Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 18:31

INDISCRÉTIONS
Alain
Alain Sorèze, ancien secrétaire fédéral du PS locale : « A sa sortie d'une séance de travail à l'Élysée, le président Letchimy a déclaré que ce qui est important c'est de faire rentrer la Martinique dans la modernité du 3e millénaire. Ici en Guadeloupe, ce qui semble important c'est sauver le nombre d'élus et se partager les postes de sénateurs et députés. A compter du 1er Janvier 2011, les services de l'État vont être réorganisés avec de grandes directions qui vont avoir à gérer les missions dévolues à la fois aux départements et aux régions de France. La conséquence de cette "réforme de l'État" c'est la disparition des adjectifs "départemental" et "régional" ! Les choses semblent donc claires sauf pour certain de nos élus adeptes des calculs politiciens à courtes vues ! »

Albert
Albert Elatré, secrétaire général du PPDG, a confié hier, à RCI, que le congrès des élus régionaux et départementaux se tiendrait le 20 décembre. A dix jours de la fin de l'année, à 10 jours de l'échéance pour proposer quelque chose au gouvernement. Ce n'est pas sans rappeler ces fêtes de communes où, le matin du grand jour, à une heure de l'arrivée de la course, on est encore en train d'installer le podium. Sauf que l'avenir institutionnel de la Guadeloupe, ce n'est pas une fête !..

Patrice
Patrice Tirolien, maire de Grand-Bourg, député européen, s'inquiète de l'évolution des institutions... en Guinée ! Pour info, Monsieur le député européen, il y a, en Guadeloupe, un grand débat sur l'évolution de institutions dont il faudrait, en votre qualité de grand élu et de sage du PS, vous inquiéter aussi. Vous savez, en Guadeloupe, dans la Caraïbe !

Victorin
Victorin Lurel a pris acte de l’adoption par le Parlement, mercredi, du projet de loi de réforme des collectivités territoriales. Le groupe socialiste devrait déposer « très prochainement », dit-il, un recours devant le Conseil constitutionnel. « Si une réforme institutionnelle devait intervenir en Guadeloupe, celle-ci devrait être adaptée à nos réalités et spécificités et devrait permettre à la Guadeloupe de demeurer dans le droit commun de l’article 73 de la Constitution et, surtout, devrait être préalablement soumise au consentement de la population », dit-il... comme il l'a dit et répété vingt fois... tandis que le gouvernement poursuivait sa démarche. Le parler, l'action, deux méthodes...

Geneviève
L'élection historique de Miss nationale-Geneviève de Fontenay va se dérouler salle Wagram, à Paris, dimanche 5 décembre. Comment se présenteront-elles, le grand soir, ces miss régionales, dont notre superbe Géraldine Torudu ? Elles porteront une robe du soir courte en lamé or de Stella Forest, un  maillot de Phax (un marque colombienne) noir et blanc. Les huit sélectionnées seront vêtues de robes de Guess (Maréva Georges, miss France 91, est l'épouse de son président Paul Marciano)...

Lucette
Hier soir, Lucette Michaux-Chevry a fait voter le retrait de la délégation de la maîtrise d'ouvrage, prise en 1995, confiant à la Région l'aménagement du front de mer de Basse-Terre. Il est vrai que l'aménagement est fini ! Bien joué...
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 18:30

INDISCRÉTIONS
Eric
Eric Jalton, député, maire des Abymes, veut un congrès pour proposer  quelque chose au président de la République et éviter l'application pure et simple de l'évolution institutionnelle voulue par Nicolas Sarkozy. M. Jalton n'a pas tort de secouer un peu les élus locaux qui s'apprêtent à laisser passer le coche et dire amen à la réforme des institutions. S'ils suivent l'exemple de Daniel Marsin (voir notre précédente édition)...

René
René Noël, maire de la Désirade, président de l'association des maires de Guadeloupe, représentera l'archipel au Congrès des maires de France. Ce qui n'empêche pas une kyrielle d'élus locaux dotés de billets d'avion et de logement fournis par les mairies (en déficit chronique) de faire le déplacement...

Eustase
La Guadeloupéen Eustase Janky, professeur de médecine, gynécologue réputé, qui avait particulièrement été brillant pendant les états généraux de l'Outre-mer durant lesquels il présidait un des ateliers, vient d'être nommé par le président de la République au Conseil économique et social.

Marc  
Vendredi 26 novembre, à partir de 6 heures (heure française), jusqu'au samedi 27 novembre, 7 heures, France Culture dédie à Haïti l'ensemble de son antenne, soit 24 heures (plus une !) de programmes et d’information avec les journaux de la rédaction, animés notamment par Marc Voinchet.
Depuis Port-au-Prince et Paris, à la veille des élections présidentielles, dix mois après le séisme, et alors que ce pays est confronté à une épidémie de choléra. Bel exploit !

Emile
Emile Antile va faire sortir son album Evolution, avec des biguines évoluées en harmonie, avec de la clarinette; de la bossa nova, une biguine pour le carnaval, qui s'appelle A la Louisiane, une autre qui s'appelle Evolution, une mazurka. Neuf morceaux de sa composition. Guy Jacquet, guitare, bandjo et basse (et les arrangements) Vive la biguine, d'Emilien Antile, qui est un hommage à son papa, et Chevalier Saint-Georges, de Gérard La Viny, en hommage à Gérard. Il joue comme un dieu. Il a hérité cela de son père ! Vendredi soir, il est au Casino du Gosier... et dimanche sur la place de la Victoire.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 18:29

INDISCRÉTIONS
François
François Thomas, de RCI, hier : « Le prix du ministre de l'Outre-mer sera remis chaque année au vainqueur de la Route du Rhum.  » Oui, François, sauf que c'est tous les 4 ans !

Hervé
Furieux que le don d'une bouteille de rhum à chaque skipper de la Route du Rhum à son arrivée à Pointe-à-Pitre soit passé sous silence par les médias, Hervé Damoiseau, p.d.g. de Damoiseau SA, n'arrête pas d'encombrer les boites mails des journalistes locaux avec des photos de l'AFP. « On préfère montrer une marque de champagne qu'un produit local 100% guadeloupéen ! », gémit-il.

Amédée
Amédée Adelaïde, ancien président de la CCI pointoise, revient en scène, intégrant une liste pour participer à l'élection à la CCI : « J’ai décidé de soutenir de jeunes chefs d’entreprises guadeloupéens qui m’ont sollicité dans leur désir de participer à l’animation et à la gestion de la chambre de commerce et d’industrie territoriale des îles de Guadeloupe », affirme-t-il. Pourquoi ce retour ? « Ce sont des petits patrons de très petites entreprises, et ils considèrent —non sans quelques raisons— qu’ils ont toujours été exclus de la gestion de cette institution et en tirent, à tord selon moi, le sentiment que la chambre est le domaine réservé des patrons de grosses entreprises. » Colette (Koury), prends garde à toi !

Admiral
Le 21 novembre, le fauve va être lâché ! Admiral T va se produire au Zénith de Paris. Après l'Olympia. Cet artiste attachant, décapant sur scène — une boule de feu ! — poursuit son irrésistible ascension .

Daniel
Daniel Marsin se montrait peu intéressé au moment des votes des différents amendements de la loi sur la réforme territoriale. Cependant, le jour du vote de l loi, il a voté... pour ! Alors que le vote était limite et que chaque voix comptait. Ah, les sirènes de l'UMP...

Victorin
Victorin Lurel s'est déplacé sur l'eau deux fois pour aller accueillir des skippers de la Route du Rhum 2010. Pour Frantz Cammas, le vainqueur... et hier, pour Servane Escoffier, la première femme, 1,64m qui a fini sa traversée de l'Atlantique sur un monstre de 22,50 mètres,pesant 11 tonnes ! Elle mérite amplement cet hommage du président de Région.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 18:25

Victorin LUREL et Jacques GILLOT répondent
au porte-parole du LKP

Basse-Terre, le 18 novembre 2010 – Les présidents du Conseil régional et du Conseil général, Victorin LUREL et Jacques GILLOT, rendent public ce jeudi un courrier au porte-parole du LKP, Elie DOMOTA, dans lequel ils lui indiquent être disposés à recevoir les syndicats sur des thèmes précis.

Déplorant cependant que les réunions du comité de suivi aient trop souvent été utilisés par les représentants du LKP comme « le réceptacle d’invectives et d’affrontements verbaux tendant à opposer légitimité des urnes et légitimité de la rue, obérant par là même leur efficience optimale », les deux exécutifs réaffirment la volonté de leurs collectivités « de participer à toutes les discussions (…) susceptibles de concourir au renforcement du dialogue social en Guadeloupe, à condition qu’elles soient empreintes du sceau du sérieux, de la sérénité et du respect mutuel ».

Victorin LUREL et Jacques GILLOT  indiquent que, dans le droit fil des transmissions déjà effectuées, ils feront parvenir périodiquement au LKP des comptes-rendus d’étape. « En tout état de cause, nous présenterons un rapport complet de suivi des accords du 4 mars avant la fin de l’année 2010 », écrivent les deux présidents, qui rappellent que sur les 21 points du protocole engageant le conseil général, 16 points ont d’ores et déjà été satisfaits pour 5 en cours d’achèvement et que sur les 50 points engageant la Région, 30 peuvent être considérés comme ayant abouti et 20 comme étant en cours d’achèvement.

Ils rappellent également que la collectivité départementale a investi 27 millions d’euros et la collectivité régionale près de 50 millions d’euros pour faire face à leurs engagements respectifs, parfois au-delà de leurs compétences, dans un contexte de crise économique et d’affaiblissement des marges de manœuvre de toutes les collectivités.

Ce courrier est une réponse à la lettre ouverte du porte-parole du LKP du 27 octobre. Dans leur courrier, les deux exécutifs regrettent « la forme et le fond de cet écrit qui stigmatise les élus et en particulier les collectivités qu’ils président ». Ils rappellent aussi leur attachement aux « valeurs démocratiques universelles ».


Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 22:23

reponse-a-UGTG-1.jpg

reponse-a-UGTG-2.jpg

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 13:03

INDISCRÉTIONS
Colette
C'est parti ! Ce matin, au restaurant le Karacoli à Deshaies, Colette Koury, présidente sortante de la CCI pointoise va présenter les 44 chefs d’entreprise qui composent sa liste, Rassemblement pour l’Entreprise Guadeloupe, pour la future Chambre de commerce et d’industrie territoriale des Iles de Guadeloupe. Mais, qui peut la battre ?

Marie-Luce
Marie-Luce Penchard rempile, sûrement jusqu'à la présidentielle de 2012. C'est donc elle qui, avec son tact et son sens unique du dialogue, va gérer les prochains états d'âme du LKP. Bon courage, Marie-Luce ! Et c'est sincère...

Sylviane
Sylviane Judith, conseiller territorial de Saint-Martin, fidèle de Frantz Gumbs, président de la collectivité, est intervenue, selon le Canard Enchaîné de cette semaine, pour demander que les pedigrees des journalistes en poste dans l'île du Nord soient vérifiés. Ils sont accusés de donner la parole à l'opposition dans leurs colonnes. Ah, les méchants !..

Patrick
El Diablo (Jeancarlos Canela) a repris, samedi, pour le public guadeloupéen, un titre de Patrick Saint-Eloi, Ballade créole, en créole... Presque sans accent. C'est ce qui s'appelle du professionnalisme !

Hervé
Hervé Damoiseau, p.-d.g. des rhums Damoiseau, s'étonne que les skippers, au fil des arrivées, brandissent devant les photographes des magnums de champagne au lieu de bouteilles de rhum. C'est sans doute un problème de logistique... tout comme à Saint-Malo on trouvait plus de Trois-Rivières de Martinique que de rhums de Guadeloupe dans les bistrots, cette année encore !

Michel
Michel nous écrit : « Le 2 novembre dernier vous citez le cas d'une consœur qui fait arriver la Route du rhum à Port-au-Prince. Mais, deux jours auparavant, le journal de référence, comme on l'a désigné autrefois, écrivait en première page, je cite, « Avant de s'élancer de Saint-Malo, dimanche 31 octobre, pour rejoindre la Martinique (...) » (Le Monde des 31 octobre et 1er novembre 2010).

Rama
Rama Yade, la chouchou des Français, qui n'a cependant pas brillé par ses compétences ministérielles, a été rendue à la vie civile. Elle pourra, désormais, sans retenue aucune, faire savoir comment elle n'approuve pas la politique du président de la République... sans lequel elle serait encore une inconnue dont les avis importent peu.

Patrick 2
Une mission sur les magistrats ultramarins, le problème des logements étudiants à Paris, des formations axées pour les associations ultramarines, le suivi des plaintes sur les discriminations à l'emploi... Une convention signée avec HEC par un lycée en Martinique, transposable en Guadeloupe, le traitement de l'actualité et la place des ultramarins sur les chaînes... Patrick Karam, délégué interministériel à l'égalité des Français d'outre-mer, poursuit sa mission, malgré les bâtons dans les roues qui lui seraient mis, dit-il, par l'administration. Est-ce que ce ne serait pas plutôt le fait d'une certaine chabine ?..
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 13:03

Déclaration d’Amédée ADELAIDE
 
 
Madame, Messieurs les Chefs d’Entreprises,
 
J’ai décidé de soutenir de jeunes Chefs d’Entreprises Guadeloupéens qui m’ont sollicité  dans leur désir de participer à l’animation et à la gestion de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale des Iles de Guadeloupe.
 
J’ai en conséquence, déposé ma candidature à cette élection dans la catégorie Service 0 à 9 salariés. Et j’ai accepté d’être  parmi eux sur une liste intitulée «Une Chambre Nouvelle Pour La Guadeloupe» qui ne comporte que les petites catégories, à savoir :
 
Service 0 à 9 salariés, Commerce 0 à 9 salariés, Industries 0 à 50 salariés.
 
Deux raisons majeures ont présidé à ma décision.
 
D’abord, ce sont des «Petits Patrons» de très petites entreprises, et ils considèrent (non sans quelques raisons) qu’ils ont toujours été exclus de la gestion de cette institution et en tirent, à tord selon moi, le sentiment que la Chambre est le domaine réservé des Patrons de grosses entreprises. Il m’a semblé raisonnable, dans un esprit de cohésion (qui doit être celui qui prédomine dans une institution consulaire) de répondre à leur besoin de participation à une institution essentielle au développement économique et social de notre petit pays.
 
Mais la raison majeure de mon engagement est ailleurs.
 
Il s’agit de l’avenir de l’aéroport « Guadeloupe Pôle Caraïbes » (actuellement concession de la CCI) sur lequel, avec d’autres, je me suis personnellement trop investi lorsque j’étais élu consulaire pour pouvoir m’en désintéresser totalement aujourd’hui.
 
Pour comprendre, il faut savoir que, dès 1972, contournant l’avis d’Air France et de l’Etat qui estimaient à l’époque que l’aéroport du Raizet suffirait à assurer le développement du trafic aérien, les élus consulaires ont décidé de commencer à acquérir, sur les fonds propres de la chambre, les premiers terrains sur lesquels devait être édifiée la nouvelle aérogare au nord de la piste. Et cette démarche a été poursuivie par les différents élus qui se sont succédés, jusqu’en 1986, époque où le bureau de la Chambre a décidé de relancer officiellement ce dossier auprès de l’Etat.
 
 
C’est en 1994 qu’ont commencés les travaux, et l’inauguration s’est faite en février 1996. C’est dire, qu’il a fallut vingt quatre ans, à partir du moment où les élus consulaires ont décidés de cette opération, pour qu’elle voit le jour. Et dix ans pour sa réalisation effective. Or, dans un projet soutenu par l’équipe sortante, l’Etat envisage de privatiser la gestion de «Guadeloupe Pôle Caraïbes».
 
Je considère que cette décision est une erreur grave qui est dangereuse pour le développement futur de notre petit pays.
 
Comment  croire en effet qu’un gestionnaire privé, opérant dans une situation de non concurrence, avec le souci d’une gestion annuelle lui assurant un maximum de profits, aurait à cœur d’investir sur des opérations avec une perspective de 24 ans.
 
Je suis donc de ceux qui pensent que la gestion de l’aéroport « Guadeloupe Pôle Caraïbes » doit rester du domaine public de l’Etat, soit sous forme de Concession à la CCI, soit encore par le biais d’un Etablissement Public de l’Etat du type de celui du Port Autonome  de la Guadeloupe.
 
Nous ne pouvons ignorer que si nous avons aujourd’hui des infrastructures de communication portuaire et aéroportuaire aussi performants, c’est parce qu’ils étaient confiés à des établissements publics de l’Etat dans la direction desquels les socioprofessionnels étaient engagés majoritairement et bénévolement ; ces structures étant uniques pour notre île, leur situation de monopole nécessite donc que leur fonctionnement ne soit pas privatisé.
 
Enfin la question que je me suis posée avant de décider de me lancer dans cette élection est la suivante : est-ce que les personnes qui ont exercées des responsabilités en Guadeloupe, dans quelque domaine que ce soit, qui entendent ce qui  se passe ici où dans la gestion des affaires publiques, peuvent continuer éternellement à se taire lorsqu’il est visible à l’œil nu que les affaires publiques sont détournées à des fins personnelles ou familiales ?
 
Je sais que cette dernière remarque ne plaira pas à tout le monde. Mais je sais aussi qu’aujourd’hui, dans le siècle où nous vivons et dans notre Guadeloupe en particulier, de telles questions, lorsqu’elles sont occultées ou enterrées, finissent par  éclater au grand jour. Les silences et les enterrements au bout du compte coûtent plus cher que la vérité, car ils alimentent la contestation des plus virulents. En un mot, ils interdisent la cohésion sociale.
 
Voilà pourquoi je demande à tous les chefs d’entreprises, les grosses comme les petites, d’y réfléchir et de m’apporter leur soutien en votant et en faisant voter pour les membres de la liste :
 
« Une Chambre Nouvelle pour la Guadeloupe »
 
Amédée ADELAÏDE
Chef d’Entreprise Guadeloupéen
15 novembre 2011

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 15:00

 

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 14:43

Plus belle biguine
Le Conservatoire du Patrimoine Culturel de la Guadeloupe Invite les candidats désireux de participer au concours de la plus belle biguine de se faire connaître au siège de l’Association, Comité du tourisme des îles de la Guadeloupe, 5, square de la Banque, à Pointe-à-Pitre, ou en téléphonant au 0590 82 05 31 ou au 0690 13 95 35. Date limite d’inscription : lundi 15 décembre.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 14:42

EL DIABLO :
L’ENNEMI PUBIQUE NUMERO UN ?
Par Dominique DOMIQUIN

Dans une lettre à Louise Collet, Gustave Flaubert écrivait "Le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer." Eh bien j’ai beau être agnostique ascendant athée, aujourd’hui je l’avoue : je rêve d’être El Diablo, ou plutôt d’avoir son pouvoir. D’ailleurs, sauf à être hypocrite, quel homme sur cette île pourrait sérieusement me blâmer ? Imaginez, messieurs, tomber des choupèpettes avôté kon matrité par charters entiers ! D’une œillade désinvolte, déclencher de secrètes inondations et force scènes d’hystérie collective ! D’un sourire ultra-brite, provoquer l’ovulation spontanée d’un essaim d’enamourées ne demandant qu’à vous donner leur Bon Dieu sans confession ? Le pied quoi !

Certes, d’un point de vue purement technique, l’affaire n’irait pas sans comporter quelques inconvénients. Sur notre petit territoire où vivent six femmes pour un homme, difficile de satisfaire tout le monde. Un bon cocktail de bwa bandé et de siwo pat a chouval devraient entretenir le priapisme nécessaire à l’assomption d’un tel pouvoir. A coup sûr, mes innombrables rivaux, aigris car condamnés à l’onanisme, organiseraient de gigantesques battues et finiraient, l’écume aux lèvres, par m’enfumer dans un champ de canne…

Plus sérieusement, il faut le reconnaître, en interprétant sur scène le tube « Darling » de Patrick Saint Eloi, l’acteur-chanteur Jencarlos Canela (plus connu sous le nom de El Diablo) a fait 1000 fois plus fort que le LKP :

Sans violences, sans bloquer l’économie de l’île, sans monter les uns contre les autres, ce type a rendu le plus bel hommage qui soit à la langue créole et... mis un maximum de détracteurs moralisants et chauvins (donc bien français) dans sa poche. La force tranquille ? Je me suis laissé dire qu’un tract était en préparation pour dénoncer la venue du chanteur Infernal. Faut qu’on se calme, les gars ! El Diablo est juste un chanteur qui fait (bien) son métier. Si on n’aime pas ce qu’il produit, qu’on évite de regarder son feuilleton, qu’on n’aille pas voir son concert, mais par pitié, qu’on n’en fasse pas tout un chodo ! Si vous n’aimez pas ça, n’en dégoûtez pas les autres.

Quand on n’est pas kréyolopal, apprendre une chanson en créole et surtout l’interpréter, lui donner vie sur scène, oser reprendre à domicile LE tube du crooner local, ça demande des tripes et un vrai travail de compréhension, d’imprégnation en amont. Ça s’appelle une sacrée leçon de professionnalisme. Qui osera arguer après cela que Le Diable est venu voler l’argent des Guadeloupéens ? Les distraire de la « lutte » ? Et dire que les mêmes s’enorgueilliront demain qu’une star étrangère ait repris une chanson de PSE dans le texte !

MORALITE ; Je revendique le droit pour les guadeloupéens de regarder les séries TV qu’ils veulent. La liberté d’être fans de qui ils veulent. De s’identifier à qui ils veulent. Le droit pour les guadeloupéennes d’être groupies autant qu’elles veulent, à s’en arracher les poils, à en ruiner leurs sous-vêtements et à s’en rouler orgasmiquement par terre si ça leur chante, que ce soit pour un artiste local ou vini, peu importe qu’il soit blanc ou noir et quand bien même il ne parlerait pas un mot de créole.

Le XXIe siècle est là. Évitons de tourner en rond, recroquevillés sur nous-mêmes, allons à l’extérieur, allons vers l’autre, parlons-lui de notre culture et écoutons ce qu’il a à nous dire de la sienne.

Guadeloupéens, Jakata ! Mettons nos gosses au mandarin, ça urge !

Dominique DOMIQUIN
Pointe-à-Pitre, le 14 novembre 2010



Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens