Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 15:35

Un tract du CSLR d'Amédée Adelaïde :

 

Il y a-t-il un Préfet en Martinique ?
 

Ou plus exactement, quand il y aura-t-il un Préfet en Martinique ?
Ange MANCINI,  dit « Le Préfet Rouge » - depuis qu’il a endossé le tee-shirt rouge du K5f,  (le mouvement « syndical »  révolutionnaire qui a bloqué  l’île pendant plus de trente jours) - a fait « copin-copin » avec les révolutionnaires de pacotille.

Conclusion : aujourd’hui encore, il est incapable de faire régner l’ordre républicain en Martinique.

Voici un appel que nous adresse une association patronale martiniquaise :

« CONTACT-ENTREPRISES »

Le 26 octobre 2010,
A L’ATTENTION DE MESDAMES ET MESSIEURS LES REDACTEURS EN CHEF
COMMUNIQUE DE PRESSE :
Barrages illégaux de zone industrielle
L’association Contact-Entreprises dénonce les barrages illégaux de zone
industrielle qui fragilisent des entreprises déjà en grande difficulté.
Des centaines de salariés ne peuvent accéder à leur lieu de travail et sont
contraints de rester sans travailler donc sans salaire et risquent leur vie en se garant
dangereusement sur le bord de l’autoroute.
Ces actes de sabotage sont inacceptables et destructeurs d’emplois.
Compte tenu de la crise sans précédent que traverse notre économie, nous
demandons à ce que le droit de libre circulation et le droit de travailler soient
respectés. Contact-Entreprises appelle chacun à prendre ses responsabilités pour
l’avenir de la Martinique.
Il est d’une urgence absolue que tous les acteurs s’unissent pour passer à une
phase de reconstruction de notre économie dans le dialogue et la concertation.
 
Le Président
Olivier HUYGHUES DESPOINTES

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 18:35

La manifestation syndicale a rassemblé ce jour 6500 personnes dans les rues de Pointe-à-Pitre, selon la préfecxture.

Taux de grévistes enregistrés (liste provisoire) :

- La poste ..............................................          21%
- CGSS ………………………………….               11%
- EDF ....................................................                  7%
- SDIS …………………………………..                7%
- Route de Guadeloupe ........................                5,3%
- DRFIP (Trésor public) ........................                 1,2%
- Mairie de B/T, CHU de B/T, DDAF, Préfecture....           0%

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 16:35

ASSOCIATION GUADELOUPEENNE DU REFUGE ANIMALIER LE REFUGE DU PAPILLON


CONSTRUCTION D'UN REFUGE ANIMALIER EN GUADELOUPE
20 ou 40 places chiens selon dons et subventions – 9 places chats

Entre 2006 et 2010, les vétérinaires de Guadeloupe ont pratiqué 6200 ovariectomies (stérilisations chiennes), 1530 castrations (stérilisations chiens), 10600 euthanasies et environ 1000 d'adoptions. La fourrière de l'Alliance procède chaque année à environ 1000 euthanasies et à 100 adoptions.
La fourrière-refuge AFAP de Gourbeyre réaliserait 100 adoptions par an. Les associations de protection animale et leurs bénévoles ont actuellement une capacité annuelle d'adoption de 400 animaux. 
La capacité d'adoption de chiens et de chats au refuge est estimée raisonnablement à 800 par an.

Un refuge animalier pour chiens et chats
L'idée est de créer un refuge animalier pour chiens et chats, à destination des propriétaires qui ne peuvent plus garder leur animal (maladie, départ hors du département, etc.) afin de limiter les abandons.
Les propriétaires pourront gratuitement déposer leur animal au refuge, même si une contribution est demandée à chaque dépôt d'animaux, sous forme de dons.
La prise en charge des chiens errants n'est pas assumée directement par le refuge . Les chiens errants sont gérés par les fourrières et seront, par convention avec le refuge, recueillis par le refuge après le délai légal de passage en fourrière, et en vue d'un délai de garde supérieur, et selon la capacité d’accueil du refuge, permettant une possible adoption. La moyenne annuelle de délai de garde d'un chat ou d'un chien sera au maximum de 80 jours.
L'objectif principal est de limiter les abandons de chiens et de chats. En corollaire, l'objectif est de lutter contre l'errance canine. Le refuge servira aussi de vitrine de protection animale dans le département. Des journées portes ouvertes et la présence des bénévoles et des salariés du refuge, pourront répondre aux questions que se posent certains propriétaires d'animaux, des campagnes de communication et de stérilisations pourront être organisées par les dirigeants du refuge à destination de la population, en association notamment avec les vétérinaires et les associations de protection animale partenaires.

Les animaux errants
Aujourd'hui, malgré les efforts déjà réalisés, le nombre de chiens errants est encore trop important pour être jugulé sans l'action de la communauté. Par ailleurs, le nombre d'abandons toujours constant vient alimenter le nombre de chiens et de chats sans maîtres. Les chiens errants, au delà de leur propre souffrance peuvent par ailleurs représenter un danger sanitaire pour la population. Les mairies ont passé des conventions avec les deux fourrières de l'île et ont commencé à passer des conventions avec une des associations animales pour une campagne de stérilisation des chiennes de propriétaires. Avec le refuge, la Guadeloupe pourra aussi répondre au besoin crucial des propriétaires qui souhaitent se séparer de leur animal car aujourd'hui, trop peu de familles d'accueil sont présentes dans l'île pour répondre à la demande de protection et de secours.


LES BESOINS MATERIELS RECHERCHES
1 terrain, 1 bâtiment, 1 véhicule, 1 budget de fonctionnement (salariés, nourriture, entretien, soins, ....)
PARTENARIATS
Vétérinaires, Associations de Protection Animale, les fourrières, les mairies, les entreprises privées dont les distributeurs d'aliments pour animaux,.....


Merci d'être nombreux à envoyer vos dons et à adhérer à l'association
(cotisation annuelle fixée à 30 euros – n° déclaration W9G2001088)
chèque libellé à « LE REFUGE DU PAPILLON » à l'adresse suivante :
LE REFUGE DU PAPILLON  -  4 RUE DE LA PLAGE  -  97180 SAINTE ANNE
refugedupapillon@gmail.com

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 15:15

INDISCRÉTIONS
Lucien
Samedi, à propos de la fiscalité à Saint François, nous avons pu donner l'impression de consacrer les qualités d'Ernest Moutoussamy, prédécesseur de Laurent Bernier, dans la maîtrise des taxes. Mais, qui lui auraient transmis ces valeurs fondamentales, nous demande ce dernier. « C'est bien Me Lucien Bernier ! » Faisant l'éloge de ce gestionnaire hors-pair, il précise : « Il ne faut pas craindre de préciser qu'Ernest Moutoussamy n'était, lui aussi, pour rien dans cette retenue des taxes foncières. Malgré les augmentations qu'il a du effectuer durant ses mandats successifs, M. Moutoussamy n'a cessé pendant 19 ans de se targuer de cette "faible" fiscalité... comme si il en avait été le propre initiateur ! La politique fiscale à Saint-François est un héritage vertueux, vieux de plus de... 40 ans ! Et ça, c'est la marque de fabrique d'un seul homme : celle de Me Lucien Bernier. »

Jacques
Des tracts et autres documents circulent depuis le début de la semaine pour demander quel peut être l'avenir de Cap Excellence, structure mise en place pour fédérer les villes de Pointe-à-Pitre et Les Abymes. Un seul incident (voir notre précédente édition) et Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre et président de Cap Excellence, se voit contraint d'écrire aux uns et aux autres pour leur demander de se calmer. Sauf que certains n'ont rien eu de plus empressé que de mettre sa lettre sur internet... Allez, courage !

Jean
Mais qui a fait ôter les drapeaux rouges portés par des gaulettes postés sur tous les ponts de l'agglomération pointoise, jeudi ? Vendredi matin ils n'y étaient plus. Le préfet ?.. Le rouge se porte d'ailleurs assez bien, ces temps-ci. Des lycéens de Baimbridge étaient en rouge, vendredi matin, tentant de rameuter des camarades plus soucieux d'aller en cours que d'aller défiler en ville. En rouge aussi des groupes d'hommes vus aux abords des établissements scolaires, casquettes et lunettes noires, parlant avec des lycéens. Rouge, la couleur de la révolte ?.. Tiens, durant le week-end, les drapeaux sont reparus... à Pointe-à-Pitre, sur les grands axes.

Philippe
Philippe Roquelaure, directeur de la communication et du marketing d'Orange, est devenu directeur général pour les Antilles-Guyane. Belle promotion pur celui qui dû gérer quasi seul la grande grève de 2009 chez Orange Guadeloupe !

Jules
Jules Otto, enseignant au lycée agricole de la Guadeloupe (responsable des centres de formation agricole), devient directeur général du Centre national de la fonction publique territoriale. Jules Otto est aussi premier secrétaire fédéral de la Fédération socialiste de la Guadeloupe, conseiller général... C'est lui qui gérera les concours de la fonction publique territoriale en Guadeloupe.

Victorin
Aux abonnés absents à la Région. Victorin Lurel et ses troupes sont partis dans l'Hexagone. Cette semaine, ils seront à Saint-Malo pour y représenter la Guadeloupe. D'ailleurs, tout le monde est à Saint-Malo et, au fil des conversations mondaines ou autres, on comprend bien que c'est l'endroit où il faut être pour se faire voir. Bling, bling... Mais non, ce n'est pas l'apanage du chef de l'Etat. Nous faisons cela très bien nous aussi ! Allez, on se voit à Saint-Malo ?
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 15:15

CHOLERA EN HAÏTI


Une épidémie de choléra est confirmée en Haïti depuis le 22 octobre 2010. Dès le 24 octobre 2010, des cas ont été suspectés dans plusieurs localités du pays, y compris à Port au Prince.

Le risque de propagation en GUADELOUPE par le biais de voyageurs est possible.

Le choléra est une infection bactérienne provoquée par l’ingestion d’eau ou d’aliments souillées par la bactérie Vibrio cholerae. Typiquement, elle provoque en quelques jours d’abondantes diarrhées liquides, ayant volontiers l’aspect d’eau de riz, et une déshydratation parfois mortelle en l’absence de traitement. Toutefois, les formes asymptomatiques (sans signe de maladie) sont fréquentes.

Le traitement est simple, et efficace s’il est précoce. Il doit être initié par un médecin. Il consiste en une réhydratation des malades, par voie orale ou intraveineuse, parfois associée à la prescription d’antibiotiques.

Pour les personnes revenant d’HAÏTI, il leur est fortement recommandé de se laver fréquemment les mains avec du savon, en particulier après chaque passage aux toilettes.

Si dans les cinq jours qui suivent l’arrivée en GUADELOUPE, ces personnes présentent des signes de diarrhée et de vomissements, elles doivent rapidement consulter un médecin.

Des messages sanitaires sont diffusés dans les avions en provenance d’Haïti et des affiches sont posées à l’aéroport Pôle Caraïbe.

L’ARS rappelle que le choléra est une maladie à déclaration obligatoire.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 18:36

Qui sont les soutiens de l’UGTG ?
 
A lire par tous le Guadeloupéens qui veulent vraiment savoir qui sont les soutien d’une organisation prétendument syndicale, mais qui en fait est une organisation subversive à visée indépendantiste
 
CSLR
25 octobre 2010
 
-------------------------------------------------------------------------
 
« CCN 5.10.2010
Bastia. Mardi 5 octobre 2010.CCN. le parquet a requis 1 mois de prison ferme à
l'encontre d’Alain MOSCONI et Félix DAGREGORIO marins nationalistes (STC) qui
avaient refusé le prélèvement, ADN.
Ces syndicalistes avaient déjà été condamné l'an dernier pour le détournement d'un navire de
la Société Nationale Corse Méditerranée en 2005. "Cette volonté de criminalisation des
militants syndicaux est inacceptable”, a déclaré le parti nationaliste Corsica Libera. "Nous
avons toujours demandé aux personnes concernées d'adopter une attitude citoyenne de
principe en refusant le fichage systématique", a encore ajouté Corsica Libera.
Les deux marins du STC ont également reçu le soutien des syndicalistes guadeloupéens de
l’UGTG venus spécialement en Corse soutenir leurs camarades. La semaine dernière au cours
d’un point de presse, le leader du LKP, Elie DOMOTA, qui est aussi secrétaire général de
l’UGTG avait réaffirmé que des militants de l’UGTG avaient adopté la même attitude que
leurs camarades corses en refusant de se soumettre à l’ADN. DOMOTA qui a précisé que des
guadeloupéens seraient en Corse pour soutenir, les militants du Syndicats des Travailleurs
Corses (STV)".
L'affaire a été mis en délibéré le 19 octobre, selon le parquet de Bastia. Alain MOSCONI et
Félix DAGREGORIO ont été condamnés respectivement à 1 an et 6 mois d'emprisonnement
avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille en décembre 2009 pour s'être emparé du
cargo mixte Pascal Paoli le 27 septembre 2005 dans le port de Marseille, alors paralysé par
une grève initiée par la CGT contre la privatisation de la Société nationale Corse
Méditerranée (SNCM). CCN et AFP »
 
 
-------------------------------------------------------------------
 
« Condamnation d’Alain Mosconi et Félix Da Gregorio : l’appel de l’avocate
Closed Published octobre 20th, 2010 in ALTA FREQUENZA, Alain Mosconi (STC Marins), NATIONALISTE(S), PULITICA, Rosa Prosperi, STAMPA, STC
(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) - Alain Mosconi et Félix Da Gregorio ont été condamné hier (mardi) à un mois de prison ferme pour refus de prélèvement ADN par le tribunal correctionnel de Bastia. Les deux militants du STC des marins ont appris la décision alors qu’il se trouvait en Guadeloupe pour assister au congrès du syndicat local l’UGTG et pour soutenir des membres de ce même syndicat poursuivi également pour refus de prélèvement post condamnation. Leur avocate, Maître Rosa Prosperi, était quant à elle en Corse. Elle a immédiatement fait savoir qu’elle allait interjeter appel de cette décision, en allant, s’il le faut jusqu’à la cour Européenne de Justice. »

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 18:34

Le 25/10/2010
Le grand public au rendez-vous de La Route du Rhum - La Banque Postale

C'est la grande semaine d'avant départ pour la Route du Rhum - La Banque Postale et Saint-Malo vit plus que jamais au rythme de cette épreuve qui lui est si chère. Ouvert depuis samedi dernier, le village a connu un premier week-end riche d'une belle fréquentation, accueillant 350 000 visiteurs en trois jours et donnant le sourire aux professionnels. Les marins ont entamé le marathon des sollicitations en tout genres et fourbissent leurs armes avant le lever de rideau de leur rendez-vous atlantique. Entre préparatifs et rencontres avec le public, la magie corsaire opère.

Déjà un beau succès populaire

Alors que le village de la Route du Rhum - La Banque Postale vient de vivre son premier week-end, les chiffres parlent d'eux-mêmes et ont de quoi ravir l'ensemble des acteurs de ce rendez-vous unique. Ainsi, pour ces trois derniers jours - le public ayant commencé à arpenter les quais dès vendredi - les services de la ville de Saint-Malo et les autorités ont enregistré une fréquentation beaucoup plus forte qu'il y a quatre ans. En guise d'exemple, les 4 000 véhicules parqués contre 1 600 en 2006 ou encore les 350 000 visiteurs recensés sur le site. Avec un public très familial compte tenu de cette période de vacances, venu pour beaucoup des départements d'Ille-et-Vilaine bien-sûr mais également du Morbihan, des Côtes d'Armor, du Finistère ou encore de la Manche, le succès populaire de La Route du Rhum - La Banque Postale ne se dément pas malgré le contexte actuel. Du côté des professionnels du tourisme et de la restauration aussi le baromètre de satisfactio n est au beau fixe, ces derniers voyant les précieux efforts consentis pour accueillir un public nombreux, récompensés. En la matière, la meilleure des conclusions est à mettre au crédit de Franck Jarril, commerçant malouin, pour lequel cette période d'avant départ de La Route du Rhum - La Banque Postale est "un 15 août pendant dix jours !". De quoi compter encore sur quelques journées heureuses d'ici au coup de canon de dimanche prochain.

 

Contrôles et vérifications

Dans la dernière ligne droite avant le grand départ, l'activité bat son plein sur les pontons malouins, chacun procédant aux ultimes préparatifs. Du côté de l'organisation, les contrôles sont plus que jamais à l'ordre du jour, chaque concurrent devant s'y soumettre. Pour ne rien laisser au hasard, autant du point de vue de la sécurité que de l'équité sportive, le jaugeur d'épreuve, Jean-Luc Gauthier et une équipe de sept contrôleurs procèdent aux vérifications à bord de l'ensemble des bateaux de La Route du Rhum - La Banque Postale 2010 et font respecter les règles édictées par l'OSR (réglementation pour les courses au large) et par l'avis de course rédigé par Jean Maurel, Directeur de Course et Pen Duick, organisateur de l'épreuve. Au programme, la vérification de points de sécurité essentiels au bon déroulement d'une course transatlantique comme les balises, les radeaux et combinaisons de survie, les moyens de communication, mais aussi la pose de certains scellés à bord des bateaux. Débutés samedi à 14 heures, les premiers contrôles s'achèveront demain après-midi, l'ensemble de la flotte devant être en conformité vendredi soir.

 

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 18:34

Les radios dans la course
RFO : du direct et rien que du direct !
Depuis le 9 septembre, trois magazines du jeudi ont été consacrés à la présentation de la course, c'est-à-dire les jeudi 9 et vendredi 17. Vendredi 1er, un mois avant le départ, la rédaction a proposé une émission spéciale Route du Rhum. Depuis le 18 octobre, une page spéciale Route du Rhum a intégré le journal des sports chaque matin, consacrée surtout aux concurrents locaux. Le 26 octobre, deux reporters de radio Guadeloupe, Sébastien Gilles et Daniel Marius, assurent, depuis Saint-Malo, des papiers et des interviews dans les journaux et les émissions.
Jeudi, ils ont présenté le mag sports en direct de Saint-Malo.
Dimanche, le départ sera en direct a la radio avec un journaliste en mer et l’autre à terre. Ensuite, la course sera suivie tout les jours avec un contact journalier avec l’un au l’autre des concurrents locaux.
L’arrivée du premier sera, bien sûr, assurée en direct avec un dispositif de pilotage au ponton flottant d’arrivée et deux journalistes en mer. Un journaliste à moto décrira l’ambiance sur les côtes. Il en sera de même pour l’arrivée des skippers locaux.
Des magazines seront diffusés après l’arrivée avec comme invités les skippers (vainqueur ou non) plus le suivi radio jusqu'à l’arrivée du dernier.
En fait, c'est toute la rédaction de RFO radio qui est sur le coup.

Nostalgie : Fabrice à la manœuvre
Sur Nostalgie, l'animateur vedette Fabrice Fanfan va animer en direct depuis la marina, du 8 au 19 novembre. Les auditeurs pourront venir sur le stand récupérer des cadeaux, gagner des places pour assister aux soirées privées Route du Rhum, le samedi, à la Darse de Pointe-à-Pitre.
A côté du stand de Nostalgie, il y aura le stand Cap Créole. Un partenariat s'est noué entre les deux concepts pour inviter les Guadeloupéens à venir déguster les saveurs créoles au son de Nostalgie.

Trace est à la Darse !
Trace FM sera sur toutes les soirées à la Darse. Notamment le jeudi soir, avec les DJ de la radio : Spag, DJ Lord Up, et des artistes. Trace est partenaire de tous les concerts de la Darse.



Sur le web aussi !
Sur le site : www.rfo.fr la course en direct avec RFO Guadeloupe. franceo.fr diffusera une web-série Sur les routes… du Rhum, composée de vidéos tournées pendant la course par les marins, du 31 octobre au 20 novembre. De plus, le site de Radio Ô, radio.rfo.fr, retransmettra en direct le départ et l’arrivée de la course ainsi qu’une reprise chaque jour du JT de la course de Radio Guadeloupe.
france3.fr (région Bretagne) propose également de suivre tous les grands moments de la course. Egalement en ligne, le site flambant neuf du magazine Littoral, rendez-vous emblématique des gens de la mer.
Sur sport.francetv.fr, France Télévisions offrira en continu et 7 jours sur 7, une couverture complète de la « Route du Rhum – La Banque Postale 2010 » : un site web dédié à l’événement avec un suivi en temps réel de l’épreuve, les classements et les positions de tous les skippers en direct. De nombreuses vidéos issues des journaux et des magazines de France Télévisions permettront de revoir tous les temps forts de la course.
Le site sport.francetv.fr permettra également aux internautes de participer à un jeu gratuit de régate virtuelle. Seul maître à bord de leur multicoque, les internautes pourront prendre la barre d’un voilier virtuel et faire la course en temps réel et dans les mêmes conditions météorologiques que les skippers participants, mais aussi se mesurer à plusieurs dizaines de milliers d’autres concurrents virtuels.
France Télévisions proposera pour la première fois une application i-Phone gratuite du jeu de cette transat virtuelle.


RCI : en force !
RCI, sous la houlette du chef des sports, Rony Béral, sera très présente sur la Route du Rhum. Depuis le 10 septembre, tout les jours à 7 et 13 heures, il y a une pastille nautisme, animée par François Thomas, correspondant en Bretagne. Tous les vendredis, à 19 h 30, il y a le Club nautique, animé jusqu'au 30 novembre par Rony Béral, avec Olivia Losbard, Jean-Pierre Ferté, et Claude Thélier, consultant.
Samedi dernier et encore ce samedi, à 16 h 45, dans Performance, le magazine des sports, Alizés, un magazine dédié à la Route du Rhum, fait le point depuis Saint-Malo, avec François Thomas et Antoine le Cédillon, consultant breton qui connaît parfaitement un monde de la voile qu'il décrit dans plusieurs ouvrages de référence.
Depuis le début de la semaine, il y a des points réguliers sur ce qui se passe à Saint-Malo, l'actu des skippers, les préparatifs.
Le 28 octobre, le gros événement à Saint-Malo a été le podium et le direct de RCI sur la place de l'hôtel de ville.
Demain, le départ sera retransmis en direct, de 7 à 12 heures. François Thomas, Rony Béral et Antoine Le Cédillon assureront à l'antenne. Ensuite, chaque jour à 13 heures, il y aura un journal de la Route du Rhum, assuré par la rédaction, cinq minutes d'actu chaude.
« Nous ferons toutes les arrivées jusqu'à celle du deuxième guadeloupéen », assure Rony Béral.
Le jour de l'arrivée du vainqueur, il y aura sur le bateau Rudy Zorobabel, Olivia Losbard, Jean-Pierre Ferté, Rony Béral et Claude Thélier. Et, bien sûr, l'équipe des animateurs au village.

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 18:33

INDISCRÉTIONS
Laurent
Quoiqu'il n'y soit pas pour grand-chose, son prédécesseur Ernest Moutoussamy ayant donné le ton, Laurent Bernier, maire de Saint-François, peut se targuer d'une pression fiscale locale minimale. A contrario, les habitants de Terre-de-Haut ou Saint-Martin sont fortement (férocement ?) taxés. A Deshaies, malgré un déficit des finances communales impressionnant, il semblerait que Jeanny Marc maintienne une pression fiscale légère.

Jacques
Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre, mène un véritable combat pur la protection de l'environnement et l'élimination de déchets. Las, la communauté de communes dont il est l'un des plus fervents supporters ne l'a pas suivi pour se voir transférer les compétences de la ville de Pointe-à-Pitre en matière de collecte et de traitement des déchets dans le cadre de la gestion de l'environnement. Le partenaire de M. Bangou, Eric Jalton, fait de la résistance. Du calme, messieurs !

Geneviève
La finale du concours de beauté de Geneviève de Fontenay, dont l'heureuse élue portera le titre de Miss Nationale, sera retransmise en direct le 5 décembre par quinze chaînes locales dont IDF1 (TNT/ADSL). Programmée le lendemain de celui de la société Miss France (Endemol) sur TF1, la cérémonie sera retransmise en début de soirée depuis la salle Wagram à Paris, a précisé la dame au chapeau. Les téléspectateurs désigneront la nouvelle reine de beauté par un vote sur Internet. Josette Emmanuelle, représentante de cette nouvelle organisation, est aux anges ! La belle Géraldine Torudu, miss Guadeloupe, sera notre représentante.

Liliane
Ni Victorin Lurel, ni Jacques Gillot n'avaient fait le déplacement pour le cocktail de lancement de Guadeloupe Première. Ils étaient retenus à Paris pour animer les débats sur les retraites. Sinon, le personnel de... Guadeloupe Première autour de Liliane Francil, directrice régionale, potomitan de la TNT, quelques représentants des grandes sociétés locales (Air France...), des journalistes, un petit monde entre soi. Bien sympathique en somme, sans récupération de quelque sorte...

Margaret
Margaret Laurence, chargée de communication à Guadeloupe Première, était partout à la fois. Accueillant les invités, courant au bar, cherchant une caméra introuvable réclamée par Liliane Francil... Oubliée, apparemment. C'est pas de tout repos la vie de bureau à Guadeloupe Première.
André-Jean VIDAL

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 18:10

Le village de La Route du Rhum La Banque Postale ouvre ses portes au public demain
Ce vendredi 22 octobre, l'ensemble des bateaux – ou presque - inscrits à cette 9e édition de La Route du Rhum – La Banque Postale est amarré dans le port de Saint-Malo. Les monocoques 60' Imoca et les bateaux de la Classe Rhum dans le bassin Duguay-Trouin puis les Ultimes, les Multi50 et les Class40 dans le bassin Vauban. Demain, à 10 heures, le village de la course ouvrira ses portes au grand public pour une semaine de fête et de rencontres avec des marins d'exception. Au programme des animations : expositions, concerts, spectacles son et lumière, conférences, projections de films, ateliers artistiques ...
 

Les 86 bateaux amarrés à Saint-Malo ce soir
L'heure limite d'arrivée des bateaux engagés dans cette Route du Rhum – La Banque Postale 2012 était fixée à midi, ce vendredi. A l'heure dite, la quasi-totalité de la flotte était amarrée dans le port de Saint-Malo. Seuls Côte d'Or 2 de Bertrand Quentin, Generik-Exp'hair en Beauté de Joris de Carlan et Maire Toit – Caen La Mer de Marc Lepesqueux manquaient encore à l'appel mais patientaient au large de la cité corsaire en attendant l'ouverture des écluses de 17h15. Ce soir, la flotte sera donc au complet. Deux interrogations cependant. D'une part, le Class40 L'Express-Sapmer de Pierre-Yves Lautrou, qui, rappelons-le, s'est fait abordé mercredi soir vers 20 heures au niveau du Cap Fréhel par un bateau de pêche, pourra t-il s'aligner ou non, au départ, dimanche 31 octobre ? Les experts sont attendus cet après-midi à 18 heures. Leur verdict tombera dans la soirée et le skipper annoncera sa décision demain. D'autre part, Philippe Monnet parviendra t-il à boucler son budget et ainsi devenir le neuvième inscrit de la catégorie Ultime ? L'appel aux partenaires est lancé.
 
 
Un programme d'animations haut en couleur
Le village officiel de La Route du Rhum – La Banque Postale ouvre ses portes demain à 10 heures au grand public. Tous les jours jusqu'au 31 octobre, jour du départ de la course, de nombreuses animations sont programmées. Revue de détails des festivités :
 
 
 
Les expositions
 
 
Tous les jours, de 10h à 12h puis de 14h à 18h. Entrée gratuite
 
 
-« La Route du Rhum - La Banque Postale. Histoire de la Reine des Transats », chapelle Saint Sauveur à Saint-Malo. Cette exposition a pour but de retracer les éditions de la course et ses grands moments de 1978 à 2010. À travers une exposition en linéaire, le visiteur pourra découvrir ou redécouvrir les grands moments de la Route du Rhum grâce aux photos anciennes et récentes, noires et blanches ou couleurs. La majorité de ces photos ont été réalisées par Gilles Martin-Raget et l'AFP, complété par des auteurs tels qu'Yvan Zedda, Thierry Martinez, Jean-Marie Liot, Julien Girardot pour l'édition 2010.
 
 
-« Aquarelles et costumes du carnaval de Pointe-à-Pitre ». Centre Allende.
 
 
-« Tara Océans » de Julien Girardot. Tour Bidouane
 
 
-« Portraits de skippers » de Stéphane Maillard. Tour Bidouane
 
 
Le Journal du Rhum
 
 
Direct animé par Serge Herbin et ses témoins recevront au total une quarantaine de skippers au Club Pelforth. Du lundi 25/10 au jeudi 28/10, émission en direct animée par Serge Herbin et ses invités de 17h à 18h. Rediffusion sur écran géant de 18h30 à 19h30. Du vendredi 29/10 au samedi 30/10 de 12h à 13h. Rediffusion sur écran géant de 14h à 15h

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens