Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 01:16
Victorin Lurel : un homme heureux... jusqu'à quel point ?

Le président de la Région Guadeloupe, Victorin Lurel, n'a pas manqué, hier, de saluer ce qu'il appelle « les très beaux succès des élus appartenant à la majorité régionale qu’il a personnellement soutenus durant la campagne.»
Victorin Lurel s'est « réjoui » ainsi « tout particulièrement » des victoires, à Trois-Rivières d’Hélène Vainqueur-Christophe et aux Abymes d’Eric Jalton, qui ont, a-t-il dit, « obtenu des succès déterminants ». On veut bien le croire. La première en était à sa première tentative, qui s'est avérée un succès. Quoiqu'il faille faire attention à un recours toujours possible, 12 voix la séparant de son adversaire. Quant à Eric Jalton, il récolte ce qu'il a semé : un sérieux indéniable et surtout, ce qui a manqué à d'autres, une réelle empathie pour les Abymiens.
Pas chien, malgré quelques sueurs froides, M. Lurel a salué l'élection de Georges Clairy à Vieux-Habitants, celle plus facile du ministre des Sports de la Région, Jean-Claude Malo à Bouillante, de Ferdy Louisy à Goyave, de Jacques Bangou à Pointe-à-Pitre (pour qui en vertru d'accords passés avec le PPDG, il a lâché Marlène Mélisse en pleine campagne), de Guy Losbar à Petit-Bourg, de Jean Barfleur à Port-Louis et de José Toriobio au Lamentin. Ce dernier, d'ailleurs, fait l'objet d'un consensus sur sa personne puisqu'hier, Lucette Michaux-Chevry a dit combien inteligent est José et comme elle regrettait de l'avoir fait déchouker il y a quelques années par le truchement de Reinette Juliard. Cette dernière ravalée par la dame de Basse-Terre au rang d'une petite impertinente qui a bien mérité, dimanche, après l'avoir trahie, de retourner à ses moutons. Et quoi, pas un mot gentil pour la douce Jeanny ?

Attention aux épines
De même, Victorin lurel, en attendant jeudi et l'élection du président du conseil général, a fait le tour de ses obligés ou alliés. Max Mathiasin, son ami de Deshaies, Paul Naprix, Louis Galantine et Dominique Théophile aux Abymes, Marylène Lefort à Bouillante, Jacques Kancel et Aurélien Abaille à Sainte-Anne, Amélius Hernandez au Gosier et Guy Georges à Basse-Terre...
« Après un premier tour déjà riche de succès, commente Victorin Lurel, ces résultats viennent confirmer la très bonne tenue de nombreux élus appartenant ou soutenant la majorité régionale. Ils illustrent le fort soutien populaire dont bénéficie l’action régionale engagée depuis 2004 », se rengorge-t-il.
M. Lurel a des mots aimables pour Ernest Moutoussamy, vice-président du Conseil régional, sortie de la mairie de Saint-François, et pour le conseiller régional Christian Baptiste, qui n’a pu conquérir la mairie de Sainte-Anne. Blaise Aldo veillait au grain...
Alors, heureux M. Lurel ? Sûrement. Quoiqu'il ait, à un jet de pierre de l'hôtel de Région, à la mairie de Basse-Terre, une adversaire qui, hier matin, sur une radio, n'hésitait pas à clamer que son prochain objectif... c'était l'hôtel de Région et retrouver son bureau et son fauteuil, indûment occupés depuis trois ans par Victorin Lurel.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens