Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 20:30
TREIZE RESOLUTIONS DU PATRONAT

Les patrons se sont réunis, hier matin, au WTC. Un millier de personnes, pour tenter de proposer à Yves Jégo des mesures qui pourraient venir consolider ce qui a déjà été proposé par l'Etat et les collectivités, afin de sortir de la crise.

Voici l'intégralité des résolutions du Mouvement des Entrepreneurs de Guadeloupe.
 
1. Le Mouvement des Entrepreneurs de Guadeloupe demande dès lundi la réouverture de toutes les stations services pour permettre à la population de circuler, et aux salariés de se rendre dans leurs entreprises.
 2. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe condamne avec la plus grande fermeté toutes actions violentes tendant à faire fermer des entreprises où des salariés sont au travail.
 3.  Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe sollicitera lʼEtat afin que soit mis en place une mesure exceptionnelle permettant le report du règlement des charges sociales et fiscales des 3 prochains mois sur les 12 mois de lʼannée 2010 afin de
permettre aux entreprises, (privés de recette depuis 11 jours) de payer en priorité les salariés non grévistes. Pour les entreprises de moins de 10 salariés, le même dispositif, mais sur le report des règlements des charges des 6 prochains mois étalés sur les 12 mois de lʼ'année 2010.
4. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe demande dʼores et déjà à lʼ'Etat de mettre en place un dispositif de prêts spécifiques aux banques de Guadeloupe afin dʼassouplir les mesures et conditions  dʼobtention de crédits aux PME guadeloupéennes.
5. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe étudiera conjointement avec lʼ'Etat et les collectivités les mesures à court terme et à moyen terme qui permettront une diminution mesurée de nos charges dʼ'exploitation et des prélèvements des charges sociales sur les salaires, devant permettre de répondre en partie au problème du pouvoir dʼ'achat.
6. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe est mandaté par lʼ'ensemble des organisations adhérentes pour négocier avec les parties la sortie de crise sur les bases des éléments suivants :
- La négociation des salaires se fera dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires, entreprise par entreprise en fonction des marges de manœuvre financières des entreprises qui seront dégagées lors des négociations avec lʼEtat et les collectivités.
- Lʼharmonisation du taux de la TVA de la Guadeloupe sur celui de la Guyane.
7. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe souscrit à la mise en place dʼun observatoire des prix sur les produits de première nécessité, le transport routier  et les carburants. Il demande de suspendre la taxe sur les transports versée par les entreprises.
8. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe recommande à lʼensemble de ses adhérents de privilégier à compétence égale lʼembauche de personnes résidant dans la Région Guadeloupe.
9. Suite à la réquisition des stations dʼessence par le Préfet, demande aux entreprises dʼouvrir dès lundi pour accueillir leurs salariés et leurs clients.
10. Demande aux collectivités et à lʼEtat de solder dans les meilleurs délais lʼensemble des dettes vis à vis des entreprises (Factures, Feder, Aides régionales)
11. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe sollicite qu'un budget complémentaire de la Région soit affecté aux  jeunes pour parfaire leur formation en Europe et dans la Caraïbe.
12. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe sollicite une  fiscalité plus adaptée et la suspension de certaines taxes prélevées sur les entreprises de la part de l'Etat et les collectivités territoriales notamment les taxes ayant pour base l'investissement et les salaires :
Versement transport
Taxe de séjour
Taxe professionnelle
13. Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe demande la modification du mode de perception de l’octroi de mer, en le calquant sur le mode de perception et de collecte de la TVA pour éviter le préfinancement à l’importation des produits et marchandises destinées
à la vente.
 
Hier après-lmidi, Jacques Gillot et Victorin Lurel ont rencontré Yves Jégo en préfecture, afin de déterminer une stratégie pour la suite du conflit. Ils ont redit ce qu'ils proposaient, ce qu'ils attendent de l'Etat. Ils ont tous deux soulignés l'ampleur d'une crise qu'ils ne peuvent plus maîtriser. Ils ont dit atendre beaucoup de l'Etat en terme d'accompagnement au remarquable train de mesures présenté vendredi et ignoré par le colelctif Liyannaj.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens