Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 15:47
Adoption d'enfants haïtiens : l'Unicef appelle à "ne pas se précipiter"

L'Unicef a appelé lundi à éviter toute "précipitation" concernant les adoptions d'enfants haïtiens par des familles françaises et a évalué à "environ deux millions" le nombre d'enfants touchés, directement ou indirectement, par le séisme.
Le gouvernement français a été interpellé par des familles adoptantes qui veulent une accélération des procédures afin d'épargner aux enfants en cours d'adoption les souffrances consécutives au séisme dévastateur de mardi dernier.
"La position de l'Unicef, c'est de dire +pas de précipitation+ : on est dans une phase de réponse à une urgence qui est absolument catastrophique et qui a déstabilisé, destructuré toutes les autorités du pays", a expliqué sa porte-parole Bénédicte Jeannerod sur France Info.
"Prenons le temps - même si c'est extrêmement difficile pour les familles qui sont en attente - d'avoir une meilleure vision de ce qui se passe pour ces enfants là-bas", a ajouté Mme Jeannerod, appelant à "ne pas agir dans la précipitation car ce serait absolument catastrophique" s'il y avait des "confusions" sur l'identité des petits.
Quant aux enfants qui ont perdu leurs parents dans le séisme, ils ne sont pas forcément adoptables, a prévenu Mme Jeannerod.
Actuellement, les équipes de l'Onu sur place "font le tour de toutes les structures, hôpitaux, orphelinats" pour tenter "d'évaluer le nombre d'enfants qui se sont retrouvés à l hôpital sans leurs parents".
Ensuite, il faut "voir si ces enfants sont orphelins ou s'ils ont une famille qui s'occupe d'eux quelque part".
"Il n'est pas question que des enfants qui ont déjà subi un traumatisme très important, avec le tremblement de terre, se retrouvent dans un deuxième traumatisme de déracinement", a-t-elle poursuivi.
Interrogée sur le nombre d'enfants blessés ou décédés dans la catastrophe, Mme Jeannerod a indiqué ne pas avoir "de chiffres spécifiques sur les enfants" mais qu'"il y aurait, selon les estimations, environ 2 millions d'enfants directement ou indirectement affectés par le séisme".
Partager cet article
Repost0

commentaires

Jeanmimi 05/02/2010 15:26


Pendant que tout le monde prend son temps,certains de nos enfants dorment encore dehors, sont déshydraté et malnutris.

Notre fille de 5 ans est en train de nous attendre désespérement là-bas... depuis plus d'un an.
Elle nous appelle papa et maman et est parfaitement consciente de la situation.
La dernière fois que nous l'avons eu au téléphone , elle nous a demandé "Je viens quand ?..." Sans commentaire...
Elle voit tous ses camardes partir et pas elle.
Mais elle n'est pas la seule dans cette situation, tous nos enfants que l'état tarde à rapatrier sont dans le même cas.

Et on nous sort encore le même éternel refrain de "l'intérêt supérieur de l'enfant".
Pire c'est nous que nous faisons passer pour des vilains parents égoïstes allant causer un traumatisme à ces pauvres petits en voulant les arracher rapidement à leur enfer quotidien.

Marre de cette situation !


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens