Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 17:07

INDISCRÉTIONS
Laurent
Laurent bernier se bat en ce moment — mais quand donc ce garçon ne se bat-il pas ? — pour imposer l'idée que Saint-François, sa commune, est un haut lieu du tourisme. Pour ce faire, la cité est animée, les manifestations sont régulières sur le golf municipal, et le maire est là dès qu'il faut défendre son bout de terre sous les palmiers, à quelques mètres de la mer bleue de paradis. Reste qu'il y a encore du travail à faire, notamment réhabiliter l'énorme structure abandonnée d'un ancien hôtel de bord de mer squatté par des gens pas très sympas et qui ne donnent pas une très belle idée de cette cité balnéaire...

Gugusses
A Pointe-à-Pitre, comme à Basse-Terre, vieilles villes de tradition, les immeubles abritent autant de logements que de bureaux. Généralement, ces immeubles sont protégés des intrus par des portes ou des grilles, munies de digicodes, à tout le moins de fermetures éprouvées. Ceci afin que des intrus ne s'installent pas dans les couloirs. Quand on sait qu'il y a une centaine de SDF à Pointe-à-Pitre ! Cependant, les habitants d'immeubles ne comprennent pas que des salariés, une fois qu'ils ont quitté leurs bureaux pour rentrer chez eux, laissent les portes donnant sur la rue ouvertes... laissant libre passage à tout le monde. C'est sans doute ce qu'on appelle du je m'enfoutisme !..

Julien
Qui connaît Julien Marcel ? C'est le gagnant d'un véritable raid à travers la Guadeloupe. C'est que Willy Rosier, directeur général du Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe, a eu l'idée de lancer un grand jeu-concours, en partenariat avec Dailymotion, Vodemotion, Youtube, Viméo, Facebook, Twiter, 20 minutes et Monnuage.fr, intitulé Guadeloupe Trotter. Depuis le 11 décembre Julien Marcel trottine à travers la Guadeloupe, cornaqué par Guy-Claude Germain, du CTIG ou d'autres, flanqué d'une journaliste qui relate sur le web, chaque jour, les grands moments de cette épopée. Grande-Terre, Basse-Terre, Les Saintes, Marie-Galante et La Désirade. Il a tout vu, tout essayé. Il repart le 4 janvier ! Ouf...

Patrick
« Pour moi l’année des Outre-mer est une absurdité totale. D’abord je ne suis pas un Ultramarin, et je refuse cette idée que l’on puisse mettre des peuples différents, avec tant de richesses, de potentialités, de pensées et de destins différents, dans un simple "Outre-mer". Par ailleurs, dans le mot Outre-mer, on installe la notion de centralité d’une métropole, c’est-à-dire l’irresponsabilité collective de tous ces pays qui ne peuvent pas décider et qui ne sont que des périphéries. Quand on met tout le monde dans le même sac, on nie la diversité de ces peuples, de ces nations et de ces visions du monde. Il faut donc absolument rejeter les termes d’Outre-mer et d’Ultramarin », a dit l'écrivain Patrick Chamoiseau, tantôt, à Cayenne.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 17:06

INDISCRÉTIONS
Laurent
Laurent Borredon, journaliste au Monde, est venu en Guadeloupe. Son intérêt : l'insécurité et tout ce qu'il y a derrière. Il a livré son papier, publié mercredi dernier, le 21 décembre. Joyeux Noël pour nous ! Au cours de son séjour, notre confrère a sondé des élus, des policiers, des syndicalistes. Chacun a son discours, mais tous s'accordent à dire qu'il y a un gros problème. Ary Chalus, que Laurent Borredon a rencontré, semble le seul élu à être passé de la parole à l'action. Un bon point pour le maire de Baie-Mahault !

Leslie
Non, Leslie Manigat, éphémère président de la République d'Haïti (février-juin 1988), n'est pas mort. Il a été victime d'un petit accident à son domicile, qui ne l'empêche pas de se déplacer. Son épouse, Mirlande, était candidate aux dernières élections et a été battue par Michel Martelly. Ce dernier, qui a rencontré le coupe Manigat à l'aéroport de Port-au-Prince, la semaine dernière, a demandé leur aide pour le redressement du pays. Il est vrai que Leslie Manigat, professeur d'économie à l'Université des West Indies de longues années, est un spécialiste éprouvé.

Nicolas et François
Comme d'habitude, l'Outre-mer est la clé de voute de l'élection présidentielle à venir. C'est bien beau de s'en souvenir à quelques mois du premier tour. Chacun a son champion local qui s'en va en campagne d'une île à l'autre, d'un département à l'autre, pour glaner des voix. Pour l'UMP, il y a Marie-Luce Penchard, qui est ministre de l'Outre-mer, donc qui bénéficie des fonds de l'Etat pour arroser les îles. Mais, les caisses sont vides. De l'autre, il y a Victorin Lurel, qui porte la bonne parole du PS. Pour faire la différence, il va falloir mettre le braqué !

Gugusses
Une dame s'inquiète que les éboueurs ne soient pas passés lundi matin, lendemain de Noël, pour ramasser les ordures déposées par les Pointois au pied de leur immeuble. Elle évoque des côtelettes qui trainaient dans la rue, échappées d'un sac poubelle. Certes. Mais il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu'il faut déposer sa poubelle — et non un sac poubelle — devant son immeuble avant le week-end, le vendredi soir, et qu'il faut attendre le lundi après-midi pour renouveler l'opération. Et surtout ne pas jeter de viande et de restes alimentaires (riz, etc.) dans la rue au prétexte que les éboueurs sont là pour ramasser.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:18

INDISCRÉTIONS
Victorin
Il a réussi son pari : tenir les trois réunions du Congrès des élus avant la fin de l'année 2011. Violence, Projet guadeloupéen de société, almentation et santé. Trois problématiques d'importance, une série de résolutions. Reste à avoir le soutien réel des institutions : Etat, Région, Département. Rien ne se fera sans synergie, en un moment où l'Etat, localement, fortement inspiré par l'approche de la campagne de la présidentielle, se montre réticent à toute concession à M. Lurel, mandataire général de François Hollande Outre-mer.

Victorin 2
Parmi les résolutions du congrès sur l'alimentation, une intéressera les Guadeloupéens parce qu'elle semble la plus sympathique et la plus simple à mettre en œuvre : « Pour ce qui concerne l’installation par la collectivité régionale des Parcours Sportifs de Santé Sécurisés P3S, en cours d’installation dans les communes de Guadeloupe, ces installations prévoient des activités de marche, d’endurance, ainsi que huit ateliers d’exercice physique en plein air dans des lieux sécurisés et à proximité de la population en partenariat avec les communes. »
Bon pour la santé !

Laurent
Laurent Dever nous quitte. Le recteur retourne à ses études, remplacé par Stephan Martens. Professeur de civilisation allemande, il comprendra très vite que nous, créoles, sommes loin de la rigueur et de la froideur que l'on impute (à tort) aux peuples germaniques. Chez nous, c'est chaud ! Y compris dans les conflits sociaux. Quoique le recteur Dever, au long de son séjour (il a quitté ses fonctions à sa demande), ait appliqué avec zèle toutes les directives gouvernementales, y compris les suppressions de postes... sans créer de réel schisme avec les syndicats.

Félix, Jacques 1, Jacques 2
Le Sénat met en ligne sur son site internet (http://www.senat.fr/democratie-territoriale.html) un questionnaire à destination des 550 000 élus locaux de France métropolitaine et d'Outre-mer afin de recueillir leur parole, leurs attentes et leurs propositions sur l'avenir des territoires. Trente minutes environ sont nécessaires pour répondre au questionnaire. Bigre, Félix Desplan, Jacques Cornano et Jacques Gillot seront-ils les zélateurs de cette intiative du président Bel auprès des élus locaux, qui ont parfois du mal à assister aux réunions en préfecture ou ailleurs, sur quelque sujet, aussi important soit-il ?..
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:18

INDISCRÉTIONS
Maryse
En regardant une émission d'il y a deux ans, sur une chaîne nationale, à l'occasion d'une rentrée littéraire, on voyait Maryse Condé, en pleine forme, interrogée par une journaliste qui voulait connaître l'impact d'une rentrée littéraire sur l'écrivain. Et le possible impact sur le lecteur. Maryse Condé y parlait d'expérience, donnait quelques exemples, mais a prononcé quelques mots qui laissaient entendre qu'elle est un « écrivain moyen », tandis qu'il y aurait de grands écrivains. Français, contemporains, on n'en connaît pas. Ou alors, ils sont cachés derrière le battage des fausses valeurs ! L'auteur de Ségou est au-dessus de ces débats.

Jean-Philippe
« Au CDI, nous ne sommes pas contre le fait de participer à l'élaboration d'un projet présidentiel pour l'outre-mer. Mais nous pensons que les Guadeloupéens ont d'autres priorités et qu’ils attendent de leurs élus plus que de grandes messes et de beaux discours », déclare Jean-Philippe Courtois, du Collectif des Inkoruptibles. Qui poursuit : « Nous ne pouvons rester insensibles, en cette période de crise, à la dilapidation des deniers publics. Surtout quand il est affaire de congrès stérile ne débouchant sur aucune conclusion innovante. Nous invitons les services de la Région à informer la population sur le coût réel engendré par la tenue d’un congrès. »

Ary
Ary Chalus est l'homme du consensus. Se disant ni de droite, ni de gauche, bien là où il est il s'est tout de même permis une sortie qui laisse pantois ses amis. Sans doute n'avait-il pas été bien briefé. C'était le 11 décembre, un dimanche. Sur Guadeloupe Première radio, il a commenté la candidature à la présidentielle de Marine Le Pen, du Front National, disant en substance qu'il la regardait en se disant qu'elle était mieux que son père... et que le même soir, il écouterait ce que Dominique de Villepin avait à dire pour sa candidature. Ben dis donc !

François
Le candidat du Parti Socialiste à la présidentielle, François Hollande, sera en Guadeloupe mi-janvier. Avant ou après être passé en Martinique et en Guyane. Sera-t-il accompagné de Jack Lang, qui recherche désespérément une circonscription légistive depuis que Martine Aubry a adoubé dans son fief provisoire un autre socialiste, plus jeune. « URGENT. JH, 72 ans, tjs fringant, noctambule festif, recherche activement circonscription accueillante et tolérante », a publié un internaute moqueur.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:17

INDISCRÉTIONS
Leonardo
Leonardo Padura est prix Carbet des Amériques 2011 pour L'homme qui aimait les chiens. Cet auteur cubain n'a pas choisi l'exil pour se faire connaître. Il vit et publie à Cuba depuis une trentaine d'années, sans faire de concession au régime. Son roman raconte l'exil de Trotsky, de son départ d'Union soviétique à son assassinat à Mexico. L'hmme qui aimait les chiens, c'était lui, toujours flanqué d'un chien fidèle... Tout comme son assassin, Ramon Mercader.

Maryse
Maryse Condé qui est en ce moment chez nous — chez elle — va de manifestation en manifestation. Elle écoute les discours, se livre au jeu parfois lassant des interrogations par des journalistes pas toujours au fait de son œuvre. Mais Maryse se cramponne à sa canne, se retenant sans doute d'en asséner un bon coup sur la nuque des idiots qui lui demandent, comme il y a quelques années, si elle a pris plaisir à écrire ce livre de cuisine titré Victoire, les saveurs et les mots... Qui, rappelons-le, n'est pas du tout un livre de cuisine !

Maryse 2
Le moins qu'on puisse dire c'est que nos élus ne se pressent pas d'aller voir Maryse Condé, invitée personnelle de Dimitri Zandronis en Guadeloupe. La Région a dépéché Fély Kacy-Bambuck, vice-présidente, pour la projection en avant-première de Moi, Maryse C., écrivain noire et rebelle, documentaire primé à Cinamazonia, manifestation pourtant patronnée par la Région. Le président Lurel était retenu ailleurs. Idem pour la soirée à la médiathèque Caraïbe, à Basse-Terre. Georges Brédent avait fait le déplacement depuis Pointe-à-Pitre pour y représenter Jacques Gillot, président du conseil général. Lui aussi retenu ailleurs. Que de retenue !

Georges
Georges Brédent, avocat, homme politique, élu pointois et conseiller général, est aussi écrivain. Il va publier un ouvrage prochainement. Après La ville Carnaval, La rue des champions. Voici un auteur heureux qui disait, il y a quelques années, avoir été atteint par le virus en 1990 et éprouver une véritable jouissance à aligner les mots.

Jean-Luc
Jean-Luc Mélenchon ne vient plus en Guadeloupe. Candidat du Front de gauche (communistes et assimilés), il devait y être reçu par des amis politique, au nombre desquels José Toribio, maire de Lamentin, principal soutien de Jacques Gillot au conseil général (Gauche alternative), récemment mis en exeman pour une affaire de lampadaires. Mais, là, Jean-Luc Mélenchon ne vient plus. Il devrait pourtant savoir que, jusqu'à preuve — et encore ! — d'une condamnation définitive, José Toribio est innocent des faits dont on l'accuse !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:17

INDISCRÉTIONS
Michel
Nous apprenons sa nomination au poste de directeur d'antenne Guadeloupe et Martinique d'NRJ et ce en complément de sa fonction de directeur d'antenne d'RCI Guadeloupe et ce à compter du 1er Janvier 2012. Mais, c'est Michel Salbot ! Bonne suite à notre ami...

Jacques
Jacques Bangou a fait changer la plupart des réverbères de la ville de Pointe-à-Pitre. On y voit plus clair, la nuit. Auparavant, les trottoirs des rues commerçantes ont été revus et corrigés, à savoir aplanis pour éviter qu'on ne tombe dans des trous, comme auparavant. Les poubelles sont ramassées, parfois même le dimanche matin, ce qui est extraordinaire ! Bref, pour dire els choses : il se bouge le maire de Pointe-à-Pitre !

Jacques 2
Un petit mot au maire de Pointe-à-Pitre. Il avait mis en place avec des organismes comme l'agence nationale de l'habitat (Anah) la réalisation de travaux d'amélioration de l'habitat traditionnel. On a ainsi vu, ces trois ou quatre dernières années, des maisons en bois avec étage, dans le centre historique de Pointe-à-Pitre, retrouver une seconde jeunesse. Boiseries refaites de neuf, balcons avec ferraillage orné de feuilles d'acanthe, etc. Et des couleurs superbes qui rehaussent la beauté des rues. Las, il semblerait, selon certaines indiscrétions, que les fonds ne soient pas renouvelés prochainement. A suivre !

Maryse
Hier, Maryse Condé a lu des extraits de La Belle créole tandis que Thierry Alet s'exprimait aux pinceaux. Acrylique sur toile, bois, papier, murs... Tout lui est bon pour dire sa passion. A côté de lui, Jean-Marc Hunt, éclatant le livre lui-même pour, feuille à feuille, réaliser des collages. Surprenant ! Et maryse Condé à assisté à tout cela, flanqué de Richard Philcox et de ses filles. Sans broncher !.. Belle patience...

Fatima
Elle s'appelle Fatima Py. Cette jeune femme diplômée en science de gestion, en science politique ainsi qu'en lettres modernes, vient de publier un petit ouvrage très dense, chez L'Harmattan. Son titre, Manager en Guadeloupe : un pari impossible, donne le ton. L'ouvrage s'interroge sur le malaise ambiant dans la plupart des entreprises de l'île. Il essaie de comprendre les causes récurrentes de l'échec des managers. Quelques pistes pour ne pas se vautrer sont proposées par Fatima Py. A lire.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:17

INDISCRÉTIONS
Jacques
Jacques Gillot, Félix desplan, étaient à l'inauguration, en début de semaine, de la statue de Gaston Monnerville, à Paris. C'est vrai qu'il y a des événements qui méritent le déplacement. Pour ceux qui auraient oublié Gaston Monnerville, il faut savoir que, petit-fils d' esclave, il est né le 2 janvier 1897 à Cayenne d' un père originaire de Case Pilote en Martinique. Avocat, homme politique français, il a été président du Sénat en deux périodes, soit 21 ans... C'est une figure marquante de la Ve République.

Eric, Jeanny, Gabrielle, Victorin
Sur nosdéputés.fr, on s'amuse bien . On y apprend qu'Eric Jalton n'a été à l'Assemblée nationale qu'entre la mi octobre et la mi-novembre, qu'il a déposé, le 1er novembre, des questions écrites  concernant leMinistère de l'Agriculture (enseignement agricole), le Ministère de l'Éducation (outre-mer), leMinistère de la Justice (système pénitentiaire), le Ministère du Travail (emploi).
Jeanny Marc n'a plus déposé de questions depuis le 11 mai 2010. Victorin Lurel est constant, comme Gabrielle Louis-Carabin, mais bien plus actif en période de vote des budgets. Par contre, il est un acharné du dépôt de proposition de lois. Ce qui prouve qu'il bosse ses dossiers !

Frédéric
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et d'autres domaines annexes, sera en Guadeloupe au mois de février. Là, il vient de quitter la Guyane où il a participé à un grand forum sur les langues régionales ultramarines. D'où il ressort que nos créoles peuvent être une richesse pour la France. Tout cela pour dire cela ? Comme si on ne savait pas que la littérature française de ces dernières années est en berne et que le seul sang neuf en la matière... est celui des écrivains ultramarins, qui sont aussi des écrivains français, ce qui leur permet une aura internationale.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:16

INDISCRÉTIONS
Gugusses
Depuis trois semaines, une association parisienne cherche des pouls sur la tête du président de Région, Vicrorin Lurel, à propos d'une petite phrase glissée par une sociologue dans un rapport remis aux élus du congrès sur la sécurité, affirmant que l'essentiel des délinquants incarcérés chez nous sont des... Antillais. Les hauts cris, menaces de procès... Bref, Aucun média n'a repris l'affaire. Sauf que, trois semaines après, Outremer Première, à Paris, a interviewé l'un des membres de l'association qui affirme qu'il étudie toujours la possibilité d'attaquer Victorin Lurel en justice, affirmant qu'il ne vise pas M. Lurel, mais... pour l'exemple. Pour info, c'est la rédaction de Guadeloupe Première qui a commandé l'interview...

Benoist
Benoist Apparu, secrétaire d'Etat, chargé du Logement, auprès du ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, était sur RCI, hier. Interrogé sur le fait qu'il pourrait utiliser les moyens publics pour faire de la politique sous couvert d'une visite ministérielle, M. Apparu a renvoyé la question au journaliste d'un revers de main. Avant de dire qu'en Guadeloupe il a rencontré des militants UMP auquels il a dit qu'il faut se mobiliser pour la réelection de Nicolas Sarkozy. Mouais...

Victorin
Le 21 décembre, le Congrès des élus va plancher sur la problématique de Santé et alimentation. Vaste débat. Passionnant ? Sûrement, puisque deux sondages, d'Ipsos et de Qualistat, mettent la santé au cœur des préoccupations des Guadeloupéens. Il est vrai que depuis le scandale de la chlordécone, celui des sucres rajoutés dans les aliments consommés aux Antilles, c'est devenu important. Même si c'est l'avant-veille de Noël avec les agapes associées. Comme dirait un ami : « Heureusement pour nous, le manjé péyi est fin et bon pour la santé ! » Heureusement...

Lucette
Lucette Michaux-Chevry est sur facebook. Oh, pas tout le temps, elle a sans doute autre chose à faire, mais elle y vient régulièrement, lancé des idées, répond à des questionneurs, rarement impertinents. Il est vrai qu'elle n'est en réseau qu'avec des amis. C'est plus sûr !

Marie-Luce
Marie-Luce Penchard, ministre déléguée à l'Outre-mer, a reçu, hier, les préfets d'Outre-mer. Pour leur donner une dernière feuille de route avant les élections présidentielles ? On n'est jamais assez prudent !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:15

INDISCRÉTIONS
Victorin
Pan, c'est reparti. Lors de la séance de nuit du 14 décembre de l'Assemblée nationale, consacrée à la nouvelle lecture du projet de loi de finances pour 2012, le gouvernement et sa majorité ont, selon Victorin Lurel, « réservé un sort bien difficile aux outre-mers ». En fait, que reproche M. Lurel au gouvernement ? « La majorité de gauche au Sénat avait reconduit pour trois ans un des points essentiels de l’accord salarial interprofessionnel et de l’accord dit Bino intervenu en mars 2009 pour mettre fin à la crise sociale outre-mer, à savoir la création d’un bonus salarial déchargé. » Las, dit-il : « Le gouvernement s’est opposé à cette prolongation au motif que ce bonus salarial correspondait à un contexte social très particulier. Ce contexte a disparu. » Dis, Elie, pourquoi tu tousses ?

Victorin 2
« En mettant fin dès le 31 décembre 2011 à un des points essentiels des accords de sortie de la crise outre-mer de 2009, le gouvernement prend un risque social majeur : il devra l’assumer ». Ce n'est pas la première fois que Victorin Lurel met en garde le gouvernement. Ceci est à rapprocher de ce que disait, tantôt, un chef d'entreprise guadeloupéen, pas suspect d'être un fan de François Hollande : « Mais enfin, au gouvernement, ils ne voient pas qu'ils sont en train de donner du grain à moudre à l'UGTG ? » Sans doute pas...

Marie-Luce
Marie-Luce Penchard, ministre déléguée à l'Outre-mer, s'occupe de Mayotte en ce moment. On a rarement vu ministre en charge de nos îles mettre autant d'allant à tenter de calmer le jeu et d'éteindre le feu. Ha oui, Yves Jégo, au moment des 44 jours LKP, mais lui y a laissé sa peau de politique en cour...

Marie-Luce 2
A force de taper sur Marie-Luce Penchard, Victorin Lurel a bien fini par la faire connaître en Guadeloupe ! C'est en substance ce que disent (et lui disent) des Guadeloupéens qui savaient qu'il existait à Paris une fille de LMC qui était de l'entourage de Jacques Chirac puis ministre déléguée à l'Outre-mer... Bref, quelqu'un loin de chez nous, là-bas... Là, c'est une fille de Guadeloupe qu'on attaque. Et tous les Guadeloupéens n'aiment pas cela !

Lucette
Lucettte Michaux-Chevry a dit combien elle avait été heureuse de recevoir des appels téléphoniques de Guadeloupéens inquiets après le malaise dont a été victime sa fille, Marie-Luce Penchard, l'autre semaine. Normal, Lucette !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 22:16

INDISCRÉTIONS
Marie-Luce
On prête à Marie-Luce Penchard, actuellement ministre délégué à l'Outre-mer, le souhait de s'implanter en Guadeloupe. Politiquement, s'entend. ce quis emble dans la logique des choses. Elle est domiciliée à Baie-Mahault mais ne devrait pas tarder à aller ailleurs, la troisième circonscription devant tout naturellement, aux prochaines législatives, passer de Jeanny Marc à Ary Chalus, maire de Baie-Mahault, premier vice-président du conseil général. La quatrième, surtout si Victorin Lurel devient ministre de François Hollande président, devrait lui tomber toute crue dans la gorge. Agoulou !

Marie-Luce 2
On prête à Marie-Luce Penchard, actuellement ministre délégué à l'Outre-mer, le souhait de s'implanter en Basse-Terre, car il lui faudra bien une mairie pour poser ses dossiers quand elle ne siégera pas au Palais Bourbon. Pourquoi pas Basse-Terre où elle a quelques attaches ? Mais, Lucette Michaux-Chevry, actuel maire du chef-lieu, a l'intention de se représenter, si tout va bien côté santé. Alors, ou ? Voyons... Voyons...

Victorin
A en croire certains politiques et observateurs, Victorin Lurel ne fait rien à la Région. Il ne fait, en quelque sorte, que chercher des poux dans la tête de ses ennemis ou prétendus ennemis... En fait, si ses actions sont peu visibles d'emblée, elles ont un impact sur notre devenir. Enfin, faut pas pousser, plus ou moins d'impact sur notre devenir. Ainsi, là, M. Lurel et son équipe régionale mettent l'accent sur la nécessité de maîtriser la consommation d’énergie. Pour ce faire, la Région a demandé et obtenu une habilitation dans le cadre de l'article 73 pour réglementer la consommation d'énergie. Or, les bâtiments sont un enjeu majeur puisqu’ils représentent plus de la moitié de la consommation électrique totale en Guadeloupe. D'où la mise en place d'un dispositif auquel les chefs d'entreprises vont être sensibilisés. Une petite pierre, un grand pas.

Benoist
Connaissez-vous Benoist Apparu ? Il est secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, chargé du Logement. Il sera en Guadeloupe ce jeudi. Après un loupé il y a quelquyes semaines. Ce même jeudi, il tiendra une réunion politique à 20 heures au yacht-club, quai Lardenoy, à Pointe-à-Pitre. Sera-t-il flanqué de MLP ? Sera-t-il obligé à une rencontre avec Victorin Lurel pour signer une convention quelconque ? La soirée au yacht-club sera-t-elle le moment de toutes les crises de nerfs comme pour le passage de Nadine Morano, il y a deux semaines où les deux ministres avaient tapé à qui mieux mieux sur le président du conseil régional ?.. A suivre.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens