Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 22:27
INDISCRETIONS
Yves
Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, devrait comme il l'avait promis, tenir plusieurs réunions de travail en Guadeloupe avec les socioprofessionnels, vendredi 6 juin, au cours d'une visite officielle avec Michelle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur et de l'Outre-mer. Curieusement, certains représentants du monde économique ont reçu une invitation à se rendre à Paris, le jeudi 5 juin, pour y rencontrer Nicolas Desforges, directeur de cabinet du secrétaire d'Etat. « On ne peut pas être ici et là-bas à la fois », ont dit les Guadeloupéens. On les comprend. Ils seront donc ici... et déterminés, semble-t-il.

Victorin et les autres
Le secrétaire d'Etat ne voulait pas voir les élus pendant les réunions qu'il doit tenir avec les socioprofessionnels, ce vendredi. C'est du moins ce qu'il a clamé lors de sa récente visite, ulcéré par les propos tenus par « deux militants d'un parti politique ». Il va être content : vendredi, tous les parlementaires devraient être à Paris, au Parlement des enfants. « Pas question, avec toutes les télés qui seront là, de rater une occasion pareille de se faire de la publicité », a dit quelqu'un de l'entourage d'un député. C'est vrai qu'à côté d'une image dans le 20 heures national, que pèsent les difficultés des entreprises guadeloupéennes. Et alors, les problèmes des Guadeloupéens, n'en parlons même pas !..

Patrick
Patrick Karam, délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d'Outre-mer, est accusé par une feuille édité par Armada (Agir pour les réparations maintenant pour les Africains et descendants d'esclaves) de toutes les turpitudes (voir notre précédente édition). Pour couper court aux élucubrations, il va déposer plainte.

Dominique
Dominique Mounien, proviseur du lycée hôtelier du Gosier, quitte ses fonctions. Elle vient d'obtenir sa mutation pour Saint-Martin. On regrettera cette femme au caractère bien trempé, excellente gestionnaire, qui a contribué à faire de cet établissement scolaire l'un des fleurons de l'éducation locale.
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 23:49
INDISCRETIONS
Patrick
Patrick Karam, délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d'Outre-mer, est accusé par une feuille édité par Armada (Agir pour les réparations maintenant pour les Africains et descendants d'esclaves) de toutes les turpitudes. On l'accuse — missionné, à en croire les propos de l'auteur de ce brûlot, par le Premier ministre — de travailler « à la casse des congés bonifiés, sous couvert de la mise ne place de chèques vacances... » mais aussi « d'instrumentaliser certaines cellules syndicales consentantes afin de susciter des troubles artificiels comme lors du dernier séjour du ministre de l’Outre-mer, Yves Jégo, en Guadeloupe. » Et Armada de demander au gouvernement « 1) de destituer immédiatement Patrick Karam  2) de supprimer définitivement la Délégation à l’Outre-mer et reconnaître comme seul centre de décision le ministre de l’Outre-mer et son cabinet. » Bigre !

Jeanny et Max
Ils portent le même nom de famille. Mathiasin. Mais Jeanny s'est mariée avec un M. Marc. Max a gardé son nom... de jeune homme. Ils sont, l'une maire de Deshaies, l'autre son opposant. Quand ils sont en mairie, pour la traditionnelle réunion du conseil municipal, ça chauffe. D'autant que le déficit de la mairie de Deshaies a plongé d'une année l'autre de 200 000 euros (900 000 euros cette année) et que pour faire front, les impôts locaux vont augmenter. « Mme Marc n'a pas suivi les recommandations de la chambre des comptes ! », argue Max Mathiasin. Jeanny passe... impassible : « Nous aimons travailler dans le calme... », répond-elle.

Lucette
Lucette Michaux-Chevry reprend sa politique d'embellissement de la ville de Basse-Terre. Propre, d'ailleurs, cette commune. Et puis, les jardins, nombreux dans la cité, vont être mis en valeur. A commencer par celui du Dr Lubin, qu'on pouvait visiter ce week-end. Reste à réhabiliter la cage aux Amérindiens, sur la route de Saint-Claude, à Desmarais, de même que la roue à aubes de l'autre côté du rond-point. Peut-être ôter ces affreux chevaux cabrés sur le rond-point du boulevard maritime ?.. Si ce n'est pas trop demander. Ah, c'est une œuvre d'art !...

Emmanuel
Le préfet Emmanuel Berthier veut que soient protégés les derniers éléments art déco visibles à l'intérieur de la préfecture. Notamment les lustres monumentaux de la salle Schœlcher, des appliques sur les murs de certains escaliers, etc. Il devrait aussi s'inquiéter de ce que sont devenues d'immenses toiles d'un peintre des années 1930, aujourd'hui bien côté sur la place de Paris, et qui flanquaient les deux côtés de l'entrée de la salle Schœlcher. Il paraît qu'elles ont été déménagées, cédées au Département. mais, où sont-elles aujourd'hui ?..
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 17:13
INDISCRETIONS
Jean-Yves
On se demandait qui était le deuxième militant politique dont parlait Yves Jégo quand il soulignait qu'il ne souhaitait plus leur présence lors de prochaines discussions avec les professionnels du BTP sur la loi programme. On sait que Victorin Lurel, député, président du conseil régional.. et secrétaire national à l'Outre-mer du PS était le premier visé. Jean-Yves Ramassamy, premier vice-président de la chambre de métiers et... membre d'Objectif Guadeloupe, était le second. On admettra donc que Jacques Gillot et Jeanny Marc, muets, paraît-il, lors de cette réunion, ne se sont pas conduits en militants... Mais M. Ramassamy, homme de l'art... sera là, lui, tout autant acerbe que l'autre fois.

Alain
Alain Sorèze, militant actif, aujourd'hui en congé du PS, fait connaître son amertume après le déchoukage de Marlène Mélisse de sa vice-présidence de région. Elle aurait violé des accords électoraux entre le PS et le PPDG : « De quel accord parle-t-on ?, demande M. Sorèze. Si c'est l'accord tripartie Union de la gauche pour les régionales, alors qu'en est-il de cet accord à Deshaies ? Georges Brédent aurait pactisé avec la droite ? Le seul candidat officiellement de l'UMP aux cantonales de 2004 à Pointe-à-Pitre, Samuel Damo, est adjoint sur la liste de Jacques Bangou... Pourquoi à Lille Martine Aubry a-t-elle fait alliance avec le Modem ? Pourquoi aux Abymes le secrétaire de l'UMP, aux côtés de Victorin Lurel,  soutenait-il Eric Jalton ? » Il en pose des questions, cet Alain ! Et on ne peut même pas l'exclure !

Ary
Ary Chalus, maire de Baie-Mahault, mérite un coup de chapeau. Oui, oui, ce n'est pas de l'ironie, Ary ! M. Chalus mérite un coup de chapeau parce qu'il a fait placer, là où elles manquaient vraiment, des plaques de rues dans la zone de Jarry. On sait désormais où se trouve la rue Jean-Claude Parize. Hé, mais c'est la rue de France-Antilles ! Merci M. Chalus !

Jean-Pierre
Un petit mot à Jean-Pierre Dupont, maire de la commune balnéaire du Gosier. Monsieur le maire, si vous le permettez... Il y a une rue « Rosette », dans votre commune, hommage à Rosette, la fameuse cuisinière. Le panneau à l'entrée de la rue est penché, en attendant qu'il tombe et disparaisse, plongeant dans l'oubli cette malheureuse Rosette que nous aimions quand elle était vivante et à laquelle nous pensons toujours avec émotion longtemps après sa mort. Ne serait-il pas possible de redresser ce Panneau, de lui donner de l'assise ? Et puis « Rosette », c'est un peu court. On l'appelait... Manman Rosette !
Allez, à lundi !
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 23:57
INDISCRETIONS
Claude
Déboussolé, c’est l’état actuel de Claude Thélier qui ne sait plus comment finaliser et boucler l’acquisition du Trimaran Région Guadeloupe. La Route du Rhum 2006 commence pour lui à avoir un goût amer...  La Région et son président, Victorin Lurel, s’étaient accordés à dire que le trimaran resterait en Guadeloupe. Malgré les efforts énormes à la fois financiers et personnels déployés par Claude  pour finaliser l’acquisition depuis un an et demi , la garantie de la région pour le prêt consenti à la société qui exploitera trimaran tarde à se mettre effectivement en place pour des raisons (semble-t-il) administratives. Le propriétaire du bestiaux, Yvan Bourgnon, commencerait sérieusement à s’impatienter. De la à imaginer un départ définitif du trimaran de la Guadeloupe il n’y à qu’un pas puisqu’on annonce la venue d’Yvan Bourgnon ce week-end... pour la Zoo Regatta.

Victorin
Un ouf de soulagement poussé, hier, à la Région. Victorin Lurel, Georges Clairy, Jules Otto, les Habissois du PS ont du souffler. En effet, le tribunal administratif a rejeté la requête en annulation des municipales déposée par Aramis Arbau. Georges Clairy est bien maire... pour six ans. Tranquille, Georges ! Rassuré, Victorin... car une annulation de cette élection aurait été pour lui comme une défaite personnelle.

Ipomen
Il écrit. On le connaissait musicien, chanteur de talent, Désormais il nous faudra voir ipomen léauva avec d'autres yeux, ceux de lecteurs attentifs, car son autobiographie, Je refuse la pensée unique, est attachante. C'est édité par Les Editions Nestor, bien illustré (certaines photos nous rendent nostalgiques...), passionnant.

Christian
Christian Vainqueur, secrétaire général de l'UNSA Police, taille des croupières à sa hiérarchie. « Depuis plusieurs mois, les fonctionnaires de police, accuse-t-il, doivent effectuer un grand nombre de missions de police-secours avec un seul véhicule et cela ne semble déranger aucunement notre hiérarchie. » Visiblement très remonté, il fustige : « Nos collègues subissent au quotidien des insultes et des remarques désobligeantes plus que justifiées de la population à propos des délais d'intervention beaucoup trop longs. » Il en appelle aux responsables politiques. Il risque d'attendre longtemps, le pauvre...
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 22:20
INDISCRETIONS
Victorin, Emmanuel...
Exercice pas si évident que cela de poser une première pierre. Victorin Lurel, le préfet Emmanuel Berthier (en costumes sombres), Jacques Gillot (en manches de chemises), chacun sa technique, le préfet se penchant, geste auguste, Victorin Lurel au ras de la pierre, Jacques Gillot, le geste ample. Et une chaleur à vous faire dégouliner une grosse sueur sur le front. Enfin, c'était pour une bonne cause : le Mémorial ACTe le vaut bien !

Luc
Luc Reinette, celui par qui le Mémorial ACTe verra le jour, prochainement, était ému. A la limite des pleurs. D'une sincérité absolue. Devant ses yeux devaient défiler des images pénibles, celles d'un long combat, pas toujours bien compris. Un temps compromis. Une longue marche dont il voit, au loin, au bout du tunnel, la petite lueur d'un autre jour...

Victorin
Un ami me faisait remarquer que la pierre qui a servi de base au Mémorial ACTe avait été récupéré du Mur de la Mémoire, qui se trouve en bordure de route près de l'aéroport international. Oui, la pierre, transporté depuis Goré, en Afrique, po!tnde départ des navires négriers, est désormais à Darboussier. Mais, ce qu'on ne dit pas c'est ce qui va advenir du Mur de la mémoire. Perdu en rase campagne, ne va-t-il pas être abandonné, dégradé, disparaître ? Ils sont rares, les lieux de mémoire. Conservons celui-ci... Allez, un p'tit geste supplémentaire, Victorin Lurel !

Jacques
Jacques Bangou a présenté tantôt au secrétaire d'Etat Yves Jégo les grands projets pour Pointe-à-Pitre. Rien à dire : c'est magnifique. Si cela aboutit, pas trop tard pour qu'on le voit autrement que du fond d'un lit de vieillard cacochyme, ça fera peut être oublier que Pointe-à-Pitre détient, en ce moment, la palme de la ville la plus sale de Guadeloupe : ordures ramassées de temps en temps, immeubles qui croulent, SDF qui se baladent nus dans les rues passantes, à n'importe quelle heure du jour... C'est vrai que le conseil municipal, à de rares exceptions près, habite plutôt Le Gosier qu'au cœur de la pointe !
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 01:35
INDISCRETIONS
Michelle
Michelle Alliot-Marie, ministre de l'Outre-mer, devrait être en Guadeloupe, comme l'avait annoncé Yves Jégo, son secrétaire d'Etat, le 6 juin. Ce ne sera que la énième fois (on ne compte plus) que l'on attendra Mme Alliot-Marie. Au fait, l'attend-on vraiment ? Il paraît qu'après quelques réparties cinglantes, M. Jégo s'est fait quelques inimitiés en Guadeloupe. Toto, la presse locale... Sans doute aussi Laurent Bernier, qui s'est retrouvé Gros-Jean comme devant, le secrétaire d'Etat ayant annulé la visite à Saint-François pour rester plus longtemps avec les entrepreneurs du BTP.

Marlène
Marlène Mélisse est redevenue, d'un coup de baguette magique, simple conseiller régional. Interrogée par notre confrère (voir ci-dessus), elle donne le sentiment que tout va quand même. Sauf que Marlène devra passer sous les fourches caudines pour regagner les faveurs de Victorin Lurel. Et encore, connaissant le monsieur... Etonnant qu'on ne l'ait pas encore exclue du PS ! Quoique Georges Frêche ou Michel Charasse ont fait pire et sont toujours là. Marlène, combien de militants socialistes ou sympathisants sur la Pointe ?

Jeanny
Dans le bocal où s'est tenue la réunion avec le BTP, il y a avait, outre le secrétaire d'Etat et les socioprofessionnels, Victorin Lurel, Jacques Gillot, Jeanny Marc, Gabrielle Louis-Carabin. Quand Yves Jégo a dit qu'il y avait deux militants politiques et qu'il ne voulait plus les revoir la prochaine fois, de qui parlait-il ? Victorin Lurel, sûrement. Ensuite, on hésite : Jacques Gillot ou Jeanny Marc ? Un des deux a plu au ministre, sans doute parce qu'il n'a pas manifesté beaucoup,de velléités. Lequel est-ce ?

Lucette
Lucette Michaux-Chevry a engagé une véritable guerre des nerfs à Basse-Terre avec son successeur à la Région, Victorin Lurel. Elle ne lui passe rien. Elle sait bien que cela porte... Et surtout pas les travaux engagés à Rivière des Pères. Autre sujet qu'elle s'amuse à balancer régulièrement à ses interlocuteurs : elle aurait fait ôter ses affiches électorales des murs du chef-lieu quelques jours après son élection. « Celles de Lobeau sont encore là ! », clame-t-elle, désignant ainsi à la vindicte des écolos le missi dominici de M. Lurel à Basse-Terre.
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 03:40
INDISCRETIONS
Benoisine
On ne sait pas si c'est une blague... Vicorin Lurel raconte qu'il avait l'intention d'offrir un bon de continuité territoriale à Yves Jégo. Pour qu'il profite de l'aubaine comme en a profité une certaine Benoisine Anicette, qui a pu, ainsi, grâce à Tonton Victorin (et aux sous de Mme Lagarde, ministre des Finances du gouvernement...) se rendre dans l'hexagone pour y faire la connaissance de ses petits-enfants. L'histoire est belle. Si non è vero...

Michel
Michel Roméo, président de l'Association conduite et sécurité, grogne, arguant d'un article du code de la route. Il s'agit de l'article 7, relatif au droit à la libre circulation et des sanctions qui s'y attachent. Pour avoir bloqué la circulation, hier, les gens du BTP étaient en infraction. Avec, dit M. Roméo, la bénédiction du préfet Berthier. A toutes les sauces, ce préfet ! D'ici qu'on le nomme en remplacement de Mgr Cabo. Non, ce serait un miracle !

Ahamed
Il s'appelle Ahamed Ahoumani Douchina et il est président du conseil général de Mayotte. Jacques Gillot, notre président à nous, l'a reçu, hier soir. Le Monsieur est venu — et on reprend les termes employés par le conseil général — « échanger sur les problématiques qui intéressent leurs collectivités respectives... » Autrefois on échangeait des timbres. Là on échange sur des problématiques. Toujours à la pointe, Jacques Gillot lui a promis de l'aider à obtenir l'érection de Mayotte en Département...
Allez, à mercredi !
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 03:39
INDISCRETIONS
Gabrielle
Gabrielle Louis-Carabin, député et maire du Moule (accessoirement chef de l'UMP locale) était à la réunion impromptue décidée par Yves Jégo et le BTP (voir en pages 2, 3, 4). Titillée sur le fait qu'elle n'a jamais fait entendre sa voix sur ce dossier, elle s'est exclamée : « Nous discutons, nous discutons, mais la loi n'est pas encore votée. Il y aura des amendements... » A noter qu'elle a quitté tôt la réunion pour prendre l'avion pour Paris.

José
Hier, José Gadarkhan, patron du BTP local, menait la danse. D'abord en bloquant les axes routiers avec ses grosses machines, ensuite en étant, si l'on en croît l'entourage du secrétaire d'Etat, celui qui permettrait ou non la présence de la presse durant la réunion. « C'est M. Gadarkhan qui vous le dira », a-t-on lâché. Bien évidemment, dans ce type de rencontre où l'on peut se dire des choses désagréables, la règle veut que la presse reste dehors. Si elle a été invitée à suivre les débats à la CCI, ensuite, c'est que M. Jégo avait sérieusement déminé en promettant de revenir le 6 juin.

Emmanuel
Que fait un préfet quand le ministre est en Guadeloupe ? Il répond à ses demandes. Hier, Emmanuel Berthier était partout à la fois, n'allant pas toutefois jusqu'à faire de son corps un rempart quand les hommes musclés du BTP criaient trop fort devant les grilles du conseil général. M. Jégo s'en est débrouillé seul. Cependant, quand il s'est agi d'aller chercher Gabrielle Louis-Carabin qui badinait dehors tandis que la réunion avec le BTP commençait, c'est lui qui s'y est collé. « J'allais venir... », a dit la bavarde.
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 01:48
INDISCRETIONS
Jean
Jean Hamot a été élu, hier, administrateur diocésain, après le départ de Mgr Ernest Cabo, en attendant la nomination d'un nouvel évêque. C'est un collège des consulteurs, composé d'Albert Blanchard, Serge Cyrille, André Dénecy, Serge Plaucoste, Daniel Romulus et Jean Hamot qui s'est réuni à la chapelle de l'évêché. Il semble que, pour favoriser l'inspiration, on ait prié l'Esprit Saint et lu quelques passages des Actes des Apôtres... en attendant la petite fumée blanche.

Christian
Christian Fléreau est président de la Caisse régionale de Crédit agricole mutuel de la Guadeloupe. En ce moment, il se débat dans une querelle qui l'oppose à l'UGTG, après la nomination de quelques sous-directeurs. « Est-il normal que ce soit des collègues métropolitains seulement qui soient nommés ? », interroge l'UGTG dans un courrier qui circule en ce moment dans l'établissement.

Marlène
Marlène Mélisse, la femme forte du Parti socialiste à Pointe-à-Pitre, a eu l'heur de jouer la carte Georges Brédent (dissident du PPDG) tandis que Victorin Lurel voulait faire droit aux accords qui lient le PS et le PPDG en soutenant Jacques Bangou. Depuis, Marlène Mélisse qui persiste à être dans l'opposition au conseil municipal présidé par M. Bangou n'aurait plus accès aux véhicules (et encore moins aux chauffeurs) du conseil régional, ne serait plus mandatée es qualité de vice-présidente de la Région, chargée de l'Europe et de la Coopération. En attendant d'autres sanctions ?

Victorin
Il aime le sport et la jeunesse, Victorin Lurel, qui vient de faire voter 1,115 million d'euros pour la deuxième tranche du budget d'organisation des Jeux des îles (qui commencent le 24 mai, accueillant 2 000 jeunes sportifs en provenance de 22 îles européennes et caraïbes.
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 00:32
INDISCRETIONS
Victorin
Samedi prochain, le 24 mai, l’hôtel de Région accueillera plus d’une centaine de groupes de carnaval qui sont invités par le président Victorin Lurel à l’annonce officielle de la création de l’Office du carnaval guadeloupéen (OCG).

Gisèle
Gisèle Pineau a passé le dernier week-end à Saint-Malo, au Festival Etonnants Voyageurs, où elle a retrouvé Maryse Condé, Fabienne Kanor et Dany Laferrière... En juin, elle devrait revenir en Guadeloupe pour le Prix du Livre des Amériques Insulaires et de la Guyane, que prépare avec célérité sa fondatrice, Marie Abraham.

Claudy
Claudy Siar, président de Génération Consciente, initiateur et co-organisateur de la Marche des libertés, est un peu vert d'avoir constaté que les commémorations du 10 mai ont été récupérées habilement par le Cran. La Marche des libertés a été, selon lui, « une OPA publicitaire du Cran (qui) ne doit pas faire oublier ce pourquoi nous étions là. » A force de fréquenter le diable...

François
L'Hexagonal François Pinard, tourneur de Kassav, a été choisi par la Région pour organiser le festival international de musique cher au cœur de Victorin Lurel. Depuis, on râle ferme dans les milieux artistiques locaux. M. Pinard n'est pas d'ici. « C'est Gwada ! », commente, désabusé, un gérant de boite de nuit. A la Région, on argue du professionnalisme du monsieur et de ses prix, plus raisonnables...

Gugusse
« Si an pa té mè, an té ja krasé loto a-w ». Cette phrase a été hurlée sur une dame — éduquée et jolie de surcroît — par le maire d'une commune voisine de Pointe-à-Pitre, de l'autre côté de la Gabarre. La dame était mal garée. L'édile, gonflé d'importance, voulait quitter son emplacement de parking. « Il était au volant de sa grosse voiture payée par le contribuable. J'ai eu tellement peur, disait encore la dame, visiblement très émue. Heureusement, tandis qu'il mettait son doigt sous mon nez en hurlant, une dame qui passait lui a fait la leçon. » Qui a dit que le pouvoir rend fou ?
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens