Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 15:59

Prix des carburants : Victorin Lurel conteste une hausse injustifiée

Suite à la publication ce mardi d’un arrêté portant sur le prix des carburants en Guadeloupe, le député et président de la Région Guadeloupe, Victorin Lurel, conteste la nouvelle augmentation qui va entrer en vigueur dans les prochaines heures.
« Ni l’évolution de la parité euro/dollar, ni celle du prix du baril sur les dernières semaines ne justifient cette hausse des prix du carburants et de la bouteille de gaz, estime le président de Région. Le nouveau système de fixation des prix apparaît en effet toujours aussi opaque, car le PNI – prix normal d’importation –, qui sert de base de calcul, n’a été ni revu, ni corrigé par rapport à l’ancien système ».

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 14:52
Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 21:14

Air Caraïbes a réalisé avec succès son 1er vol
Pointe à pitre  <> Macapa

Depuis le 29 novembre 2010, la compagnie propose tous les lundis
un vol hebdomadaire
Des connexions vers la Métropole proposées aux passagers grâce
au réseau transatlantique d’Air Caraïbes


Pointe à pitre, le 30 novembre 2010 – Air Caraïbes, compagnie aérienne régulière spécialiste des Antilles et de la Guyane, a réalisé le lundi 29 novembre 2010, son 1er vol régional Pointe à pitre  <> Macapa.

L’Embraer 190 d’Air Caraïbes, parti et arrivé à l’heure, transportait à son bord près de 40 passagers.
Ce 1er vol régional constitue pour la compagnie un démarrage très encourageant compte tenu des engagements pour le mois de décembre.

L’ouverture de la route Pointe à pitre <> Macapa par Air Caraïbes répond à la forte demande exprimée par la population antillaise, brésilienne et guyanaise mais aussi par les autorités politiques de voir de nouvelles lignes aériennes se développer entre les deux Etats, aux relations commerciales en plein essor.

En outre, avec cette nouvelle desserte, Air Caraïbes ouvre aux  Guadeloupéens les portes du brésil grâce aux nombreuses connexions disponibles tant au départ de Macapa que de Belém.  

Serge Tsygalnitzky, Directeur Général d’Air Caraïbes déclare : « Le bon démarrage de la ligne  pointe à pitre - Macapa confirme notre vision d’entreprise antillo-guyanaise qui resserre les liens entre les différentes communautés et favorise l’expansion économique et touristique des DOM. Nous espérons que ces bons débuts se confirmeront et réaffirmons notre souhaite de placer l’innovation au cœur de nos priorités. »

Cette nouvelle ligne hebdomadaire effectue la rotation suivante : Pointe-à-Pitre > Fort-de-France > Cayenne > Macapa > Cayenne > Fort-de-France > Point-à-Pitre.
Pour toute information et réservations, les clients peuvent contacter le service Réservations d’Air Caraïbes au 0820 835 835 (0,12€ /min. 7j/7 de 7h à 22h) ou leurs agences de voyages ou consulter www.aircaraibes.com.


A propos d’Air Caraïbes :
Compagnie aérienne française régulière et spécialiste des Antilles et de la Guyane, Air Caraïbes emploie 870 collaborateurs. En 2009, la compagnie filiale du groupe vendéen Dubreuil, a transporté 1 064 626 passagers. Air Caraïbes opère jusqu’à 26 vols hebdomadaires depuis Paris Orly Sud vers la Guadeloupe (Pointe-à-Pitre), la Martinique (Fort-de-France), la Guyane (Cayenne), Haïti (Port-au-Prince) et Saint-Martin (Juliana). La compagnie a aménagé les horaires de son réseau régional pour proposer aux passagers en provenance de Métropole des correspondances rapides vers toutes ses destinations : Saint-Martin (Grand Case), Saint-Barthélemy, Sainte-Lucie, Cuba (La Havane), la Guyane (Cayenne), Haïti (Port-au-Prince), la République Dominicaine (Saint-Domingue), Belém (Brésil). Air Caraïbes est également  la 1ère compagnie française à relier la Province aux Antilles - Guyane au départ d’Orly grâce à la solution innovante et éco-mobile tgvair.
Air Caraïbes est le transporteur officiel de la Route du Rhum – La Banque Postale 2010.
Pour en savoir plus : www.aircaraibes.com ou 0820 835 835.
*Selon une enquête réalisée par Ipsos pour Air Caraïbes, d’avril à octobre 2009, auprès de 5636 passagers constituant un échantillon représentatif de l’ensemble des passagers sur ses vols transatlantiques.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 21:13

Mesures de prévention en raison du choléra en Haïti




L’épidémie de choléra est confirmée en Haïti. Les liaisons aériennes quotidiennes avec Haïti exposent donc la Guadeloupe au risque d’importation de cas de choléra.

Le choléra est une maladie digestive aigüe provoquée par l’ingestion d’eau ou d’aliments ayant subi une contamination fécale : la bactérie responsable est le Vibrio cholerae. La maladie provoque d’abondantes diarrhées liquides, « aspect d’eau de riz », et une déshydratation parfois mortelle en l’absence de traitement.

Le traitement est efficace s’il est précoce. Il doit être initié par un médecin. Il consiste en une réhydratation des malades, par voie orale ou intraveineuse.

L’Agence de Santé a communiqué aux médecins hospitaliers et généralistes libéraux, la conduite à tenir face à un « cas suspect »,  et l’obligation de déclarer tout cas suspect. Les compagnies aériennes, les voyagistes et les professionnels du tourisme ont reçu une information. A l’aéroport, des affiches en salle d’arrivée et en salle de départ et des flyers informent sur les mesures de prévention les passagers de tous les vols en provenance d’Haïti (8 vols par semaine).

Aux personnes revenant d’HAÏTI, il est fortement recommandé :

- De se laver fréquemment les mains avec du savon, (ou du gel hydro alcoolique) en
  particulier après chaque passage aux toilettes et avant la préparation des repas.
- Si dans les cinq jours qui suivent l’arrivée en Guadeloupe ou dans les Iles du Nord,
  ces personnes présentent des signes de diarrhée et de vomissements, elles doivent  
  rapidement consulter un médecin.

Aux personnes se rendant en Haïti, il est fortement recommandé :

    - De se munir de pastilles de décontamination de l’eau et de gel hydro alcoolique,
- De ne boire que de l’eau en bouteille cachetée ou des boissons chaudes ayant
  bouilli 2 à 3 minutes ; de ne pas utiliser de glaçons,
- De ne pas boire l’eau du robinet ni de se laver les dents avec,
- De ne manger que des aliments bien cuits ou grillés,
- De peler les fruits après les avoir rincés à l’eau désinfectée,
- D’éviter de consommer les fruits de mer.
- De se laver fréquemment les mains avec du savon, (ou du gel hydro alcoolique) en
  particulier après chaque passage aux toilettes et avant la préparation des repas.

D’une manière générale, il est rappelé à la population  l’importance du lavage des mains plusieurs fois par jour au savon ou avec du gel hydro-alcoolique, en particulier pour les enfants, à domicile et à l’école.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 21:11

A quoi sert désormais l’Observatoire des prix ?


Une nouvelle hausse des prix du carburant, conforme au décret paru le 10 novembre dernier et plus favorable de 10 centimes ? Si le député-maire de la ville des Abymes, Eric JALTON se félicite que ledit décret soit enfin paru, un an après la demande formulée le 4 mars 2009, le texte n’en reste pas moins incompréhensible, abstrait et peu descriptif.

 « Une fois par an, le préfet présente à l’observatoire des prix et des revenus instauré dans chaque département par le décret du 2 mai 2007 susvisé les évolutions de prix découlant de la mise en œuvre du présent décret, au regard des variations des cours des matières premières. Le président de l’observatoire invite à cette présentation les opérateurs des filières concernées… » (Chap.3, art. 10 dudit décret).

La nomination du magistrat qui doit présider aux destinées de cet observatoire reste, sauf erreur ou omission, en suspend. Pendant un an, le préfet fixe seul les prix. Et, une fois par an, il en rend compte devant l’observatoire des prix. Belle avancée vers la transparence ! Quelles seront donc les prérogatives de ce magistrat nommé par le gouvernement pour garantir la transparence réclamée par tous ?

Eric JALTON s’oppose donc fermement à ces nouveaux « prix  économiques » qui n’ont rien à voir avec l’économie ultramarine (le décret s’applique tant à la Guadeloupe qu’à la Martinique et à la Guyane) et en appelle à une révision du statut de l’Observatoire dans le sens d’une véritable représentation des territoires concernés.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 21:11

    FIXATION  DES  PRIX  DE  PRODUITS  PETROLIERS
    EN  GUADELOUPE



Le décret n° 2010-1332 du 8 novembre 2010 réglementant les prix des produits pétroliers et du gaz de pétrole liquéfié dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique est désormais entré en vigueur.

Dorénavant, il sera procédé le 1er de chaque mois à une révision des prix des produits concernés  dans chacun de ces départements, en tenant compte notamment de la moyenne des cours internationaux du pétrole et autres intrants, ainsi que de la parité euro/dollar constatées pendant le mois précédent.

Parce que les dispositions du nouveau décret sont plus favorables pour le consommateur que celles du décret du 23 décembre 2003, les préfets de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique  les ont appliquées par anticipation depuis le mois de juillet dernier pour les carburants routiers.

Au regard des critères fixés par le nouveau décret et des variations  observées durant le mois de novembre 2010 :

1°/ - Les prix maxima des carburants routiers seront les suivants en Guadeloupe à partir du 1er
        décembre 2010, zéro heure :

Super sans plomb     :     1,34 €/l au lieu de 1,33 €/l,  soit  +1 ct/l
Gazole route             :    1,19 €/l au lieu de 1,17 €/l,  soit  +2 ct/l

Pour rappel : sur le fondement du décret de 2003, les prix auraient été les suivants :            
                      Super sans plomb 1,44€   et  Gazole 1,26€

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:39

INDISCRETIONS
René
De qui ces mots ? « Peut-on parler d’autonomie financière, quand les mesures annoncées par l’Etat lui-même ne sont pas appliquées, notamment le plan de relance, quand on connait le manque à gagner en matière d’octroi mer généré par l’inorganisation des services douaniers. Pensez que seulement que 20% des containers sont contrôlés à leur arrivée en Guadeloupe, d'après les douanes, que la taxe locale d’équipement a un système de recouvrement inopérant ? Deux exemples précis qui expliquent aussi la mise à mal des finances communales. En cause, l’inefficacité de certains services de l’Etat ». René Noël, président de l'Association des maires...

René 2
Appel du pied, lors du Congrès des maires de France, de René Noël, en verve : « La Guadeloupe ne saurait supporter une nouvelle crise sociale comparable à celle de 2009. Si la population a validé le rôle du politique en lui maintenant sa confiance, il n’en demeure pas moins vrai que celle-ci demeure fragile. Il appartient donc à chaque partie de jouer pleinement son rôle pour aboutir à des résultats significatifs et immédiats. » Un appel du pied à Jean Fabre, préfet, Victorin Lurel, président de Région, Jacques Gillot, président du conseil général.

Géraldine
Courageuse ! Géraldine Torudu, représentante de la Guadeloupe au concours de Miss nationale (de Geneviève de Fontenay) est arrivée à Paris, après bien des soucis. Sa maman est restée hospitalisée au CHU presqu'un mois et la douce Géraldine s'occupait en partie de sa petite soeur. Elle n'a donc pas fait le voyage de préparation aux Maldives ni à Caen. Dimanche, elle participera au concours, regonflée à bloc par Josette Emmanuelle qui s'est occupée d'elle en Guadeloupe... et par la volcanique Geneviève qui l'a prise en main depuis son arrivée dans la capitale.

Victorin
Les skippers guadeloupéens — y compris la malchanceuse Christine Monlouis, dont un confrère de la radio (malpalan !) a dit qu'elle était en chemise de nuit au moment de son abordage...ont eu droit à une remise des prix de la Route du Rhum adaptée... Vendredi soir, ils se sont vus remettre des prix de consolation pour leur participation à cette épreuve transatlantique. Ne leur reste, désormais, qu'à régler leurs dettes... sans y laisser leur chemise. A moins que la Région n'abonde un budget supplémentaire ?..
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:38

INDISCRETIONS
Cédric, Jean-Marie
Cédric Cornet, conseiller régional, Jean-Marie Hubert, conseiller général, se sont retrouvés... à Rémy-Nainsouta. Ces deux élus s'intéressent aux Marie-Galantais. Etrange, direz-vous ? En tous cas, ils étaient tous les deux les instigateurs d'une réunion, mercredi soir, pour fustiger le coût des billets de bateau pour Marie-Galante et la faiblesse de l'aide régionale. Le fait qu'ils soient tous deux anti-Lurel primaires, secondaires et viscéraux n'a rien à voir dans leur attelage... un tantinet bancale !

Léa
Léa Lejeune, envoyée spéciale du mensuel L'expansion, a établi un trombinoscope des Guadeloupéens influents. Idée classique, sinon usée jusqu'à la corde par la plupart des hebdomadaires nationaux, au moins une fois l'an. Quels sont les heureux élus ? Pas grand-chose à dire dans les choix de la consœur. Pas de surprises. C'est consensuel. Toujours les mêmes têtes depuis dix ou quinze ans... auquelles sont venues s'ajouter celles d'Elie Domota, syndicaliste, Vincent tacita et Ericka Mérion, sondeurs d'opinion, observateurs de la vie locale. La société guadeloupéenne semble bien figée sous le prisme de quelques informateurs locaux des médias nationaux. Dommage !

Victorin, Jacques
Sé nou menm. Quand Victorin Lurel et Jacques Gillot reçoivent les élus de Guadeloupe, à Paris, à l'occasion du déplacement au Congrès des maires de France, ils parlent encore et toujours des articles 73 et 74 de la Constitution de la Ve République. Le congrès des élus régionaux et départementaux devrait se réunir à ce sujet le 20 décembre, souligne M. Gillot, mais il semble que M. Lurel ait parlé d'une réponse à donner au président de la République... fin janvier. D'ici là, il peut se passer tellement de choses !

Norbert
Norbert Boccara, ancien d'AOM et d'Air Caraïbes, est de retour dans nos eaux. Dans nos airs, plutôt. Il est directeur général adjoint d'Air Antilles Express après avoir passé neuf ans à l'extérieur, aux commandes de deux sociétés, TTI et Axis French Airlines...

Francis
Francis Lalanne, chanteur has been, vient se refaire une santé financière en Guadeloupe. Bon, on arrête les sarcasmes ! L'auteur — et interprète de Amis d'en France sera dans l'île le 6 décembre pour un spectacle au restaurant le Grill, à l'hôtel Le Golf Village, le 11 décembre. Il interprètera sans doute Les Inédits, D'une vie à l'autre, Reptile, Ouvrir son cœur. Et nous ne lui dirons pas... Rentre chez toi... Francis Lalanne. *
André-Jean VIDAL

* Ce sont des titres de ses chansons

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 16:18

INDISCRETIONS
Colette
De janvier à octobre 2010, l’aéroport international du Raizet (Guadeloupe Pôle Caraïbes), qui est placé sous l'autorité de la CCI territoriale que préside Colette Koury, a comptabilisé 1 536 505 voyageurs, soit une augmentation de 6,90% par rapport à la même période en 2009, mais toujours en recul de 4,80% comparé à 2008. L'effet de la crise mondiale, sans doute...

Gugusses
Mais qui sont ces pisseurs qui empuantissent la place de la Victoire ? Myriam, une amie, se dit offusquée qu'en cette période de festivités cette odeur d'ammoniaque plane sur le village de la Route du Rhum. Camille Pelage, interpellé par des riverains, s'est étonné, des latrines mobiles ont été déposées aux coins de la place. Il est vrai que, comme dit mon ami Martine : « Après deux utilisateurs, ces latrines sont bouchées... » Ah, pas facile de peser avec justesse les besoins des gens...

Victorin
Victorin Lurel, député, a interpellé Marie-Luce Penchard, ministre déléguée à l'Outre-mer, pour lui demander d'obtenir des compagnies aériennes toutes les infos permettant de comprendre la structure des coûts et des prix pratiqués sur les liaisons entre la France hexagonale et les différents établissements outre-mer. Il semblerait que la ministre ait 18 mois de retard sur la fourniture au parlement de ces données...

Gugusses 2
LKP, ce que nous sommes !, un manifeste rédigé intégralement par les membres du LKP, vient de sortir aux Editions Menaibuc. Excellente idée après les quelques ouvrages parus récemment sur le LKP (dont certains avec des inexactitudes pénibles). Menaibuc ? Ka sa yé ? Une société d'édition très parisienne qui fait dans la publication d'ouvrages consacrés à l'Afrique et à la Caraïbe. Comme s'il n'y avait pas, en Guadeloupe, des maisons d'édition de qualité : Jasor, Nestor... Dommage de ne pas avoir privilégié la production Gwada au profit d'une société... française !

Colette 2
Colette Koury, présidente de la CCI territoriale, vient de signer une convention avec la BNP afin que les entreprises bénéficient de prêts à des taux préférentiels. C'est fou comme elle s'agite en cette période électorale ! Pas la peine de se presser. Qu'elle en garde un peu pour son prochain mandat...
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 16:17

INDISCRETIONS
Jacques
Jacques Gillot, président du conseil général, vient de publier un livret illustré sur La route de l'esclave, traces-mémoires en Guadeloupe. Il s'agit d'un superbe projet qui vise à faire découvrir les vestiges les plus remarquables de la vie de la Guadeloupe avant l'abolition de 1848. Excellente initiative, disons-le, mais le document lui-même est parlant d'une triste réalité : il suffit de regarder les photos des sites pour comprendre que, quoiqu'ils appartiennent au conseil général pour la plupart, ils sont dans un état de quasi abandon (sauf les habitations Beausoleilet la Grivelière) qui fait pitié. Il faudrait passer de l'incantatoire au faire !

Gugusses
Je vous invite à découvrir un reportage sur les élus guadeloupéens au 93e congrès des maires qui se tient actuellement à Paris. C'est sur http://www.youtube.com/watch. Mais non, c'est pas cruel. Vous pouvez regarder en toute confiance...

Jean-Louis
Non, Jean-Louis Borloo n'est pas mort ! La préfecture organise une réunion de préfiguration du Conseil maritime ultramarin de Guadeloupe, créé en application de la loi Grenelle II. Cette réunion sera présidée par le préfet de région Jean Fabre, en présence du professeur d'université Christian Buchet, « chargé par le ministre (devenue depuis le remaniement LA ministre puisqu'ail s'agit de Nathalie Kosciusko-Morizet) du suivi de la mise en oeuvre du Grenelle de la mer, au travers de l'action du Conseil national du littoral érigé en Conseil national de la mer et des littoraux dans la loi Grenelle II. »

Amédée
« La Guadeloupe entière a pu entendre ces dernières semaines, à fort renfort de publicité radio-télévisée l’organisation, par la CCI de Pointe-à-Pitre, d’un concours, prix à l’appui, pour les commerçants de sa circonscription. En pleine campagne électorale était distribuée par la poste, ou encore de la main à la main, une luxueuse brochure, à la gloire de l’équipe sortante et surtout de sa présidente. Le mardi 16 novembre, la Présidente sortante de la CCI de Pointe-à-Pitre a présenté la liste qu’elle conduit pour ces élections. Toute la presse était présente et cela donna lieu aux compte-rendus des plus dithyrambiques. » Ainsi s'exprime Amédée Adélaïde, candidat qui n'est pas sur la liste de Colette Koury, on l'a bien compris.

Amédée 2
Amédée Adélaïde, qui a présidé la chambre de commerce, le port, l'aéroport et une grande partie de la vie économique de la Guadeloupe pendant quelques années avant de se retirer sur l'Aventin, fait un retour. Il est sur une liste intitulée Une Chambre Nouvelle pour la Guadeloupe, menée, dit-il, « par des petits patrons de très petites entreprises. » Vendredi 19 novembre cette liste a invité la presse « dans une petite épicerie de Baie-Mahault ». M. Adelaïde déplore : « Pas un seul journaliste ne fut présent. Pas un seul, d’aucune radio et d’aucune télévision. Cherchez l’erreur ! » L'erreur est peut-être d'y croire encore !..

Jean
Il semblerait que le cortège officiel de la ministre de l'Outre-mer (voir notre édition de mardi) qui quittait, vendredi soir la marina où elle avait prononcé un court discours en l'honneur des skippers de la Route du Rhum, ne comprenait pas autant de voitures que dit dans une indiscrétion. Pourtant, le journaliste malpalan n'a bu qu'un verre d'eau au cocktail d'où sortaient Marie-Luce Penchard et Jean Fabre, préfet de la Guadeloupe...
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens