Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 14:17

INDISCRÉTIONS
Didier
Didier Migaud inaugure, ce matin, aux Abymes, cornaqué par Bertrand Diringer, président, les nouveaux locaux de la Chambre régionale des comptes de Guadeloupe, avant d'assister à l'audience solennelle de la juridiction. Didier Migaud est Premier président de la Cour des Comptes. Le 16e personnage de France (protocole).

Marcelle
Marcelle Pierrot, préfète de Région, reçoit, en ce moment, des courriers. Les lit-elle ? On peut penser qu'en tout cas son directeur de cabinet, Nicolas Martrenchard, les lit attentivement. Ces courriers sont ceux qu'expédient les syndicats pour annoncer que, le 5 décembre (demain !), il y a grève de 24 heures. Et dire qu'il faudra revenir au travail vendredi matin alors que là, tranquille, on pouvait prendre quatre jours de farniente !

Alex
Alex Lollia, secrétaire général de la Centrale des Travailleurs Unis (CTU) l'a dit et le répète : pas question pour lui d'aller marcher dans les rues demain. Claude Guillod non plus, de la CFTC des collectivités territoriales, dont la formule est intéressante : « Cette grève a germé de manière spontanée de la tête de quelques secrétaires généraux beaucoup plus soucieux de garantir leur existence... » Des noms ? Un nom...

Gabriel
Gabriel Bourguignon, secrétaire général de l'Union générale des travailleurs de l'action sociale et médico-sociale UGTG, met au rang des revendications pour la grève de demain : « L'arrêt immédiat de la violence et du mépris des employeurs associatifs à l'encontre des salariés, notamment dans le secteur de la petite enfance. » Et nos petits enfants assistent, dans les crèches et garderies, à de telles attitudes ? Pas étonnant que notre jeunesse soit déformée. Il a raison Gabriel Bourguignon !

Marie-Christine
Marie-Christine Quidal, secrétaire générale de l'Union populaire pour la libération de la Guadeloupe (UPLG) dit soutenir le mouvement de grève de demain. « Contre le mépris et la rapacité des exploiteurs », écrit-elle. C'est vrai que les patrons sont, par essence, dans la terminologie romantique marxisto-tropicale, méprisants et rapaces. Rapaces... El Zopilote* ! ¡ Viva la Revolucion !..
André-Jean VIDAL

* Le zopilote est un oiseau rapace d'Amérique centrale

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens