Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 13:23

INDISCRÉTIONS
Ary
En plein trip, Ary Chalus, maire de Baie-Mahault, depuis qu'il est devenu député. On le comprend, c'est un combat d'autant plus chaud qu'il avait contre lui tout l'appareil politique de Victorin Lurel, tout puissant ministre des Outre-mers et encore nimbé d'une large victoire personnelle au premier tour des législatives. Le même Victorin Lurel qui ne lui passe rien... à l'Assemblée nationale, contraignant M. Chalus à siéger non avec les socialistes (son rêve), non plus avec les députés du Front de gauche (là où on lui disait d'aller voir...) mais avec les non-inscrits... Alors, M. Chalus se refait une santé populaire en attaquant le préfet. C'est vrai que ce dernier, en tentant de contraindre Baie-Mahault d'entrer dans Cap Excellence, fait un forcing surprenant...

Ary vs Amaury
Non, Ary Chalus ne lâchera pas le morceau et rien n'empêchera Baie-Mahault d'intégrer la Communauté de communes du Nord Basse-Terre (CCNBT). Il l'a dit à plusieurs reprises et l'a clamé lors du conseil municipal dont nous relatons les meilleurs moments dans notre précédente édition (voir en pages locales). M. Chalus, bien remonté en appelle au peuple (c'est induit de son attitude) et lance un défi au préfet : non il n'ira pas à Cap Excellence et se retire de toutes les instances (sécurité, insertion) qui animent la cohérence des actions dans la grande conurbation pointoise. Ary contre Amaury, c'est un peu comme le boxeur contre le punching-ball. En face du boxeur, il y a une masse de cuir... qui absorbe les coups... passivement en apparence, mais attention au rebond !

Amaury and Co
Le préfet Amaury de saint-Quentin, comme tout préfet, a un temps de présence. Au bout de deux ans, généralement, le rpéfet s'en va pour d'autres missions. Et un autre le remplace. Amaury de saint-Quentin a été nommé par un gouvernement de droite. Son successeur ne sera sûrement pas adhérent de l'UMP. Il sera nommé par le président de la République, choisi par Victorin lurel  Et là, pour Ary Chalus, ce pourrait être vraiment la fin de la récré... d'autant que les préfets, même s'ils ne sont pas sensés se voir en Guadeloupe, l'un partant l'autre arrivant, se voient généralement et échangent d'abondance, dans un certain bistrot parisien... en toute confidentialité.
André-Jean VIDAL

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:39

INDISCRÉTIONS
Gugusse
C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit. Non, cessons de rire et de citer Athalie, de Jean Racine (acte II, scène 5). Cette nuit profonde, c'est celle des Guadeloupéens qui se moquent des travaux d'une commission chargée d'écrire sur un projet de société pour la Guadeloupe. Commission composée... de retraités, généralement fonctionnaires, donc coupés de la Guadeloupe vraie, rurale, maritime, des ouvriers de la banane, des marins-pêcheurs, des soudeurs, des femmes de ménage, etc. Cette nuit profonde qu'est celle du chômage, du travail mal payé, ils aspirent à en sortir... en vain, sûrement.

Francis
Francis Lignières, président du Groupement bananier de Guadeloupe, n'en revient toujours pas de l'acharnement avec lequel les anti-épandages reviennent à la charge. « Et dire que, dans cinq ans, quand les Guadeloupéens vont manger des bananes de la république dominicaine — qui n'attend que ça de pénétrer sur nos marchés —, il n'y aura pas de protestation alors que ces bananes, mêmes si elles sont dites bio, seront toujours traitées par l'aérien, une quinzaine de fois par an... au lieu de 7 fois en Guadeloupe actuellement. »

Patrice
Le Parlement européen a donné quitus sur les accords commerciaux que l'UE a conclus avec la Colombie et le Pérou d'une part, et l'Amérique centrale d'autre part. Patice Tirolien, député (PS) européen, s'est prononcé : « J'ai voté contre ces deux accords, car les concessions faites par la Commission concernant la banane, le sucre et le rhum, vont à coup sûr déstabiliser les filières traditionnelles ultramarines et de nos partenaires d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. » C'est net.

José
José Toribio, actuellement maire de Lamentin, interrogé sur RCI, quant à de possibles addictions, a nettement dit : « Mais, les gens disent n'importe quoi ! » Ce qui n'empêche pas ses anciens amis politiques d'appuyer là où ça fait mal en suggérant des soins, un internement, etc. Quand on veut tuer son chien, tous els moyens sont bons !
André-Jean VIDAL

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:39

INDISCRÉTIONS
Jacques
Jacques Bangou, président de Cap Excellence, maire de Pointe-à-Pitre : « Le nombre de postes inscrits dans l'organigramme de Cap Excellence est de 110, dont 83 pourvus. Ces postes pourvus sont à 72% constitués de transferts de personnels des villes membres, soit environ deux tiers en provenance des Abymes, un tiers de Pointe-à-Pitre. Cap Excellence s'inscrit donc dans le cadre vertueux de la gestion et de la rationalisation de la dépense publique qui reste un objectif de chaque instant... » Vertueux, un mot rare quand il s'agit des collectivités locales. A Cap Excellence, on s'en flatte. C'est bien !

Jacques 2
Les critiques que l'on fait souvent aux administrations locales — on l'a fait à la Région, du temps de la première présidence de Victorin Lurel qui a su rapidement leur substituer des cadres lcoaux bien formés — c'est que les postes de direction sont souvent confiés à des « étrangers » (entendre des Hexagonaux). A Cap Excellence, toujours, dès qu'il s'est agi de recruter en externe — 28% du recrutement —, le choix a été fait de privilégier, à compétences égales des jeunes guadeloupéens, que Jacques Bangou affirme « hautement diplômés ». De plus le recrutement a été largement féminisé ».

Michel
Dans notre précédente édition, Michel, notre ami observateur de la vie locale, critiquait le millefeuilles que constituerait, selon lui, Cap Excellence, couche de pâte supplémentaire venant compléter celle des administrations communales. « Les services informatiques, techniques et économiques de Pointe-à-Pitre, réplique Jacques Bangou, sont mutualisés avec Cap Excellence » qu'il préside. Efficace !

Michel 2
Les dépenses de fonctionnement de la ville de Pointe-à-Pitre, fustigées par le même ami Michel, semblent avoir été réduites depuis 2008 dans tous les secteurs. « Par ailleurs, complète le maire, Jacques Bangou, la ville maintient depuis 2008 une politique drastique de maîtrise du poste principal des dépenses de fonctionnement, les charges de personnel, tout en suivant l'évolution des carrières de celui-ci... » Et il annonce 12% d'effectifs en moins depuis 2008 !
André-Jean VIDAL

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:38

INDISCRÉTIONS
Jacques
Jacques Bangou est maire de Pointe-à-Pitre. Un bon maire, qui fait ce qu'il peut avec ce qu'il a. A tous égards... Pour boucler son budget, il lui faut des sous. Le conseil municipal vote des taxes. Pour 2012, +13,40% pour les taxes d’habitation, +7% pour les taxes foncières. Comme le dirait un ami, Michel, « les taux d’imposition de la commune n’ont pas été modifiés de 2011 à 2012 : 37.09% pour la taxe foncière et 17.98% pour la taxe d’habitation. Il faut toutefois préciser que le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties est très élevé. » Bon, on a compris, ce sont les foyers fiscaux qui trinquent...

Michel
« L'intercommunalité Cap Excellence semble un millefeuille très indigeste », dit toujours notre ami Michel. Le sait-on ? Les dépenses de fonctionnement de Cap Excellence sont passées de 16 millions en 2009 à 18 millions en 2010 et 22 millions en 2011 (soit une augmentation de 22% de 2010 à 2011), et le budget primitif de 2012 prévoit 31 millions. Le tableau des effectifs arrêté au 27 janvier 2012 comprenait 96 postes. Il a été porté à 110 postes par délibération du 7 septembre 2012 (www.capexcellence.net). L'intercommunalité a-t-elle permis de rationaliser le nombre des fonctionnaires municipaux dans les communes qui sont rattachées à Cap Excellence ? On en doute.

Gugusses 2
Cap Excellence est le symbole même des intercommunalités qui ont été dénoncées, par la Cour des Comptes : « Ces intercommunalités ne doivent pas être une nouvelle collectivité territoriale ; il n’est pas acceptable qu’il y ait des créations de poste dans l’échelon intercommunal sans qu’il y ait de transfert de ce qui existe au niveau de la commune centre ou des communes les plus importantes ». En fait, pour ce qui est de Pointe-à-Pitre, il n’y a pas eu de contrepartie au niveau de la Ville, mais au contraire une augmentation de 22% des dépenses de fonctionnement de 2011 à 2012 : 54 millions au budget 2012 contre 44 millions au compte administratif 2011. Cherchez l'erreur !
André-Jean VIDAL

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:38

INDISCRÉTIONS
Eric
Fête de la commune des Abymes. Discours du maire, dimanche. Pour fustiger : « Ce n'est pas un préfet de passage qui va dicter sa loi... Qui va mettre la pagaille dans nos affaires... » Bref, Amaury de Saint-Quentin, préfet de région, quoiqu'absent, était la vedette involontaire de la fête des Abymes !

Jean-Louis
Jean-Louis Sanchez, président du collectif Appel à la Fraternité, est en Guadeloupe, venu encourager l'engagement de la Ville des Abymes dans la démarche préparatoire à l'organisation des Ateliers nationaux du Vivre-ensemble et de la Fraternité. Ceux-ci se dérouleront en décembre 2013, au terme d'une année de travail entre services administratifs, associations, organismes et institutions en faveur du renforcement d'un développement social local concerté... Encore un bidule sans queue ni tête qui doit fonctionner à coups de subventions publiques !

Jacques
Beau travail que celui accompli au fil des mois par jacques Cornano, sénateur. Il s'est entretenu avec le préfet de Région, Amaury de Saint-Quentin. De quoi ont-ils parlé ? Du désenclavement numérique, maritime et aérien des six communes des îles du Sud, de la prochaine récolte sucrière et plus largement la modernisation de l’usine de Folle Anse, des projets structurants : le stade intercommunal de Marie-Galante, le prolongement du port -départemental de Saint-Louis, du développement économique et de l’animation du territoire des îles du Sud, de l’hôpital Sainte-Marie de Marie-Galante...

Jacky
« Même si la participation des citoyens a été limitée, ce rapport rend compte de l’état des préoccupations et des réflexions qui traversent notre société civile. Ce rapport ne définit pas à proprement parler un projet de société. Celui-ci ne peut résulter que du travail propre des politiques. Mais le rapport constitue une base de travail incontournable aussi bien pour les politiques que pour la société civile elle-même. » Jacky Dahomay a participé activement, avec Delile Diman et d'autres, à la quête de témoignages, à la rédaction d'une synthèse discutée hier en région, et présentée aux élus rapidement... lors du prochain Congrès des élus régionaux et départementaux.
André-Jean VIDAL

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:37

INDISCRÉTIONS
Karen-Kelly
Dernière cadre de la chaîne GTV, Karen-Kelly Mamie, directrice d'antenne, poursuit avec vaillance sa mission. Chaque semaine, elle prépare une grille de programmes, veille à ce que les rediffusions des rediffusions soient faites. Le tout étant d'éviter que la chaîne affiche un écran noir ou une mire, le temps que les actionnaires décident de ce qu'ils vont faire de cette chaîne. Là, KKM a préparé une grille spéciale pour Noël... mais elle ne sait pas si celle-ci va remplacer la grille de ces dernières semaines... bien décevante et inquiétante. Fos !

Roland
Roland Laouchez, président de KMT Télévision (Martinique), mais aussi président de l'association des télés locales privées, assez pugnace lors de la conférence de presse de Jacques Dupuis, président de Canal + Overseas (voir par ailleurs). Il était particulièrement intéressé par les recettes publicitaires de Canalsat autour des chaînes événementielles. « A peu près 10 000 euros », a répliqué Oleg Baccovich, patron de Canalsat. Peanuts !

Marie-Chantal
Marie-Chantal Francillette, la dynamique directrice de la Médiathèque du Gosier, vient de publier chez Florent Charbonnier, de Caraïbéditions, La Petite fille aux gros cheveux. Il sort en librairie le 12/12/12, conjonction de chiffres intéressante.

Josette
La Région Guadeloupe a initié, en janvier, une réflexion sur la problématique du financement des entreprises au niveau local et a souhaité élargir les débats dans le cadre de l’Union Régionale des Antilles et de la Guyane (l’URAG). En effet, la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique partagent de nombreuses caractéristiques communes et sont de ce fait confrontées à des contraintes similaires, notamment sur le plan économique et social. Vendredi, les trois régions se réunissent en Guadeloupe, pour rencontrer financiers et créateurs d'entreprises... Une initiative de Josette Borel-Lincertion, président de Région. Woulo !

Lucette
Gros coup ! Lucette Michaux-Chevry, maire de Basse-Terre, réunit au chef-lieu les écrivains de Guadeloupe, vendredi, cours Nolivos. Avant de créer un salon ? Ce serait, d'ailleurs, une bonne idée... A moins que des esprits malins fassent échouer la manifesttion !
André-Jean VIDAL

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:37

INDISCRÉTIONS
Gil
Le PAG, c'est plus le PAG ! Le Port autonome de la Guadeloupe, qui fêtait ses trente ans il y a peu, change d'identité. Créé en 1975, il devient par décret du 1er octobre 2012... Grand port maritime de la Guadeloupe. GPMG ? « Couleurs chaudes, lignes épurées... le logo a été entièrement repensé. Sa charte graphique  se veut plus dynamique et moderne. Le port change de nom et de signature à la hauteur de ses performances... », nous dit-on. Gil Thémine, président du conseil d'administration, livrera cette fin de semaine les clés du nouveau port !

Sully
Sully Tacite, porte-parole du Parti Chrétien Démocrate en Guadeloupe réagit après les déclarations de Cécile Duflot, ministre du Logement, concernant l'Eglise et le logement des sans-abris. « La preuve est ainsi faite, dit-il, qu’il existe au sein de l’actuel gouvernement un clan de libertaires décidés à s’attaquer aux institutions fondamentales de notre société : hier le mariage civil, aujourd’hui l’autorité morale et spirituelle que constitue l’Eglise catholique. Alors que la France connait des difficultés économiques et sociales d’une singulière gravité, le ministre du logement use du "combisme" comme arme politique et s’ériger en petite Mme Combes d’un gouvernement qui déçoit de jour en jour les Français. » Aux bannières !..

Hélène
Enfin, un élu réagit ! Hélène Vainqueur-Christophe, maire de Trois-Rivières et député, s'indigne des violences dont les femmes de Guadeloupe sont victimes. « Samantha, Corinne, Nathalie, Lydie, Carole, et maintenant Monique ! Six femmes mortes depuis le début de l’année suite à des violences perpétrées par des hommes qui leur étaient intimement liés. Guadeloupéens, cela est insupportable ! Ces femmes n’étaient pas des anonymes, elles étaient nos filles, nos soeurs, nos amies, nos collègues, et pour la plupart, elles étaient mères. Ce sont donc autant de familles, de cités, de quartiers, d’entreprises et d’enfants qui, à travers ces actes irréversibles, ont été violentés de manière indélébile. Dans notre petit pays de Guadeloupe, cette situation n’est plus tolérable. » Allez, Messieurs, un beau geste ! Un calin...
André-Jean VIDAL

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 12:28

INDISCRÉTIONS
Jacky
Jacky Dahomay, porte-parole des anti-épandage aérien (sont-ils aussi des anti-épandage tout court ?), ne vit plus que pour cette lutte : « En raison de la date de prise de décision du tribunal administratif, le 10 décembre, nous proposons de reporter la  réunion du collectif contre l'épandage aérien, prévue initialement le 6 décembre, au jeudi suivant, 13 décembre. Le jeudi 6 décembre sera consacré à un débat sur l'avenir de l'agriculture en Guadeloupe », nous écrit-il. Ok, on y sera !

Josette
Josette Borel-Lincertin, présidente de la Région Guadeloupe, était d'une élégance à couper le souffle, pour recevoir le couturier Jean-Paul Gaultier et présider la soirée de gala de la Kréyòl Fashion Days. Robe de soirée or, belles épaules dénudées, petit chignon, visage limpide, yeux brillants. Elle est bien, notre présidente !

Gugusses
Ah, les mauvaises langues, qui ont clamé partout que la Kréyòl Fashion Days a coûté 500 000 euros, que les couturiers guadeloupéens n'avaient pas été invités. La rumeur dit même qu'il savoir, il y a quelques semaines, que cette manifestation ne se ferait pas sans eux... En fait, cette opération de promotion de la haute couture guadeloupéenne a été préparée sur un an, initiée bpar l'ancien président de Région, Victorin Lurel, actuel ministre des outre-mers. Les couturiers locaux ont bien été invités en temps et en heure. Quant aux 500 000 euros, c'est grandement exagéré...

Cédric
Cédric Cornet, conseiller régional, était au défilé de la Kréyòl Fashion Days. Un élu toujours disponible dès lors qu'il s'agit de représenter la collectivité régionale. Quoique là, en l'occurrence, son rôle se soit limité à être dans la foule pour aplaudir les mannequins défilant sur la passerelle. Ah oui, un mot de ces élus qui avaient le droit d'être bien placés, abrités d'une éventuelle pluie sous un dais tandis que le vulgaire était en plein air. Ils étaient environ deux cents... mais curieusement, la Guadeloupe était, ce soir-là, représentée par une nuée de jolies et jeunes femmes qui faisaient assaut d'élégance... Ah, ce n'étaient pas les élus ?... Mais qui étaient ces jeunes femmes ?.. Mystère !
André-Jean VIDAL

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 12:28

INDISCRÉTIONS
Eric
Eric Lequime, créateur de Feedback, M. Tout de Guadeloupe, M. Karujet... se marie ! Oui, vous avez bien lu... Et avec passage en l'église du bourg du Gosier, samedi. Alors, tous devant l'église à la sortie de l'heureux couple ?..

Victorin
Victorin Lurel s'est parfaitement fondu dans le moule du ministère des Outre-mers. C'est même l'un des ministres dont l'action tient le mieux la route jusqu'à présent dans la cacophonie qui accompagne ce deuxième gouvernement Ayrault. Là, il va travailler avec la délicatesse qui s'impose avec le comité chargé d'analyser et préparer les changements insitutionnels en Nouvelle-Calédonie. Bon courage, Victorin !

Jacques
Jacques Cornano, maire de Saint-Louis de Marie-Galante et sénateur de la République, a mis en œuvre tous les moyens possibles afin que le Club Med 2, superbe paquebot à voiles, croise dans la baie de Saint-Louis. Le 24 novembre, il était là, magnifique bateau tout blanc. il reviendra régulièrement ces prochains mois. M. Cornano a entamé une opération séduction des touristes et les opérateurs du tourisme vers Marie-Galante. Il pense que cette île, « qui regorge, dit-il, d'attraits naturels, culturels, patrimoniaux », peut ainsi voir une renaissance. Fos !

Gladys
Gladys Démocrite n'est plus conseiller culture à la Région Guadeloupe. Cette jeune femme hyper-diplômée, dont le caractère est fait de douceur naturelle alliée à une personnalité bien trempée... a été nommée directrice adjointe de cabinet de la présidente Borel-Lincertin. Une promotion qui honore toutes les femmes de Guadelouope, d'autant que c'est une première dans l'histoire des collectivités locales.

Alfred
Alfred Marie-Jeanne, député de la première circonscription de la Martinique, a traité son successeur à la Région, le président Serge Letchimy, d'imbécile. D'ailleurs, il est connu que chaque fois qu'il entend ce simple nom Letchimy, M. Marie-Jeanne pète les plombs. C'est comme si chez nous Lucette Michaux-Chevry, ancienne présidente de Région, ancienne député de la quatrième circonscription, ancienne ministre, s'énervait en entendant un simple... Lurel !
André-Jean VIDAL

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 12:27

INDISCRÉTIONS
Jacky
Jacky Dahomay, porte-parole des anti-épandage aérien, ne désarme pas et tient à aller jusqu'au bout de ce combat. La Casa del Tango est devenue son quartier général. Chaque jeudi, Jacky ranime la flamme un peu éteinte de ses partisans. On ne dit pas encore 10, 9, 8, 7... mais on s'en approche !

Jean-Paul
Ah, facebook, miroir de toutes les vanités. Par curiosité, si vous possédez un compte, allez voir le fil de l'actualté. Jean-Paul Gaultier, le fameux couturier, parrain de la Kréyòl Fashion Days, pose avec... tous ceux, people ou non, qui ont souhaité être en photo avec lui. Ah, quand nos vrais people quittent Paris pour se rendre en province !..

Jean
Mgr Jean Hamot vient de faire parvenir à toutes les rédactions son petit texte sur le temps de l'Avent. « J'ai la joie de vous transmettre ce document, dit-il. Vivre le temps de l’Avent, c’est savoir bousculer nos vies, nos habitudes, nos aises pour la venue de Jésus Christ, c’est savoir préparer nos frères à l’accueillir avec nous. » Amen !

Ferdy
Ferdy Louisy, maire de Goyave, mais surtout président du Parc national de la Guadeloupe, vient d'être élu président des Parcs nationaux de France. Depuis juillet 2005, il préside au Parc national de la Guadeloupe et n'a eu de cesse de mettre en place une réelle redynamisation d'une institution qui avait tendance à s'endormir. On doit à celui qui est aussi vice-président de l'Agence des aires marines protégées, la volonté de réintroduire en Guadeloupe le fameux lamantin.

Danick
En avril prochain, le festival de la BD, cher à notre confrère Danick Zandwonis, accueillera une fois de plus une dizaine de dessinateurs et scénaristes de BD. Pérennité, le maître mot !

Emmanuel
On ne le connaît pas encore, mais ça ne devrait pas tarder : un Martiniquais, Emmanuel Marie-Luce, soutient la théorie selon laquelle, en cas de tremblement de terre, il vaut mieux s'abriter sous un lit que sous une table. Oui, mais un lit, c'est bas... et mou. Il répond qu'en le fabriquant plus haut, en aluminium et inox renforcés, un lit peut soutenir deux tonnes... Ce meuble haut s'appellera Sikirit... On demande à voir !
André-Jean VIDAL

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens