Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 14:08

INDISCRETIONS
Max
Max Mathiasin a rappelé, sur RCI et dans nos colonnes, qu'il y a trois mandataires pour les trois grands candidats à la primaire socialiste : Victorin Lurel pour François Hollande, Félix Desplan pour Martine Aubry, Nico Italique pour Ségolène Royal. Lui, a-t-il répété, premier fédéral, se doit d'être neutre.

Ségolène
Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste, a parlé des outremers. Pour dire qu'elle bloquerait le prix de l'essence et de cinquante produits de première nécessité quand elle sera présidente de la République. Elle en est restée aux 44 jours LKP ! Les vieilles fiches ressortent des tiroirs.

Jacques, Jacques et Félix
Les voici casés, nos trois sénateurs : Jacques Gillot au secrétariat du Sénat (ce qui ne veut pas dire qu'il va assurer quelque secrétariat que ce soit), Félix Desplan à la Commission des lois, Jacques Cornano à la Commission des affaires économiques. Là, ils pourront bosser durement pour que des lois applicables dans l'Hexagone le soient aussi outre-mer. Et la Guadeloupe pourra bénéficier des lois en cours de modification sur les remontées mécaniques dans les stations de ski... puisque nous aurons la même problématique avec le futur téléphérique pour la Soufrière !

Victorin
Il s'est battu comme un beau diable, Victorin Lurel, hier, devant l'Assemblée nationale, pour convaincre les élus, de la Loire Atlantique ou de l'Ardèche, voire du Pas-de-Calais, que les Domiens consomment trop de sucre parce qu'on en met trop dans les yaourts et les boissons produits sur place. « Prenons l’exemple d’un enfant en Guadeloupe qui consomme un yaourt par jour contenant 4 grammes de sucre supplémentaires en moyenne par rapport au produit équivalent vendu dans l’Hexagone. Il absorbe ainsi 16 Kcalories de plus par jour, ce qui en fin d’année favorise une prise de poids supplémentaire de 0,5 à 1 kg. C’est par projection, sur 10 ans, une prise de poids supplémentaire d’environ 10 kilogrammes », a-t-il dit. Ben il est pas rassurant !..

Jacques
Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre, a appelé, hier, les Guadeloupéens à aller voter massivement pour la primaire socialiste, ce dimanche. Ensuite, il propose de questionner explicitement le candidat socialiste à la présidentielle en lui demandant ce qu'il compte faire pour qu'enfin les peuples et pays d'outre-mer soient respectés. Si les réponses conviennent, pas de problème. Bah, les promesses n'engagent... personne !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 14:08

INDISCRETIONS
Ségolène
Jeudi soir, au cours de sa grande réunion publique, Ségolène Royal a déclaré qu'elle sera « une présidente poteau-mitan de la maison France ». Son service de presse nous apprend que « poteau mitan, c'est le pilier central de la maisonnée, la mère solide et courageuse et forte, "pour que l'avenir commence", comme l'a écrit Aimé Césaire, président du comité de soutien de la candidate à la présidentielle en 2007, dans un poème. Cela veut dire que Ségolène Royal s'occupera bien des Français et les protègera comme une mère s'occupe bien de ses enfants et se dévoue pour eux. » Quelles mièvreries !

Victorin
Jusqu'au dernier moment, Victorin Lurel a fait de la retape pour François Hollande. Il est même allé dans l'Océan Indien, à la Réunion et à Mayotte pour vanter les qualités de l'ancien secrétaire général du PS. Hier soir, il était à Clichy la Garenne pour le dernier meeting de soutien à François Hollande avant le premier tour des primaires citoyennes. Et en Guadeloupe, pas gand-chose. C'est vrai que, chez nous, Victorin Lurel est sûr et certain que ce sera un raz-de-marée pour son champion !

Jacky
L'autre soir, lors de la veillée en hommage à André Schwarz-Bart, Jacky Dahomay, professeur de philiosophie, est intervenu. Généralement passionnant, il était là, visiblement, très fatigué (la semaine suivante, il s'est fait porter pâle). Il a avoué qu'il avait relu Schwarz-Bart quelques jours plus tôt, ce qui explique bien des choses. Bon rétablissement !

Victorin 2
Victorin Lurel fait-il feu de tout bois pour noircir le Gouvernement en cette période où l'opposition se déchaîne à tous propos ? Il a accusé Marie-Luce Penchard d'avoir torpillé, pour de basses raisons politiciennes, sa proposition de loi visant à prohiber la différence de teneur en sucres entre la composition des produits manufacturés et vendus dans les régions d'outre-mer et celles des mêmes produits vendus dans l'Hexagone. Qui devrait être évacuée ce mardi après un vote négatif de l'Assemblée nationale. On a du mal à penser que MLP ait pu jouer ainsi avec la santé des Domiens qui souffrent de cette maladie tout simplement parce qu'elle voudrait éviter qu'une loi salutaire au sens même du mot, soit créditée à son pire ennemi !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 14:07

INDISCRETIONS
Gérard
Il y a deux ans disparaissait gérard La Viny, auteur-compositeur et interprète de nombreuses chansons créoles. Nicole Guggliemetti se souvient : « Salut à Toi Gérard La Viny, tu a dit : "Pa pléré, Ou pa tou sèl, Nou ansanm, an la". Deux ans, déjà, que nous parcourons ton oeuvre, que nous la jouons sur tous les tons. Emile et ses amis musiciens ont même emmené Sé les Antilles au Jazz Festival Off de Nice. Tu nous as laissé une partition inachevée. Qui saura ajouter la koda ? Toi, le génie de la composition, comme le dit si bien Henri Debs. Merci pour ton humour, tes compositions, ta philosophie. »

Jacques
On parle de plus en plus de Jacques Gillot pour intégrer sinon une vice-présidence, du moins un secrétariat au Sénat. Celui d'une délégation Outre-mer qui vient d'être créée, présidée par Gérard Larcher, sénateur de la Martinique. C'est un moyen quasi imparable d'ancrer Jacques Gillot dans la majorité socialiste. Et c'est, inéluctablement, renforcer son aura.

Marie-Luce et Alfred
Chikaya, à l'Assemblée nationale, entre Alfred Marie-Jeanne, député de la Martinique, et Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer. Le premier dit se méfier de la seconde dans le dossier des grands ports, les deux îles voulant chacune le leur. Parce que MLP est Guadeloupéenne. M. Marie-Jeanne en est toujours, quoiqu'il dise le contraire, à peser à l'aune de l'envie toute avancée de la Guadeloupe sur la Martinique. C'est petit !

Serge
Belle leçon que celle donnée par Serge Letchimy dans le dossier des grands ports. Il a dit en substance que le port de la Guadeloupe coûterait 372 millions d'euros pour son agrandissement, celui de la Martinique 72 millions, que l'une comme l'autre île avait besoin de cet outil pour se développer. Là, pas de querelle d'enfants gâtés à savoir qui aura la plus grosse part d'un gâteau, au fil des années toujours plus petit.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 14:06

INDISCRETIONS
Yan
« Au vu de la situation en Guadeloupe, à tous points de vue, les autorités fédérales suisses ont renoncé, sine die, à ouvrir un consulat de Suisse en Guadeloupe. Cette prise de décision des autorités fédérales est malheureusement tout à fait justifiée, au vu de la situation présente. Cela est fort regrettable : une fois de plus, la Guadeloupe y perd beaucoup ! D'autant qu'à la suite de cette ouverture, il devait y avoir des suites intéressantes pour l’archipel. Mais peut-il en être autrement ? » Ainsi s'exprime Yan A. Reichlen de Meldegg, correspondant de l'ambassade de Suisse. mais, de quelle situation veut-il bien parler ?..

Gugusses
Ce 5 octobre, la première réunion publique consacrée au projet d'extension du port de la Guadeloupe se tiendra au WTC de Jarry. Il s'agit de faire passer la structure d'un port moyen (ex 7e port de France) à celle d'un grand port rayonnant dans la Caraïbe. Sauf qu'en Martinique ils veulent aussi le grand port. Bref, dans ce qu'un auteur appelait « les danseuses de la France », on s'apprête encore à dépenser à tout va et à refuser la mutualisation des moyens pour une simple gloriole. Mais, nous diront les politiques, c'est surtout de l'argent de l'Europe. La France ne mettra pas grand-chose. Sauf que c'est la France, entre autres, qui abonde les caisses de l'Europe.

Amaury
Le préfet de Région, Amaury de Saint-Quentin, a mis en place hier la COPEC. Il s'agit de la Commission pour la promotion de l’égalité et de la citoyenneté. Ce comité Théodule a pour mission de promouvoir ou de valoriser des actions concrètes de prévention et de lutte contre les discriminations directes ou indirectes, notamment dans le champ de l’éducation, de l’emploi, de la santé, de l’accès aux services publics, aux loisirs… « Ces objectifs concernent toute personne susceptible d’être discriminée en raison de son origine, son sexe, son handicap, son orientation sexuelle ou l'appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion », affirme la préfecture. Blabla...

Lucette
Lucette Michaux-Chervy, maire de Basse-Terre, a ouvert, hier, une campagne de concertation publique. Les équipes du parc national mènent depuis deux ans une concertation pour construire la première « charte de territoire » : il s'agit d'élaborer les projets de développement durable pour les 21 communes du « nouveau Parc national » pour les 15 prochaines années.
« Depuis 2009, l'établissement public a organisé pas moins de 200 réunions avec les élus, les socio-professionels, les administrations, les associations locales, la population... pour recueillir leurs souhaits, leurs avis, leurs projets, voire leurs rêves. », dit-on au parc. Là on va étendre la concertation à tout le monde. Ben... ils en ont du temps à perdre !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 19:25

INDISCRETIONS
Gérard
Il y a deux ans disparaissait gérard La Viny, auteur-compositeur et interprète de nombreuses chansons créoles. Nicole Guggliemetti se souvient : « Salut à Toi Gérard La Viny, tu a dit : "Pa pléré, Ou pa tou sèl, Nou ansanm, an la". Deux ans, déjà, que nous parcourons ton oeuvre, que nous la jouons sur tous les tons. Emile et ses amis musiciens ont même emmené Sé les Antilles au Jazz Festival Off de Nice. Tu nous as laissé une partition inachevée. Qui saura ajouter la koda ? Toi, le génie de la composition, comme le dit si bien Henri Debs. Merci pour ton humour, tes compositions, ta philosophie. »

Jacques
On parle de plus en plus de Jacques Gillot pour intégrer sinon une vice-présidence, du moins un secrétariat au Sénat. Celui d'une délégation Outre-mer qui vient d'être créée, présidée par Gérard Larcher, sénateur de la Martinique. C'est un moyen quasi imparable d'ancrer Jacques Gillot dans la majorité socialiste. Et c'est, inéluctablement, renforcer son aura.

Marie-Luce et Alfred
Chikaya, à l'Assemblée nationale, entre Alfred Marie-Jeanne, député de la Martinique, et Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer. Le premier dit se méfier de la seconde dans le dossier des grands ports, les deux îles voulant chacune le leur. Parce que MLP est Guadeloupéenne. M. Marie-Jeanne en est toujours, quoiqu'il dise le contraire, à peser à l'aune de l'envie toute avancée de la Guadeloupe sur la Martinique. C'est petit !

Serge
Belle leçon que celle donnée par Serge Letchimy dans le dossier des grands ports. Il a dit en substance que le port de la Guadeloupe coûterait 372 millions d'euros pour son agrandissement, celui de la Martinique 72 millions, que l'une comme l'autre île avait besoin de cet outil pour se développer. Là, pas de querelle d'enfants gâtés à savoir qui aura la plus grosse part d'un gâteau, au fil des années toujours plus petit.
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 19:24

INDISCRETIONS
Yan
« Au vu de la situation en Guadeloupe, à tous points de vue, les autorités fédérales suisses ont renoncé, sine die, à ouvrir un consulat de Suisse en Guadeloupe. Cette prise de décision des autorités fédérales est malheureusement tout à fait justifiée, au vu de la situation présente. Cela est fort regrettable : une fois de plus, la Guadeloupe y perd beaucoup ! D'autant qu'à la suite de cette ouverture, il devait y avoir des suites intéressantes pour l’archipel. Mais peut-il en être autrement ? » Ainsi s'exprime Yan A. Reichlen de Meldegg, correspondant de l'ambassade de Suisse. mais, de quelle situation veut-il bien parler ?..

Gugusses
Ce 5 octobre, la première réunion publique consacrée au projet d'extension du port de la Guadeloupe se tiendra au WTC de Jarry. Il s'agit de faire passer la structure d'un port moyen (ex 7e port de France) à celle d'un grand port rayonnant dans la Caraïbe. Sauf qu'en Martinique ils veulent aussi le grand port. Bref, dans ce qu'un auteur appelait « les danseuses de la France », on s'apprête encore à dépenser à tout va et à refuser la mutualisation des moyens pour une simple gloriole. Mais, nous diront les politiques, c'est surtout de l'argent de l'Europe. La France ne mettra pas grand-chose. Sauf que c'est la France, entre autres, qui abonde les caisses de l'Europe.

Amaury
Le préfet de Région, Amaury de Saint-Quentin, a mis en place hier la COPEC. Il s'agit de la Commission pour la promotion de l’égalité et de la citoyenneté. Ce comité Théodule a pour mission de promouvoir ou de valoriser des actions concrètes de prévention et de lutte contre les discriminations directes ou indirectes, notamment dans le champ de l’éducation, de l’emploi, de la santé, de l’accès aux services publics, aux loisirs… « Ces objectifs concernent toute personne susceptible d’être discriminée en raison de son origine, son sexe, son handicap, son orientation sexuelle ou l'appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion », affirme la préfecture. Blabla...

Lucette
Lucette Michaux-Chervy, maire de Basse-Terre, a ouvert, hier, une campagne de concertation publique. Les équipes du parc national mènent depuis deux ans une concertation pour construire la première « charte de territoire » : il s'agit d'élaborer les projets de développement durable pour les 21 communes du « nouveau Parc national » pour les 15 prochaines années.
« Depuis 2009, l'établissement public a organisé pas moins de 200 réunions avec les élus, les socio-professionels, les administrations, les associations locales, la population... pour recueillir leurs souhaits, leurs avis, leurs projets, voire leurs rêves. », dit-on au parc. Là on va étendre la concertation à tout le monde. Ben... ils en ont du temps à perdre !
André-Jean VIDAL

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:44

Système U : une procédure collective engagée
Une procédure collective a été ouverte à l'endroit des sociétés d'exploitation des magasins à l'enseigne U de Saint-François, Bouillante, Baillif, Pliane et Capesterre-Belle-Eau.
Cette procédure résulte de difficultés d'exploitation et d'une demande de leurs propriétaires-dirigeants, qui sont des exploitants indépendants, associés coopérateurs de la société Système U Ouest.
Yves Petitpas, président du Système U Ouest, affirme : « La Coopérative Système U Ouest regrette vivement cette situation mais souhaite à cette occasion réaffirmer sa volonté de développer l'enseigne U aux Antilles/Guyane. Cette procédure collective ne concerne en rien les magasins U de Pointe à Pitre, Les Abymes, Petit-Bourg et les Utiles de Marie-Galante qui continuent à progresser en collaboration avec le groupement. »

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:19


Le Rectorat de l’Académie de la Guadeloupe communique les taux de participation
au mouvement de grève de ce mardi
Personnels enseignants :
- 1er degré : 52,4 %
- 2nd degré : 34,9 %
Personnels administratifs : : 10 %

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:18

Vers une augmentation de l’enveloppe financière de la banane européenne : une étape essentielle a été franchie.

Strasbourg, hier soir, à 21h30 au Parlement européen, la commission Agriculture a voté, sur proposition de son rapporteur, Gabriel Mato, député européen des Canaries, une augmentation de 70 M € pour l’enveloppe financière du POSEI dédiée au soutien de l’agriculture des RUP.

De cette enveloppe de 70 M €, votée à une très large majorité, 30 M € ont été consacrés à la banane des Canaries, de Guadeloupe, de Madère, et de la Martinique.

Ce vote de la Commission agriculture vient confirmer les avis favorables précédemment enregistrés au sein des autres commissions concernées du Parlement européen.

Dans le cadre du PE, la prochaine étape est, dans le courant du mois de décembre, l’approbation en séance plénière de la position de la Commission agriculture.

Parallèlement, les négociations entamées entre nos trois Etats Membres (Espagne, France et Portugal) avec la Commission se poursuivent.

D’ici la fin du mois d’octobre des rencontres devront avoir lieu entre les trois Ministres de l’Agriculture et le Commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, afin de trouver un accord sur l’enveloppe de 30 M € à attribuer à la banane.

Il faut espérer que la Commission européenne, qui a déjà longuement rencontré les responsables d’EURODOM et les dirigeants de l’APEB sur ce dossier, profite de l’opportunité de cette position claire de la Commission Agriculture du Parlement européen que l’on doit au député Canarien, Gabriel Mato.

On peut espérer que la Commission prenne elle-même l’initiative de compléter sa proposition sur le POSEI en y introduisant l’augmentation de 30 M€ pour la banane.

Dans le difficile combat engagé par Eurodom, l’APEB, l’UGPBAN et l’ensemble des groupements de producteurs des Canaries, de Guadeloupe, de Madère et de la Martinique, le soutien sans faille de la Commission Agriculture et des trois autres commissions du Parlement européen concernés (la Commission REGIO, la Commission INTA, la Commission BUGDET) est un élément de première importance.

Les gouvernements de nos trois Etats membres et la Commission pourront alors se présenter au Conseil des ministres de l’Union européenne avec l’appui du Parlement Européen.

Leopoldo Cologan
Président de l’APEB

Gérard Bally                        Eric de Lucy
Délégué Général d’Eurodom                Président de l’UGPBAN

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:17


74% des Guadeloupéens pensent que les sénateurs sont importants

Un sondage sur les sénatoriales a été réalisé par Qualistat. Il permet de mieux comprendre ce que pensent les Guadeloupéens et les grands électeurs de la fonction sénatoriale et du mode d'élection des sénateurs. Dommage qu'il ait été rendu public après le vote de dimanche.

Que cherchait Qualistat en réalisant ce sondage ? En savoir plus sur la connaissance du Sénat et du mode de scrutin, savoir quel est l'intérêt des Guadeloupéens pour les sénatoriales, quelle est la notoriété des sénateurs sortants, quel est le rapport à la proposition de ticket unique, quels sénateurs souhaitaient les Guadeloupéens et les grands électeurs.
L'échantillonnage comprenait 58% de femmes, 42% d'hommes, qui se sentent plutôt de gauche pour 28% d'entre eux, plutôt de droite pour 11%, ni de gauche ni de droite, 59%.
Trois Guadeloupéens sur cinq déclarent connaître le Sénat. Selon ceux qui connaissent le Sénat, 39% pensent qu'il contrôle de Gouvernement, 55% pensent qu'il garantit les intérêts des collectivités, 66 pensent qu'il vote les lois. 57% des sondés ne connaissent pas le mode de scrutin des élections sénatoriales.
Elus par les députés, les conseillers municipaux, les conseillers généraux et régionaux, les sénateurs devraient être élus différemment selon 62% des sondés. Les sondés de droite et de gauche sont unanimes à penser qu'il faut réformer le mode de scrutin. Les grands électeurs sont 56% à souhaiter cette évolution.
Le rôle des sénateurs est-il important pour la vie politique guadeloupéenne ? 64% pensent que oui (78% des grands électeurs). 38% pensent que ces sénateurs ont un rôle très important (50% des grands électeurs). 77% pensent que leur rôle est très important pour la vie politique française (62% des grands électeurs).

39% des Guadeloupéens ne connaissent pas le nom de leurs sénateurs
Dire le nom des sénateurs de Guadeloupe sortants ? 42% peuvent citer Lucette Michaux-Chevry, 33% citent Jacques Gillot, 31% citent Daniel Marsin. 25% répondent à côté, 39% ne savent pas. Les grands électeurs citent ces trois élus à égalité (88-89%). 4% ne savent pas !)
Les Guadeloupéens s'intéressent-ils à ces élections ? Trois sur cinq se disent peu ou pas intéressés (78% des grands électeurs se disent concernés). Fallait-il s'entendre sur un ticket de gauche ? 64% des sondés disent que oui, 24% disent que non. Les grands électeurs sont partagés quasi à égalité. Avec un bulletin unique ? 52% y étaient favorables, 21% défavorables. Les grands électeurs y étaient défavorables pour 56%. 62% des Guadeloupéens sondés pensent qu'un ticket de droite sur trois candidats aurait été bien. 51% des Guadeloupéens auraient aimé un bulletin de vote unique pour les trois candidats de droite. 47% des grands électeurs pensent que les partis de droite auraient dû s'entendre sur trois candidats pour les représenter. 56% étaient favorables à un ticket unique. 
Les Guadeloupéens sondés (46%) se sont dits favorables à trois sénateurs de camps politiques différents pour que tous les courants soient représentés au Sénat. 27% pensent que cela ne changerait rien pour la Guadeloupe. Les résultats sont sensiblement les mêmes dans le camp des grands électeurs.
A.-J. V.


Enquête réalisée auprès de la population et des grands électeurs, du 5 au 13 septembre 2011. 400 Guadeloupéens âgés de 18 ans et plus et de 190 grands électeurs ont été interrogés.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens