Position qu’il a d’ailleurs exprimée, en avril dernier, au gouvernement qui lui a indiqué que «  la lutte contre la circulation des armes à feux est l’une des quatre priorités assignées aux forces de l’ordre par le plan départemental lancé mi-septembre 2009 (…) » sans ajout de moyens supplémentaires, estimant les services de police « bien équipées (…) » (voir courriers joints). Il reste, quoiqu’il en soit, à la disposition de ses collaborateurs parlementaires et élus  pour une nouvelle action groupée.

« La solution à la montée de la violence ne peut cependant se résumer à la répression » souligne le Député-maire Eric JALTON. Il réaffirme donc sa demande de mise en place urgente d’un véritable plan Marshall pour la jeunesse alliant tout à la fois politiques, associations et acteurs économiques. 
PAGE 

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:42

Collectif d' Associations Pour l'Environnement et la Nature
 


Basse-Terre le 13 décembre 2010,

à l'attention de Madame la Sénatrice - Maire de Basse-Terre,
et de Madame la Présidente de la Communauté de Communes Sud Basse-Terre,


Madame le Maire, Madame la Présidente,

Suite à l'invitation de Madame le Maire de Basse-Terre de bien vouloir discuter avec le monde associatif lors du rendez-vous donné à ce jour, nous avons jugé préférable de réunir  diverses   associations au sein d'un collectif pour aborder les différents sujets qui concernent l'environnement dans sa globalité. Si certains relèvent de vos compétences en tant que maire, et d'autres en tant que Présidente de la Communauté de Communes du Sud Base-Terre, la plupart requièrent un engagement dynamique et volontaire  de tous les acteurs politiques, administratifs, associatifs pour travailler en synergie  avec une population mieux informée, mieux éduquée. Il serait illusoire de prétendre vouloir régler tous les problèmes en même temps. C'est pourquoi le collectif se propose de définir un certain nombre de priorités, pour voir s'il est possible d'avancer quelques mesures modestes permettant de mesurer l'effectivité de la bonne volonté affichée dans ce domaine.

Nous avons sérié ainsi cinq grands domaines d'action :
1)la question du traitement des déchets
2)le problème des nuisances sonores
3)celui des nuisances atmosphériques
4)l'entretien des écoles primaires dans le cadre du plan de lutte contre la dengue et celui de préparation au risque sismique
5)la mise en valeur esthétique de la ville de Basse-Terre.
La question du chlordécone, malgré son importance cruciale,  n'est pas ici évoquée car elle mérite à elle seule une réunion spécifique.

En ce qui concerne le premier point, la question qui s'adresse à la Présidente est simple : quels sont les moyens affectés à la mise en place du tri des déchets, et quel en est le calendrier, étant donné que la filière de retraitement existe et est mise en oeuvre par la Communauté des Communes du Nord Basse-Terre dont nous devons emboîter le pas ?
Nous nous mettons à disposition pour des actions d'information en direction des enfants des écoles qui sont déjà, plus qu'on ne l'imagine, de précieux auxiliaires, sensibilisés à la question et motivés pour aider leurs parents au tri et à la collecte des déchets. Nous préconisons de rendre visible cette motivation à toute la population par l'organisation d'une action symbolique. Madame le Maire de Basse-Terre, quand verrons-nous fleurir sur quelques lieux de rassemblements publics les premières poubelles multicolores témoignant de votre volonté exemplaire d'initier le processus?

La limitation des nuisances sonores est encadrée par la loi. Il incombe au premier magistrat de la faire respecter en faisant adopter en conseil municipal les arrêtés réglementant les activités pouvant donner lieu à nuisances sonores comme par exemple les groupes électrogènes ou  la musique spontanée dans l'espace public.  Il incombe également au maire de faire respecter ses obligations de premier magistrat en comptant sur  l'intervention conciliante de la police municipale. La prévention de ce problème passe aussi par l'information : l'association Basse-Terre Environnement propose ses conférences sur ce thème.

La question de la pollution atmosphérique nous paraît liée à celle du traitement des déchets. La limitation de l'incinération domestique des déchets verts et autres se fera d'elle-même lorsque la collecte régulière et effective de ces déchets sera mise en place.

L'éducation aux bons gestes de la population passe, vous le savez,  par l'exemplarité du donneur de leçons : nous attendons une réunion des directeurs des écoles primaires pour inventorier les besoins en matière d'hygiène et de sécurité (gouttières et abords régulièrement nettoyés dans le cadre de la lutte contre la dengue, mise aux normes para-sismiques des écoles).

Enfin, la mise en valeur, l'embellissement du cadre de vie des Basse-terriens, attire naturellement notre attention. Des anomalies, comme par exemple l'entretien défaillant du Champ d'Arbau,  donnent une mauvaise image des services municipaux.

En soumettant ainsi ces questions à la réflexion de Madame le Maire, et de Madame la Présidente de la Communauté des Communes du Sud Basse-Terre, nous manifestons notre volonté de participer à l'amélioration de la problématique environnementale en Guadeloupe, et plus spécialement dans la région du Sud Basse-Terre qui pour sa beauté n'a rien à envier au reste de l'archipel et du monde, alors qu'elle a tant à faire pour sa propre sauvegarde et pour permettre à ses habitants de vivre en meilleure harmonie.

Dans l'attente d'une réponse écrite de votre part, nous vous prions de recevoir l'expression de nos salutations respectueuses.










Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:42

INDISCRETIONS
Alfred
Le Martiniquais Alfred Marie-Jeanne, député de la quatrième circonscription, vient d'être réélu secrétaire général du Parti progressiste martiniquais. Il a immédiatement dit son souhait de concourir en 2014 pour le renouvellement de son siège de député. Né en 1936, il aura alors... 78 ans ! Il briguerait aussi la présidence de l'assemblée unique... Agoulou !

Brice
Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur et de l'Outre-mer, veut meettre en route un grand plan anti-drogue. Trois brigades vont être renforcées d'ici fin 2011 : Marseille, Lille et... Pointe-à-Pitre !

Jean-Michel
Jean-Michel Prêtre, procureur de la Répulique à Pointe-à-Pitre, a été interviewé sur France Inter, illustration sonore d'un reportage sur la délinquance. C'est que la Guadeloupe est désormais première région de France au palmarès des régions où ma délinquance a explosé... devant la Seint Saint-Denis. « Un couteau de cuisine, ça peut devenir une arme... », a dit M. Prêtre. La belle nouveauté !

Charly
Charly Lendo, de l'UGTG, est intervenu à la Conférence mondiale ouverte d’Alger contre la guerre et contre l’exploitation. « Si aujourd’hui, nous sommes la première centrale syndicale de Guadeloupe, notre représentativité nous ne l’avons pas conquise dans les livres mais dans la lutte des travailleurs et par la mobilisation de masse dans les rues et certainement pas par le dialogue social institutionnalisé de cogestion, servant d’accompagnateur social au pouvoir en place. La paix sociale est contraire aux intérêts des larges masses, à l’impératif de transformation des rapports sociaux. Pour la protection des droits acquis, la conquête de nouveaux droits et l’accession à la pleine souveraineté et l’indépendance nationale », a dit M. Lendo, reprenant une résolution du XIIe Congrès de l’UGTG. Au moins, c'est clair !

Marcelin
Marcelin Chingan sera candidat du PPDG dans le premier canton du Moule... en mars prochain. Marcelin Chingan, ex-militant communiste, conseiller municipal, a été conseiller régional en remplacement de Patrice Tirolien, député européen, quelques mois avant le renouvellement de 2010. Il n'a pas été retenu sur la liste Lurel. Les autres candidats portant la bannière du PPDG seront désignés courant janvier. C'est donc qu'il était pressé, ce Marcelin Chingan ! Qu'il relise attentivement la fable du lièvre et de la tortue, de Jean de Lafontaine...
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:42

INDISCRETIONS
Victorin
« Cette décision s’impose à nous. Il nous faut l’accepter même si elle revient à priver les électeurs guadeloupéens du droit que leur avait reconnu la révision constitutionnelle de 2003 de donner leur consentement sur les évolutions institutionnelles majeures pouvant intervenir sur leur territoire », a dit Victorin Lurel, en recevant notification de la décision du Conseil constitutionnel.
Ce que Lucette Michaux-Chevry a traduit, avec le sens de l'à propos qui la caractérise : « Il fallait, depuis longtemps, faire comme la Martinique. Là, ils sont coincés ! »

Victorin et Jacques
Au cours des discussions qui ont duré près de quatre heures, les élus réunis en commission de suivi du projet guadeloupéen, ont analysé la décision du Conseil constitutionnel avant de poursuivre l’examen des différents modes de scrutin envisageables pour l’élection des 65 membres de la future assemblée. Ils sont le choix entre un scrutin mixte mêlant, pour la moitié des sièges à pourvoir, un scrutin de liste à la proportionnelle avec prime majoritaire de 50 % et pour l’autre moitié des sièges un scrutin uninominal majoritaire sur une base uninominale en réservant une représentation spécifique aux Iles du sud ou un scrutin de liste à la proportionnelle avec prime majoritaire de 25 % dans une circonscription unique avec quatre à huit sections territoriales à définir. Ouf ! Des plans sur la comête ?..

Gugusses
Depuis que des Gugusses ont donné pour consignes à leurs militants syndicaux, familles et amis de faire vite leurs courses avant mardi prochain, le 14 décembre, les magasins ne désemplissent pas. Les 4X4 et autres grosses voitures encombrent les parkings. A croire qu'ils sont payés par les grandes surfaces pour faire de la retape !.. Tssssst

Gina
Le retour de... Gina ! Gina Théodore-Opheltès, un tantinet malmenée lors des dernières régionales (elle se défonçait pour soutenir Victorin Lurel... mais celui-ci a pensé à juste raison que le maire de Baie-Mahault lui ramènerait plus de voix que son opposante institutionnelle) revient sur le devant de la scène. Elle vient de fonder... Force d'actions pour Baie-Mahault. « Ce regroupement se veut un outil propore au développement et à l'épanouissement de tous les Baie-Mahaultiens. » Taratata !
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:41

INDISCRETIONS
Gugusses
« Les majorations de traitement des fonctionnaires applicables dans les DOM, qui augmentent leurs revenus de 40 % ou de 53 % par rapport aux fonctionnaires métropolitains, pèsent lourdement sur le dynamisme du secteur privé », affirme la commission des finances de l'Assemblée nationale. Qu'en pensent les syndicats locaux qui protestent contre la cherté de la vie... sûrement liée à cette manne qui distingue les fonctionnaires des Guadeloupéens du privé qui ne disposent pas de ces revenus confortables ?..

Claude
Ses juges ont condamné Claude Cayol, ancien conseiller général et régional de la Martinique, a une amende de 1 500 euros pour avoir « incité à la haine raciale à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine, ou de leur appartenance ou de leur non – appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». Il avait prononcé en public la phrase : « Ce sont des Blancs mal coiffés et qui sentent »...

Michael
La 21e édition du Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, présidée cette année par l’écrivain Michael Dash, se tiendra du 13 au 17 décembre en Guadeloupe. En 2009 Alfred Marie-Jeanne avait menacé que le conseil régional de Martinique cesserait de financer le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde si ce dernier devait récompenser des œuvres autres que littéraires. La polémique était née du choix du jury 2009 de récompenser la vie d’Alain Plénel, ancien vice-recteur de la Martinique, pour son engagement anticolonialiste... Le père d'Edwy Plénel, de Médiapart ! Quand on veut faire plaisir aux copains, on fâche toujours quelqu'un...

Ruben
Gwada Musique invite tous les Martiniquais qui souhaitaient assister au concert de Ruben Blades, légende de la salsa, à venir en Guadeloupe pour son unique concert aux Antilles vendredi 17 décembre... Rony Pizio, tourneur, qui a donné l'info, révèle que « c'est compte tenu des difficultés rencontrées en Martinique concernant l’obtention de l’autorisation temporaire de travail de l’équipe de Ruben Blades... » En fait, le Hall des Sports Louis-Achille ne possède pas de licence Categorie N°1. Le stade de Baie-Mahault, oui...

Jacques et Victorin
Il semble que ce ne soit plus réellement une obligation pour le Congrès des élus de Guadeloupe de se réunir avant le 31 décembre pour remettre le projet guadeloupéen de la réforme des institutions. Tandis que tout le monde politique est suspendu à la décision du Conseil Constitutionnel concernant la saisine par le PS de la loi organique sur la réforme des assemblées territoriales, qui devrait être rendue d'ici le 22 décembre, les élus locaux, quoiqu'il advienne, iront jusqu'au bout de leur logique. Ils voteront un projet, leur projet, qu'ils enverront au Gouvernement.

Elie, Jean-Marie...
S'il y a trois syndicats qui sont actif dans la lutte menée cntre els autorités (Etat, système) par le LKP, l'UGTG, La CGTG et Combat Ouvrier, on assiste, en ce moment, à la mise en application du système des vases communicants. Des militants ugététistes prennent leur adhésion à la CGTG, dont certains adhérents ont rejoint... FO. C'est la frange modérée de chacun de ces syndicats qui refuse d'aller trop loin.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 23:00

INDISCRETIONS
François
François Stifani, gand maître de la Grande Loge Nationale Française, aurait, semble-t-il, selon une enquête parue dans L'Express de cette semaine, fait jouer ses réseaux maçonniques en Guadeloupe afin d'aider le Gouvernement à nouer les fils du dialogue avec le LKP d'Elie Domota en 2009. » Tiens, tiens...

Jacques
Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre, président du conseil d'administration du CHU, sera ravi d'apprendre que l'établissement de santé classé A dans la nomenclature, ce qui veut dire parmi les meilleurs de sa catégorie, est 62e sur 71. Le CHU Pierre Zobda-Quitman de Fort-de-France est classé B et 68e. Pour les cliniques, la Polyclinique des Abymes est classée A et 178e sur 330 (classement établi par L'Express).

Willy
Willy Angèle, président du patronnat, et les siens ont tenu une réunion de travail mardi matin, à Jarry. Au menu de ces discussions l'état de l'économie locale et l'inquiétude devant la menace de mobilisation générale du LKP... Il est vrai que, quand on entend un syndicaliste parler de l'Etat, de l'administration « française » — dont il est sûrement un salarié... — et des chefs d'entreprises comme « des ennemis du peuple... » il y a de quoi débattre sur la terminologie employée...

Philippe
Un certain Philippe Marini, Sénateur UMP membre de la commission des finances, a fait adopter par la commission, le 30 novembre, un amendement remettant en cause les abattement sur l’impôt sur le revenu dont bénéficient les contribuables installés outremer (40% en Guyane, 30% dans les autres DOM).
« A compter de l’imposition des revenus de l’année 2011, le montant de l’impôt résultant de l’application des dispositions précédentes est réduit de 27%, dans la limite de 4 590 euros, pour les contribuables domiciliés dans les départements de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion ; cette réduction est égale à 36 %, dans la limite de 6 030 euros, pour les contribuables domiciliés dans le département de la Guyane... »

Jane
Jane Forstin, chanteuse guadeloupéenne, vient de sortir un single, Encore avec toi, écrit et composé par elle, autoproduit (Jane Prod et Couleurs Musique Publishing), qui sera diffusé à partir du 15 décembre sur tous les serveurs. Séduction Zouk, numéro un des ventes, sorti chez Wagram en octobre, toujours de Jane. Pour Jane, ça semble baigner en cette fin d'année puisqu'elle est aussi la marraine de Gwadissimo, spectace 100% Gwada qui passe en ce moment à l'Eden Palm de Sainte-Anne.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 22:59

INDISCRETIONS
Françoise
Une amie guadeloupéenne, installée depuis quelques années dans l'Hexagone, souhaite revenir en Guadeloupe. Elle prend conseil de personnes qui ont, comme elle dit, « une expertise sérieuse sur la Guadeloupe et ses possibilités de développement économique... » et qui lui ont dit : « La Guadeloupe est bien trop tribale pour accepter un projet comme le tien... C'est une République bananière par rapport à la Martinique... » Tribale, bigre !

Gugusses
Tous les moyens sont bons pour dégommer l'adversaire. Un candidat à la présidence de la CCI n'écrit-il pas : « Pour une "simple" élection des membres d’une chambre de commerce et d’industrie, on assiste à une débauche effrénée de ramassage d’enveloppes de vote. Il ne s’agit pas simplement de démarches normales de candidats en vue de convaincre les électeurs. Il s’agit d’une organisation mafieuse cherchant à se procurer les matériels de vote par tous les moyens, n’hésitant pas à payer 50 euros (parfois 100 euros) par enveloppe remis aux démarcheurs. Ceci au grand jour, au vu et au su de tout le monde. Les secrétaires de direction dont les patrons disposent de plusieurs votes sont particulièrement visées. » Ben, il s'en passe des choses à Jarry !

Géraldine
On se souvient que deux comités locaux ont élu deux miss représentant la beauté guadeloupéenne. La fin de la semaine dernière, nos deux jeunes filles ont représenté la Guadeloupe au concours national. Pas de prix pour Jenny Vulgaire, au concours de Miss France (Endémol), samedi. Géraldine Torudu, Miss Guadeloupe (Comité Geneviève de Fonteney), a été sacrée Prix de l'Elégance, dimanche, au concours de Miss Nationale. Il faudra attendre janvier pour voir sur nos écrans cette deuxième élection.

Gustave
« Qu'attend-on dans le Sud-Basse-Terre pour initier la mise en place d'un tri sélectif, pratique, efficace et permanent? La population est peut-être prête à opérer des changements d'attitudes sur ses façons de consommer, d'utiliser et de se débarrasser. Or, il n'y a rien... Devant l'incongruité de la chose, ne pouvant nous déplacer à Pointe-à-Pitre avec nos bouteilles verre, plastique, fers, cartons, faudra-t-il que, nous, les éco-citoyens, finissions par stocker nos différentes poubelles triées devant le SITCOM du Sud-Basse-Terre, aux pieds de la statue de Gandhi, afin de faire honte à nos élus ? », demande le clown Gustave Parking, qui habite à Trois-Rivières et milite pour un environnement sain.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 22:58

INDISCRETIONS
Françoise
Une amie guadeloupéenne, installée depuis quelques années dans l'Hexagone, souhaite revenir en Guadeloupe. Elle prend conseil de personnes qui ont, comme elle dit, « une expertise sérieuse sur la Guadeloupe et ses possibilités de développement économique... » et qui lui ont dit : « La Guadeloupe est bien trop tribale pour accepter un projet comme le tien... C'est une République bananière par rapport à la Martinique... » Tribale, bigre !

Gugusses
Tous les moyens sont bons pour dégommer l'adversaire. Un candidat à la présidence de la CCI n'écrit-il pas : « Pour une "simple" élection des membres d’une chambre de commerce et d’industrie, on assiste à une débauche effrénée de ramassage d’enveloppes de vote. Il ne s’agit pas simplement de démarches normales de candidats en vue de convaincre les électeurs. Il s’agit d’une organisation mafieuse cherchant à se procurer les matériels de vote par tous les moyens, n’hésitant pas à payer 50 euros (parfois 100 euros) par enveloppe remis aux démarcheurs. Ceci au grand jour, au vu et au su de tout le monde. Les secrétaires de direction dont les patrons disposent de plusieurs votes sont particulièrement visées. » Ben, il s'en passe des choses à Jarry !

Géraldine
On se souvient que deux comités locaux ont élu deux miss représentant la beauté guadeloupéenne. La fin de la semaine dernière, nos deux jeunes filles ont représenté la Guadeloupe au concours national. Pas de prix pour Jenny Vulgaire, au concours de Miss France (Endémol), samedi. Géraldine Torudu, Miss Guadeloupe (Comité Geneviève de Fonteney), a été sacrée Prix de l'Elégance, dimanche, au concours de Miss Nationale. Il faudra attendre janvier pour voir sur nos écrans cette deuxième élection.

Gustave
« Qu'attend-on dans le Sud-Basse-Terre pour initier la mise en place d'un tri sélectif, pratique, efficace et permanent? La population est peut-être prête à opérer des changements d'attitudes sur ses façons de consommer, d'utiliser et de se débarrasser. Or, il n'y a rien... Devant l'incongruité de la chose, ne pouvant nous déplacer à Pointe-à-Pitre avec nos bouteilles verre, plastique, fers, cartons, faudra-t-il que, nous, les éco-citoyens, finissions par stocker nos différentes poubelles triées devant le SITCOM du Sud-Basse-Terre, aux pieds de la statue de Gandhi, afin de faire honte à nos élus ? », demande le clown Gustave Parking, qui habite à Trois-Rivières et milite pour un environnement sain.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 21:08

Entrée en fonction des radars implantés à Goyave.
Dans le cadre de la lutte contre la violence routière, la Préfecture de la région Guadeloupe informe la population de la mise en service des deux radars automatisés sur le territoire de la commune de Goyave.

Implantation de deux nouveaux radars : au mois de novembre 2010, deux radars fixes ont été implantés sur le territoire de la commune de Goyave. Ces dispositifs sont situés sur la route nationale 1, précisément  au PR 36+577 et au PR 37+182 :
* avant l’entrée de la section Bois-Sec, direction Pointe à Pitre => Basse-Terre
* avant la station service et la bretelle menant au bourg de la ville, direction Basse-Terre =>Pointe à Pitre,

La limitation de vitesse pour ces deux radars est fixée à 90 km/heure. Ces dispositifs flashent en éloignement (par l’arrière).

La date de mise en service est fixée au 10 décembre 2010, à 0 h 00 (heure locale).

Le département comptera avec ces deux implantations supplémentaires, seize radars fixes.

Il est nécessaire de rappeler, qu’en amont des implantations de radars, des analyses fines  permettent de localiser les zones accidentogènes. Les radars sont situés dans ces zones afin de diminuer le nombre d'accidents et de tués dans ces zones. Les analyses effectuées après l’implantation de radars révèlent que le nombre de tués a effectivement diminué après ces implantations. L'installation de chaque nouveau radar fait l’objet d’une concertation entre la préfecture, la Direction départementales de l’Équipement (cellule départementale de sécurité routière), les forces de l’ordre, ainsi que le gestionnaires de voies, Routes de Guadeloupe.
Les panneaux d’annonce : un nouveau type de panneau « contrôles radar fréquents » viendra remplacer l'actuelle pancarte annonçant les radars fixes. Elle informe les automobilistes et conducteurs de deux roues motorisés d’une zone de contrôle, longue de 2 km. Ce nouveau dispositif d’annonce a pour objectif d'éviter que les conducteurs freinent seulement au niveau du flash, déplaçant ainsi les zones accidentogènes.

La situation de l’accidentologie dans le département  reste préoccupante: malgré une politique de lutte contre l’insécurité routière très active, (tant répressive que préventive), 60 personnes ont perdu la vie sur nos routes depuis le début de l’année. Parmi les personnes décédées, 34 sont des usagers vulnérables. La répartition est la suivante, 14% sont des piétons (ils représentent désormais ¼ des usagers vulnérables), 3%, des cyclistes et 41%, des usagers des deux roues motorisés.

Le préfet de la Guadeloupe, demande à  l'ensemble des usagers de la route, de veiller au respect strict des limitations de vitesse  pour la sécurité de tous sur les routes, notamment les plus vulnérables.

DSC00467.JPG

 

DSC00462.JPG

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 21:05

Magnitude 3.2, 15.83°N, 61.62°W, profondeur 13 km mercredi 08 décembre 2010 05:21:44 TU
Un faible séisme (magnitude 3.2 sur l’Échelle de Richter) a été enregistré le mercredi 08 décembre 2010 à 01:21 (heure locale) et identifié d’origine Tectonique. L’épicentre a été localisé à 3 km au sud−est de Terre−de−Bas, à 13 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 13 km). Ce séisme a pu générer, dans les zones concernées les plus proches, une accélération moyenne du sol de 2.5 mg (*), correspondant à une intensité macrosismique de II−III (rarement ressentie). Suivant le type de sols, les
intensités peuvent cependant avoir atteint localement l’intensité IV (largement ressentie).

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens